Les cookies nous permettent de personnaliser le contenu et les annonces, d'offrir des fonctionnalités relatives aux médias sociaux et d'analyser notre trafic. Nous partageons également des informations sur l'utilisation de notre site avec nos partenaires de médias sociaux, de publicité et d'analyse.
En savoir plus OK
Clash Anelka-Domenech, du "pipi de chat" selon Duverne
Par Romain Rigaux - Equipe De France, Mise en ligne: le 14/03/2011 à 11h29
Taille du texte: Email Imprimer Partager:

Pour Robert Duverne, l'altercation entre Nicolas Anelka et Raymond Domenech lors de la Coupe du monde 2010 n'aurait jamais dû provoquer un tel tapage médiatique. L'ancien préparateur physique des Bleus a déjà vu bien pire dans les vestiaires de Lyon notamment, et estime que les joueurs auraient dû s'y prendre autrement pour manifester leur mécontentement.

Clash Anelka-Domenech, du
Duverne revient sur l'épisode sombre de Knysna

Huit mois ont passé depuis le fiasco de l'équipe de France en Afrique du Sud. Laurent Blanc a remis les Bleus sur de bons rails et reconstruit une sélection meurtrie par l'échec de la Coupe du monde 2010. Parti exercer ses talents à Aston Villa, l'ancien préparateur physique tricolore Robert Duverne est loin d'avoir oublié cet épisode houleux qui aurait pu être largement évité.

Selon lui, l'altercation entre Nicolas Anelka et Raymond Domenech à la mi-temps de la rencontre face au Mexique (0-2) n'aurait jamais dû prendre de telles proportions. Durant sa carrière, il a vu des choses bien plus graves, qui ne sont pas sorties dans les médias. «Etait-ce intéressant de parler de tout cela ? Moi j'ai vu bien pire dans les vestiaires de l'Olympique Lyonnais, des mecs qui ont failli en venir aux mains. Ce qui s'est passé entre Nico et Raymond, c'est du pipi de chat», a expliqué Duverne dans les colonnes de Sud Ouest.

R. Duverne - «une connerie monstre»

Pour l'ancien membre du staff tricolore, l'article de L'Equipe n'a aucune valeur et cette dispute entre les deux hommes devait rester dans les vestiaires. «C'est une connerie monstre. C'est une envie de faire du mal. C'est gratuit et ça rapporte beaucoup de pognon», a-t-il lâché. Une publication qui a entraîné la réaction de la FFF et donc la manifestation des joueurs. Le préparateur estime cependant qu'un boycott des journalistes aurait été plus astucieux que la grève de l'entraînement.

Surtout que l'ambiance au sein du groupe n'était pas si mauvaise. A l'écouter, il n'y avait aucun malaise malgré tout ce qui a été raconté. «Il n'y en avait pas. En revanche, un malaise avant le Togo au Mondial 2006, il y en avait un, moi je peux vous le dire. Personne ne l'a vu et personne n'a fait de Une. Et pourtant, on est allé en finale», a-t-il confié. La grève aurait donc donné une fausse image de cette équipe de France, qui vivait sans véritable tension interne selon Duverne. Les témoignages se sont multipliés, mais il est toujours aussi difficile de comprendre comment la sélection a pu en arriver là...



Taille du texte: Email Imprimer Partager:




Publiez un commentaire avec votre compte Facebook, Yahoo, Hotmail ou AOL   AIDE
Pour signaler un abus, contactez



 
 

Liens de la rubrique MONDIAL 2018


Actu Equipe de France

Sondage Maxifoot
Varane classé à la 7eme place du Ballon d'or ...

Pas normal, il aurait du être mieux classé
Normal, place méritée

Voir les resultats - Voir les sondages précédents

Ça a fait le buzz depuis 7 jours


Liens de la rubrique EURO 2016


 A SUIVRE
Classements des
BUTEURS

en EUROPE
Indice MF :

l'état de
FORME
des clubs en europe
Les FRANCAIS à

l'ETRANGER
Qui joue ?
Qui marque ?
TWITTER
 Classement
 des clubs

Européens, L1, L2
L'effectif de rêve
RUSSIE
2018


MASQUER LA PUB