Les cookies nous permettent de personnaliser le contenu et les annonces, d'offrir des fonctionnalités relatives aux médias sociaux et d'analyser notre trafic. Nous partageons également des informations sur l'utilisation de notre site avec nos partenaires de médias sociaux, de publicité et d'analyse.
En savoir plus OK
Le challenge parisien d'Helder
Par Patrick Audouard - Le Portrait De La Semaine, Mise en ligne: le 21/09/2004 à 18h30
Taille du texte: Email Imprimer Partager:

Le Paris Saint-Germain est un mystère. Parmi les plus mauvaises défenses du championnat (10 buts encaissés en six journées), le club parisien compte pourtant quelques uns des meilleurs défenseurs de l'hexagone, notamment en défense centrale. Derrière Yepes et Pierre-Fanfan, méconnaissables après un championnat 2003-2004 réussi, on trouve le Portugais Helder Marino, qui n'a pas encore vraiment eu sa chance. Pourtant, le vécu de ce Portugais de 33 ans inciterait plus d'un entraîneur à l'aligner régulièrement. Portrait du doyen de l'effectif parisien.

Pas encore en forme

Helder a signé au Paris Saint-Germain au milieu du mois d'août dernier. A l'époque, tout le monde au PSG se réjouissait de la venue d'un défenseur de cette qualité, habitué des joutes européennes et au plus haut niveau depuis quinze longues années. Vahid Halilhodzic, l'entraîneur du club de la capitale, était le premier convaincu de ce que pouvait apporter cet arrière central portugais de 33 ans. «J'ai recruté Helder pour renforcer la concurrence en défense axiale, Pierre-Fanfan et Yepes restant titulaires. C'est un joueur d'expérience, qui compte 35 sélections nationales et possède une belle carte de visite, puisqu'il a joué avec La Corogne, Newcastle et Benfica. Il a beaucoup de qualités, dont une grosse maîtrise tactique, une bonne couverture de balle et une présence physique importante dans les duels. J'attends donc beaucoup de lui» , affirmait «coach Vahid» sur le site du club. Son coéquipier Mario Yepes était également conquis par son nouveau coéquipier, et le faisait savoir au site PSG Mag. «Helder est un défenseur d'expérience. Il a joué en Espagne, en Angleterre et dans son pays, le Portugal. Il a beaucoup de qualités et un bagage footbalistique intéressant» , estimait le Colombien.

Oui mais voilà, un mois après ce concert de louanges, Helder n'a toujours pas vraiment pu prouver sa valeur. Il n'a eu qu'un match pour montrer ses qualités. Face à Chelsea, en Ligue des Champions, le 14 septembre dernier, il a, comme ses partenaires, bu la tasse face à l'ogre Drogba et à ses partenaires (0-3). Comment pouvait-il en être autrement ? Le Portugais revenait de trois mois sans compétition, n'avait jamais joué auparavant avec Pierre-Fanfan en défense centrale et avec ses autres coéquipiers. Il n'avait pas joué une seule minute en Ligue 1 avant cette déculottée, compte tenu de son état physique, Halilhodzic lui ayant préféré le jeune Badiane quand Yepes était suspendu. Depuis cette rencontre de Ligue des Champions, Helder n'a pas rejoué contre Monaco (0-1) le 19 août, et n'est même pas dans le groupe pour affronter Lens à Bollaert mercredi. Voilà une décision qui semble surprenante, qui trahit peut-être le fait que le Portugais aura besoin d'un peu plus de temps que prévu pour retrouver une condition physique satisfaisante. Le plus tôt sera le mieux pour le PSG, tant Helder, par son expérience, peut être utile au club en cas d'absence ou de méforme de l'un des titulaires.

Benfica, La Corogne, Newcastle…

Car le joueur portugais n'est pas un novice dans le métier, et son passé plaide en sa faveur. Né le 21 mars 1971 en Angola, le jeune Helder Marino fait ses premières classes dans le club portugais d'Estoril, alors qu'il n'a que 18 ans. Trois saisons et 79 rencontres plus tard, il signe pour le grand Benfica de Lisbonne, qui sera l'un de ses clubs de prédilection. Avec le club de la capitale, de 1992 jusqu'à novembre 1997, Helder s'impose comme un élément incontournable du club. Il y gagne un championnat (1994), deux coupes du Portugal (1993, 1996) et un statut d'international. Il dispute même comme titulaire l'Euro 1996 aux côtés des Figo, Rui Costa et autres Fernando Couto. Le Portugal échouera dans cette compétition en quart de finale face à la République Tchèque (0-1). En novembre 1996, Helder choisit de s'exiler et rejoint le Deportivo La Corogne.

