Les cookies nous permettent de personnaliser le contenu et les annonces, d'offrir des fonctionnalités relatives aux médias sociaux et d'analyser notre trafic. Nous partageons également des informations sur l'utilisation de notre site avec nos partenaires de médias sociaux, de publicité et d'analyse.
En savoir plus OK
L’Avenir Beggen : Un club marqué par l’histoire
Par Frédéric Bourret - 100% Clubs, Mise en ligne: le 19/11/2003 à 22h19
Taille du texte: Email Imprimer Partager:

Ce petit club du Luxembourg a fêté il y a deux mois ses 88 ans. Bien que ce pays et ses clubs soient de taille plus que modeste, ils ont enrichi l’histoire du football européen. Surtout l’Avenir Beggen qui s’est créé dans des conditions particulières.

Une création particulière

L’histoire du club est un peu particulière. Elle a commencé après l’invasion du Luxembourg par les forces allemandes le 2 aout 1914. Suite à ces événements, les écoles ont du fermer et pour passer le temps les jeunes de Beggen jouaient au football près des collines. Soudain l’un d’entre eux émit l’idée de créer un vrai club de football. C’est ainsi que le« Martesdaag », premier nom de cette jeune équipe a joué son premier match contre le FC Gilsdorf. Ce premier match a vu l’équipe s’imposer de forte belle manière avec à la clé un succès 3-0. Succès retentissant qui fit le tour de la ville de Luxembourg et le 1er juillet 1915, le club de Beggen a été officiellement créé. 
« L’Etoile sportive » de Berggen a été le premier nom officiel de l’équipe, mais le club a été contraint de le changer car un autre club de Luxembourg portait le même.  Après plusieurs propositions, le membre fondateur, N.Tockert proposa « Avenir », nom qui fut adopté par le conseil d’administration. En 1915, le club a intégré la Luxembourg Football Association (FLF). 

En 1918, le club a gagné le championnat de 3ème division et restera en 2ème division jusqu’en 1923. Mais suite à un manque de jeunes talents et des graves soucis financiers, l’équipe dut redescendre en 3ème division. Cette crise passagère n’a pas duré très longtemps, car l’année suivante le club reprit sa place en 2ème division. Les années suivantes furent du même acabit, avec des hauts et des bas. 

L’année 1937 a vu l’inauguration du stade Emile Metz-Tesch, stade qui fut utilisé jusqu’en 1981. L’équipe a intégré la première division luxembourgeoise durant la saison 1937/1938, cette première division est appelée Eirendivisioun ou si vous préférez la division d’honneur. La confrontation avec l’élite du Luxembourg ne durera qu’un an car dès l’année suivante le club a été relégué en division inférieure. La seconde guerre mondiale a vu une fois encore le Luxembourg occupé par les forces allemandes. Sous l’occupation le club a du changé de nom sous la contrainte et s’appeler « Sport Verein 1915 Beggen ». Bien entendu dès la libération le club retrouva son nom d’origine. 

Une après guerre délicate

Cette période n’est pas la plus faste de l’histoire du club, mis à part pour les juniors qui ont remporté leur championnat en 1946, 1951 et 1954 !

Une ère nouvelle

L’année 1958 est le commencement d’une ère nouvelle pour l’équipe. C’est Jim Kremer qui est l’instigateur de ce renouveau. Dès sa nomination, il a apporté ce qu’il manquait au club, c’est à dire une vision à plus long terme et une certaine stabilité. Les fruits de son travail n’ont pas mis longtemps à arriver. Le club est passé de la 3ème division en 1959 à la 1ère division en 3 ans. Mis à part un faux pas en 1964 où l’équipe a été une nouvelle fois reléguée en division inférieure, elle n’a plus quitté l’élite depuis 1965. 

