Les cookies nous permettent de personnaliser le contenu et les annonces, d'offrir des fonctionnalités relatives aux médias sociaux et d'analyser notre trafic. Nous partageons également des informations sur l'utilisation de notre site avec nos partenaires de médias sociaux, de publicité et d'analyse.
En savoir plus OK
Arsenal a tenu jusqu’à l’exclusion de Van Persie - L’avis du spécialiste (Barça 3-1 Arsenal)
Par Nicolas Lagavardan - Actu Champion's League, Mise en ligne: le 08/03/2011 à 23h15
Taille du texte: Email Imprimer Partager:

Le Barça a mérité sa qualification mais l'exclusion de Van Persie aura pesé lourd dans la balance. Réduits à dix peu avant l'heure de jeu après avoir égalisé, les Gunners largement dominés dans le jeu ont fini par craquer face au rouleau compresseur catalan emmené par Messi auteur d'un doublé et Iniesta en chef d'orchestre.

Arsenal a tenu jusqu’à l’exclusion de Van Persie - L’avis du spécialiste (Barça 3-1 Arsenal)
56e : M. Busacca dégaine le carton rouge, le match bascule

L'avis de Nicolas Lagavardan

Le Barça aura donc éliminé Arsenal avec un seul but d'avance en s'imposant 3-1 au Camp Nou mardi soir, après avoir perdu 2-1 à l'Emirates Stadium. Les Gunners pourront nourrir de gros regrets après avoir longtemps résisté et même égalisé avant d'être sévèrement réduits à dix avec l'exclusion de Van Persie à la 56e minute.

Le Barça a dominé d'un bout à l'autre

Sans sa charnière Puyol – Piqué suppléés par Abidal et Busquets, le Barça a monopolisé le ballon en première période et immédiatement investi le camp d'Arsenal. Le rythme imprégné était plutôt lent dans un premier temps et les occasions tardaient à arriver en raison d'imprécisions techniques dans la dernière passe ou le dernier contrôle. Puis l'intensité montait d'un cran, Messi sortait de l'ombre, Adriano trouvait le poteau (36e), mais la muraille des Gunners tenait bon… jusqu'à ce coup de génie du duo Iniesta – Messi, juste avant la mi-temps. A onze contre dix à l'heure de jeu mais virtuellement éliminés après l'égalisation d'Arsenal, les Blaugrana ont fait le siège du but londonien et renversé la tendance en deux minutes.

Szczesny, Van Persie… Arsenal pas gâté par le sort

Sans Walcott mais avec Rosicky plutôt qu'Arshavin et surtout avec la surprise Van Persie de retour en pointe, les Londoniens emmenés par Nasri ont subi toute la première période, avec seulement 30% de possession, quatre cartons jaunes, aucune occasion et la sortie sur blessure du gardien Szczesny, remplacé par Almunia (19e). Après la pause, l'égalisation surprise relançait complètement le match, mais Busacca perdait son sang froid et donnait un second carton jaune synonyme de rouge à Van Persie pour avoir tiré au but en position de hors jeu, une seconde après le coup de sifflet de l'arbitre (56e). Une décision complètement stupide et disproportionnée qui a fait très mal aux Gunners.

L'homme du match : Andrés Iniesta (Barça)

Si Lionel Messi a inscrit un doublé, Andrés Iniesta a débloqué la situation sur le premier et le deuxième but du Barça. Décisif, le milieu espagnol a trouvé les dribbles et les passes qui ont fait la différence en mettant ses coéquipiers dans les meilleures conditions face au but.

Ils ont brillé

Puissant, solide face à Van Persie, Abidal a livré un match énorme, plein d'assurance. Messi a sonné la révolte en première période, il n'a eu de cesse de provoquer balle au pied et s'en sort avec un joli doublé. Mascherano a sauvé le coup à la 86e alors qu'un nouveau but d'Arsenal aurait éliminé le Barça. Alves a pris le couloir droit de la première à la dernière seconde avec des déboulés incessants. Côté Arsenal, Almunia a pris des buts mais a sauvé bien des situations. Si ce n'est sur le penalty, Koscielny a été bon, il a sauvé le coup deux fois dès le premier quart d'heure. Nasri a beaucoup bataillé défensivement et tenté de remonter le ballon dès que possible.

