Les cookies nous permettent de personnaliser le contenu et les annonces, d'offrir des fonctionnalités relatives aux médias sociaux et d'analyser notre trafic. Nous partageons également des informations sur l'utilisation de notre site avec nos partenaires de médias sociaux, de publicité et d'analyse.
En savoir plus OK

Sans ses cadres, Manchester City n'est plus le même... - Débrief et NOTES des joueurs (Man City 1-2 Bâle)

Par Romain Lantheaume - Actu Champion's League, Mise en ligne: le 07/03/2018 à 22h45
Taille du texte: Email Imprimer Partager:

Remanié, Manchester City s'est fait renverser 2-1 par le FC Bâle ce mercredi à domicile en affichant un visage méconnaissable. Grâce à leur succès 4-0 acquis à l'aller, les Skyblues rejoignent tout de même les quarts de finale de la Ligue des Champions.

Sans ses cadres, Manchester City n'est plus le même... - Débrief et NOTES des joueurs (Man City 1-2 Bâle)
Gündogan et Manchester City tombent de haut !

Ceux qui annonçaient une promenade de santé de Manchester City en auront pour leurs frais ! Larges vainqueurs à l'aller (4-0), les Skyblues se sont faits surprendre 2-1 à domicile par le FC Bâle ce mercredi à l'occasion des 8es de finale retour de la Ligue des Champions.

Bien sûr, malgré ce revers, la formation de Pep Guardiola rejoint les quarts, mais avec une équipe fortement remaniée sans De Bruyne, David Silva ni Agüero, l'intouchable leader de Premier League a affiché un visage très décevant face à des Suisses qui peuvent sortir la tête haute.

Gabriel Jesus buteur, tout commence bien

Forts de leur avance, les Anglais entraient tranquillement dans le match. Et il ne leur fallait pas longtemps pour faire la différence ! Servi par Bernardo Silva après un petit numéro de Sané, Gabriel Jesus ouvrait le score au second poteau (1-0, 8e). Dans la foulée, Vaclik était tout heureux de bloquer la reprise à bout portant de Gündogan entre ses jambes.

Bâle allait-il prendre l'eau d'entrée comme à l'aller ? Pas du tout ! Déterminés à quitter la compétition sur une bonne note, les Suisses jouaient le coup à fond et Elyounoussi créait la sensation en égalisant au terme d'un contre (1-1, 17e) ! Friables défensivement et moins disciplinés que d'habitude, les Skyblues manquaient d'agressivité malgré leur nette possession et Pep Guardiola ne cessait de gesticuler au bord du terrain.

Rejoint au score, City sans génie

Dans ce match ouvert, les deux équipes se rendaient coup pour coup et après un tir de Gündogan contré par Lacroix, Elyounoussi avait la balle du doublé dans la surface mais il ratait sa frappe. Très souvent en position de libéro pour repousser les longs ballons adverses, Bravo devait ensuite intervenir pour bloquer le tir de Riveros. Loin d'accélérer après la pause, les locaux se contentaient d'une possession de balle écrasante mais complètement stérile.

Lang offre la victoire à Bâle

Le rythme baissait et l'Etihad Stadium s'endormait… Jusqu'à ce que surgisse Lang qui déboulait en pleine surface pour offrir la victoire aux visiteurs (1-2, 72e) ! Ce but venait récompenser l'abnégation de Suisses très généreux dans l'effort. Dos au mur, Manchester City poussait enfin dans les dernières minutes mais Vaclik repoussait la tentative de Diaz ! Pas de quoi éviter une première défaite à domicile cette saison pour un Guardiola très remonté…

La note du match : 5,5/10

Même si l'élimination était quasiment actée, le FC Bâle n'a rien lâché et la volonté de jouer de la part des Suisses a permis d'assister à une première période très vivante. Le rythme est retombé ensuite mais le but des visiteurs a là encore redynamisé la fin de match. En revanche, ambiance décevante à l'Etihad Stadium où on a surtout entendu les 1 500 supporters suisses, qui ont eux aussi mis du coeur à l'ouvrage !

Les buts :

- Sané perfore la défense adverse sur toute la largeur du terrain puis décale Bernardo Silva sur la droite de la surface. Le centre du Portugais passe entre les jambes de Riveros puis Lacroix pour trouver Jesus, seul au second poteau qui conclut à bout portant (1-0, 8e).

- Sur un contre, Riveros s'infiltre dans la défense adverse côté gauche. Dévié par Stones, le centre du Bâlois parvient à Elyounoussi. Seul en plein coeur de la surface, le Norvégien contrôle et enchaîne avec une frappe puissante du droit qui fuse au ras du poteau droit d'un Bravo trop court (1-1, 17e).

- Côté droit, Elyounoussi glisse le ballon entre Yaya Touré et Zinchenko à destination de Lang. Dans la surface, le Bâlois enchaîne avec une frappe puissante dans la lucarne de Bravo qui ne peut qu'effleurer (1-2, 72e).

