Les cookies nous permettent de personnaliser le contenu et les annonces, d'offrir des fonctionnalités relatives aux médias sociaux et d'analyser notre trafic. Nous partageons également des informations sur l'utilisation de notre site avec nos partenaires de médias sociaux, de publicité et d'analyse.
En savoir plus OK
L’OL a tremblé mais sera fidèle au rendez-vous - L’avis du spécialiste (Kazan 1-1 Lyon)
Par Pierre-Damien Lacourte - Actu Champion's League, Mise en ligne: le 24/08/2011 à 20h09
Taille du texte: Email Imprimer Partager:

Fort de son avantage acquis à l'aller (3-1), l'Olympique Lyonnais s'est appliqué à bien défendre ce mercredi en Russie. Une tactique payante mais qui a tout de même occasionné de belles frayeurs aux Gones, accrochés par le Rubin Kazan (1-1). Le club rhodanien se qualifie pour sa 12e phase de poules de Ligue des Champions consécutive. Remarquable.

L’OL a tremblé mais sera fidèle au rendez-vous - L’avis du spécialiste (Kazan 1-1 Lyon)
Michel Bastos a tiré son épingle du jeu face au Rubin Kazan (1-1).

L'avis de Pierre-Damien Lacourte

Au coup de sifflet final de ce barrage retour de Ligue des Champions entre le Rubin Kazan et l'Olympique Lyonnais (1-1), Jean-Michel Aulas pouvait laisser éclater sa joie. Pour la 12e année consécutive, son club disputera la phase de poules de la Ligue des Champions. Un authentique exploit. La joie du président des Gones était d'autant plus intense que les hommes de Rémi Garde ont sérieusement tremblé durant la dernière demi-heure de la partie.

Bakary Koné de la tête et des épaules

Faute de se mettre à l'abri auparavant, Gomis puis Lisandro manquant tour à tour une grosse occasion, l'OL, pas inquiété le moins du monde durant une heure, finissait pas concéder un but de Natcho durant le dernier quart d'heure (1-0, 78e). La tempête s'abattait alors devant les cages de Lloris. Mais les Gones, s'ils pliaient, ne rompaient pas. Et, comme une récompense, le jeune Bakary Koné, excellent ce soir, délivrait les siens dans les dernières minutes en égalisant de la tête (1-1, 87e).

Rémi Garde impose sa griffe

L'ancien Guingampais, qui évoluait encore en National la saison dernière, pouvait recevoir les chaudes félicitations de tous ses coéquipiers. L'OL s'est donné de belles sueurs froides ce soir mais sera une nouvelle fois fidèle au rendez-vous. Une partie du mérite en revient à Rémi Garde, qui impose peu à peu sa patte sur cette équipe. Lyon joue bien, mais comme l'indiquait Lloris au coup de sifflet final, il doit maintenant être un peu plus tueur devant le but. En attendant, les Gones n'ont toujours pas perdu en compétition officielle cette saison. Comme quoi, on peut bien défendre tout en proposant du beau jeu. N'est-ce pas Claude Puel ?

L'homme du match : Bakary Koné (Lyon)

Invité de dernière minute au sein de la défense centrale de l'OL, Bakary Koné n'a pas tardé à prendre ses marques. En plus d'être très costaud dans les duels, l'ancien Guingampais a libéré les Lyonnais d'un coup de tête victorieux en fin de match. Très précieux.

Ils ont brillé

A la pointe de l'attaque du Rubin Kazan, Dyadyun a multiplié les appels pour la déstabiliser la défense lyonnaise. Peu de réussite mais beaucoup d'efforts. Au milieu, Natcho a été récompensé de son travail par un but. Ryzhikov a longtemps retardé l'échéance dans les buts de Kazan. Avec Koné, Lovren a lui aussi fourni un gros match au sein de la charnière centrale lyonnaise. Il semble loin le temps où le Croate était discuté à chacune de ses sorties. Au milieu de terrain, Källström a très souvent fait don de son corps sur des frappes russes. Une grosse débauche d'énergie. Bastos a lui joué juste d'un bout à l'autre de la partie. Dans les buts, Lloris a su effectuer deux précieuses interventions.

