Les cookies nous permettent de personnaliser le contenu et les annonces, d'offrir des fonctionnalités relatives aux médias sociaux et d'analyser notre trafic. Nous partageons également des informations sur l'utilisation de notre site avec nos partenaires de médias sociaux, de publicité et d'analyse.
En savoir plus OK

Au bout du suspense, les Russes sortent les Espagnols ! - Débrief et NOTES des joueurs (Espagne 1-1 (3-4 t.a.b.) Russie)

Par Damien Da Silva - Actu Mondial 2018, Mise en ligne: le 01/07/2018 à 18h51
Taille du texte: Email Imprimer Partager:

Grâce à un bloc défensif particulièrement solide, la Russie a réussi l'exploit de sortir l'Espagne (1-1, 4-3 t.a.b.) ce dimanche lors des 8es de finale de la Coupe du monde 2018. Lors de la séance des tirs au but, le gardien russe Igor Akinfeev a été un véritable héros !

Au bout du suspense, les Russes sortent les Espagnols ! - Débrief et NOTES des joueurs (Espagne 1-1 (3-4 t.a.b.) Russie)
Dzyuba a marqué le but de l'égalisation de la Russie.

Une statue pour Igor Akinfeev ! Ce dimanche, la Russie a réalisé un exploit superbe en sortant l'Espagne (1-1, 4-3 t.a.b.) lors des 8es de finale de la Coupe du monde 2018. Les Espagnols, largement dominateurs dans le jeu, ont payé leur manque d'inspiration dans le secteur offensif...

En face, les Russes ont appliqué un plan de jeu simple : un bloc défensif solide et regoupé qui a tenu pendant 120 minutes... avant l'entrée en scène du héros Akinfeev, auteur de deux parades sur la séance de tirs au but.

L'Espagne part bien, Piqué relance la Russie...

Dès les premières minutes, les Espagnols prenaient, sans surprise, le contrôle du jeu et multipliaient les passes dans le camp adverse. A force de subir, les Russes craquaient logiquement sur un coup franc d'Asensio propulsé dans son but par Ignashevich sous la pression de Ramos (1-0, 11e). Avec ce but rapidement encaissé, la tactique défensive de la Russie tombait à l'eau...

Malgré des efforts importants, la Sbornaya éprouvait de grandes difficultés à réagir à l'image d'un Dzyuba très sollicité mais dominé par Ramos. Loin de développer un jeu flamboyant, la Roja ne se mettait pas à l'abri et se donnait une grosse frayeur sur une frappe enroulée non cadrée de Golovin. Et juste avant la pause, Piqué concédait un penalty bêtement pour une main dans la surface à la suite d'une tête de Dzyuba. Sans trembler, Dzyuba transformait sa tentative en force sur le côté droit (1-1, 41e).

Dominer n'est pas gagner...

Au retour des vestiaires, l'Espagne repartait vers l'avant avec une première reprise ratée d'Alba captée par Akinfeev. Et sinon ? Pas grand-chose ! Malgré la possession du ballon, la Roja se montrait incapable d'approcher la cage d'Akinfeev face à un bloc russe particulièrement solide et regroupé. Il ne se passait tellement rien sur le terrain que les spectateurs commençaient même à siffler les longues phases de passes à dix des Ibériques...

Le rythme de cette rencontre continuait de chuter avec des Espagnols qui disposaient largement du ballon mais étaient trop peu dangereux avec... Dans les dernières minutes, l'Espagne effectuait enfin un bon mouvement mais la reprise d'Iniesta était repoussée par Akinfeev. Finalement, les deux équipes étaient incapables de se départager et allaient s'affronter lors de la prolongation.

Les Russes émoussés, Akinfeev ce héros !

Sur cette période supplémentaire, les Russes commençaient à payer sérieusement leurs efforts, à l'image d'un Kutepov au bord de la rupture physiquement. Avec un Aspas remuant, les vagues espagnoles étaient plus tranchantes, mais les défenseurs russes affichaient une solidarité incroyable pour résister sous les cris de leurs fans.

Tout comme sur l'ensemble du match, les hommes de Hierro enchaînaient les passes dans le camp adverse sans trouver la moindre faille durant de longues minutes avant un nouvel arrêt d'Akinfeev devant Rodrigo... Et au bout de l'ennui, les deux pays allaient disputer une séance de tirs au but. A ce petit jeu, les Russes ne tremblaient pas alors que Koke et Aspas rataient pour les Espagnols sur deux parades d'Akinfeev ! La Russie se qualifie donc sur le fil pour les quarts de finale !

