Les cookies nous permettent de personnaliser le contenu et les annonces, d'offrir des fonctionnalités relatives aux médias sociaux et d'analyser notre trafic. Nous partageons également des informations sur l'utilisation de notre site avec nos partenaires de médias sociaux, de publicité et d'analyse.
En savoir plus OK
AS Rome - Lyon, tout reste à faire
Par Alexis Pereira - Actu Champion's League, Mise en ligne: le 21/02/2007 à 23h19
Taille du texte: Email Imprimer Partager:

Au terme d'un match heurté et soporifique, l'Olympique Lyonnais a obtenu un bon nul (0-0) sur le terrain de l'AS Rome. Les hommes de Gérard Houllier préservent ainsi leurs chances de qualification pour les quarts de finale. Mais rien n'est acquis et l'OL devra se montrer conquérant le 6 mars prochain à Gerland.

Venus chercher un bon résultat à Rome, les joueurs lyonnais repartent avec le sentiment du devoir accompli. En première période, l'OL a fait valoir son expérience du haut niveau européen grâce à une circulation de balle fluide et une maîtrise des temps forts romains. Sérieux et appliqués, le champion de France en titre a parfaitement bloqué les velléités offensives adverses. En seconde période, les coéquipiers de Tiago ont continué sur leur lancée et ont finalement obtenu un match nul (0-0) encourageant. Pourtant, avec un peu plus d'audace, les Lyonnais auraient pu faire la différence au tableau d'affichage. Espérons qu'ils ne le regretteront pas dans deux semaines à Gerland. A souligner l'excellent arbitrage du trio anglais emmené par M. Riley.

Les meilleurs moments et les buts

- Coup franc excentré côté gauche situé à une trentaine de mètres des buts de Doni. Le ballon, frappé par Juninho, est dévié au premier poteau par la tête de Taddei et finit sa course sur le montant gauche du portier romain (8').

- Sur un ballon perdu en défense par De Rossi, Malouda s'enfonce dans la surface romaine et crochète Ferrari. Mais Doni, bien inspiré, vient jaillir dans les pieds du Guyanais (21').

- Coup franc à l'entrée de la surface de réparation, légèrement décalé sur la droite, au bénéfice des joueurs locaux. Totti le frappe en force de l'extérieur du pied droit. Coupet doit s'employer pour détourner le ballon en corner (62').

- Coup franc lointain du spécialiste Juninho à 35 mètres des buts romains. Le ballon rebondit devant Doni qui repousse d'une machette sur Fred. L'international brésilien se jette pour pousser le ballon au fond mais Ferrari intervient in extremis (66').

- Coup franc à une vingtaine de mètres plein axe en faveur des Romains. La frappe de Totti rebondit juste devant Coupet qui parvient à s'emparer du cuir en deux temps (73').

Ce qu'il faut retenir de la rencontre

Peu habituée à évoluer à ce niveau de la compétition, l'AS Roma a paru très nerveuse en début de rencontre. Accumulant les fautes et les gestes d'agacement, les hommes de Spalletti ont mis vingt bonnes minutes à véritablement entrer dans la partie. Toutefois, ils n'ont pas su se montrer dangereux en première mi-temps. Plus dominateurs en seconde période, ils n'ont toutefois pas semé la panique dans la défense lyonnaise ne mettant Coupet à contribution que sur coups de pieds arrêtés. Doni est resté concentré pendant 90 minutes et a bien rempli son rôle. Défensivement, la charnière Ferrari – Méxès a mis Fred sous l'éteignoir. Sur les ailes, Panucci et Tonetto ont rarement été pris en défaut par les milieux excentrés lyonnais. A la récupération, De Rossi a fait parler sa grinta pendant que son compère chilien Pizarro distribuait parfaitement le jeu. Les Brésiliens Mancini et Taddei ont été assez discrets sur les flancs de l'attaque. Perrotta n'a pas pu servir convenablement Totti qui aura tout de même été le Gialorosso le plus dangereux notamment sur coups francs.

L'Olympique Lyonnais a très bien débuté la rencontre. Son pressing haut et le travail du milieu de terrain ont considérablement gêné la relance de leurs homologues italiens. Faisant preuve de maîtrise et de patience, les hommes de Gérard Houllier ont su se procurer quelques actions intéressantes lors du premier acte sans parvenir à les concrétiser. En deuxième mi-temps, les rhodaniens ont subi le léger mieux romain sans s'affoler. Solides défensivement, ils ont opté pour la solution attentiste limitant la prise de risque. Coupet a peu été sollicité mais s'est montré vigilant sur les frappes de Totti. Cris et Squillaci ont eu beaucoup de travail pour contenir le génie du capitaine giallorosso. Sur les ailes, Abidal et Clerc ont réalisé un match sérieux prenant le pas sur leurs vis-à-vis. Le trident du milieu de terrain a exercé un pressing haut et a récupéré énormément de ballons, notamment Toulalan et Tiago. Juninho reste toujours aussi dangereux sur coups francs. Govou n'a pas eu de réussite dans ses dribbles alors que son pendant Malouda aurait peut-être pu marquer en première période. Fred, trop esseulé aux avants postes, a néanmoins toujours pesé sur la défense adverse.

La note : 10/20

L'Olympique Lyonnais a ramené un résultat nul (0-0) encourageant de son déplacement à Rome. Le 6 mars prochain à Gerland, les coéquipiers de Juninho devront faire la différence en emballant la rencontre. Seule ombre au tableau, la suspension de Jérémy Toulalan pour le match retour.


AS Roma – Olympique Lyonnais : 0-0 (0-0)
Stade Olimpico, Rome – 75 000 spectateurs
Arbitre : M. Riley (ANG)
Avertissements : Méxès (3’), Panucci (7’), Pizarro (18’), Mancini (43’), Taddei (57’), Totti (82’), Tonetto (89’), De Rossi (91’) – Juninho (12’), Govou (45’), Toulalan (49’)

Les équipes :
AS Roma : Doni – Panucci, Ferrari, Méxès, Tonetto – De Rossi, Pizarro – Taddei (Vucinic, 86’), Perrotta, Mancini (Wilhelmsson, 75’) – Totti (cap.) / Entraîneur : Luciano Spalletti

Olympique Lyonnais : Coupet – Clerc, Cris, Squillaci, Abidal – Tiago, Toulalan, Juninho (cap.) – Govou, Malouda – Fred (Baros, 74’)/ Entraîneur : Gérard Houllier



Taille du texte: Email Imprimer Partager:




Publiez un commentaire avec votre compte Facebook, Yahoo, Hotmail ou AOL   AIDE
Pour signaler un abus, contactez



 
 

Liens LIGUE des CHAMPIONS


Sondage Maxifoot
Varane classé à la 7eme place du Ballon d'or ...

Pas normal, il aurait du être mieux classé
Normal, place méritée

Voir les resultats - Voir les sondages précédents

Actu et transferts 24h/24

Les + populaires du moment


Ça a fait le buzz depuis 7 jours


 A SUIVRE
Classements des
BUTEURS

en EUROPE
Indice MF :

l'état de
FORME
des clubs en europe
Les FRANCAIS à

l'ETRANGER
Qui joue ?
Qui marque ?
TWITTER
 Classement
 des clubs

Européens, L1, L2
L'effectif de rêve
RUSSIE
2018


MASQUER LA PUB