Ils ont déçu

Villa a été trop imprécis techniquement et n'a eu aucune réussite devant le but. Busquets a été bien moins impérial qu'Abidal et a marqué contre son camp. Rosicky n'a rien apporté offensivement. Aligné contre toute attente, Van Persie a été l'antihéros du match, bien malgré lui. Bendtner a réalisé un contrôle de division d'honneur à la 86e alors qu'il disposait de la balle de match au bout du soulier.

La note du match : 7,5/10

Ce match retour était très attendu après le spectacle offert lors de la première manche. Quasiment à sens unique, la rencontre n'a pas atteint le niveau de celle de l'Emirates Stadium, mais les deux équipes se sont quand même livrées un duel de haute facture, très intense, accroché et ponctué par quatre buts dans une ambiance surchauffée au Camp Nou.

Les buts

- Sur un ballon perdu par Arsenal à trente mètres, Iniesta efface deux joueurs et sert sublimement Messi dans le dos de la défense. L'Argentin efface Almunia d'une pichenette incroyable avant de reprendre de volée du gauche. Un but exceptionnel de la part d'Iniesta et Messi, du très, très haut niveau (45e+3, 1-0).

- Sur un corner enroulé au premier poteau par Nasri, Busquets égalise de la tête contre son camp (53e, 1-1).

- Sur un mouvement à trois dans l'axe initié par un superbe Iniesta et relayé par Villa à l'entrée de la surface, Xavi se présente seul face à Almunia et ne manque pas la cible de près (69e, 2-1).

- Dans la foulée, Koscielny commet une faute sur Pedro dans la surface. Messi transforme le penalty d'une frappe croisée du gauche à ras de terre (70e, 3-1).

Le FC Barcelone est qualifié pour les quarts de finale de la Ligue des Champions, Arsenal est éliminé.


Ligue des Champions / 8e de finale retour
FC Barcelone – Arsenal (1-2 à l’aller) : 3-1 (1-0)
Stade : Camp Nou
Arbitre : Massimo Busacca (Suisse)
But : Messi (45e+3, 70e sp), Xavi (69e) – Busquets (53e csc)
Avertissements : Koscielny (16e), Sagna (29e), Wilshere (36e), Van Persie (45e+1)
Exclusion : Van Persie (56e)

Barça : Valdes – Alves, Busquets, Abidal, Adriano (Maxwell, 90e+1) – Iniesta, Mascherano (Keita, 89e), Xavi – Pedro, Villa (Afellay, 82e), Messi. Entraîneur : Josep Guardiola.

Arsenal : Szczesny (Almunia, 19e) - Sagna, Djourou, Koscielny, Clichy - Diaby, Wilshere - Nasri, Fabregas (Bendtner, 78e), Rosicky (Arshavin, 74e) - Van Persie. Entraîneur : Arsène Wenger.



Taille du texte: Email Imprimer Partager:




Publiez un commentaire avec votre compte Facebook, Yahoo, Hotmail ou AOL   AIDE
Pour signaler un abus, contactez
Ajouter un commentaire ... Les insultes sont passibles d'une amende de 12.000€ et jusqu'à 45.000€ pour les injures racistes, homophobe, handiphobe ou sexiste. N'oubliez pas que vos messages ici sont publics et qu'en cas de plainte votre identité réelle peut être révélée à la justice.



 
 

Liens LIGUE des CHAMPIONS

La note du match
7,5
Ce match retour était très attendu après le spectacle offert lors de la première manche. Quasiment à sens unique, la rencontre n'a pas atteint le niveau de celle de l'Emirates Stadium, mais les deux équipes se sont quand même livrées un duel de haute facture, très intense, accroché et ponctué par quatre buts dans une ambiance surchauffée au Camp Nou.


Sondage Maxifoot
Lionel Messi mérite t-il de remporter le Ballon d'Or 2019 ?

OUI
NON
Voter

Voir les resultats - Voir les sondages précédents

Actu et transferts 24h/24

Les + populaires du moment


 A SUIVRE
Classements des
BUTEURS

en EUROPE
Indice MF :

l'état de
FORME
des clubs en europe
Les FRANCAIS à

l'ETRANGER
Qui joue ?
Qui marque ?
TWITTER
 Classement
 des clubs

Européens, L1, L2


MASQUER LA PUB