Les cookies nous permettent de personnaliser le contenu et les annonces, d'offrir des fonctionnalités relatives aux médias sociaux et d'analyser notre trafic. Nous partageons également des informations sur l'utilisation de notre site avec nos partenaires de médias sociaux, de publicité et d'analyse.
En savoir plus OK
Metz provoque la sensation
Par Christophe Andreeff - Actu Ligue 1, Mise en ligne: le 29/08/2004 à 12h59
Taille du texte: Email Imprimer Partager:

Metz réalise un bel exploit au Vélodrome. Les Lorrains remportent contre Marseille une troisième victoire cette saison, en ayant parfaitement su maîtriser la stratégie du contre (1-3). Dotés de dix points et toujours invaincus, ils s'imposent en tête du classement.

Les données de la rencontre

En cette fin de période estivale, le Stade Vélodrome affiche une nouvelle fois quasi complet dans les tribunes. Marseille reçoit pour la troisième fois de la saison. Metz et ses jeunes recrues au tempérament volontaire et persévérant, viennent se confronter aux stars de l'OM. Pourtant les Lorrains tiennent le bon rythme en ce début de Championnat, avec deux victoires et un nul. Pourvu du même bilan, les Phocéens se verraient bien profiter de la situation pour conserver le "leadership" . On trouve Meité, Hemdani et Beye pour encadrer Barthez, pour une défense plus resserée. Lizarazu et Ferreira écarteront le jeu sur les ailes plus haut. Luyindula en pointe, pourra compter sur Bamogo et Marlet pour l'encadrer. Costa et Pedretti conduiront le jeu dans l'axe Dans les rangs messins, il convient de se méfier de gaillards tel que Gueye et Tum en attaques. Ils pourraient fort bien profiter de ballons de contres pour prendre à revers Barthez et les siens. Il faut également compter sur l'apport de joueurs comme Leca pour ne pas trop subir le jeu. Car derrière, Wimbée tachera de veiller au grain pour au minimum arracher le point du match nul.

Les temps forts

- M. Thual arbitre la rencontre qui part sur un rythme relativement soutenu.

- Premier coup de tonnerre au Vélodrome ! Sur l'aile gauche, Metz obtient un bon coup franc, consécutif à une faute de Beye sur Gueye. Barthez est trompé par la tête piquée impeccable de Tum (0-1, Tum, 12').

- Metz continue de porter le danger. Sur une nouvelle accélération à gauche de Ribery, suivi d'un centre tendu, Hemdani parvient à dégager son camp ( 14').

- Grosse occasion pour l'OM ! Bamogo s'empare du ballon dans l'axe et vient placer une frappe à ras-de-terre depuis l'entrée de la surface de réparation. Il manque le cadre (16').

- Superbe aboutissement d'une action phocéene collective et l'égalisation intervient logiquement. Pedretti, dans l'axe, vient percuter l'arrière garde messine. Il glisse le ballon pour Luyindula qui joue en une-deux avec Marlet, dont la remise de la tête idéale lui permet d'égaliser (1-1, Luyindula, 27').

- Wimbée repousse de la jambe un tir à ras-de-terre de Costa dans l'axe, après avoir pris le meilleur sur Pompière (34').

- Dans la foulée, Barthez réalise à son tour des prouesses. Il se couche magistralement sur une frappe tendue de Ribery (35').

- Pompière écope d'un carton jaune pour un tirage de maillot sur Bamogo. Sur le coup franc à la limite de la surface de réparation, Marlet voit sa tête repoussée (55').

- Le jeu s'accélère au cours de cette seconde période et Wimbée sort encore le grand jeu. Sa parade consécutive à une frappe à mi-hauteur de Bamogo à l'entrée de la surface de réparation, suscite l'admiration (60').

- L'OM se met en danger sur les contres de Metz. Alors que Gueye file seul vers les buts, Hemdani commet la faute et prend un carton jaune (65').

- Batlles qui est rentré, manque la balle de match. Alors que le portier lorrain repousse tant bien que mal une frappe lointaine de Ferreira, il se retrouve en position idéale à bout portant mais manque le cadre (79').

