Les cookies nous permettent de personnaliser le contenu et les annonces, d'offrir des fonctionnalités relatives aux médias sociaux et d'analyser notre trafic. Nous partageons également des informations sur l'utilisation de notre site avec nos partenaires de médias sociaux, de publicité et d'analyse.
En savoir plus OK
Le Baromètre de la Semaine - N°4
Par David Lebleu - Le Barometre De La Semaine, Mise en ligne: le 22/08/2005 à 14h30
Taille du texte: Email Imprimer Partager:

Au sommaire du baromètre Maxifoot cette semaine, le viagra de Chelsea, les tuniques bleues et la Lens atomique sont les trois valeurs en hausse. Pour les valeurs en baisse, Marseille brûle-t-il, une amicale déroute anglaise et les grandes oreilles d'Abramovitch. Découvrez les faits marquants de l'actualité.

Le Baromètre de la Semaine - N°4

Les valeurs en hausse

Le viagra de Chelsea

Dix ans ! Chelsea n'avait pas battu Arsenal en championnat depuis dix ans. Mourinho est là… et l'impuissance s'en va. Petite victoire 1-0, signée par l'inévitable «petite gélule bleue» Didier Drogba (trois buts en deux confrontations avec le Community Shield) et ce sont les Blues qui croquent une nouvelle fois les Gunners. Trois points supplémentaires issus d'un match sans réelle saveur, les hommes de Terry ont pourtant des difficultés à retrouver leur élan passé. Vainqueur pour la deuxième fois consécutive (après Wigan 0-1), Chelsea se cherche encore. Gallas est bien assis en défense centrale. Makelele est de nouveau élu homme du match. Essien vient de réaliser ses premiers pas à Stamford Bridge sous une belle ovation. Même en jouant en deçà de sa valeur, Chelsea continue de gagner. Quand la machine se mettra réellement en route…

Les tuniques bleues

Avec une moyenne d'âge proche des trente ans, les Bleus ont pris soudainement un coup de vieux… ou plutôt un coup de maturité devrions-nous dire ! Il arrive avec ses potes de naguère, ses compagnons de batailles lointaines… ils arrivent d'Angleterre, d'Italie, d'Espagne pour sauver la patrie en danger… ils enfilent la tunique bleue et que se passe-t-il ? La France sourit, espère, revit… Tel un coup de baguette magique, on efface un an de galère. Dur à comprendre pour des joueurs éloignés temporairement de la sélection… qui n'ont pourtant pas toujours démérité. Seulement voilà, ZZ est de retour. Avec Thuram et Makelele, il a trop envie de rendre à l'équipe de France ce que celle-ci lui a apporté. Un nouvel élan. Un nouveau souffle. Une victoire nette 3-0 contre une solide et talentueuse Côte d'Ivoire. Prêts pour de nouvelles conquêtes, armés avec justesse pour guerroyer en Irlande ou en Suisse… Attention toutefois à remporter également la petite bataille des Féroé…

La Lens atomique

Sur le podium ! Ils sont sur le podium… derrière Paris et Lyon ! Ils ? Les Ch'ti Lensois évidemment. Un Lens de feu, un Lens de parade, un Lens atomique… Quelle mouche a donc piqué les hommes du président Martel ? On ne le saura sans doute jamais. Mais gagner 7-0, c'est déjà un résultat suffisamment rare pour le signaler… mais lorsque ce score est réalisé au détriment de l'AJ Auxerre, on ne peut que rester admiratifs devant tant de facilité. Un but de Demont, des doublés de Cousin, Jussié, Thomert. Un festival de Captain Leroy auteur de trois passes décisives. Trente mille supporters qui chavirent de bonheur. Francis Gillot, le coach Sang et Or, apprécie à sa juste mesure le caviar servi par ses joueurs mais ne demeure pas moins lucide sur l'exceptionnel repas offert au public de Bollaert. Après le 8-0 infligé la saison dernière par les Lillois aux pauvres Istréens, le Nord est sur le point de se tailler une belle réputation de donneur de leçon.

A part ça ? Manchester démarre pied au plancher après sa nouvelle victoire (1-0 contre Aston Villa). Les Red devils font le plein. Six points en deux matches.

Les valeurs en baisse

Marseille brûle-t-il ?

Les temps changent. Les titres aussi. La saison dernière, c'est Paris qui était à feu et à sang. Ce pourrait être l'OM cette année. Un petit point en quatre matches. Une nouvelle défaite (3-2) concédée à Rennes et c'est le vieux port qui frémit déjà. La Corogne arrive à grands pas. L'AC Ajaccio de Maître Courbis, futur visiteur du Vélodrome, est déjà prêt à bondir sur le malade. On le savait, le mois d'août des Olympiens était dantesque. Les dirigeants avaient, paraît-il, prévu le coup. Même si Jean Fernandez a été annoncé comme «celui qu'il fallait à l'OM» (le nom de Jean Tigana se fait entendre de plus en plus !), il n'en demeure pas moins qu'une non-qualification pour l'UEFA et des voisins de palier comme Metz, Nancy ou Strasbourg… au rayon L1… ça fait désordre ! Soit ! Alors, dans les fameux couloirs phocéens naissent les éternelles rumeurs : Salomon Olembé, Sylvain N'Diaye, Abdoulaye Méïté sur le point de quitter le navire, Philippe Mexès contacté à bâbord, Djibril Cissé espéré à tribord, Christian Gimenez par ici, Lorik Cana par là… Non ! Trois fois non ! Arrêtons de démolir l'édifice, de tout chambouler. Offensivement, Marseille semble bien armé. Défensivement par contre… avec deux buts encaissés par match en moyenne, il est urgent de trouver une solution… le 31 août, c'est presque demain !