La note du match : 4/10

Un 8e de finale peu spectaculaire. Dès le coup d'envoi, on a compris qu'on allait assister à un match avec une véritable opposition entre deux styles : le jeu espagnol avec des passes et un bloc russe défensif très bas. Malgré les deux buts inscrits en première période, la partie n'a pas été animée, notamment à cause d'une inspiration offensive très limitée pour les 22 acteurs. Un mauvais match malgré le suspense, on oserait presque dire une purge... Le dénouement avec la séance de tirs au but a un peu sauvé les débats.

Les buts :

- A la suite d'un coup franc excentré obtenu par Nacho, Asensio réalise un bon centre au second poteau. A la lutte avec Ramos, Ignashevich se désintéresse trop du ballon et le propulse malencontreusement dans son propre but (1-0, 11e).

- Sur un corner, Dzyuba parvient à prendre le meilleur sur Piqué de la tête et l'Espagnol contre le ballon de la main. Sans hésiter, l'arbitre désigne logiquement le point de penalty. D'un tir puissant sur le côté droit, Dzyuba prend à contre-pied De Gea (1-1, 41e).

Les NOTES des joueurs

Maxifoot a décerné une note (sur 10) commentée à chaque joueur.

L'homme du match : Igor Akinfeev (7,5/10)

Il va être un héros national ! Pourtant son match n'a pas bien débuté avec un placement assez suspect sur l'ouverture du score de l'Espagne. Mais ensuite, sur les rares occasions des Espagnols, il a été infranchissable sur des tentatives d'Iniesta puis Rodrigo. Et surtout, sur la séance des tirs au but, le Russe a été héroïque avec deux parades face à Koke et Aspas. Le grand jour de sa carrière !

ESPAGNE :

David De Gea (4) : peu en confiance sur cette Coupe du monde 2018, le gardien de l'équipe d'Espagne n'a pas réussi à se rattraper sur ce match. Très peu inquiété, il a été simplement battu sur le penalty bien tiré par Dzyuba... Puis après, il a eu l'opportunité d'être le héros sur la séance des tirs au but. Le bilan ? 4 tentatives russes, 4 tentatives réussies...

Nacho (5) : dans son couloir droit, le latéral a bien débuté sa partie. Avec de l'envie, il s'est projeté et a obtenu le coup franc sur l'ouverture du score de l'Espagne. Cependant, par la suite, le défenseur a été moins tranchant offensivement. Dans le secteur défensif, il n'a pas été en danger. Remplacé à la 69e minute par Dani Carvajal (non noté).

Gerard Piqué (3) : une vraie déception sur cette partie ! Dans les duels, le défenseur central de l'Espagne n'a pas dégagé une grande sérénité en étant souvent en difficulté. Et pour ne rien arranger à sa performance déjà mitigée, il a été coupable d'une faute de main grossière dans la surface pour relancer la Russie. On se demande encore comment il a osé contester cette décision...

Sergio Ramos (6) : à l'inverse de son partenaire en défense centrale, le capitaine de la Roja a affiché un visage bien différent. Dès le début de la partie, il a pesé sur les débats en poussant Ignashevich à la faute sur l'ouverture du score. Ensuite, le joueur du Real Madrid a été vraiment solide défensivement avec de nombreux duels remportés face à Dzyuba. Ses larmes au terme de cette partie ont été l'une des images fortes.

Jordi Alba (4) : une performance très moyenne pour le latéral gauche de l'Espagne. Offensivement, il n'a jamais semblé inspiré et n'a pas été capable d'apporter dans son couloir avec une grande imprécision technique. Défensivement, le joueur du FC Barcelone n'a pas été serein sur les montées de Fernandes. Les bons mouvements russes sont souvent venus de son côté...

Koke (3) : une rencontre ratée pour le milieu de terrain de l'Atletico Madrid. Positionné très bas, il a bien évidemment récupéré de nombreux ballons, mais a eu une influence très limitée sur le jeu de la Roja. En plus, il a été malheureux en concédant le corner sur l'égalisation de la Russie. Et pour ne rien arranger, il a raté son penalty...

Sergio Busquets (5,5) : comme à son habitude, le milieu de terrain a fait le boulot dans un rôle de milieu défensif. A la récupération, il a été un véritable patron. Ensuite, dans la construction du jeu, il a été très précis... mais n'a pas été en mesure de prendre des risques car ses partenaires ne lui ont pas proposé des solutions devant.

