Les cookies nous permettent de personnaliser le contenu et les annonces, d'offrir des fonctionnalités relatives aux médias sociaux et d'analyser notre trafic. Nous partageons également des informations sur l'utilisation de notre site avec nos partenaires de médias sociaux, de publicité et d'analyse.
En savoir plus OK

Top Déclarations : Piqué à coeur ouvert, Reus et le blues du millionnaire, Joannin à côté de la plaque, Romario faux modeste...

Par Romain Lantheaume - Top Declarations, Mise en ligne: le 07/10/2017 à 08h59
Taille du texte: Email Imprimer Partager:

Piqué prisonnier d'un débat qui le dépasse, Reus accuse le coup, Joannin dérape complètement, Romario prévient Messi et Ronaldo, Babbel se paie Ribéry… Découvrez les phrases choc de la semaine.

Top Déclarations : Piqué à coeur ouvert, Reus et le blues du millionnaire, Joannin à côté de la plaque, Romario faux modeste...
En pleine tourmente, Piqué a clamé son amour de la Roja.

Chaque samedi, Maxifoot vous propose de faire le tour des dix déclarations de la semaine qu'il ne fallait pas manquer. Du sérieux et du moins sérieux pour connaître le meilleur des petites phrases des acteurs du ballon rond. Découvrez le classement de toutes les déclarations qui ont fait les choux gras de la presse cette semaine.

1. Gerard Piqué - «Je suis là depuis l'âge de quinze ans et personne ne peut douter de moi. Je considère la sélection comme ma famille. Cela me fait mal qu'on puisse penser que je ne suis pas impliqué. Je suis fier d'être ici. Un indépendantiste catalan, ce que je ne suis pas, pourrait parfaitement jouer avec l'Espagne parce qu'il n'y a pas de sélection catalane (reconnue par la FIFA, ndlr) et qu'être indépendantiste ne signifie pas être contre l'Espagne. Suis-je indépendantiste ? C'est la question à un million d'euros et, bien entendu, je ne vais pas vous répondre. Parce que sinon je perdrais la moitié de mes fans. Les gens mettent la politique avant tout» (Conférence de presse, le 4/10/2017)

Pris entre deux feux en raison de ses positions en faveur du référendum pour l'indépendance de la Catalogne, le défenseur central du FC Barcelone a été conspué et insulté par des supporters de la Roja toute la semaine…

2. Marco Reus - «Les meilleurs joueurs gagnent beaucoup d'argent, mais nous devons accepter un prix élevé pour notre santé. Je donnerais tout mon argent pour être en bonne santé, pour pouvoir faire mon travail, pour faire ce qui m'enchante : jouer au football» (GQ, le 4/10/2017)

Victime de trois graves blessures au cours des trois dernières années, l'ailier du Borussia Dortmund commence à accuser le coup.

3. Bernard Joannin, président d'Amiens - «Les services de police nous avaient prévenus que 200 ultras très énervés étaient dans le parcage réservé aux Lillois, et ils se sont lancés de façon désordonnée – plus de 500 personnes - sur cette barrière qui était en parfait état, la commission jugera. Mais imaginez 500 personnes qui voulaient pénétrer sur le terrain» (Conférence de presse, le 30/09/2017)

Alors qu'une barrière venait de s'écrouler au stade de la Licorne, causant 29 blessés parmi les supporters de Lille, le dirigeant a tenu des propos à l'emporte-pièce, exagérés et tout simplement honteux pour lesquels il s'est ensuite excusé.

4. Romario - «Tout en restant modeste, je peux affirmer que dans la surface, j'étais meilleur que Messi et Ronaldo. Ils ne parviendront jamais à atteindre mon total de buts» (O'Globo, le 4/10/2017)

On l'a compris, le Brésilien ne veut absolument pas être dépassé et si d'aventure Messi (579 buts) ou Ronaldo (612) s'approchent de son total en match officiel (768), l'ancien buteur pourra toujours mettre en avant ses 1003 buts inscrits officieusement...

5. Markus Babbel, ancien défenseur du Bayern Munich – «Ribéry a été un joueur fantastique par le passé mais il ne l'est plus. Ses colères sont connues et quand il n'est pas content, il va voir le président Uli Hoeness pour se plaindre. Ce n'est pas bien d'aller pleurer auprès de la direction. (…) Cela fait deux ans qu'il n'a pas marqué en Ligue des Champions. Ribéry pense qu'il est aussi bon que Messi et Ronaldo alors que la vérité est toute autre. La vérité c'est quand il y a des problèmes, il n'est plus là» (Sky 90, le 4/10/2017)

Ecarté des terrains pendant huit à dix semaines en raison d'une déchirure du ligament latéral externe du genou, le Français a répondu en s'adressant aux sceptiques : il n'est pas encore fini !