Les premiers titres

Après une 7ème place lors de la saison 1967/1968, le club a conquis durant la saison 1968/1969 son premier titre national. Un match encore gravé dans les mémoires ! Une victoire 3-1 sur Jeunesse Esch, devant 6000 personnes lors de l’ultime match, a permis à l’Avenir Beggen d’être sacré. Avec ce titre le club a pu figurer dans la coupe des champions l’année suivante. Mais 2 défaites contre le grand Milan AC (5-0, 0-3 à Beggen) ont mis fin aux rêves européens du club. 
L’année d’après le club n’a terminé que 7ème et 4ème l’année suivante. En 1973, l’entraîneur Henri Cirelli succède à Marc Boreux. Marc Boreux a quitté le club après 6 saisons de travail intéressant pour la pérennité du club. 
Pendant la saison 1973/1974, l’équipe a atteint pour la première fois la finale de la coupe du Luxembourg, mais la finale ne s’est pas déroulée comme prévu et l’équipe a perdu 4-1 contre Jeuneusse Esch. Malgré la défaite, le club a pu jouer la coupe des vainqueurs de coupe car Jeuneusse Esch a été champion. L’équipe a même réussi à se qualifier pour le second tour de cette coupe car suite aux événements politiques sur l’île de Chypre, Famagusta l’adversaire du 1er tour décida de ne pas jouer. Le second tour ne s’est pas révélé aussi concluant et l’équipe a perdu contre l’étoile Rouge de Belgrade (1-6 à Beggen, 5-1 à Belgrade). Durant la saison 1974/75 le club a fini 2ème du championnat et s’est qualifié pour la coupe de l’UEFA.

1975-1985 de grands succès

Le 1er septembre 1975 l’équipe a rencontré le FC Metz en match amical et malgré une défaite 4-0 de grands espoirs ont été fondés. Des espoirs vite anéantis par de mauvais résultats et la saison fut pénible tant l’équipe a flirté avec la relégation. La saison 1976/77 a été à peu de chose près similaire et 1 point seulement a séparé le relégué de l’Avenir Beggen. Dès 1977/78 un nouveau conseil d’administration a été élu afin de mettre un frein à cette série de mauvais résultats. Et cette saison là le club a fini 4ème.

Il fut attendre la saison 1981/82 pour enfin voir de belles choses à Beggen. Tout d’abord un nouveau stade inauguré par le maire de Luxembourg, Camille Polfer, ponctué par un match amical entre le FC Metz et le Borussia Monchengladbach (3-1 pour les allemands).  De plus à la fin de la saison, le club a gagné le titre de champion du Luxembourg. La participation l’année suivante en coupe des champions fut loin d’être satisfaisante avec une retentissante défaite 8-0 à Vienne contre le Rapid de Vienne. Mais la consolation est venue de la victoire dans la finale de la coupe du Luxembourg, la première pour le club.  Deux faits majeurs ont marqué la saison 1983/84, tout d’abord la partie coaching avec Paul Philipp qui est devenu entraîneur-joueur et puis la signature de l’international Jean-Paul Girres. A la fin de saison, l’équipe réalisa le doublé. Le meilleur buteur du championnat a été un joueur de l’Avenir : Armin krings avec 26 buts. Paul Philipp a quitté le poste d’entraîneur lors de la saison 1985 pour entraîner l’équipe nationale. 

De nouveaux titres

C’est Michel Clement qui a remplacé Paul Philipp à la tête de l’équipe à l’orée de la saison 1985/1986. Deux internationaux luxembourgeois sont venus renforcer l’équipe Théo Malget et Hubert Meunier ainsi qu’un jeune et talentueux allemand Thomas Wolf. Les renforts ont apporté ce que l’on attendait d’eux et un 4ème titre est venu conclure la saison. Le meilleur buteur du championnat fut encore Armin krings avec 25 buts. Pour la saison 1986/87 afin de ne pas s’endormir sur ses lauriers, le club a acheté 2 nouveaux joueurs : Martin Jank et Fred Schreiner. Mais cette fois et malgré Armin Krings meilleur buteur du championnat avec 24 buts, l’équipe n’a terminé que 2ème du championnat. Cependant une victoire en coupe du Luxembourg atténua la déception, surtout que le club a étrillé Spora Luxembourg en finale 6-0.

1987/88 a été marqué par la demission de Michel Clément de la tête de l’équipe pour des raisons personnelles. C’est Jean-Marie Nuremberg qui le remplaça. Le club a fini cette année là, deux fois deuxième, une fois en championnat et une fois en coupe en étant finaliste malheureux (défaite 1-0 contre Jeuneusse Esch). La saison 1988/89 a été marqué par de nombreux événements. Tout d’abord, la venue de l’entraîneur de l ‘équipe nationale du Luxembourg Louis Pilot sur le banc de l’Avenir Beggen. Ensuite suite à une 4ème place, l’équipe ne s’est pas qualifiée pour une compétition européenne, première fois depuis 1982. 
Deux français ont marqué l’histoire du club, Daniel Ferrassini et Mustapha Malek. Durant la saison 1989/90 ils sont venus renforcer l’équipe. Le club fut proche cette saison de tout remporter mais les choses n’ont pas été celles escomptées. Défaite 1-0 dans le match décisif pour l’attribution du titre contre l’Union Luxembourg et également une défaite en demi-finale de coupe du Luxembourg contre le FC Swift 4-2. 

