Les cookies nous permettent de personnaliser le contenu et les annonces, d'offrir des fonctionnalités relatives aux médias sociaux et d'analyser notre trafic. Nous partageons également des informations sur l'utilisation de notre site avec nos partenaires de médias sociaux, de publicité et d'analyse.
En savoir plus OK
Valence est de retour
Par Jean-Baptiste Boutmy - Actu Espagne, Mise en ligne: le 22/03/2004 à 00h20
Taille du texte: Email Imprimer Partager:

Après avoir compté jusqu'à six points de retard sur le Real Madrid, Valence (deuxième), est revenu à une unité du leader, battu (4-2) à Bilbao, à la faveur de sa victoire (5-1) contre Majorque. La course au titre est donc relancée, d'autant que Barcelone a battu (1-0) la Real Sociedad.

Le grand retour de Valence

Le FC Valence revient fort dans cette liga. Il a en tout cas parfaitement profité de cette 29ème journée et de la défaite (4-2) du Real Madrid, leader, en atomisant (5-1) Majorque à Mestalla. Grâce à cette victoire, Valence compte 60 points, à une petite unité du Real. L'équipe de Rafaël Benitez n'a connu aucune difficulté pour battre l'équipe des Baléares. L'attaquant Mista, muet depuis trois journées, a signé un triplé (45, 68 et 69èmes). Il porte ainsi son total à 17 buts. Ce match a surtout confirmé la solidité retrouvée à Vigo (2-0) la semaine dernière, l'équipe ayant cinq buts d'avance avant la 70ème minute. Pourtant, Valence avait eu du mal en première mi-temps face à une équipe regroupée, ne trouvant la faille qu'à la 45ème minute sur une tête de son attaquant vedette, sur un centre de Curro Torres. Mais le festival de la deuxième période va sans aucun doute permettre au club d'aborder la fin de saison avec sérénité.

Le grand perdant est le Real, toujours privé de Ronaldo, même s'il reste leader. Avec une marge de manoeuvre très limitée en tête (un point d'avance sur Valence), Les Madrilènes vont devoir faire très attention. Leur fragilité défensive récurrente, soulignée notamment en Coupe du Roi (2-3) contre Saragosse, pose de gros problèmes et c'est ce qui a causé la défaite à Bilbao (2-4). Dominateurs durant la première mi-temps, les Basques ont ouvert le score à la 40ème minute par Yeste, qui a profité d'un ballon relâché par Casillas pour marquer. Trois minutes plus tard, Urzaiz aggravait la marque de la tête. Dès lors obligés de courir après le score, les Merengue ont réussi à revenir grâce à un doublé de Raul (49 et 61èmes) dont une belle reprise du droit. Mais les occasions basques se multipliaient et logiquement, Del Horno crucifiait le Real en deux minutes (74 et 76èmes), notamment après avoir écoeuré toute la défense sur sa première réalisation par un slalom. Et l'addition aurait pu être plus lourde. Avec 35 buts encaissés, la défense du Real doit réagir pour que le club puisse remporter le titre. Bilbao, cinquième, conforte ainsi sa place qualificative pour la coupe de l'UEFA.

La Corogne et Barcelone a l'affût

Le Deportivo, quatrième, qui restait sur trois défaites consécutives avant cette journée, a réagi en disposant difficilement de la lanterne rouge, Murcie. Sa courte victoire (1-0) sur un but de son latéral gauche Joan Capdevilla inscrit peu avant le repos, lui permet de rester à la portée des deux premiers à huit points du Real et à sept du FC Valence. Même si le titre paraît plus qu'hypothétique, la Ligue des Champions est en vue, puisque le club compte neuf points d'avance sur Bilbao son poursuivant.

Mais la meilleur opération est réalisée par l'impressionnant FC Barcelone qui a aligné contre la Real Sociedad (1-0) sa neuvième victoire consécutive et reste troisième, mais à seulement six points du leader. Qui aurait cru possible un tel parcours en janvier ? Personne, toujours est t-il que l'équipe est actuellement irrésistible, même si la victoire fût longue à se dessiner. Ce n'est en effet qu'à la 89ème minute que sa star Ronaldinho lui a offert la victoire. L'attaquant signe par la même occasion son douzième but de la saison, son meilleur total depuis son début de carrière. Son club est au moins sûr de disputer la prochaine Ligue des Champions et s'il continue sur ce rythme, peut également envisager le titre. Une récompense qui échappe aux Catalans depuis 1999 et qui viendrait comme une réponse cinglante aux nombreux détracteurs de Frank Rijkaard il y a encore peu de temps. Ce résultat fragilise la Real qui n'est que 14ème avec 35 points. Même si la marge de manoeuvre sur la relégation paraît confortable (huit points), le club de Denoueix doit de méfier.

