Les cookies nous permettent de personnaliser le contenu et les annonces, d'offrir des fonctionnalités relatives aux médias sociaux et d'analyser notre trafic. Nous partageons également des informations sur l'utilisation de notre site avec nos partenaires de médias sociaux, de publicité et d'analyse.
En savoir plus OK

Rennes sort par la petite porte... - Débrief et NOTES des joueurs (Rennes 1-3 Séville)

Par Gilles Campos - Actu Champion's League, Mise en ligne: le 08/12/2020 à 23h06
Taille du texte: Email Imprimer

Au terme d'une rencontre animée malgré l'absence d'enjeu, Séville s'impose sur la pelouse de Rennes (3-1) ce mardi, dans le cadre de la 6e et dernière journée de la phase de poules de la Ligue des Champions. Le club breton sort par la petite porte…

Rennes sort par la petite porte... - Débrief et NOTES des joueurs (Rennes 1-3 Séville)
La tête basse pour les Rennais après cette 5e défaite.

Rennes termine à sa place. Le constat est sévère, mais finalement évident au vu de la dernière prestation des Bretons en Ligue des Champions face à Séville (1-3) ce mardi. Malgré un début de match encourageant, les hommes de Julien Stéphan ont rapidement vu que la marche serait trop haute face à une équipe espagnole pourtant remaniée, mais toujours aussi clinique.

Au final, ces derniers enchaînent une huitième rencontre toutes compétitions confondues sans la moindre victoire, et sortent par la petite porte avec un petit point récolté en six matchs.

Bounou dégoûte Niang, Salin impuissant

Et pourtant, Camavinga et les siens ont cette fois-ci affiché un visage conquérant dès le début de match, et ils auraient d'ailleurs pu ouvrir le score sans une superbe parade de Bounou devant Niang à la demi-heure de jeu. Mais les Rennais ont progressivement lâché le match face au réalisme adverse. Car Séville n'a pas réussi à se procurer énormément d'occasions lors d'un premier acte équilibré, mais les Andalous l'ont achevé avec deux buts inscrits.

Le premier vaut le détour, avec une splendide demi-volée du gauche de Koundé (0-1, 32e) pour ouvrir le score. Et le second mérite également le coup d'oeil avec une superbe tête décroisée d'En-Nesyri pour faire le break dans le temps additionnel (0-2, 45+2e). De quoi mettre un énorme coup sur la tête des Bretons, qui n'ont pas réussi à la relever lors du second acte. Ces derniers sont revenus du vestiaire avec d'autres intentions mais, encore une fois, la marche était trop haute.

Rutter sauve l'honneur

Niang a pourtant tout donné aux avant-postes, tout comme Doku face à l'ancien Marseillais Rekik, à qui il a souvent donné le tournis. Mais Séville a fini par enfoncer le clou grâce à En-Nesyri (0-3, 81e), même si le jeune Rutter (18 ans) a réussi à sauver l'honneur sur penalty pour Rennes (1-3, 86e), qui quitte malgré tout la plus grande compétition européenne par la petite porte. Désormais, la priorité pour les Bretons sera de la retrouver au plus vite, et cela passe par une remontée au classement en Ligue 1.

La note du match : 6/10

Une bonne partie de football entre deux équipes qui en voulaient, malgré l'absence d'enjeu. On remercie les Rennais pour l'état d'esprit affiché en début de première période et en seconde période, et les Andalous pour les buts et les quelques actions de classe.

Les buts :

- Rekik centre depuis la gauche. Grenier manque son dégagement, Idrissi récupère le cuir et le transmet à Koundé, qui enchaîne avec une somptueuse demi-volée du gauche pour tromper Salin (0-1, 32e).

- Torres adresse un centre millimétré depuis la gauche qu'En-Nesyri vient parfaitement couper de la tête pour faire le break (0-2, 45+2e).

- Lancé dans la profondeur par Oscar, En-Nesyri résiste au retour des défenseurs et trompe tranquillement Salin du gauche (0-3, 81e).

- Sur un penalty accordé à Camavinga suite à l'intervention du VAR, Rutter prend ses responsabilités et transforme en force (1-3, 86e).

