Les cookies nous permettent de personnaliser le contenu et les annonces, d'offrir des fonctionnalités relatives aux médias sociaux et d'analyser notre trafic. Nous partageons également des informations sur l'utilisation de notre site avec nos partenaires de médias sociaux, de publicité et d'analyse.
En savoir plus OK

Top Déclarations : Benzema met un vent à Valbuena, le "débile" Marcelo, le dieu Zlatan, Keane fait flipper Piqué...

Par Romain Rigaux - Top Declarations, Mise en ligne: le 24/03/2018 à 09h00
Taille du texte: Email Imprimer Partager:

Au menu du Top Déclarations cette semaine, Benzema met un vent à Valbuena, Ménès s'en prend à Marcelo, Ibrahimovic fâché de n'être qu'un roi, Keane a fait flipper Piqué, le gâchis Ben Arfa, Ronaldo toujours aussi humble... Découvrez les phrases choc de la semaine.

Top Déclarations : Benzema met un vent à Valbuena, le
Valbuena et Benzema ensemble, une image du passé...

Chaque samedi, Maxifoot vous propose de faire le tour des dix déclarations de la semaine qu'il ne fallait pas manquer. Du sérieux et du moins sérieux pour connaître le meilleur des petites phrases des acteurs du ballon rond. Découvrez le classement de toutes les déclarations qui ont fait les choux gras de la presse cette semaine.

1. Mathieu Valbuena - «Je lui serrerais la main. Il n'y a pas de souci» (Le Parisien, le 18/03/2018)

Ecarté de l'équipe de France depuis l'automne 2015 suite à l'affaire de sa sextape, le milieu offensif assure ne pas en vouloir à Karim Benzema. Réponse de ce dernier : «Garde ta main !»

2. Pierre Ménès - «Le mec c'est un gros débile. Je ne sais pas quel âge il a Marcelo. Il est Brésilien, ça fait 6 mois qu'il est en France. T'as gagné, rentre dans ton vestiaire et fais pas chier le monde ! Et ce n'est pas la première fois qu'on a ce genre de scènes avec les Lyonnais. Désolé de le souligner. C'est comme Diakhaby qui veut se battre avec le terre entière, mais mec tu n'as même pas joué ! Rentre au vestiaire et ne nous fais pas chier ! C'est consternant» (Canal+, le 18/03/2018)

Le consultant de Canal+ n'a pas du tout apprécié le comportement du défenseur lyonnais Marcelo qui a montré son maillot aux Marseillais après la victoire de son équipe au Stade Vélodrome (3-2). Une provocation qui a débouché sur des échauffourées.

3. Benjamin Stambouli - «Un jour, il y avait des infos à la télé et Zlatan m'a demandé de lui traduire ce qui était écrit parce qu'il y avait quelque chose à propos de lui. Je lui ai expliqué qu'ils avaient écrit "Zlatan est le roi de Paris". Je pensais qu'il était content, parce que c'était génial que les gens l'aiment tant. Mais non, pas du tout. Il était très en colère et a crié : "Putain, je ne suis pas le roi, je suis un dieu." Ce mec est complètement fou» (Goal, le 19/03/2018)

Une anecdote drôle et loin d'être étonnante quand on connaît le personnage.

4. Gerard Piqué sur Roy Keane - «Il regarde tout autour de la pièce comme un maniaque. Ses yeux vont partout, il essaye de comprendre. Vous connaissez la fameuse scène avec Jack Nicholson dans Shining, quand il éclate la porte. Voilà à quoi il ressemblait. Il criait à tout le monde : "A qui est ce téléphone ?!" . Silence. Il demande à nouveau. Silence. Il demande une troisième fois : "A qui est ce put… de téléphone ?!". Finalement, j'ai parlé, comme un petit garçon. Très doucement, j'ai dit : "Je suis vraiment désolé, c'est le mien". Roy a passé son bras autour de moi, a rigolé et m'a dit de ne pas m'inquiéter. Non, bien sûr je blague ! Roy a perdu la tête ! Il est devenu fou devant tout le monde ! C'était incroyable. Je me suis presque ch… dessus. Mais c'était une bonne leçon» (The Player's Tribune, le 23/03/2018)

Une belle frayeur pour celui qui est désormais un leader du vestiaire au Barça.

5. Thomas Meunier - «Il prend son mal en patience. Je l'adore, je m'entends bien avec lui. C'est un super joueur. Des fois, à l'entraînement, il se fait encore plaisir, il dribble toute l'équipe et après il sort, il rentre au vestiaire. Du grand Hatem. C'est un peu du gâchis» (L'Open Space, le 19/03/2018)

Il faudra patienter encore quelques mois pour voir Ben Arfa nous régaler au cours d'un match.