Vigo ne s'en sort pas

Le club Galicien s'enfonce journée après journée et compte désormais quatre points de retard sur le premier non-relégable, Majorque. Même si l'équipe d'Antic n'a pas perdu à Santander (4-4), elle a affiché de nouveau ses terribles carences défensives (11 buts encaissés en trois matchs) et ne gagne plus depuis cinq journées. La deuxième division se rapproche doucement. Offensivement, l'équipe s'est reprise, Milosevic et Mostovoi inscrivant chacun un doublé, mais cela demeure insuffisant car l'équipe encaisse trop de buts pour prétendre à la victoire. Sa courbe d'évolution laisse présager la pire, ce qui serait une surprise pour un club qui s'est qualifié pour la C1 l'an dernier.

L'Espanyol de Luis Fernandez s'était bien repris avec deux victoires lors des 26ème et 27ème journées contre Valence et le Celta Vigo, mais avait chuté contre Santander (0-1) la semaine dernière. Il n'a pu obtenir mieux que le nul à Saragosse (1-1), récent vainqueur de la Coupe du Roi. Menés dès la 20ème minute sur un but de David Villa, l'homme en forme des Aragonais, les hommes de Luis sont parvenus à revenir rapidement grâce à Fredson (29ème). L'équipe est donc de plus en plus solide, mais le maintient paraît compliqué car elle compte cinq points de retard sur Majorque. Un écart délicat à remonter, même si tout reste possible.

Cette 29ème journée de liga opère donc un resserrement en tête, puisque trois, voire quatre clubs peuvent prétendre à un titre qui semblait il y a encore peu de temps promis au Real Madrid. Le sprint final s'annonce passionnant.

Les résultats de la 29ème journée :

Athletic Bilbao - Real Madrid 4 - 2
Yeste (40ème), Urzaiz (43ème) et Del Horno (74 et 76ème); Raul (49 et 61ème)

Deportivo La Corogne - Murcie 1 – 0
Capdevilla (40ème)

Atletico Madrid - Betis Séville 2 – 1
Paunovic (52ème) et Fernando Torres (69ème) ; Joaquin (68ème)

Albacete - Valladolid 2 – 0
Aranda (10ème) et Mikel (56ème)

Racing Santander - Celta Vigo 4 - 4
Alvarez (1è et 83ème), Guerrero (38 et 85ème) ; Milosevic (28 et 72ème), Mostovoï (46 et 61ème)

FC Séville - Malaga 0 - 1
Salva (77ème)

Saragosse - Espanyol Barcelone 1 – 1
Villa (20ème) ; Fredson (29ème)

Osasuna - Villarreal 2 – 1
Aloisi (33ème) ; Riquelme (77ème)

Valence - Majorque 5 – 1
Mista (45, 68 et 69ème), Baraja (57ème) et Angulo (61ème) ; Eto'o (84ème)

FC Barcelone - Real Sociedad 1 – 0
Ronaldinho (89ème)

Classement :

1. Real Madrid 61
2. Valence 60
3. FC Barcelone 55
4. Deportivo La Corogne 53
5. Athletic Bilbao 44
6. Atletico Madrid 44
7. Osasuna 43
8. Malaga 41
9. Villarreal 39
10. FC Séville 38
11. Betis Séville 38
12. Racing Santander 37
13. Valladolid 35
14. Real Sociedad 35
15. Albacete 35
16. Saragosse 34
17. Majorque 32
18. Celta Vigo 28
19. Espanyol Barcelone 27
20. Murcie 17

Classement des buteurs :

22 buts: Ronaldo (Real Madrid)
17 buts: Salva (Malaga), Mista (Valence)
14 buts: Torres (Atletico Madrid)
13 buts: Milosevic (Celta Vigo)
12 buts: Vicente (Valence), Villa (Saragosse), Ronaldinho (FC Barcelone)
11 buts: Anderson (Villarreal), Raul (Real Madrid), Eto'o (Majorque)
10 buts: Baptista (Séville)



Taille du texte: Email Imprimer Partager:




Publiez un commentaire avec votre compte Facebook, Yahoo, Hotmail ou AOL   AIDE
Pour signaler un abus, contactez
Ajouter un commentaire ... Les insultes sont passibles d'une amende de 12.000€ et jusqu'à 45.000€ pour les injures racistes, homophobe, handiphobe ou sexiste. N'oubliez pas que vos messages ici sont publics et qu'en cas de plainte votre identité réelle peut être révélée à la justice.



 
 

Liens de la rubrique Espagne


Liga - les fiches CLUB

Sondage Maxifoot
Quel est le meilleur joueur du 21eme siècle ?

Lionel Messi
Cristiano Ronaldo
Voter

Voir les resultats - Voir les sondages précédents

Actu et transferts 24h/24

Les + populaires du moment


Ça a fait le buzz depuis 7 jours


 A SUIVRE
Le meilleur effectif
LIGUE 1
mi-saison
2019-20
TOP 10
transferts
en Ligue1

mi-saison 2019-20
FLOP
transferts
en Ligue1

mi-saison 2019-20
Classements des
BUTEURS

en EUROPE
Indice MF :

l'état de
FORME
des clubs en europe
Les FRANCAIS à

l'ETRANGER
Qui joue ?
Qui marque ?
TWITTER
 Classement
 des clubs

Européens, L1, L2


MASQUER LA PUB