Les cookies nous permettent de personnaliser le contenu et les annonces, d'offrir des fonctionnalités relatives aux médias sociaux et d'analyser notre trafic. Nous partageons également des informations sur l'utilisation de notre site avec nos partenaires de médias sociaux, de publicité et d'analyse.
En savoir plus OK

Au bout du suspense, le Brésil de Neymar s'offre l'or olympique - Débrief et NOTES des joueurs (Brésil 1-1 (5-4 tab) Allemagne)

Par Matheo Geslan - Actu Etranger, Mise en ligne: le 21/08/2016 à 01h35
Taille du texte: Email Imprimer Partager:

Au bout du suspense, le Brésil a remporté le tournoi des Jeux Olympiques en battant l'Allemagne (1-1, 5-4 tab) lors de la séance de tirs au but. En plus de remporter l'or olympique pour la première fois de son histoire, la Seleçao prend également une immense revanche sur la Mannschaft, son bourreau lors de la Coupe du monde 2014.

Au bout du suspense, le Brésil de Neymar s'offre l'or olympique - Débrief et NOTES des joueurs (Brésil 1-1 (5-4 tab) Allemagne)
Neymar a été le héros de son équipe lors de cette finale.

Un Brésil enfin en or ! A l'occasion de la finale du tournoi des Jeux Olympiques de Rio, Neymar et ses coéquipiers sont venus à bout de l'Allemagne (1-1, 5-4 tab) lors de la séance de tirs au but dans le mythique stade du Maracana ce samedi soir.

Pour la première fois de son histoire, la Seleçao conquit le seul titre qui manquait à son énorme palmarès : l'or olympique. Un succès tout simplement formidable acquis avec les tripes…

Le bijou de Neymar, l'Allemagne pas en réussite

Pour cette revanche de la demi-finale du Mondial 2014 largement remportée par la Mannschaft (7-1), les deux équipes se livraient un gros combat en début de rencontre. Si les Brésiliens tentaient d'imposer leur rythme, les Allemands se montraient les premiers dangereux et la tentative lointaine de Brandt atterrissait sur la barre transversale de Weverton. Emmenée par ses talentueux attaquants, la Seleçao prenait progressivement le contrôle des débats. Heureusement pour les Allemands, la reprise de Luan était sauvée in extremis par Süle.

Mais finalement, le capitaine Neymar récompensait la domination des siens ! Sur un coup franc légèrement excentré côté gauche, l'attaquant du Barça adressait une frappe magique qui se logeait en pleine lucarne (1-0, 27e). Quel but et le Maracana pouvait chavirer ! Les Allemands réagissaient immédiatement en mettant une grosse pression devant la cage auriverde. Alors que la tentative de Meyer était repoussée par Weverton, la tête de Bender heurtait une nouvelle fois la barre transversale.

Meyer égalise contre le cours du jeu

Le rythme s'affaiblissait néanmoins au retour des vestiaires. Privée de ballon et en difficulté, l'Allemagne trouvait cependant la faille sur une belle action collective. Sur un centre à ras de terre de Toljan, Meyer reprenait victorieusement en première intention (1-1, 59e). Stupeur au Maracana alors que le Brésil semblait maîtriser son avance !

Déterminés à reprendre le jeu à leur compte malgré ce coup dur, les protégés de Micale poussaient mais la défense allemande tenait bon. Conquérants, les Auriverde se créaient plusieurs situations dangereuses mais pêchaient dans le dernier geste. Même si l'Allemagne terminait légèrement mieux la rencontre, les deux équipes devaient se départager lors de la prolongation.

Une prolongation crispante, Neymar délivre son pays !

Après deux semaines intenses de compétition, les vingt-deux acteurs devaient puiser dans leurs dernières ressources pour conquérir l'or olympique. Mais les occasions se faisaient rares et les deux camps abusaient des longs ballons. Sur une éclaircie brésilienne, Anderson manquait son duel face à Horn. Malgré une domination des coéquipiers de Neymar en fin de match, la décision allait finalement se faire aux tirs au but. Une séance durant laquelle Weverton repoussait la tentative de Pederson, avant de voir Neymar offrir la victoire au Brésil, plongeant le Maracana dans l'euphorie !