Le club espagnol comptera également beaucoup dans sa carrière. Il y restera durant six longues saisons. Mais, contrairement à Benfica, il ne s'impose pas comme titulaire dans le club galicien, au contraire. Après une première saison pleine (1996-1997), il perd sa place et ne dispute que 15 rencontres la saison suivante. Pire, une blessure l'empêche de jouer la moindre minute lors de la saison 1998-1999. Il tente alors une expérience en Angleterre, à Newcastle, sans réussite, puisqu'il n'y dispute que 8 petites rencontres. Après deux nouvelles saisons décevantes suite à son retour à La Corogne, il opte pour un retour à Benfica, où il reprend du poil de la bête. Il dispute 41 rencontres en deux saisons, promu par la même occasion capitaine de l'équipe. Il pense alors y terminer sa carrière, puis ensuite y trouver un poste une fois sa carrière de joueur terminée. Vient alors une nouvelle désillusion, puisque les dirigeants du Benfica ne lui proposent aucune porte de sortie, comme il l'explique au quotidien Le Parisien. «Cela m'a rendu triste. Je crois que je méritais un peu plus de respect. L'an dernier, à moi seul, j'avais plus de titres que tous les autres joueurs réunis. Mais le football a changé» , soupire-t-il.

Convaincu par Pauleta

Alors, une nouvelle fois, à l'été 2004, Helder décide de partir. Il a des offres venant du Qatar, du Japon et de Grèce. C'est alors que son compatriote Pauleta, attaquant du PSG, le convainc de venir faire un essai dans son club. «Nous en avons discuté avant l'Euro. Ensuite, j'ai parlé avec Alain Roche, contre qui j'avais joué en Espagne. Pour moi, c'est une grande chance de pouvoir poursuivre ma carrière dans un club au top, qui est plus fort que Benfica» , raconte Helder au Parisien. A l'essai au camp des Loges, Helder séduit Halilhodzic, et signe pour un an pour le club de la capitale. Il découvre un championnat plus rapide, au sein d'une équipe qui souffre défensivement et qui rate son début de championnat. Helder n'est cependant absolument pas surpris. «Ce n'est que le début de la saison. Comme Paris a gagné la coupe de France, tout le monde s'attend à ce que le PSG remporte le championnat. Le groupe est donc anxieux à l'idée de devoir prouver de quoi il est capable. Quant à la défense, l'apport de deux nouveaux éléments nécessite un temps d'adaptation» , déclarait-il à son arrivée, après deux journées de championnat.

Reste maintenant à faire son trou, chose peu aisée puisqu'il est venu avant tout pour pallier d'éventuels forfaits en défense centrale. Mais le Portugais a de l'ambition. «Mon principal objectif est de m'imposer et de jouer. J'aimerais que tout le monde croie en moi» , déclare-t-il au site officiel du club. Il lui faudra pour cela s'intégrer au groupe, et la présence d'un Pauleta et d'un Reinaldo peut être déterminante à cet effet. Mais le Portugais compte bien apprendre la langue de Molière ! «Je comprends déjà un peu le français ! (Rires) Toutefois, il est vrai que je m'y suis mis sérieusement depuis mon arrivée. Le football nous donne la chance de voyager, de rencontrer d'autres gens… Je parle donc déjà trois langues : le portugais, l'anglais et l'espagnol. Et sans doute bientôt une quatrième» , a promis le joueur. Reste à présent à savoir combien de temps aura-t-il pour s'exercer. S'il retrouve son physique, ses qualités de défenseur et son vécu en feront un joueur précieux pour le PSG, qui pourrait prolonger l'expérience.

Paris est donc le nouveau pied-à-terre d'Helder après une carrière en dents de scie. Au Portugais de prouver que Vahid Halilhodzic ne s'est pas trompé en lui faisant confiance, alors qu'il a déjà 33 ans, et de se faire une place dans une défense centrale qui manque actuellement de confiance. Un challenge de taille qui semble taillé sur mesure !

Nom : Helder Marino
Age : 33 ans
Taille : 1m81
Poids : 83 kg
Poste : Défenseur central
Club actuel : Paris Saint-Germain
Clubs précédents : Estoril (1989-1992), Benfica (1992-1996), La Corogne (1996 1999) Newcastle (1999-2000), La Corogne (2000-2002), Benfica (2002-2004)
International Portugais, 35 sélections



Taille du texte: Email Imprimer Partager:




Publiez un commentaire avec votre compte Facebook, Yahoo, Hotmail ou AOL   AIDE
Pour signaler un abus, contactez
Ajouter un commentaire ... Les insultes sont passibles d'une amende de 12.000€ et jusqu'à 45.000€ pour les injures racistes, homophobe, handiphobe ou sexiste. N'oubliez pas que vos messages ici sont publics et qu'en cas de plainte votre identité réelle peut être révélée à la justice.



 
 

Soutenez-nous, cliquez sur
Actu et transferts 24h/24

Les + populaires du moment

Sondage Maxifoot
Constituez votre meilleur onze 2019 ! Quel défenseur central numéro 1 ?

Daley Blind (Ajax)
Matthijs de Ligt (Juventus)
José Maria Giménez (Atletico)
Kaildou Koulibaly (Naples)
Aymeric Laporte (Manchester City)
Gerard Piqué (Barcelone)
Sergio Ramos (Real)
Virgil van Dijk (Liverpool)
Jan Vertonghen (Tottenham)
Voter

Voir les resultats - Voir les sondages précédents

Les articles populaires du moment

Ça a fait le buzz depuis 7 jours

Les VIDEOS populaires du moment




 A SUIVRE
Classements des
BUTEURS

en EUROPE
Indice MF :

l'état de
FORME
des clubs en europe
Les FRANCAIS à

l'ETRANGER
Qui joue ?
Qui marque ?
TWITTER
 Classement
 des clubs

Européens, L1, L2


MASQUER LA PUB