Les cookies nous permettent de personnaliser le contenu et les annonces, d'offrir des fonctionnalités relatives aux médias sociaux et d'analyser notre trafic. Nous partageons également des informations sur l'utilisation de notre site avec nos partenaires de médias sociaux, de publicité et d'analyse.
En savoir plus OK
Une animation offensive à revoir
Par Romain Rigaux - Equipe De France, Mise en ligne: le 12/06/2010 à 11h39
Taille du texte: Email Imprimer Partager:

Pour son premier match de Coupe du monde, l'équipe de France a débuté la compétition par un match nul contre l'Uruguay (0-0). Globalement dominateurs face à des Uruguayens soucieux de bien défendre, les Bleus ne sont pas parvenus à trouver la faille.

Une animation offensive à revoir
Anelka et Govou, deux titulaires en question chez les Bleus

L'histoire se répète ! Comme en 2006, la France débute son Mondial avec un 0-0. Un match nul qui n'est pas catastrophique compte tenu du résultat des deux autres équipes de ce Groupe A, lors du match Afrique du Sud - Mexique (1-1). Cependant, les Tricolores pourront nourrir de nombreux regrets au vu de la physionomie du match, car l'équipe de France a largement dominé une équipe uruguayenne venue pour jouer le contre, surtout dans le dernier quart d'heure. Appliqués, les joueurs de Raymond Domenech ont montré un visage plus séduisant que lors des derniers matchs de préparation mais ont encore péché dans la finition. Les partenaires de Patrice Evra ont paru plus affûtés physiquement que leurs adversaires du soir, les premiers signes d'une bonne préparation. Côté tactique, le sélectionneur français avait surpris son monde en titularisant Abou Diaby à la place de Florent Malouda, l'un des hommes les plus en forme du moment.

La satisfaction Abou Diaby

Domenech a donc choisi de rappeler son schéma favori en 4-2-3-1. Dans cette configuration, les Bleus ont rassuré défensivement malgré les occasions dangereuses de ce diable de Diego Forlan, plus en vue que son partenaire Luis Suarez, qui n'était pas dans un grand soir. Côté français, les lacunes en attaque ne semblent pas avoir été effacées. Cette disposition tactique a surtout mis en lumière le milieu de terrain Abou Diaby. Présent à la récupération aux côtés de Toulalan, le joueur d'Arsenal a été omniprésent sur les phases offensives françaises. Puissant et technique, le Gunners a imposé sa loi dans l'entrejeu et a distillé de précieuses passes à ses coéquipiers. Diaby a sans doute marqué de gros points pour la suite de la compétition et sa performance n'a pas échappé au sélectionneur uruguayen, Oscar Tabarez. «Ribéry a très bien joué, Diaby a apporté beaucoup d'équilibre, il a été très efficace au milieu de terrain, il a changé le milieu de terrain d'une certaine façon» , a affirmé le technicien de la Celeste après le match. Mais la révélation française ne s'enflamme pas : «Oui, c'était pas mal. Personnellement, je pense que j'aurais pu même mieux faire. Mais bon l'essentiel c'est que l'équipe soit parvenue à créer quelque chose ce soir. Sinon, ça fait deux ans que je viens en équipe de France. J'ai aussi mes repères. Puis, je joue dans le même schéma en club. Cela m'a facilité la tâche.»

En revanche, que dire des prestations de Sidney Govou et Nicolas Anelka ? Les impressions laissées par les matchs de préparations se sont confirmées. Les deux joueurs ne semblent pas au même niveau que leurs partenaires. Le Lyonnais est devenu fantomatique au fil des minutes et son remplacement par André-Pierre Gignac a apporté plus de percussion sur le côté droit. L'option Valbuena pourrait apporter un peu plus de dynamisme dans ce couloir. Pour l'attaquant de Chelsea, il est clair que ce poste d'avant-centre ne lui convient pas, le joueur londonien n'a jamais semblé être en mesure de marquer, c'est pourtant ce qu'on lui demande. L'entrée de Thierry Henry a été bénéfique pour les Bleus, le placement et les appels de l'attaquant du FC Barcelone montrent qu'il semble plus adapté à ce rôle de pointe. En forme cette saison dans le championnat grec, Djibril Cissé pourrait également postuler au poste d'avant-centre.

Malheureusement, le jeu de l'équipe de France penche toujours trop à gauche et Ribéry n'est pas en mesure de porter son équipe lorsqu'elle est en difficulté. Les Français ne parviennent pas à produire du jeu en attaque dans les derniers mètres et se montrent trop inefficaces devant le but. Il faudra marquer lors des prochains matchs si la France souhaite continuer son aventure en Afrique du Sud.



Taille du texte: Email Imprimer Partager:




Publiez un commentaire avec votre compte Facebook, Yahoo, Hotmail ou AOL   AIDE
Pour signaler un abus, contactez
Ajouter un commentaire ... Les insultes sont passibles d'une amende de 12.000€ et jusqu'à 45.000€ pour les injures racistes, homophobe, handiphobe ou sexiste. N'oubliez pas que vos messages ici sont publics et qu'en cas de plainte votre identité réelle peut être révélée à la justice.



 
 

Liens de la rubrique MONDIAL 2018


Actu Equipe de France

Sondage Maxifoot
Comprenez-vous que Didier Deschamps ne change pas de position vis à vis de Karim Benzema ?

OUI
NON
Voter

Voir les resultats - Voir les sondages précédents

Ça a fait le buzz depuis 7 jours


Liens de la rubrique EURO 2016


 A SUIVRE
Classements des
BUTEURS

en EUROPE
Indice MF :

l'état de
FORME
des clubs en europe
Les FRANCAIS à

l'ETRANGER
Qui joue ?
Qui marque ?
TWITTER
 Classement
 des clubs

Européens, L1, L2


MASQUER LA PUB