David Silva (3) : le milieu de terrain de Manchester City a été bien trop discret ! Peu trouvé par ses coéquipiers, il n'a pas semblé vraiment concerné par cette rencontre en proposant très rarement des solutions à ses partenaires par ses courses. Même dans l'utilisation du ballon, on l'a connu bien plus inspiré... Remplacé à la 66e minute par Andrès Iniesta (non noté), qui a donc quitté la Roja par la petite porte...

Isco (6) : quel joueur ! Malgré les difficultés de son équipe à être dangereux dans le jeu, il a véritablement régalé avec des gestes techniques de grande classe. Auteur de plusieurs bonnes actions pour lancer les siens, il a été malheureusement trop seul pour créer des choses offensivement. Le plus dangereux dans l'ensemble, mais trop seul...

Marco Asensio (4) : préféré à Iniesta, notamment pour son travail défensif, le milieu de terrain du Real Madrid n'a pas totalement saisi sa chance. Pourtant, il avait bien débuté cette rencontre avec ce coup franc tiré sur l'ouverture du score. Mais ensuite, il a été bien bloqué dans son couloir et n'a pas été capable de faire des différences. Remplacé à la 103e minute par Rodrigo (non noté), qui a apporté mais n'a pas été récompensé avec un duel perdu face à Akinfeev.

Diego Costa (3) : l'avant-centre de l'Espagne a dû trouver le temps long... Pourtant, son équipe a largement eu la maîtrise du jeu sauf que ses coéquipiers n'ont pas été en mesure de le trouver. Malgré tout, il a énormément proposé, mais la défense à trois des Russes l'a bien limité sur l'ensemble de la partie à l'exception d'une tête bien captée par Akinfeev. Remplacé à la 79e minute par Iago Aspas (non noté), qui a été remuant sur son entrée en jeu mais a raté son penalty.

RUSSIE :

Igor Akinfeev (7,5) : lire le commentaire ci-dessus.

Mário Fernandes (7) : le latéral droit s'impose définitivement comme l'une des bonnes surprises de ce Mondial. Dans son couloir, il a fourni une copie défensive de qualité avec des interventions sérieuses sur Asensio. Et offensivement, le Russie n'a pas hésité à se projeter pour apporter. Malgré quelques imprécisions, son envie a fait des différences.

Ilja Kutepov (7) : récemment annoncé dans le viseur de l'Olympique Lyonnais, le défenseur central a rendu une belle copie ce dimanche. Bien aidé par la défense à trois des Russes, il a gratté plusieurs ballons sans forcément crever l'écran. En seconde période, on tient tout de même à souligner plusieurs interventions déterminantes pour repousser le danger dans sa surface. Il a été au bout de l'effort !

Sergei Ignashevich (5) : le défenseur central de la Russie a longtemps trainé son erreur de début de match comme un boulet. Sur un coup franc, il s'est totalement désintéressé du ballon sur un duel avec Ramos et a propulsé le cuir dans sa propre cage. Mais à partir de la seconde période, il a tout de même bien relevé la tête avec plusieurs interventions chaudes dans sa surface.

Fedor Kudryashov (6,5) : tout comme Kutepov, le défenseur central de la Russie n'a pas eu besoin de forcer son talent pour effectuer une performance intéressante. Bien placé, il a réalisé plusieurs interventions pour soulager les siens et a participé à la solidité globale des siens.

Yuri Zhirkov (4) : le vétéran russe n'a pas rassuré en première période. Souvent débordé, il a commis la faute sur le coup franc de l'ouverture du score de l'Espagne. Même par la suite, il a été trop peu entreprenant dans son couloir. Remplacé à la 45e minute par Vladimir Granat (5,5), qui a été dans le même ton que ses partenaires en défense avec une attitude exemplaire pour repousser les assauts espagnols.

Daler Kuzyaev (5,5) : dans le coeur du jeu, le milieu de la Russie a multiplié les efforts pour tenter de gêner la construction des Espagnols. Même s'il a énormément couru, il n'a pas forcément eu un impact à la récupération. Par contre, sa générosité mérite d'être récompensée. Remplacé à la 96e minute par Aleksandr Erokhin (non noté).

Roman Zobnin (6,5) : comme depuis le début de la compétition, le Russe a impressionné par son envie dans le coeur du jeu. Avec des courses incessantes, il a été un vrai problème pour les Espagnols en récupérant de nombreux ballons. Et même offensivement, il n'a pas hésité à se projeter pour tenter d'être décisif sur les rares tentatives des siens.

Alexandr Samedov (5) : il est quasiment impossible de lui faire le moindre reproche dans sa combativité. Dans son couloir, ses efforts ont été véritablement impressionnants et son équipe a été solide grâce à lui. Par contre, offensivement, son apport a été proche du néant. Remplacé à la 60e minute par Denis Cheryshev (non noté).

