Les cookies nous permettent de personnaliser le contenu et les annonces, d'offrir des fonctionnalités relatives aux médias sociaux et d'analyser notre trafic. Nous partageons également des informations sur l'utilisation de notre site avec nos partenaires de médias sociaux, de publicité et d'analyse.
En savoir plus OK

Atletico : le Ballon d'Or, le rôle de Simeone, le futur sacre des Bleus... Les confidences de Griezmann

Par Romain Rigaux - Actu Espagne, Mise en ligne: le 19/10/2016 à 14h19
Taille du texte: Email Imprimer Partager:

Considéré comme l'un des meilleurs attaquants au monde actuellement et même annoncé comme candidat au Ballon d'Or, Antoine Griezmann reste concentré sur son travail. Et l'international français affiche même de belles ambitions avec l'équipe de France.

Atletico : le Ballon d'Or, le rôle de Simeone, le futur sacre des Bleus... Les confidences de Griezmann
Griezmann se régale sous les couleurs de l'Atletico Madrid

Depuis deux ans, Antoine Griezmann (25 ans) est devenu un attaquant incontournable sur la scène européenne et mondiale. Sous les couleurs de l'Atletico Madrid et de l'équipe de France, le natif de Mâcon réalise des performances exceptionnelles, au point d'être annoncé comme un candidat sérieux au prochain Ballon d'Or.

Griezmann n'est pas obsédé par le Ballon d'Or

Auteur de 6 buts cette saison toutes compétitions confondues avec l'Atletico Madrid, le Français est pour le moment devant Cristiano Ronaldo (2 buts) et Lionel Messi (5 buts) en Liga, mais il estime ne pas être encore au niveau des deux superstars du Real Madrid et du FC Barcelone. «Non. Pour m'approcher d'eux, ce qu'il me manque, c'est de gagner des titres» , avoue l'ancien joueur de la Real Sociedad dans une interview accordée à Eurosport.

Les échecs de Griezmann en finale de la Ligue des Champions et de l'Euro représentent d'ailleurs un handicap difficile à combler face à Ronaldo dans la course au Ballon d'Or. Mais ce trophée est loin d'être une obsession. «Ce sont les journalistes qui votent. Je ne vais pas me coucher en pensant au Ballon d'Or. J'essaie simplement de faire de mon mieux et de marquer le plus de buts possible» , explique-t-il.

Simeone l'a «transformé»

Il faut toutefois reconnaître que pas grand monde n'imaginait Griezmann comme un candidat au Ballon d'Or il y a encore deux ans. S'il était déjà performant sous les couleurs de la Real Sociedad, l'attaquant français a passé un cap après son arrivée à l'Atletico Madrid en 2014. Cette progression fulgurante est le résultat du travail de son entraîneur Diego Simeone. «Il m'a repositionné dans l'axe et je me suis amélioré. Physiquement aussi. Je cours plus, je défends davantage» , confie le meilleur buteur de l'Euro 2016 (6 buts).

«C'est devenu un plaisir de défendre dans ma surface alors qu'avant, je ne voulais pas le faire. Et cela ne m'empêche pas de marquer plus. Il m'a complètement transformé. Avec lui, j'apprends tous les jours que ce soit tactiquement ou techniquement» , poursuit-il. Griezmann apprécie tellement son entraîneur qu'il a rapidement refusé toutes les offres l'été dernier pour poursuivre sa collaboration avec le technicien argentin. Et ce même si l'Atletico n'est pas le club le plus médiatique.

«Le Barça et le Real font plus vendre, on en parle plus. Mais ce qui m'intéresse, c'est le terrain. Chaque année, on rivalise avec eux. L'an dernier, à la 36e journée, on est en tête avec le même nombre de points que le Barça, on va en finale de la Ligue des Champions. Le nom du club ne m'intéresse pas» , assure Griezmann. Après huit journées de championnat, l'Atletico est d'ailleurs en tête du classement à égalité de points avec le Real.

Griezmann annonce un futur titre pour les Bleus

Ses bonnes prestations en club, Griezmann parvient à les répéter en équipe de France, où il est devenu le véritable leader de l'attaque tricolore. Deux ans après les pleurs au Brésil lors de l'élimination en quarts de finale face à l'Allemagne (0-1), «Grizou» est resté digne dans la défaite en finale de l'Euro 2016 contre le Portugal (0-1, ap). «A l'Euro, je voulais absolument relever les coéquipiers à terre et regarder les Portugais lever le trophée, raconte-t-il. Dans ma tête, c'était beaucoup plus clair, je me suis dit : "Le prochain, c'est moi."»

Pour Griezmann, cette équipe de France peut gagner des titres au cours des prochaines années. «Je voulais simplement donner une autre image, réconforter tout le monde. Ce qui m'importait, c'était de montrer à mes coéquipiers que ce n'était pas fini. Je suis sûr qu'on va en soulever une nous aussi» , assure-t-il. Autant dire que l'avant-centre rojiblanco est déterminé à qualifier les Bleus pour la Coupe du monde 2018 et tenter de décrocher un nouveau trophée, vingt ans après le premier Mondial remporté par la sélection tricolore.

Que vous inspirent les propos de Griezmann ? N'hésitez pas à réagir et à débattre dans l'espace «Ajouter un commentaire» ...







Publiez un commentaire avec votre compte Facebook, Yahoo, Hotmail ou AOL   AIDE
Pour signaler un abus, contactez
Ajouter un commentaire ... Les insultes sont passibles d'une amende de 12.000€ et jusqu'à 45.000€ pour les injures racistes, homophobe, handiphobe ou sexiste. N'oubliez pas que vos messages ici sont publics et qu'en cas de plainte votre identité réelle peut être révélée à la justice.



 
 

Liens de la rubrique Espagne


Liga - les fiches CLUB

Sondage Maxifoot
Il reste 12 journées de Ligue 1. A votre avis, qui sera sacré champion de France ?

Lille (58 pts, +30)
Lyon (55 pts, +30)
PSG (54 pts, +40)
Monaco (52 pts, +17)
Voter

Voir les resultats - Voir les sondages précédents

Actu et transferts 24h/24

Les + populaires du moment


Ça a fait le buzz depuis 7 jours


 A SUIVRE
TOP 15
PEPITES
jeunes de Ligue 1
Votre Equipe type
2020
par les lecteurs
de Maxifoot
Classements des
BUTEURS

en EUROPE
Indice MF :

l'état de
FORME
des clubs en europe
Les FRANCAIS à

l'ETRANGER
Qui joue ?
Qui marque ?
TWITTER
 Classement
 des clubs

Européens, L1, L2


MASQUER LA PUB