Les NOTES des joueurs

Maxifoot a attribué une note (sur 10) commentée à chaque joueur.

L'homme du match : Mohamed Elyounoussi (7/10)

Transparent à l'aller, l'attaquant du FC Bâle a pris sa revanche au retour. Auteur de l'égalisation, il fait ensuite un énorme boulot pour offrir la balle du 2-1 à Lang. Mobile, le Norvégien a posé de gros soucis à la défense des Citizens et brillé par sa conservation de balle malgré un passage à vide en début de seconde période.

MANCHESTER CITY :

Claudio Bravo (5,5) : un vrai match de libéro pour le gardien de Manchester City qui a enchaîné les sorties pour couper les longues ouvertures adverses. Performant dans ce domaine, le Chilien a multiplié les prises de risque avec notamment un sombrero osé devant Oberlin ! Battu sur deux frappes puissantes dans la surface.

Danilo (3,5) : un match vraiment pas terrible pour le latéral droit. Aux abonnés absents sur l'égalisation adverse, il laisse un boulevard à Riveros. Disponible offensivement, le Brésilien a toutefois occupé une position très axiale quitte à gêner ses coéquipiers.

John Stones (5,5) : censé incarner le patron de la défense mancunienne ce soir, l'Anglais a rendu une copie mitigée avec quelques interventions autoritaires mais aussi plusieurs relances ratées qui auraient pu coûter cher. Il dévie involontairement le centre de Riveros sur l'égalisation suisse mais difficile de l'accabler car Danilo l'avait complètement lâché.

Aymeric Laporte (6,5) : pour son premier match de C1 avec Manchester City, le Français a globalement tenu le choc. Plus rassurant que ses coéquipiers, le défenseur central a signé quelques interventions tranchantes et assuré avec des prises à deux. Dommage qu'il manque d'agressivité sur le but de Lang… Très disponible, c'est lui qui a touché le plus de ballons ce soir avec notamment 160 passes réussies !

Oleksandr Zinchenko (3,5) : intéressant ces dernières semaines, l'Ukrainien a déçu ce soir. Auteur de plusieurs pertes de balle dangereuses, le latéral gauche n'a pas rassuré dans son couloir. Disponible offensivement mais brouillon.

Ilkay Gündogan (5) : énorme à l'aller, l'Allemand s'est nettement moins mis en évidence ce soir. Grâce à sa vision du jeu, le milieu de terrain a initié quelques bons mouvements mais sans parvenir à prendre le jeu à son compte. Il se procure deux grosses occasions mais sans succès. Remplacé à la 66e minute par Brahim Diaz (non noté).

Yaya Touré (4) : titulaire ce soir, l'Ivoirien ne s'est pas montré à la hauteur des attentes. Peu disponible pour les relances, pas toujours très agressif au pressing et souvent situé trop bas, il aura incarné les difficultés des Anglais à mettre du rythme. Mis dans le vent par Elyounoussi sur le dernier but.

Philip Foden (4,5) : match brouillon du jeune Anglais de 17 ans. Le milieu de terrain a percuté par moment mais il a globalement eu tendance à se disperser et à échouer sur les défenseurs adverses. Remplacé à la 88e minute par Tosin Adarabioyo (non noté).

Bernardo Silva (5,5) : dans une bonne période, l'ancien Monégasque a signé un bon début de match avec sa passe décisive pour Jesus. Sa conduite de balle et ses ouvertures ont amené le danger mais le Portugais a fait preuve de plus de déchet par la suite.

Gabriel Jesus (5) : avec son ouverture du score rapide, le match a superbement débuté pour le Brésilien. Sauf que derrière cela n'a pas suivi et l'avant-centre a vécu une partie assez terne, très esseulé en pointe.

Leroy Sané (5,5) : déchaînée en ce moment, la flèche allemande passe en revue la défense adverse sur l'ouverture du score. Ensuite, le Citizen a comme à son habitude fait de grosses différences grâce à sa vitesse mais il a progressivement affiché un visage trop brouillon et multiplié les pertes de balle. De quoi nous laisser sur notre faim.

FC BALE :

Tomás Vaclík (6) : match sérieux du portier bâlois qui signe deux arrêts déterminants face à Gündogan en début de match puis devant Diaz en fin de partie. Battu à bout portant sur le but anglais.

Marek Suchý (6) : bon match du capitaine de Bâle qui a signé de bons jaillissements. Le Tchèque a aussi proposé quelques montées de balle intéressantes.

Fabian Frei (6) : le patron de l'arrière-garde bâloise ! Le défenseur central a donné de la voix pour guider ses coéquipiers et il a affiché son autorité dans les duels. Un peu plus en difficulté sur la fin, il a commis plus de fautes.

Léo Lacroix (6,5) : en grandes difficultés à l'aller, le joueur prêté par l'ASSE commence mal son match avec le centre de Bernardo Silva qui lui passe entre les jambes sur le but anglais. Mais le défenseur central se ressaisit ensuite pour signer plusieurs gestes salvateurs, notamment en contrant le tir de Gündogan en première période.