Aleksandr Golovin (5,5) : le jeune talent de la Russie n'a pas vraiment eu l'opportunité d'exprimer ses qualités sur cette rencontre. Privé du ballon, il a été peu dangereux à l'exception d'une frappe enroulée non cadrée. Comme ses partenaires, il a tout donné sur cette rencontre défensivement.

Artem Dzyuba (6) : mais quel guerrier ! Il n'est pas très beau à voir évoluer, mais il a encore posé des problèmes aux défenseurs adverses. Sur les duels aériens, il a eu du mal à s'imposer face à Ramos mais a toujours lutté. Et il a été récompensé de ses efforts avec ce penalty obtenu puis transformé. Fatigué, il a été remplacé à la 64e minute par Feodor Smolov (non noté).

Et pour vous, quels ont été les meilleurs et les moins bons joueurs du match ? Réagissez dans la zone de "commentaires" ci-dessous !

ESPAGNE 1-1 RUSSIE (mi-tps: 1-1) - CdM 2018 - 8e de finale
Stade : Stadion Luzhniki - 78.011 spectateurs - Arbitre : Björn Kuipers

Buts : S. Ignashevich (11e, csc) pour ESPAGNE - A. Dzyuba (41e, pen.) pour RUSSIE
Avertissements : Piqué (40e), pour ESPAGNE - I. Kutepov (54e), R. Zobnin (71e), pour RUSSIE

ESPAGNE : David de Gea - Nacho (Daniel Carvajal, 70e), Piqué, Sergio Ramos, Jordi Alba - Koke, Sergio Busquets - David Silva (Iniesta, 67e), Isco, Marco Asensio (Rodrigo, 104e) - Diego Costa (Iago Aspas, 80e)

RUSSIE : I. Akinfeev - I. Kutepov, S. Ignashevich, F. Kudryashov - M. Fernandes, D. Kuzyaev (A. Erokhin, 97e), R. Zobnin, Y. Zhirkov (V. Granat, 46e) - A. Samedov (D. Cheryshev, 61e), A. Golovin - A. Dzyuba (F. Smolov, 65e)

Les Espagnols ont ouvert le score sur une erreur d'Ignashevich (1-0, 11e)

De la main, Piqué a concédé un penalty évident

L'Espagnol a tout de même trouvé le moyen de se plaindre...

En puissance, Dzyuba a transformé sa tentative (1-1, 41e)

Sur le tir au but de Koke, Akinfeev a été solide...

... avant de qualifier la Russie en détournant la tentative d'Aspas

Les Russes ont explosé après cette qualification

Les larmes de Ramos à la suite de cette élimination

 

Le résumé de la partie avec tous les buts

 







Publiez un commentaire avec votre compte Facebook, Yahoo, Hotmail ou AOL   AIDE
Pour signaler un abus, contactez
Ajouter un commentaire ... Les insultes sont passibles d'une amende de 12.000€ et jusqu'à 45.000€ pour les injures racistes, homophobe, handiphobe ou sexiste. N'oubliez pas que vos messages ici sont publics et qu'en cas de plainte votre identité réelle peut être révélée à la justice.



 
 

Liens de la rubrique MONDIAL 2018


Actu et transferts 24h/24

Les + populaires du moment

Sondage Maxifoot
L'équipe de France féminine vous séduit-elle ?

OUI
NON
Voter

Voir les resultats - Voir les sondages précédents


Liens de la rubrique MONDIAL 2014


 A SUIVRE
Le meilleur effectif
LIGUE 1
saison
2018-19
Tout savoir sur
LES DROITS
TV du FOOT
* Dossier Maxifoot *
Classements des
BUTEURS

en EUROPE
Indice MF :

l'état de
FORME
des clubs en europe
Les FRANCAIS à

l'ETRANGER
Qui joue ?
Qui marque ?
TWITTER
 Classement
 des clubs

Européens, L1, L2
>remplacé par Carvajal, 70e5Nacho
carton jaune, 40e3Piqué
>remplacé par Iniesta, 67e3Silva
>remplacé par Rodrigo, 104e4Marco Asensio
>remplacé par Aspas, 80e3Costa
carton jaune, 54e7Kutepov
but contre son camp (csc), 11e5Ignashevich
>remplacé par Erokhin, 97e5,5Kuzyaev
carton jaune, 71e6,5Zobnin
>remplacé par Granat, 46e4Zhirkov
>remplacé par Cheryshev, 61e5Samedov
but sur pénalty, 41e >remplacé par Smolov, 65e6Dzyuba


MASQUER LA PUB