- L'OM obtient un corner par Batlles, toujours virulent. Ribery récupère et sans complexes, part seul en contre. Barthez vient sauver les meubles (88').

- Simple répit, puisque sur corner, il est pris au dépourvu par la tête au premier poteau de Boribiconi et qui finit sa course dans la lucarne (1-2, Boribiconi, 89'). Marseille est "knock-out" .

- D'autant plus que sur un ultime contre lorrain, Ribery repart de plus belle, suite à un corner olympien. Il achève sa folle équipée par une transmission de ballon impeccable à destination de Tum. Ce dernier fusille Barthez à bout portant et inscrit son premier doublé (1-3, Tum, 90'). Le réalisme messin a payé cash !

La prestation de Marseille

Si la défaite revêt un goût amer au Vélodrome, cela peut logiquement se comprendre. L'OM a dominé la seconde période, avant de subir le réalisme lorrain. Beaucoup d'occasions vidangées et au bout, pas mal de mécontentements à relativiser. L'OM fût loin d'être excellent, manquant de sérénité et de réussite. En défense, on a pu voir commises d'énormes fautes de relances. Heureusement, l'OM se consolera avec le premier but de Luyindula, et la qualité du jeu proposé en seconde période par un très satisfaisant Lizarazu. Meité a perdu son duel avec Tum au plus mauvais moment. Hemdani a semblé mal à l'aise devant la vivacité des attaquants adverses et Ferreira n' a pas su contrôler la relance. Il reste dès lors du pain sur la planche, sans que cela s'avère une catastrophe pour autant. Comme le résume Anigo, «à vouloir tout rafler, l'OM a tout perdu» !

La prestation de Metz

Un zeste d'audace, une grande part de réalisme, un peu de chance et beaucoup de tenacité, livrent au final un verdict favorable et trois points au compteur. Metz a offert un jeu dynamique et très percutant en contres, à l'image de la révélation Ribery qui accumule les passes décisives (4 au total). Il a énormément travaillé sur son côté droit. Rapellons tout de même que ce jeune talent est issue du National. Quant à Tum, il se dote d'un doublé de prestige, avec un taux de réussite proche de la perfection. Très puissant, il se montre également capable de pousser à la faute ses adversaires. Quant à l'autre buteur, Borbiconi, il rattrape sa "bourde" sur le but phocéen. Il a beaucoup travaillé. En réalité, Metz a prouvé la solidité d'un collectif qui a su faire preuve de rigueur, malgré un relâchement après l'ouverture du score. Signalons tout de même la détermination de Wimbée, auteur de plusieurs arrêts décisifs. «Tout nous réussit. Nous avons su y croire et nous montrer solides» déclarait Jean Fernandez après la rencontre.

Metz demeure invaincu et prend seul les rennes du Championnat avec dix points. De quoi rassurer cette formation qui pourrait connaître des heures plus difficiles dans la saison. Le plus important reste l'acquis de confiance, utile pour la suite. Marseille demeure dans le bon wagon mais peut regretter trois points perdus à domicile. Prochaine étape : Sochaux pour l'OM et Bordeaux pour Metz !



Taille du texte: Email Imprimer Partager:




Publiez un commentaire avec votre compte Facebook, Yahoo, Hotmail ou AOL   AIDE
Pour signaler un abus, contactez
Ajouter un commentaire ... Les insultes sont passibles d'une amende de 12.000€ et jusqu'à 45.000€ pour les injures racistes, homophobe, handiphobe ou sexiste. N'oubliez pas que vos messages ici sont publics et qu'en cas de plainte votre identité réelle peut être révélée à la justice.



 
 

Liens FRANCE - Ligue 1


Ligue 1 - les fiches CLUB


Actu et transferts 24h/24

Les + populaires du moment


Ça a fait le buzz depuis 7 jours


 A SUIVRE
TOP 15
PEPITES
jeunes de Ligue 1
Votre Equipe type
2020
par les lecteurs
de Maxifoot
Classements des
BUTEURS

en EUROPE
Indice MF :

l'état de
FORME
des clubs en europe
Les FRANCAIS à

l'ETRANGER
Qui joue ?
Qui marque ?
TWITTER
 Classement
 des clubs

Européens, L1, L2


MASQUER LA PUB