Les cookies nous permettent de personnaliser le contenu et les annonces, d'offrir des fonctionnalités relatives aux médias sociaux et d'analyser notre trafic. Nous partageons également des informations sur l'utilisation de notre site avec nos partenaires de médias sociaux, de publicité et d'analyse.
En savoir plus OK
Le choc des challengers
Par Patrick Audouard - Actu Champion's League, Mise en ligne: le 22/02/2005 à 17h20
Taille du texte: Email Imprimer Partager:

Lyon devra se montrer solide ce soir (à 20h45) sur la pelouse du Werder de Brême lors des huitièmes de finale aller de la Ligue des Champions. Les joueurs de Paul le Guen passent en effet un test d'envergure face à une des équipes les plus offensives d'Europe et devront se donner toutes les chances de qualification avant le match retour à Gerland.

Le choc des challengers

Les enjeux de la rencontre

Le Werder de Brême, auteur d'un fabuleux doublé Coupe-Championnat la saison dernière dans son pays, voit cette année sa suprématie nationale remise en cause par le Bayern de Munich et Schalke 04. Si le club entraîné par Thomas Schaaf a encore ses chances dans la course au titre, avec quatre points de retard sur les deux co-leaders, la Ligue des Champions est également un objectif primordial pour le troisième de la Bundesliga. Les champions d'Allemagne en titre devront en premier lieu se défaire d'une équipe lyonnaise elle aussi en quête de reconnaissance continentale. Et comme les Lyonnais, les coéquipiers de Johan Micoud semblent actuellement en pleine bourre. Ils restent en effet sur quatre victoires consécutives, dont la dernière à Hanovre (4-1), possèdent la meilleure attaque de leur championnat (49 buts marqués en 22 matches, dont 12 buts pour Klose) ainsi que la troisième meilleure défense (26 buts en 22 matches, ce qui constitue tout de même un total assez élevé). En quatre journées, ils sont tout de même passés de la 7ème à la 3ème place au classement ! Enfin, ils ont passé le premier tour de la compétition en éliminant le FC Valence grâce à une victoire en Espagne face au champion d'Espagne en titre (2-0). Bref, de quoi accueillir les Rhodaniens avec un capital confiance dont ces derniers devront se méfier, d'autant plus que les Allemands, avec une trève hivernale supérieure de quinze jours à celle des Lyonnais, pourraient en tirer un avantage physique non-négligeable. «On n'a pas peur. Au contraire, nous sommes impatients d'en découdre avec Lyon. Je m'attends à un match très équilibré» , confirmait Valérien Ismaël à nos confrères de Football 365.

Sur ce dernier point, les Lyonnais font écho aux déclarations du défenseur français du Werder. Tous s'attendent à une confrontation très serrée entre deux des outsiders de la compétition, à commencer par Paul le Guen, l'entraîneur des Gones. «Je connais la valeur du Werder Brême. Nous aurons fort à faire mais nous avons bien sûr très envie de nous qualifier. Faites de Lyon le favori, si vous le souhaitez mais ce n'est pas important. Nous nous donnons les meilleures chances de passer en sachant que nous recevons au match retour» , assurait le coach rhodanien à l'Equipe. Car une chose semble certaine, Lyon n'a pas à souffrir de la comparaison avec son adversaire allemand. Triple champion de France, leader incontesté cette année (avec une seule défaite au compteur, la meilleur attaque et la meilleure défense), sorti premier au premier tour de la Champion's League d'un groupe qui rassemblait Manchester United et Fenerbahçe, le club du président Jean-Michel Aulas semble avoir toutes les armes en main pour franchir ce pallier qui ferait de lui un club craint au niveau européen. Le match contre le Werder est de plus l'occasion pour le club d'en découdre avec le responsable d'une de ses plus grandes déconvenues européennes. En décembre 1999, les Allemands avaient en effet infligé une humiliation aux Lyonnais en se qualifiant lors du match retour des seizièmes de finale de la coupe de l'UEFA (4-0) après s'être lourdement incliné à l'aller (0-3). Un souvenir douloureux pour Grégory Coupet, seul Lyonnais présent à l'époque, qui veut sa revanche. «C'est évidemment un mauvais souvenir. Il y a bien sûr aujourd'hui la volonté de donner une autre image de l'OL et que Brême se souvienne de Lyon, non plus pour un exploit de sa part mais pour une mauvaise performance» , déclarait-il sur le site du club. L'occasion pour les jeunes Essien, Govou et autres Malouda de venger leurs aînés sera donc à coup sûr une motivation supplémentaire.