Les NOTES des joueurs

Maxifoot a attribué une note (sur 10) commentée à chaque joueur.

L'homme du match : Youssef En Nesyri (8/10)

Un danger permanent. Du début à la fin du match, l'attaquant andalou n'a pas laissé une seule minute de répit aux défenseurs rennais, et ces derniers ont logiquement craqué par deux fois. Dans un premier temps sur une superbe tête décroisée, avant que le Marocain ne fasse parler son sang-froid avec une finition clinique du pied gauche devant Salin.

RENNES :

Romain Salin (5) : un match tout de même frustrant pour le gardien rennais. Sur le but de Koundé, il ne peut absolument rien faire. Et sur le premier d'En-Nesyri, difficile de lui jeter la pierre. En revanche, il aurait pu faire mieux sur le second but du Marocain en fin de match.

Hamari Traoré (4) : des efforts, une échauffourée en début de match, et tout de même deux buts qui viennent directement de son côté. En dehors de cela, Traoré a souvent tenté de se projeter offensivement, parfois avec réussite.

Damien Da Silva (4) : le Stade Rennais a besoin de son capitaine, et celui-ci n'était pas vraiment au rendez-vous ce soir. Sur le but du break signé En-Nesyri, l'attaquant marocain lui a donné une leçon de déplacement, et Da Silva n'a pu que constater son retard… Remplacé à la 70e minute par Nayef Aguerd (non noté).

Brandon Soppy (5) : un excellent début de match… et plus de difficultés par la suite. Tout a commencé avec une perte de balle douteuse, qui aurait pu amener une action dangereuse pour les Andalous. Mais Soppy n'a pas totalement coulé, et il a plutôt bien résisté en début de seconde période, malgré un léger retard sur le seconnd but d'En-Nesyri.

Faitout Maouassa (4) : le latéral gauche rennais a parfois eu du mal à contenir Suso, mais c'est surtout offensivement qu'il a péché avec un manque de justesse dans la dernière passe. Remplacé à la 79e minute par Adrien Truffert (non noté).

Eduardo Camavinga (6,5) : assurément l'un des meilleurs Rennais ce soir, avec Doku. À qui il a d'ailleurs délivré une superbe passe en profondeur en début de rencontre, mais celle-ci n'a pas abouti sur un but. Par la suite, le milieu de terrain n'a pas ménagé ses efforts et il a logiquement été récompensé d'un penalty en fin de match, transformé par Rutter.

Clément Grenier (3) : un match à oublier pour le milieu de terrain rennais. Difficile de lui jeter la pierre au niveau du jeu, car Grenier a tout donné au milieu de terrain. Mais ses deux errements défensifs plombent son équipe : sur le premier but, avec un dégagement de la tête manqué, et sur le deuxième lorsqu'il réclame une faute en laissant Torres centrer. Remplacé à la 79e minute par Flavien Tait (non noté).

Steven NZonzi (4) : les matchs passent et le constat reste le même : Nzonzi doit davantage se comporter en patron lors de telles affiches. Mais encore une fois, le champion du monde a baissé la tête lorsque ses coéquipiers l'ont fait, alors qu'il aurait dû la relever pour donner l'exemple. Niveau football, il est au-dessus. Mais dans l'attitude, un peu moins.

Dalbert (3) : difficile de croire que Dalbert a fini le match, mais Julien Stéphan l'a bel et bien laissé sur la pelouse jusqu'au coup de sifflet final. Positionné en milieu gauche, l'ancien Niçois n'a rien apporté offensivement ou défensivement.

