Les cookies nous permettent de personnaliser le contenu et les annonces, d'offrir des fonctionnalités relatives aux médias sociaux et d'analyser notre trafic. Nous partageons également des informations sur l'utilisation de notre site avec nos partenaires de médias sociaux, de publicité et d'analyse.
En savoir plus OK
EdF : Domenech parle enfin football !
Par Nicolas Lagavardan - Equipe De France, Mise en ligne: le 09/06/2011 à 11h29
Taille du texte: Email Imprimer Partager:

Une fois n'est pas coutume, Raymond Domenech parle football ! Lui qui éludait systématiquement les questions quand il était sélectionneur des Bleus, est revenu sur sa tactique, sur ses consignes données aux joueurs, sur le match contre l'Irlande et sur le fossé générationnel qui a fini par poser problème…

EdF : Domenech parle enfin football !
R. Domenech se défend d'avoir été un entraîneur défensif !

Souvent accusé de ne jamais répondre aux questions et de ne jamais parler de jeu, Raymond Domenech est sorti du bois pour expliquer ce qu'il a essayé de mettre en place avec l'équipe de France jusqu'à la Coupe du monde en Afrique du Sud, lors d'un entretien avec So Foot à paraître vendredi. L'ancien sélectionneur n'a pas souhaité évoquer le fiasco de Knysna mais a pour une fois parlé football !

Domenech ne se voit pas comme un entraîneur défensif

Domenech a raconté avoir misé sur un système en 4-2-4 avec une seule pointe mais se défend d'être porté sur la défensive. «La dernière doublette offensive qui a bien marché, c'était Cantona-Papin. Une équipe avec deux attaquants qui fonctionnent, en France, on n'a jamais réussi. Pourquoi moi, tout d'un coup, je devrais inventer un système qui va marcher ?» Avec une ou deux pointes, son système n'a toutefois pas fonctionné, si ce n'est lors du Mondial 2006 en Allemagne.

Le rôle des milieux et des latéraux

Mais selon lui, les joueurs sont les premiers responsables. Domenech donnait des consignes pour aller de l'avant, mais si les joueurs marchent et font des passes vers l'arrière, est-ce de sa faute ? Les milieux par exemple, «doivent créer des situations en venant s'intercaler dans le registre offensif.» Avoir des occasions, c'est rentrer, c'est venir faire du nombre pour créer le mouvement, a-t-il expliqué.

Les latéraux aussi, Domenech leur a toujours demandé de participer aux offensives. «S'il y en a un qui me dit le contraire, je dirai devant tout le monde que c'est un menteur» , a-t-il lancé. Car selon lui, les premiers, les vrais attaquants, ceux qui vont tout décaler, ce sont les latéraux, a plaidé Domenech qui prend le Barça comme référence. «T'as vu jouer Barcelone ? Quand le jeu est à gauche, où est Alves ? Il est à droite, au bout, il attend que le ballon lui revienne parce qu'il a une confiance totale» , a-t-il constaté.

Les Bleus ont eu la trouille

Sous l'ère Domenech, la confiance des Bleus devait donc être toute relative… Comme le prouve le fameux barrage retour contre l'Irlande (1-1) qui a permis aux Bleus de se qualifier pour la Coupe du monde 2010. «Contre l'Irlande, les gars se sont chiés dessus. On a eu la trouille. J'ai encouragé, j'ai soutenu, j'ai montré aux gars que j'étais avec eux. Mais je ne pouvais rien faire d'autre.» Pour rappel, les Bleus s'en étaient sortis sur un but de William Gallas, servi de la main par Thierry Henry…

Le fossé générationnel a créé des problèmes

Au vue des évènements survenus en Afrique du Sud, il aurait peut-être mieux valu que la France ne se qualifie pas… «Le fait que les cadres aient été moins bien a plutôt eu tendance à creuser un fossé générationnel et à créer des problèmes» , tente-t-il de justifier. «Mais tu ne peux pas partir en disant : on ne part qu'avec des jeunes. Remarque, à la limite, j'aurais peut-être dû faire ce choix en allant au bout de l'idée. C'était mon idée» , a-t-il rappelé.

Lors de sa prise de fonction en 2004, Domenech avait effectivement annoncé vouloir mettre en place une nouvelle génération et la porter jusqu'en 2010, avant de se raviser étant donné les difficultés de résultats rencontrées. Six ans plus tard, Laurent Blanc a déterré son projet, avec espérons le, plus de réussite…



Taille du texte: Email Imprimer Partager:




Publiez un commentaire avec votre compte Facebook, Yahoo, Hotmail ou AOL   AIDE
Pour signaler un abus, contactez
Ajouter un commentaire ... Les insultes sont passibles d'une amende de 12.000€ et jusqu'à 45.000€ pour les injures racistes, homophobe, handiphobe ou sexiste. N'oubliez pas que vos messages ici sont publics et qu'en cas de plainte votre identité réelle peut être révélée à la justice.



 
 

Liens de la rubrique MONDIAL 2018


Actu Equipe de France

Sondage Maxifoot
Quel doit être le trio offensif du PSG dans les grands matchs ?

Neymar - Cavani - Mbappé
Neymar - Icardi - Mbappé
Neymar - Mbappé - Di Maria
Voter

Voir les resultats - Voir les sondages précédents

Ça a fait le buzz depuis 7 jours


Liens de la rubrique EURO 2016


 A SUIVRE
Classements des
BUTEURS

en EUROPE
Indice MF :

l'état de
FORME
des clubs en europe
Les FRANCAIS à

l'ETRANGER
Qui joue ?
Qui marque ?
TWITTER
 Classement
 des clubs

Européens, L1, L2


MASQUER LA PUB