Ils ont déçu

Dans le couloir droit de la défense du Rubin Kazan, Nemov a souffert face à Bastos. Devant lui, Gokdeniz n'est jamais parvenu à prendre le meilleur sur Cissokho. Au milieu de terrain, Noboa, pourtant talentueux, a eu du mal à exister. Dans les rangs lyonnais, Briand n'a pas ménagé sa peine pour défendre, mais a rarement été heureux dans ses tentatives offensives. Devant, Lisandro et Gomis ont passé leur temps à défendre et ont chacun manqué une grosse occasion.

La note du match : 5/10

On le savait, le Rubin Kazan est une belle machine défensive, surtout sur son terrain. Mais lorsqu'il s'agit d'attaquer, c'est une autre histoire…Alors face à un OL regroupé derrière et appliqué à bien défendre, on s'est longtemps ennuyé au Tatarstan, même si la dernière demi-heure fut très animée. Mais la qualification des Gones suffit à notre bonheur.

Les buts

- A la 78e minute, dans la surface lyonnaise, Martins remise de la tête pour Natcho qui arrive lancé et place une reprise de volée écrasée qui ne laisse aucune chance à Lloris (1-0).

- A la 87e minute, sur un corner tiré par Källström, Koné saute plus haut que Ryzhikov et place de la tête le ballon au fond pour le plus grand soulagement de l'OL (1-1).

Qualifié pour les phases de poules de la Ligue des Champions, l'Olympique Lyonnais, dans le deuxième chapeau, connaîtra ses trois prochains adversaires lors du tirage au sort, effectué ce jeudi à Monaco.


Ligue des Champions / Barrages retour
Rubin Kazan 1-1 Lyon (0-0) (3-1 pour Lyon à l’aller)
Stade Centralni (Kazan)
Arbitre : M. Frank De Bleeckere (Belgique)
Buts : Natcho (78e) pour le Rubin Kazan ; B. Koné (87e) pour Lyon
Avertissements : Kisliak (45e) pour le Rubin Kazan ; Briand (83e) pour Lyon

Rubin Kazan : Ryzhikov - Nemov, Kaleshin, Kvirkvelia, Sharonov (cap.), Kisliak - Karadeniz Gokdeniz, Noboa, Natcho, Lebendenko (Martins, 69e) – Dyadyun (Medvedev, 69e). Entraîneur : Kurban Berdyev.

Lyon : Lloris - Réveillère, B. Koné, Lovren, Cissokho - Briand, Gonalons, Källström, Bastos – Lisandro (cap.) (Pied, 91e), Gomis (Pjanic, 83e). Entraîneur : Rémi Garde.



Taille du texte: Email Imprimer Partager:




Publiez un commentaire avec votre compte Facebook, Yahoo, Hotmail ou AOL   AIDE
Pour signaler un abus, contactez
Ajouter un commentaire ... Les insultes sont passibles d'une amende de 12.000€ et jusqu'à 45.000€ pour les injures racistes, homophobe, handiphobe ou sexiste. N'oubliez pas que vos messages ici sont publics et qu'en cas de plainte votre identité réelle peut être révélée à la justice.



 
 

Liens LIGUE des CHAMPIONS


Sondage Maxifoot
Villas-Boas serait-il un bon choix pour l'OM ?

OUI
NON
Voter

Voir les resultats - Voir les sondages précédents

Actu et transferts 24h/24

Les + populaires du moment


Ça a fait le buzz depuis 7 jours


 A SUIVRE
Tout savoir sur
LES DROITS
TV du FOOT
* Dossier Maxifoot *
Votre Equipe type
2018
par les lecteurs
de Maxifoot
TOP 15
PEPITES
jeunes de Ligue 1
Classements des
BUTEURS

en EUROPE
Indice MF :

l'état de
FORME
des clubs en europe
Les FRANCAIS à

l'ETRANGER
Qui joue ?
Qui marque ?
TWITTER
 Classement
 des clubs

Européens, L1, L2


MASQUER LA PUB