M'Baye Niang (4,5) : une rencontre frustrante pour Niang, esseulé aux avant-postes. En effet, celui qui retrouvait une place de titulaire après son départ avorté l'été dernier n'a souvent pu compter que sur Doku pour combiner, et c'était trop peu face à l'excellente défense andalouse. L'ancien Caennais aurait tout de même pu ouvrir le score en première période, mais il a d'abord manqué une grosse occasion avant que Bounou ne réalise une superbe parade pour repousser son tir. Remplacé à la 70e minute par Georginio Rutter (non noté), qui a pris ses responsabilités et sauvé l'honneur sur penalty, et la pépite n'a que 18 ans…

Jeremy Doku (6) : Doku prend confiance, et cela se ressent sur le terrain. Tout au long de la partie, le Belge a fait des misères à Rekik, et il aurait pu être récompensé par un but en fin de match après un véritable numéro dans la surface. Mais il y a toujours un mais avec l'ancien d'Anderlecht, qui a encore énormément de progrès à faire dans la dernière passe. Remplacé à la 79e minute par Yann Gboho (non noté).

FC SEVILLE :

Yassine Bounou (7) : si l'on occulte cette fin de match un peu folle où il a sorti deux arrêts consécutifs, Bounou n'a pas eu énormément de travail ce soir. Mais lorsqu'il a été sollicité, le portier andalou a répondu présent. À l'image de cette superbe parade devant Niang en première période alors que le score était encore nul.

Jules Koundé (7,5) : si Koundé se met à marquer de tels buts… D'ores et déjà sur les tablettes des meilleurs clubs de la planète, le défenseur central a encore vu sa cote augmenter suite à sa belle performance face aux Rennais. Défensivement, il a été impeccable. Et offensivement, sa demi-volée du gauche risque de faire du bruit…

Karim Rekik (4,5) : Rekik s'est rappelé au bon souvenir de la Ligue 1 à l'occasion de ses retrouvailles avec une équipe française, et il a visiblement peu changé depuis son départ de l'OM. Le polyvalent défenseur demeure toujours aussi lent, et Doku s'est régalé sur son côté. Mais offensivement, il est toujours capable d'apporter. C'est notamment son centre qui aboutit au premier but andalou.

Diego Carlos (5,5) : un match de patron… finalement gâché par cette faute sur Camavinga, laquelle entraîne le penalty transformé par Rutter. Avant cela, l'ancien du FC Nantes s'est offert un joli duel avec Niang, et on peut dire qu'il l'a remporté.

Sergi Gómez (6) : à l'instar de Diego Carlos, Gomez s'est occupé de Niang et il l'a plutôt très bien fait. Très solide durant la première période et le début du second acte, le défenseur central a finalement été remplacé à la 76e minute par Fernando (non noté).

Ivan Rakitic (6,5) : le métronome du milieu de terrain andalou. L'influence de Rakitic sur le jeu sévillan est celle que devrait avoir Nzonzi sur le jeu rennais. Ce soir, le Croate a fait parler son expérience. Mais physiquement, il aura eu davantage de difficultés, à l'image de ses retours douteux sur Doku.

Nemanja Gudelj (6) : à l'instar de Rakitic, Gudelj a stabilisé le jeu de son équipe, et il a plutôt bien résisté face à la fougue rennaise en début de match. Le milieu de terrain n'a pas ménagé ses efforts, et il a souvent remporté ses duels face à ses homologues rennais.

Óliver Torres (7) : si Rakitic est le patron technique de l'équipe, alors Torres est son lieutenant. Encore une grosse performance pour l'ancien de l'Atletico Madrid ce soir, avec notamment un centre millimétré et déposé sur la tête d'En-Nesyri pour faire le break.

Oussama Idrissi (7) : Idrissi a eu du mal à lancer la machine en début de match, mais sa passe décisive pour Koundé l'a libéré. Par la suite, on l'a vu plus entreprenant et il a souvent apporté le danger dans la surface rennaise. Remplacé à la 72e minute par Lucas Ocampos (non noté).

Youssef En Nesyri (8) : voir ci-dessus.

Suso (6) : à l'instar d'Idrissi, Suso a eu du mal à entrer dans son match. Sa belle frappe en première période aurait mérité quelque chose, mais Salin s'est brillamment interposé. Remplacé à la 76e minute par Oscar (non noté), auteur de la passe décisive pour En-Nesyri sur le dernier but des Andalous.

+ Retrouvez les résultats et le classement de Ligue des Champions sur Maxifoot

Et pour vous, quels ont été les meilleurs et les moins bons joueurs du match ? Réagissez dans la zone de "commentaires" ci-dessous !