La note du match : 7,5/10

Un match largement digne de nos espérances ! Les deux équipes ont mis l'engagement nécessaire à une finale avec un gros combat physique au milieu de terrain. Avec la présence de nombreux cracks sur la pelouse, certaines séquences collectives ou individuelles ont été magnifiques. Une belle opposition avec du spectacle, le tout dans une ambiance fantastique au Maracana ! Logiquement, le rythme est retombé à partir des prolongations mais le suspense nous a tenu en haleine. Et que dire du coup franc de Neymar !

Les buts :

- Sur un coup franc légèrement excentré côté gauche, Neymar tente sa chance du pied droit. Son tir enveloppé est d'une précision incroyable et se loge en pleine lucarne, Horn ne peut absolument rien faire (1-0, 27e).

- Servi en profondeur côté droit, Toljan centre en première intention pour Meyer. A l'entrée de la surface et totalement libre de tout marquage, le milieu offensif reprend de volée et trompe Weverton (1-1, 59e).

Les NOTES des joueurs

L'homme du match : Neymar (8/10)

Quelle belle histoire pour Neymar ! Alors qu'il s'est battu afin d'obtenir l'autorisation de son club pour participer à ce tournoi, le Brésilien offre finalement l'or olympique à son pays. Auteur d'un coup-franc magistral, il a également réalisé un très bon match. Même s'il n'a pas tout réussi, l'attaquant du FC Barcelone s'est démené durant les 120 minutes pour essayer de faire sauter le verrou allemand. Finalement, il a inscrit le penalty de la victoire lors de la séance de tirs au but. Un véritable conte de fées...

BRESIL

Weverton (7) : le dernier rempart brésilien a encaissé son premier but de la compétition sur la frappe imparable de Meyer. Mais sinon, ce  gardien de 28 ans a été très bon, avec plusieurs sorties autoritaires, dans les airs ou au pied. Lors de la séance de tirs au but, il a plongé du bon côté sur quatre des cinq tentatives allemandes. Mais en repoussant uniquement le penalty de Petersen, il a délivré les siens !

Zeca (6,5) : quelle activité pour le latéral droit ! Sur son couloir, le jeune joueur a été infatigable durant les 120 minutes. En plus d'avoir bien contenu Gnabry, l'élément pisté par le PSG a régulièrement provoqué le surnombre dans le camp adverse. 

Marquinhos (7) : le chef de la défense brésilienne ! Souverain dans les airs et tranchant dans ses interventions, le joueur du Paris Saint-Germain a été intraitable lors de cette finale. En plus d'avoir totalement éteint Selke, il a été comme à son habitude très propre dans ses relances.

Rodrigo Caio (7) : entre Marquinhos et lui, la défense brésilienne a de beaux jours devant elle. Le jeune joueur de 23 ans a également été extrêmement propre durant l'intégralité de la rencontre. Premier relanceur de son équipe, il a alterné le jeu court et le jeu long avec brio.

Douglas Santos (6) : un peu moins en vue que Zeca, le latéral gauche a tout de même réalisé un bon match. En point d'orgue, son débordement et son centre pour Luan, qui a vu sa reprise contrée par Süle. Une action qui symbolise bien son état d'esprit offensif, avec de nombreuses montées, même si l'égalisation allemande vient de son côté.

Walace (7,5) : un véritable patron ! Le milieu défensif a tout simplement été formidable à la récupération, grappillant un nombre incalculable de ballons avec une sérénité déconcertante. Egalement, il a été une courroie de transmission essentielle dans le jeu des Brésiliens, servant souvent les joueurs offensifs dans de bonnes conditions.

Renato Augusto (7) : quelle activité chez le milieu de terrain ! Dans tous les compartiments du jeu, il a été omniprésent. En plus d'être un très bon complément de Walace à la récupération, il n'a pas hésité à apporter son soutien offensivement et ses transmissions ont également été d'une justesse intéressante.

Gabriel Barbosa (4) : une petite déception. Malgré beaucoup d'envie, "Gabigol" s'est précipité sur de nombreuses offensives brésiliennes. Courtisé par les plus grosses écuries européennes, l'attaquant de Santos ne s'est pas vraiment mis en avant ce soir, multipliant les mauvais choix même si certaines de ses percées étaient intéressantes. Remplacé par Felipe Anderson (non noté) à la 70e minute de jeu, qui a manqué un duel important face à Horn.

Neymar (8) : lire le commentaire ci-dessus.