6. Cristiano Ronaldo - «Quand j'ai commencé à jouer à Manchester United, j'ai pu me rendre compte qu'il n'y avait pas beaucoup de joueurs avec mon talent, mon état d'esprit, mon éthique footballistique... Personne ne pourra se comparer à moi. Il n'y aura pas d'autre Cristiano Ronaldo» (Vidéo publiée par Nike, le 17/03/2018)

Modeste comme «CR7».

7. Gustavo Poyet - «Si quelqu'un est contre cette idée au club, ce n'est pas grave, on va quand même changer. On a changé d'entraîneur, mais il y a des choses qui restent. Parfois, lorsque ça marche bien ou pas mal, si tu changes quelque chose, ça peut perturber l'équipe, l'ambiance dans le vestiaire. Mais là, je peux changer ce que je veux, parce qu'il n'y a rien du tout. Aujourd'hui, je connais bien les joueurs. Je pensais faire ça l'été prochain, mais ils m'ont donné la possibilité de faire ça plus tôt. S'il y a un joueur qui pense que c'est fini, il peut partir lundi, dès aujourd'hui s'il le souhaite. Ça ne me pose aucun problème» (Conférence de presse, le 17/03/2018)

La défaite contre Rennes (0-2) est mal passée chez l'entraîneur bordelais. Si des changements sont attendus sur le terrain, l'Uruguayen a déjà fait des choix dans son staff en écartant le coach des gardiens Franck Chaumin et l'adjoint Pierre Espanol.

8. Mario Balotelli - «Ils ont mérité de perdre. Le Real a été plus efficace et ils ont mieux joué. C'est toujours honteux de voir une grande équipe comme Paris sortir si tôt de la Ligue des Champions. Mais le Real l'a mérité, ils étaient meilleurs. (...) L'argent ne fait pas une équipe. L'argent permet d'acheter de grands joueurs, pas une équipe. (...) Paris c'est comme Guingamp, c'est une équipe de L1... Marseille et Lyon aussi sont de grandes équipes. Je me moque que ce soit Paris» (Téléfoot, le 18/03/2018)

«Super Mario» s'est, lui, incliné face au PSG avec Nice (1-2) quelques heures plus tard.

9. José Mourinho - «Quand je passe deux jours à travailler la remontée de balle rapide, et que je vois des attaquants qui se cachent derrière les défenseurs et qui ne veulent pas du ballon, et des défenseurs qui se contentent de passes simples et qui ont besoin de 10-12 passes pour franchir une ligne... Je dois être frustré. En tant que coach, la plus grosse frustration ce n'est pas le résultat. Pour moi, c'est quand je travaille à l'entraînement et que je vois le contraire en match» (Conférence de presse, le 18/03/2018)

Et dire que ces propos interviennent après une victoire contre Brighton (2-0)...

10. Valdo - «Les gens vont mal m'interpréter, mais le PSG peut remporter une Ligue des Champions, ça ne changera rien. Il devra la gagner deux, trois, quatre fois pour que son maillot commence à peser. Lors du tirage au sort, quand il tire la Juve, il regrette. Idem si c'est Barcelone. Ces clubs-là ont une histoire. Le PSG n'a pas d'histoire en Ligue des Champions. Quand Marcelo marque son but à l'aller et montre l'écusson du Real Madrid, cela veut dire beaucoup. Là-bas, l'histoire compte» (Globoesporte, le 22/03/2018)

Pour cela, il faudra être très patient...

C'est sur cette déclaration que se termine le Top Déclarations de la semaine. Rendez-vous dès samedi prochain pour un nouveau numéro !







Publiez un commentaire avec votre compte Facebook, Yahoo, Hotmail ou AOL   AIDE
Pour signaler un abus, contactez



 
 

Actu et transferts 24h/24

Les + populaires du moment


Sondage Maxifoot
Avec son début de saison raté (6 points en 6 journées), Monaco est-il toujours un candidat sérieux au podium en Ligue 1 ?

OUI
NON

Voir les resultats - Voir les sondages précédents

Les VIDEOS populaires du moment



Ça a fait le buzz depuis 7 jours


 A SUIVRE
Classements des
BUTEURS

en EUROPE
Indice MF :

l'état de
FORME
des clubs en europe
Les FRANCAIS à

l'ETRANGER
Qui joue ?
Qui marque ?
TWITTER
 Classement
 des clubs

Européens, L1, L2
L'effectif de rêve
RUSSIE
2018


MASQUER LA PUB