Les cookies nous permettent de personnaliser le contenu et les annonces, d'offrir des fonctionnalités relatives aux médias sociaux et d'analyser notre trafic. Nous partageons également des informations sur l'utilisation de notre site avec nos partenaires de médias sociaux, de publicité et d'analyse.
En savoir plus OK

Top 10 des grands moments de la Coupe du Monde

N°10
17 juin
1970
n°9
20 juin
1970
n°8
30 juil.
1966
n°7
21 juin
1982
n°6
21 juin
1986
n°5
22 juin
1986
n°4
8 juil.
1982
n°3
22 juin
1986
n°2
9 juil.
2006
n°1
12 juil.
1998

Numéro 6 : 21 juin 1986, France - Brésil

Guadalajara, une inoubliable scéance de pénaltys

(voir le résumé du match et le suspense de la séance des tirs aux buts)

Guadalajara est un nom mythique pour le football Français. Le 21 juin 1986, après avoir éliminé les Italiens en 8e de finale, les Bleus y affrontent le Brésil en quarts. Les deux équipes font partis des favoris pour la victoire finale. C'est presque une finale avant l'heure et un duel indécis qui s'annonce entre les Français, demi-finalistes du précédent Mondial et champions d'Europe en titre, et les stars Brésiliennes : Zico, Julio César, Socratès, ...

Dans une ambience surchauffée et des tribunes majoritairement jaunes et vertes, la Séleçao est un cran au dessus et prend logiquement l'avantage par Careca à la 17e minute. Les Français sont un peu à la peine mais ils s'accrochent grâce à leur carré magique au milieu de terrain (Platini, Giresse, Tigana, Fernandez). La France réussi malgré tout à égaliser peu de temps avant la mi-temps avec un peu de réussite : Stopyra se jette sur un centre de Rocheteau et percute Carlos, le gardien Brésilien en retard sur sa sortie, laissant le but ouvert pour Platini qui pousse le ballon au fond des filets.

Entre les lacunes du gardien Brésilien et l'état de grâce de Joël Bats dans les cages Françaises, tout redevient possible. Mais les Brésiliens poussent et l'entrée de Zico, l'emblématique numéro 10 auriverde, accentue encore la pression d'un cran à un quart d'heure de la fin. Bats, jusque là impérial, commet alors l'irréparable en fauchant Branco sur une superbe ouverture en profondeur de Zico. Cette fois c'est fini ... après les tirs sauvés par les montants et les miraculeuses parades de Bats à bout portant, la France a épuisé son capital de résistance.

Et poutant, on est loin d'avoir tout vu ... Une nouvelle fois Bats sauve les Bleus en repoussant le pénalty de Zico et les Bleus réussissent à s'offrir des prolongations. Et là, les débats s'équilibrent. Bats à toujours les gants chauds et entre deux poussées Brésiliennes, les Bleus s'offrent des occasions. A quelques minutes de la fin, Stopyra s'échappe au milieu de terrain et court seul vers le but Brésilien ... c'est la balle de match, mais Carlos sort de sa surface et heurte Stopyra alors que celui-ci venait de le dribler ... Déséquilibré, Stopyra ne pourra reprendre le ballon pour le pousser dans le but vide ... et l'arbitre ne bronche pas. Les deux équipes se dirigent tout droit vers la scéance de tirs aux buts et les Bleus ont maintenant l'ascendant ! Cela sera un intense moment de suspense et de bonheur, à voir et à revoir !

Socratès est le premier a s'avancer et Bats arrête son deuxième pénalty de l'après-midi. Ca commence fort pour la France ! Puis Stopyra, Alemao, Amoros, Zico, ... Les tireurs s'enchaînent avec réussite. La France a les choses en main, mais quand Bellone tire sur le poteau, on frémit ... Heureusement le ballon rebondit sur le dos du gardien Brésilien et rentre ... Décidemment, rien ne peut arriver au Bleus en ce 21 juin ! Alors quand Platini s'avance pour le 4e tir Français, on y croit plus que jamais. Mais c'est la douche froide, Platini le héros des bleus, tire en force au-dessus et tout est à refaire. Heureusement, Bats sera une nouvelle fois aidé par ses poteaux sur le tir de Julio César, et la suite, tout le monde la connait : Luis Fernandez s'avance tête baissée, et ne tremble pas pour donner la qualif aux Bleus.

Quel match ! Et quelle séance de tir aux buts ! Les Brésiliens sont anéantis ! Dans les tribunes les supporters jaunes et verts ne comprennent pas ce qui vient de leur arriver et ils ont le regard vide. Certains pleurent, d'autres se cachent les yeux ou se bouchent les oreilles ! C'est du jamais vu, les dieux du football étaient Français à Guadalajara !

Voir le résumé du match (après la pub éventuelle)
Voir le suspense de la séance des tirs aux buts en intégralité (après la pub éventuelle)


La fiche du match : France - Brésil : 1-1, (pen. 4-3)
21 juin 1986, stade Jalisco de Guadalajara (Mexique), 1/4 de finale - 65.000 spectateurs - Arbitre : Ioan Igna (Roumanie)

Buts : Platini (40e) pour la France
          Careca (17e) pour le Brésil

France : Joël Bats - Manuel Amoros, Maxime Bossis, Patrick Battiston, Thierry Tusseau - Alain Giresse (Jean-Marc Ferreri, 84'), Jean Tigana, Luis Fernandez, Michel Platini (C) - Yannick Stopyra, Dominique Rocheteau (Bruno Bellone, 99')

Brésil : Carlos - Josimar, Júlio César, Edinho (C), Branco - Alemão, Elzo, Júnior (Silas, 91'), Sócrates - Müller (Zico, 72'), Careca

Bats arrête le pénalty de Zico en fin de match
L'arrêt de Bats sur le pénalty de Socrates
Le tir victorieux de Luiz Fernandez



 
 

Liens de la rubrique MONDIAL 2018


Actu et transferts 24h/24

Les + populaires du moment

Sondage Maxifoot
Corentin Tolisso de retour, une bonne affaire pour Lyon ?

OUI
NON
Voter

Voir les resultats - Voir les sondages précédents


Liens de la rubrique MONDIAL 2014


 A SUIVRE
Le meilleur effectif
LIGUE 1
saison
2021-22
Classements des
BUTEURS

en EUROPE
Indice MF :

l'état de
FORME
des clubs en europe
Les FRANCAIS à

l'ETRANGER
Qui joue ?
Qui marque ?


MASQUER LA PUB