Gabriel Jesus (4,5) : à l'instar de "Gabigol", Gabriel Jesus a globalement été mis en échec par les défenseurs allemands. S'il n'a cessé de provoquer et de percuter, le nouveau joueur de Manchester City n'a jamais trouvé la solution. Remplacé par Rafinha (non noté) à la 96e minute de jeu.

Luan (6) : l'attaquant brésilien a pesé efficacement sur la défense allemande. Ses qualités techniques se sont avérées utiles pour son équipe, et il a posé des problèmes à ses adversaires par son dézonage permanent.

ALLEMAGNE

Timo Horn (6,5) : le portier allemand a réalisé une bonne prestation. S'il ne peut évidemment rien faire sur le bijou de Neymar, l'élément de Cologne a repoussé plusieurs tentatives brésiliennes, en remportant notamment un duel important face à Felipe Anderson. Lors de la séance de tirs au but, il n'est pas parvenu à arrêter le moindre penalty.

Jeremy Toljan (6,5) : dans son duel face au remuant Gabriel Jesus, le latéral droit a été très costaud. Il s'est même permis d'apporter son soutien offensivement sur de nombreuses montées. Sur l'une d'entre elles, le joueur de 22 ans a servi parfaitement Meyer pour le but de l'égalisation. Décisif !

Matthias Ginter (6) : un match relativement sérieux du défenseur du Borussia Dortmund. Face aux virevoltants attaquants brésiliens, il a été dans son registre en ne paniquant pas et en se plaçant efficacement. A côté de l'imposant Süle, son sens de la relance a été intéressant.

Niklas Süle (7) : quel match ! L'impressionnant défenseur allemand a été tout simplement monstrueux. Auteur de nombreuses interceptions décisives, il a également sauvé les siens en contrant in extremis la tentative de Luan en début de rencontre. Par ailleurs, il a anéanti plusieurs offensives brésiliennes par son autorité et son impact physique.

Lukas Klostermann (5,5) : auteur d'un début de match intéressant où il était présent offensivement, le latéral gauche s'est peu à peu consacré à des tâches exclusivement défensives. Efficace face à Gabriel Barbosa, il a réalisé un match plutôt correct, sans plus.

Sven Bender (6) : le milieu de terrain a imposé un gros défi physique à ses adversaires. Avec plusieurs interceptions viriles mais pas toujours correctes, le joueur de Dortmund a fait la loi au milieu de terrain.

Julian Brandt (5,5) : auteur d'un très bon tournoi, le milieu de terrain a été un cran en-dessous lors de cette finale. Après avoir touché la barre transversale sur une frappe lointaine en début de rencontre, il a été plutôt discret par ailleurs, même si son positionnement entre les lignes a parfois gêné le Brésil.

Lars Bender (6) : comme son frère, le milieu de terrain de Leverkusen a mis un gros impact physique au milieu de terrain. Il a efficacement colmaté les brèches dans l'entrejeu, harcelant notamment Neymar, avant de céder sa place sur blessure à Grischa Prömel (non noté) à la 67e minute de jeu.

Maximilian Meyer (6) : très bien pris par Walace, le milieu offensif est tout de même parvenu à trouver la faille sur une belle reprise en première intention. Muselé, il s'en est aussi remis aux coups de pied arrêtés pour se mettre en évidence. Avec un peu plus de réussite, quelques-uns d'entre eux auraient pu permettre à son équipe de prendre l'avantage.

Serge Gnabry (3,5) : une grosse déception pour les Allemands. Très bon durant l'ensemble du tournoi, le Gunner est passé à côté de sa finale. Après une entame de match correcte, le jeune joueur a perdu de nombreux duels et Zeca a pris progressivement le dessus sur lui. Au fil des minutes, il a complétement disparu des radars. Dommage car l'Allemagne avait besoin de sa qualité technique pour provoquer davantage…

Davie Selke (4) : un match très discret de l'attaquant allemand, qui a rarement été trouvé par ses coéquipiers. Le joueur de Leipzig n'a jamais existé, bien pris par la défense brésilienne. Remplacé par Nils Petersen (non noté) à la 76e minute de jeu, qui a manqué le seul penalty de la séance de tirs au but. Cruel...

Et pour vous, quels ont été les meilleurs et les moins bons joueurs du match ? Réagissez dans la zone de "commentaires" ci-dessous !