Michael Lang (7) : dépassé par Sané dans les premières minutes, le piston droit est progressivement parvenu à museler son adversaire grâce à son expérience. Offensivement, le Suisse a multiplié les montées et se voit récompenser avec le but de la victoire.

Geoffrey Serey Die (6,5) : comme toujours très généreux, le milieu de terrain a livré un match de guerrier. Très actif à la récupération, l'Ivoirien a remporté le duel face à son compatriote Yaya Touré et gratté de bonnes balles de contre. Malheureusement, il a péché dans l'utilisation du ballon. Plus chahuté sur la fin.

Luca Zuffi (6) : lui aussi a livré un bon match. Au four et au moulin, le milieu de terrain a plusieurs fois soulagé sa défense tout en récupérant des ballons dans le camp adverse et en accompagnant plusieurs contres.

Blás Riveros (6) : défensivement, le Paraguayen a parfois souffert comme sur le but anglais, mais le piston gauche a aussi proposé un bel apport offensif et il a fait mal avec ses montées. Auteur d'un gros travail sur le but de l'égalisation.

Mohamed Elyounoussi (7) : lire le commentaire ci-dessus.

Kevin Bua (5) : remuant en début de match, l'attaquant a beaucoup permuté avec ses coéquipiers de la ligne d'attaque. A l'origine de bonnes incursions, le Suisse s'est toutefois éteint progressivement. Remplacé à la 68e minute par Valentin Stocker (non noté).

Dimitri Oberlin (4,5) : cherché en profondeur, le Suisse n'est pas parvenu à exploiter ses qualités de vitesse. Devancé par Bravo, qui l'élimine d'un sombrero, il a finalement livré une prestation assez discrète malgré ses courses répétées. Remplacé à la 74e minute par l'ancien Stéphanois Ricky Van Wolfswinkel (non noté).

+ Retrouvez les résultats et le classement de Ligue des Champions sur Maxifoot

Et pour vous, quels ont été les meilleurs et les moins bons joueurs du match ? Réagissez dans la zone de "commentaires" ci-dessous !

MANCHESTER CITY 1-2 FC BALE (mi-tps: 1-1) - LIGUE des CHAMPIONS - 1/8e de finale
Stade : Etihad Stadium - 49.411 spectateurs - Arbitre : Pavel Kralovec

Buts : Gabriel Jesus (7e) pour MANCHESTER CITY - M. Elyounoussi (17e) M. Lang (71e) pour FC BALE
Avertissements : Gabriel Jesus (77e), pour MANCHESTER CITY - L. Lacroix (44e), pour FC BALE

MANCHESTER CITY : C. Bravo - Danilo, J. Stones, A. Laporte, O. Zinchenko - I. Gündogan (Brahim Diaz, 66e), Y. Touré, P. Foden (T. Adarabioyo, 89e) - Bernardo Silva, Gabriel Jesus, L. Sané

FC BALE : T. Vaclík - M. Suchý, F. Frei, L. Lacroix - M. Lang, S. Dié, L. Zuffi, B. Riveros - M. Elyounoussi, K. Bua (V. Stocker, 68e) - D. Oberlin (R. van Wolfswinkel, 74e)

Et pourtant Gabriel Jesus a ouvert le score (1-0, 8e).

Pep Guardiola agacé par la prestation de son équipe.

Lang offre la victoire à Bâle (1-2, 72e).

Sale soirée pour Yaya Touré et les Skyblues.

Lacroix et les Suisses sortent la tête haute !

Le résumé du match en vidéo

 







Publiez un commentaire avec votre compte Facebook, Yahoo, Hotmail ou AOL   AIDE
Pour signaler un abus, contactez



 
 

Liens LIGUE des CHAMPIONS


Sondage Maxifoot
L'Argentine va t-il réussir à se qualifier pour les 8es de la Coupe du monde ?

OUI
NON

Voir les resultats - Voir les sondages précédents

Actu et transferts 24h/24

Les + populaires du moment


Ça a fait le buzz depuis 7 jours


 A SUIVRE
RUSSIE
  Coupe du
Monde 2018

Résu. & Calendrier TV
Classement des
BUTEURS

MONDIAL 2018
Le meilleur effectif
LIGUE 1
saison
2017-18
Classements des
BUTEURS

en EUROPE
TWITTER
 Classement
 des clubs

Européens, L1, L2
Banc des remplaçants Manchest. City

M
A
N
C
H
E
S
T
.

C
I
T
Y
Banc des remplaçants FC Bale

F
C

B
A
L
E
>remplacé par Brahim Diaz, 66e5Gündogan
>remplacé par Adarabioyo, 89e4,5Foden
but, 7ecarton jaune, 77e5Gabriel Jesus
carton jaune, 44e6,5Lacroix
but, 71e7Lang
but, 17e7Elyounoussi
>remplacé par Stocker, 68e5Bua
>remplacé par van Wolfswinkel, 74e4,5Oberlin


MASQUER LA PUB