Les belles années 90

La saison 1990/1991 a commencé d’une fort belle manière en battant les Slovaques de Bratislava 2-1 à Beggen. Malgré une défaite sans appel 5-0 au match retour ce fut quand même une performance. Cependant le club n’est pas parvenu à gagner un trophée cette saison là. 

L’année 1992 a vu l’Avenir Beggen marquer l’histoire du football luxemborgeois. Tout d’abord l’équipe a gagné la coupe du Luxembourg en battant CS Petange 1-0 en finale. Puis, l’équipe a battu le B36 Thorshavn (Iles Féroé)  en coupe des vainqueurs de coupe (2-1 sur l’ensemble des 2 matchs). L’aventure se présenta bien au second tour lorsque les Russes du Spartak Moscou sont venus faire match nul à Beggen. Cependant, les Russes ont vite remis les choses à leur juste place en gagnant 5-0 à Moscou.  A la fin de la saison 1992/93 le club a non seulement gagné le championnat mais également la coupe du Luxembourg en battant F91 Dudelange en finale. C’est le deuxième doublé de l’histoire du club. L’année suivante l’équipe a réalisé une nouvelle fois le doublé et le même adversaire, F91 Dudelange, fut défait en finale.

La saison 1995/96 a vu une nouvelle page du football luxembourgeois s’écrire. Après s’être qualifié pour la coupe de l’UEFA lors de l’exercice précédent, le club a vu le tirage au sort les opposer aux suédois de Orebro. Le match aller a laissé d’immenses espoirs aux supporters de l’équipe, 0-0 en Suède. Le match retour promettait d’être intense et il l’a été. A la 30 minute, l’Avenir marqua un but, se qui emplit de joie la majorité des spectateurs alors présent. Mais après un carton rouge reçu par Krahen (joueur de Beggen), les Suédois égalisèrent. Cependant malgré un résultat plutot négatif le club est parvenu à se qualifier pour le tour suivant. En effet, l’UEFA a donné match gagné à l’Avenir Beggen car les suédois ont fait joué un joueur qui ne devait pas jouer. Le tour suivant, a vu les lensois débarquer au Luxembourg, deux larges défaites ont mis fin à l’épopée 6-0, 7-0. 

Les saisons 1999 à 2003 ont été des fiascos principalement à cause de nombreux problèmes internes. Le seul fait marquant est la victoire en coupe du Luxembourg durant la saison 2001/02 et ce fut une nouvelle fois contre le F91 Dudelange.

L’avenir Beggen est un club du Luxembourg qui a suivi sa destiné au gré des guerres. Bien que son palmarès ne soit pas le plus important du Luxembourg, il reste un de ceux qui ont marqué l’histoire européenne du pays


6 titres de champion :  1969, 1982, 1984, 1986, 1993, 1994

7 coupe du Luxembourg : 1983, 1984, 1987, 1992, 1993, 1994, 2002

Stade Henri Dunant,  capacité : 4900

Meilleur affluence : contre le Bayern de Munich, le 1er mai 1987 (4-5)

L’équipe 2003/2004 : il y a 10 français dans l’effectif Klein Lionel, Salverno Jeff, Benlaura Aziz, Lariccia Frederic, Diallo Boubacar, Christophe Calvaruso, Aissam Hamadaoui, Vagly Mauro, Cyril Thiriet, Nekaa Omar. 



Taille du texte: Email Imprimer Partager:




Publiez un commentaire avec votre compte Facebook, Yahoo, Hotmail ou AOL   AIDE
Pour signaler un abus, contactez



 
 

Soutenez-nous, cliquez sur
Actu et transferts 24h/24

Les + populaires du moment

Sondage Maxifoot
Si un Français devait gagner le Ballon d'Or, qui le mériterait le plus ?

Varane
Griezmann
Mbappé

Voir les resultats - Voir les sondages précédents

Les articles populaires du moment

Ça a fait le buzz depuis 7 jours

Les VIDEOS populaires du moment




 A SUIVRE
Classements des
BUTEURS

en EUROPE
Indice MF :

l'état de
FORME
des clubs en europe
Les FRANCAIS à

l'ETRANGER
Qui joue ?
Qui marque ?
TWITTER
 Classement
 des clubs

Européens, L1, L2
L'effectif de rêve
RUSSIE
2018


MASQUER LA PUB