FICHE TECHNIQUE
Brésil 1-1 (5-4 tab) Allemagne (mi-tps : 1-0)
Finale des Jeux Olympiques
Stade Maracana (Rio de Janeiro)
Arbitre : Alireza Faghani
Buts : Neymar (27e) pour le Brésil ; Meyer (59e) pour l'Allemagne.
Avertissements : Zeca (30e), Gabriel Barbosa (44e) pour le Brésil ; Selke (49e), Prömel (79e), S. Bender (82e), Süle (89e) pour l'Allemagne.

Brésil : Weverton - Zeca, Marquinhos, R. Caio, Santos - Walace, R. Augusto - G. Barbosa (F. Anderson, 70e), Neymar (c), G. Jesus (Rafinha, 96e) - Luan. Sélectionneur : Rogério Micale.

Allemagne : Horn - Toljan, Ginter, Süle, Klostermann - S. Bender - Brandt, L. Bender (Prömel, 67e), Meyer (c), Gnabry – Selke (Petersen, 76e). Sélectionneur : Horst Hrubesch.

Horn ne peut absolument rien faire sur le coup-franc de Neymar (1-0, 27e)

La joie de Meyer après avoir inscrit le but de l'égalisation (1-1, 59e)

Neymar n'a pas pu retenir ses larmes après son penalty victorieux (1-1, 5-4 tab)

Les deux héros brésiliens de la séance de tirs au but

La tristesse des joueurs allemands

Les joueurs brésiliens sur la plus haute marche du podium

Les Brésiliens posent avec la médaille d'or !







Publiez un commentaire avec votre compte Facebook, Yahoo, Hotmail ou AOL   AIDE
Pour signaler un abus, contactez
Ajouter un commentaire ... Les insultes sont passibles d'une amende de 12.000€ et jusqu'à 45.000€ pour les injures racistes, homophobe, handiphobe ou sexiste. N'oubliez pas que vos messages ici sont publics et qu'en cas de plainte votre identité réelle peut être révélée à la justice.



 
 

Liens de la rubrique Etranger



Actu Etranger

Classement Premier League
  PtsJ.   PtsJ. 
1Man City7432 11Arsenal4230
2Man Utd6030 12Wolves3831
3Leicester5630 13Crystal Pa.3831
4Chelsea5431 14Southamp.3630
5Liverpool5231 15Burnley3330
6West Ham5230 16Brighton3230
7Tottenham4930 17Newcastle2930
8Everton4729 18Fulham2632
9Leeds4531 19W Bromwich2130
10Aston V.4430 20Sheffield U1430

Classement Liga
  PtsJ.   PtsJ. 
1A. Madrid6629 11Grenade3629
2Barça6529 12Cadix3530
3Real Mad.6329 13Valence3329
4Seville5829 14Osasuna3129
5R. Sociedad4629 15Getafe3030
6Villarreal4629 16Valladolid2729
7Betis Sev.4629 17SD Huesca2730
8Levante3830 18Elche2630
9At. Bilbao3730 19Alaves2430
10Celta Vigo3729 20Eibar2330

Classement Serie A
  PtsJ.   PtsJ. 
1Inter7129 11Bologne3429
2Milan AC6330 12Udinese3329
3Juventus5929 13Genoa3229
4Atalanta5829 14La Spezia3230
5Naples5629 15Fiorentin.3029
6Lazio5228 16Benevento3029
7AS Rome5129 17Torino2428
8He. Vérone4129 18Cagliari2229
9Sassuolo4029 19Parme2030
10Sampdoria3629 20Crotone1530

Classement Bundesliga
  PtsJ.   PtsJ. 
1Bayern6528 10Fribourg3728
2RB Leipzig6028 11Augsbourg3227
3Wolfsbou.5428 12Hoffenh.3027
4Francfort5328 13W. Breme3028
5Dortmund4628 14H. Berlin2628
6Leverkus.4327 15Bielefeld2628
7Union Berlin4028 16Mayence2527
8M'Gladbach4028 17Cologne2327
9Stuttgart3928 18Schalke041027

Ça a fait le buzz depuis 7 jours



 A SUIVRE
TOP 15
PEPITES
jeunes de Ligue 1
Votre Equipe type
2020
par les lecteurs
de Maxifoot
Classements des
BUTEURS

en EUROPE
Indice MF :

l'état de
FORME
des clubs en europe
Les FRANCAIS à

l'ETRANGER
Qui joue ?
Qui marque ?
TWITTER
 Classement
 des clubs

Européens, L1, L2


MASQUER LA PUB