Les cookies nous permettent de personnaliser le contenu et les annonces, d'offrir des fonctionnalités relatives aux médias sociaux et d'analyser notre trafic. Nous partageons également des informations sur l'utilisation de notre site avec nos partenaires de médias sociaux, de publicité et d'analyse.
En savoir plus OK
Finir en apothéose
Par Benjamin Contant - Actu Champion's League, Mise en ligne: le 16/05/2006 à 20h43
Taille du texte: Email Imprimer Partager:

Mercredi soir au Stade de France, la finale de Ligue des Champions clôturera la saison des clubs avant la Coupe du Monde. Pour ce sommet européen, l'affiche est alléchante et oppose le FC Barcelone à Arsenal. Une rencontre qui ne manquera pas de piquant avec le duel de stars entre Ronaldinho et Henry et deux équipes au parcours remarquable cette saison.

Finir en apothéose

Les Catalans y sont. Douze ans après la déroute face au Milan AC (4-0), le FC Barcelone accède à la finale de la Ligue des Champions. La route vers le Stade de France n'aura pas été de tout repos pour les double Champions d'Espagne qui ont successivement éliminé Chelsea, le Benfica Lisbonne et le Milan AC. A chaque étape, le Barça a justifié son statut de favori, illustré par son rang de meilleure attaque européenne. «L'objectif est de travailler dur et de ne pas croire que c'est gagné d'avance. Ce serait notre perte. Comme toujours, nous tenterons de conserver le ballon et de travailler collectivement» prévient le capitaine blaugrana, Carles Puyol. Car si tout semble réussir au Barça cette saison, à l'image de Ronaldinho, étincelant Ballon d'Or, une finale peut révéler bien des surprises et tout le monde a encore en tête la rocambolesque finale de l'an passé et la défaite du Milan AC face aux outsiders de Liverpool. Si les Catalans sont sans conteste favoris, c'est aussi grâce à leurs qualités défensives et leur impact physique au milieu de terrain. L'escouade entraînée par Frank Rijkaard n'a ainsi encaissé que quatre buts dans la compétition. Une grande solidité et une capacité pour un effectif talentueux d'aller au charbon qui a permis de sortir Chelsea et le Milan AC au bout de rencontres fermées et très intenses, «Nous avons appris à nous adapter à chaque rencontre et à rester concentrés jusqu'au bout» explique Deco. Le Barça se pose donc en favori logique et espère conquérir le trophée pour la seconde fois de son histoire, après le triomphe de 1992.

Outsider, l'équipe d'Arsenal ? Visiblement, cela ne dérange pas plus que cela les Gunners, qui ont eu cette étiquette durant toute la compétition. Auteurs d'un début de Championnat décevant, jugés trop tendres pour les joutes européennes avec leur jeune effectif, les Londoniens n'avaient pas les faveurs des pronostiqueurs lors des huitièmes de finale contre le Real Madrid et la Juventus de Turin en quarts. Pourtant, Espagnols et Italiens sont passés à la trappe ainsi que Villarreal en demi. Voici donc Arsenal qualifié pour la finale, et de nouveau, leur adversaire endossera le costume de favori. Une répétition qui n'agace pas leur entraîneur, Arsène Wenger qui tient Barcelone en estime : «Ils sont des favoris nets, mais nous sommes des outsiders dangereux. Sur une finale, tu sais que tu as toujours à un moment donné une chance» . Si au contraire du Barça, Arsenal n'a rien remporté cette saison et s'est même qualifié dans la douleur pour la prochaine Ligue des Champions, les Londoniens sont en très grande forme actuellement. Neuf victoires lors des onze derniers matchs de Championnat et surtout une impressionnante série de neuf rencontres d'affilée en Ligue des Champions sans encaisser le moindre but. La jeune garde d'Arsenal (Eboué, Senderos, Flamini en défense, Fabregas au milieu, Reyes en attaque) est fin prête pour une bataille qui ne se limitera pas au simple duel vedette Ronaldinho – Thierry Henry. «C'est sûr qu'il y a les joueurs pour faire le show à Paris, mais l'important sera seulement la gagne» admet l'attaquant français, impatient d'offrir la Coupe aux grandes oreilles à Arsenal, ce que serait une première dans son histoire, avant peut être de partir sous d'autres cieux.

Les équipes

Une bonne nouvelle pour le Barça : le retour du jeune prodige Leo Messi, blessé depuis plusieurs semaines. Son état de santé reste incertain et l'international argentin débutera la rencontre sur le banc. Une convalescence qui profite à Giuly, de nouveau titulaire et qui aura à coeur de prouver qu'il méritait sa sélection avec l'équipe de France pour le Mondial. Iniesta sera préféré à Van Bommel dans l'entrejeu alors que le reste de l'équipe type sera aligné.

La jeune garde d'Arsenal sera de nouveau alignée dans le onze de départ, à l'exception de Flamini, relégué sur le banc par le retour de blessure de Cole, et de Senderos, dont la place en défense centrale profite à un Campbell en regain de forme. Dans l'organisation offensive, Reyes jouera en soutien d'Henry, Pires prendra place sur le banc alors que Hleb et Ljungberg seront chargés d'animer les côtés. A noter l'absence du sélectionné anglais surprise Theo Walcott, 17 ans, qui n'a pas été pris dans le groupe.

Les équipes probables

FC Barcelone : Valdez - Oleguer, Marquez, Puyol (cap), Van Bronckhorst - Iniesta, Edmilson, Deco - Giuly , Eto'o, Ronaldinho.

Arsenal : Lehmann - Eboué, Touré, Campbell, Cole - Gilberto Silva - Hleb, Fabregas, Ljungberg - Reyes, Henry (cap).



Taille du texte: Email Imprimer Partager:




Publiez un commentaire avec votre compte Facebook, Yahoo, Hotmail ou AOL   AIDE
Pour signaler un abus, contactez
Ajouter un commentaire ... Les insultes sont passibles d'une amende de 12.000€ et jusqu'à 45.000€ pour les injures racistes, homophobe, handiphobe ou sexiste. N'oubliez pas que vos messages ici sont publics et qu'en cas de plainte votre identité réelle peut être révélée à la justice.



 
 

Liens LIGUE des CHAMPIONS


Sondage Maxifoot
Comprenez-vous que Didier Deschamps ne change pas de position vis à vis de Karim Benzema ?

OUI
NON
Voter

Voir les resultats - Voir les sondages précédents

Actu et transferts 24h/24

Les + populaires du moment


Ça a fait le buzz depuis 7 jours


 A SUIVRE
Classements des
BUTEURS

en EUROPE
Indice MF :

l'état de
FORME
des clubs en europe
Les FRANCAIS à

l'ETRANGER
Qui joue ?
Qui marque ?
TWITTER
 Classement
 des clubs

Européens, L1, L2


MASQUER LA PUB