Amicale déroute anglaise

C'était un match amical. C'était au Danemark. Depuis, c'est un véritable déluge qui s'abat sur S.G. Eriksson. Défaits quatre buts à un sans broncher, les Anglais ne vont pas oublier leur voyage nordique de sitôt. L'honneur sauvé à la quatre-vingt-septième minute par Rooney, les Anglais tenaient pourtant le 0 à 0 à la mi-temps. La composition de la seconde période conforme aux hommes en forme du moment avait pourtant fière allure. Jugez plutôt : James - G.Johnson, R.Ferdinand, Carragher, As.Cole – Beckham, Gerrard, Lampard, J.Cole – Rooney, Defoe. Pas mal quand même ! Belle équipe qui n'a pas survécu au coup de massue qui s'est abattu sur elle en sept petites minutes (Rommedahl 60e, Tomasson 63e et Gravgaard 67e), trois buts coup sur coup suivis d'un quatrième et dernier pour conclure en beauté le festival danois (S.Larsen 90e). Une belle promenade dans le nord de l'Europe. Une belle soirée d'août…

Les grandes oreilles d'Abramovitch

Il en a dérouté plus d'un avec les trente millions d'euros dépensés pour Shaun Wright-Phillips, le fils adoptif de Ian Wright, considéré comme un bon élément… mais qui n'est pas le plus talentueux des milieux offensifs. Il continue encore de surprendre le monde du football. Roman Abramovitch, le milliardaire russe, propriétaire des champions d'Angleterre, vient de s'offrir Essien, la pièce maîtresse de l'édifice lyonnais… trente-huit millions d'euros. Près du double dépensé par la Juve pour obtenir en son sein le capitaine et pilier des Gunners, Patrick Vieira. Comme le dit avec un brin provocateur Mourinho, le coach des Blues, «Essien ne vient… que du championnat français… et a tout à prouver chez nous !» . Bel aveu n'est-il pas ? Certes, Michael est puissant, technique et n'a que 23 ans… mais de là à dépenser cette somme… ! L'ami Roman perd donc peu à peu toute crédibilité en ce qui concerne la négociation. Les journalistes et supporters britanniques n'étaient pas les derniers à savourer l'épreuve de force menée par JM Aulas depuis deux mois (Le Milan AC avait également repoussé une offre avoisinant les 80 millions d'euros pour Shevchenko). Une première théorie s'avance alors : recruter est une chose, dépenser en est une autre. Il est vrai que le fait d'avoir des réserves sans fond ne pousse pas la réflexion à l'extrême… Une seconde théorie bouscule la première et tient également la corde… Et s'il s'agissait au contraire, par cette coûteuse opération financière, de déplumer prioritairement un finaliste ou adversaire de Champions League potentiel… dans l'unique but de soulever la fameuse coupe aux grandes oreilles… ?

A part ça ? L'AS Monaco, fragilisée par la défaite concédée à Bordeaux 1-0, est en grande difficulté. Espérons que le Betis Séville (1-0 à l'aller pour les Espagnols) ne piétinera pas la Principauté.

A la semaine prochaine pour le nouveau baromètre !



Taille du texte: Email Imprimer Partager:




Publiez un commentaire avec votre compte Facebook, Yahoo, Hotmail ou AOL   AIDE
Pour signaler un abus, contactez
Ajouter un commentaire ... Les insultes sont passibles d'une amende de 12.000€ et jusqu'à 45.000€ pour les injures racistes, homophobe, handiphobe ou sexiste. N'oubliez pas que vos messages ici sont publics et qu'en cas de plainte votre identité réelle peut être révélée à la justice.



 
 

Liens FRANCE - Ligue 1

Top 5 des VIDEOS de l'année

Actu et transferts 24h/24

Les + populaires du moment



 A SUIVRE
Tout savoir sur
LES DROITS
TV du FOOT
* Dossier Maxifoot *
Le meilleur effectif
LIGUE 1
mi-saison
2019-20
TOP 15
PEPITES
jeunes de Ligue 1
Classements des
BUTEURS

en EUROPE
Indice MF :

l'état de
FORME
des clubs en europe
Les FRANCAIS à

l'ETRANGER
Qui joue ?
Qui marque ?
TWITTER
 Classement
 des clubs

Européens, L1, L2


MASQUER LA PUB