RENNES 1-3 FC SEVILLE (mi-tps: 0-2) - LIGUE des CHAMPIONS - 1er tour, grp E / 6e journée
Stade : Roazhon Park - Arbitre : Bartosz Frankowski

Buts : G. Rutter (86e, pen.) pour RENNES - J. Koundé (32e) Y. En-Nesyri (45+2e) Y. En-Nesyri (81e) pour FC SEVILLE
Avertissements : H. Traoré (23e), C. Grenier (45e), D. Da Silva (62e), B. Soppy (72e), pour RENNES - Y. En-Nesyri (23e), K. Rekik (50e), pour FC SEVILLE

RENNES : R. Salin - H. Traoré, B. Soppy, D. Da Silva (N. Aguerd, 70e), F. Maouassa (A. Truffert, 79e) - E. Camavinga, S. Nzonzi, C. Grenier (F. Tait, 79e), Dalbert - J. Doku (Y. Gboho, 79e), M. Niang (G. Rutter, 70e)

FC SEVILLE : Y. Bounou - J. Koundé, Sergi Gómez (Fernando, 76e), Diego Carlos, K. Rekik - Óliver Torres (F. Vázquez, 83e), N. Gudelj, I. Rakitic - Suso (Óscar Rodríguez, 76e), Y. En-Nesyri (Carlos Fernández, 83e), O. Idrissi (L. Ocampos, 72e)

Niang rit jaune après une grosse occasion manquée en debut de match

Après un temps fort rennais, Koundé a fini par ouvrir le score (0-1, 32e). Et de quelle manière ! 

Impuissant face à Koundé, Salin l'était également sur une tête d'En-Nesyri avant la mi-temps (0-2, 45+2e)

En fin de rencontre, En-Nesyri a enfoncé le clou (0-3, 81e)

Heureusement pour Rennes, le jeune Rutter (18 ans) a sauvé l'honneur sur penalty (1-3, 86e)

 







Publiez un commentaire avec votre compte Facebook, Yahoo, Hotmail ou AOL   AIDE
Pour signaler un abus, contactez
Ajouter un commentaire ... Les insultes sont passibles d'une amende de 12.000€ et jusqu'à 45.000€ pour les injures racistes, homophobe, handiphobe ou sexiste. N'oubliez pas que vos messages ici sont publics et qu'en cas de plainte votre identité réelle peut être révélée à la justice.



 
 

Liens LIGUE des CHAMPIONS


Sondage Maxifoot
Quel est votre grand favori pour la victoire finale en Ligue des Champions ?

PSG
Real Madrid
Liverpool
Bayern Munich
Manchester City
Chelsea
Juventus
Une autre équipe
Voter

Voir les resultats - Voir les sondages précédents

Actu et transferts 24h/24

Les + populaires du moment


Ça a fait le buzz depuis 7 jours


 A SUIVRE
TOP 15
PEPITES
jeunes de Ligue 1
Votre Equipe type
2020
par les lecteurs
de Maxifoot
Classements des
BUTEURS

en EUROPE
Indice MF :

l'état de
FORME
des clubs en europe
Les FRANCAIS à

l'ETRANGER
Qui joue ?
Qui marque ?
TWITTER
 Classement
 des clubs

Européens, L1, L2
carton jaune, 23e4Traoré
carton jaune, 72e5Soppy
>remplacé par Aguerd, 70ecarton jaune, 62e4Da Silva
>remplacé par Truffert, 79e >remplacé par Truffert, 79e4Maouassa
carton jaune, 45e3Grenier
>remplacé par Gboho, 79e6Doku
>remplacé par Rutter, 70e4,5Niang
but, 32e7,5Koundé
>remplacé par Fernando, 76e6Gómez
carton jaune, 50e4,5Rekik
>remplacé par Vázquez, 83e7Torres
>remplacé par Rodríguez, 76e6Suso
but, 45e+2
but, 81e
2 >remplacé par Carlos Fernández, 83ecarton jaune, 23e8En Nesyri
>remplacé par Ocampos, 72e7Idrissi


MASQUER LA PUB