6. Michy Batshuayi - «Le malheur des uns fait le bonheur des autres. Cette phrase est difficile à prononcer mais elle résume bien ma situation» (Conférence de presse, le 4/10/2017)

Avec les blessures d'Alvaro Morata à Chelsea et de Romelu Lukaku avec la Belgique, l'attaquant habituellement numéro deux dispose d'un coup à jouer et il a l'honnêteté de le reconnaître.

7. José Anigo - «Si on considère que moi, j'avais un emploi fictif, Basile Boli il faut l'enfermer en prison de suite. Ambassadeur ? Mais ambassadeur de quoi ? C'est une blague ! On m'a expliqué qu'il gagnait 30 000 euros par mois, et tant mieux pour lui, mais son rôle est quand même complètement opaque ! J'attends le jour où quelqu'un de la justice viendra le voir pour lui demander ce qu'il fait, comme on l'a fait avec moi» (So Foot, le 4/10/2017)

Même en poste à Levadiakos en Grèce, loin de l'OM, Anigo continue de régler ses comptes…

8. Diego Simeone, sur Antoine Griezmann - «C'est un joueur qui nous a donné de mauvaises habitudes parce que c'est le joueur qui résout toujours les problèmes offensifs de l'équipe. Quand il marque des buts, l'équipe a de grandes chances de gagner. Mais quand il ne marque pas, évidemment, c'est plus difficile» (Conférence de presse, le 30/09/2017)

Sans doute le revers de la médaille lorsqu'on possède un joueur de cette qualité dans son effectif.

9. Marcelo (Lyon) après son expulsion pour avoir involontairement percuté le carton jaune de l'arbitre Mikaël Lesage - «J'étais en train de me retourner et c'est lui qui m'a touché, pas moi ! C'est une honte ! On ne peut pas faire ça ici en France à un joueur dans ce championnat qui est l'un des meilleurs du monde. On doit revenir sur cette décision, car je n'ai rien fait de mal» (Le Progrès, le 2/10/2017).

Peine perdue, la commission de discipline de la LFP a fait preuve d'intransigeance jeudi et confirmé la suspension du défenseur central qui manquera le choc contre Monaco le 13 octobre.

10. Zoumana Camara, entraîneur adjoint au PSG - «On parle souvent de ces grands joueurs, on pense que c'est difficile et qu'ils ont des egos surdimensionnés. Mais on se rend compte généralement qu'avec ces joueurs-là, c'est plus simple parce qu'ils savent ce qu'ils veulent. Ce sont des grands champions, des grands professionnels, des joueurs talentueux et exceptionnels et ils ont un but bien précis : remporter des titres. Finalement, la gestion est simple avec eux, il faut juste les accompagner dans leurs objectifs et continuer à les aider à grandir» (Allez Paris, le 2/10/2017)

Et de préférence aussi, désigner clairement un tireur de penalty avant chaque rencontre !

C'est sur cette réflexion de Zoumana Camara que se termine le Top Déclarations de la semaine. Rendez-vous dès samedi prochain pour un nouveau numéro !







Publiez un commentaire avec votre compte Facebook, Yahoo, Hotmail ou AOL   AIDE
Pour signaler un abus, contactez



 
 

Actu et transferts 24h/24

Les + populaires du moment


Sondage Maxifoot
Quelle serait votre charnière centrale type chez les Bleus pour le Mondial 2018 ?

Varane-Umtiti
Koscielny-Umtiti
Varane-Koscielny

Voir les resultats - Voir les sondages précédents

Les VIDEOS populaires du moment



Ça a fait le buzz depuis 7 jours


 A SUIVRE
Quel avenir pour les
U19
CHAMPIONS D'EUROPE
* Dossier Maxifoot *
Classements des
BUTEURS

en EUROPE
Tout savoir sur
LES DROITS
TV du FOOT
* Dossier Maxifoot *
Indice MF :

l'état de
FORME
des clubs en europe
Les FRANCAIS à

l'ETRANGER
Qui joue ?
Qui marque ?
TWITTER
 Classement
 des clubs

Européens, L1, L2


MASQUER LA PUB