Les équipes

Bonne nouvelle pour le Werder de Brême : Aucun blessé n'est à déplorer à l'approche de ce rendez-vous incontournable, seul le capitaine de l'équipe, le défenseur Frank Baumann, étant suspendu. Schaaf va donc pouvoir compter sur les retours du redoutable buteur Miroslav Klose et de son compère de l'attaque, le Croate Ivan Klasnic. Au poste de gardien de but, le vieux Andreas Reinke (36 ans) sera bien sûr fidèle au poste, de même que Valérien Ismäel en défense centrale. Borowski, Pasanen et Jensen pourraient compléter l'arrière garde allemande. Au milieu de terrain, tous les titulaires habituels devraient être sur le pont, à commencer par le maître à jouer de l'équipe, le Français Johan Micoud, l'un des principaux dangers pour l'OL. L'Allemand Ernst, le Canadien Stalteri et le Suisse Magnin devraient entourer l'ancien Bordelais dans l'entrejeu. Enfin, en attaque, la redoutable doublette Klose – Klasnic devrait faire son grand retour, reléguant le Paraguayen Haedo-Valdez sur le banc. Voilà une équipe redoutable qui devrait donner du fil à retordre aux joueurs de le Guen.

Côté lyonnais, trois absences sont à déplorer, et non des moindres, pour ce choc. Le défenseur brésilien Claudio Caçapa, le latéral droit Anthony Réveillère et le jeune attaquant Bryan Bergougnoux sont tous trois forfaits pour ce match aller. Mais Paul le Guen a de la réserve, et son équipe devrait toutefois avoir fière allure. Dans les buts, le toujours impeccable Grégory Coupet sera évidemment présent, et devrait être assez sollicité. Sa défense est la principale inconnue de la composition de l'équipe lyonnaise. En l'absence de Caçapa et de Réveillère, le Guen pourrait, comme à Monaco, glisser Diatta à droite et faire reculer Essien dans l'axe de la défense. A moins qu'il ne choisisse de ne pas se priver de la présence du Ghanéen, expulsé ce week-end en championnat, dans l'entrejeu. Ce serait alors Abidal qui quitterait son flanc gauche pour aller dans l'axe, Berthod prenant sa place sur le côté. Au milieu de terrain, Diarra, Juninho, Govou et Malouda seront très probablement titulaires, peut-être renforcés par Essien. Si tel n'était pas le cas, Wiltord pourrait être secondé en attaque par une deuxième pointe, comme Frau.

Les équipes probables :

Brême : Reinke - Borowski, Pasanen, Ismaël, Fahrenhorst – Ernst, Stalteri, Magnin, Micoud – Klose, Klasnic

Lyon : Coupet – Diatta, Cris, Essien, Abidal – Govou, Diarra, Juninho, Malouda – Wiltord, Frau

Les autres rencontres

A tout seigneur tout honneur : Le choc entre le FC Barcelone et Chelsea sera à coup sûr la principale attraction de la soirée, entre les deux équipes qui impressionnent le plus depuis le début de saison, et qui veulent absolument cette victoire dans la compétition la plus prestigieuse du continent. Entre les artistes Ronaldinho, Giuly et Eto'o et la machine à gagner londonienne, l'empoignade promet d'être intense. A signaler chez les Blues que Drogba et Gallas devraient être titulaires, alors que Robben, Duff et Bridge sont forfaits. Côté Barça, le défenseur central Oleguer est incertain. Autre choc des titans, le match Manchester United-Milan AC promet lui aussi un duel de toute beauté, même si les Milanais devront se passer de leur Ballon d'or Andreï Shevchenko, qui vient de se faire opérer. Côté mancunien, Ruud Van Nistelrooy pourrait bien effectuer son grand retour à cette occasion. Enfin, le dernier match de la soirée mettra aux prises les tenants du titre du FC Porto (sans Jorge Costa ni Diego) et les Italiens de l'Inter Milan (peut-être privés de Vieri et de Martins), toujours invaincus cette saison toutes compétitions confondues.

Rendez-vous mercredi soir pour le compte-rendu de cette soirée qui s'annonce passionnante, ces quatre chocs promettant du très grand spectacle !



Taille du texte: Email Imprimer Partager:




Publiez un commentaire avec votre compte Facebook, Yahoo, Hotmail ou AOL   AIDE
Pour signaler un abus, contactez
Ajouter un commentaire ... Les insultes sont passibles d'une amende de 12.000€ et jusqu'à 45.000€ pour les injures racistes, homophobe, handiphobe ou sexiste. N'oubliez pas que vos messages ici sont publics et qu'en cas de plainte votre identité réelle peut être révélée à la justice.



 
 

Liens LIGUE des CHAMPIONS


Sondage Maxifoot
Quel adversaire préférez-vous pour le PSG en demi-finales de la Ligue des Champions ?

Manchester City
Borussia Dortmund
Voter

Voir les resultats - Voir les sondages précédents

Actu et transferts 24h/24

Les + populaires du moment


Ça a fait le buzz depuis 7 jours


 A SUIVRE
TOP 15
PEPITES
jeunes de Ligue 1
Votre Equipe type
2020
par les lecteurs
de Maxifoot
Classements des
BUTEURS

en EUROPE
Indice MF :

l'état de
FORME
des clubs en europe
Les FRANCAIS à

l'ETRANGER
Qui joue ?
Qui marque ?
TWITTER
 Classement
 des clubs

Européens, L1, L2


MASQUER LA PUB