Top Déclarations : Labrune remet le PSG à sa place, Jallet n’a braqué personne, David Luiz balance Lampard…
Par Pierre-Damien Lacourte - Top Declarations, Mise en ligne: le 03/03/2012 à 09h09
Taille du texte: Email Imprimer Partager:

Au menu du Top Déclarations cette semaine, Labrune remet le PSG à sa place, Jallet n'a braqué personne, David Luiz balance Lampard, Blanc tire les oreilles de Mexès, Ribéry prend le sélectionneur pour un jambon, Platini dénigre les Bleus, dur week-end pour les arbitres… Découvrez les phrases choc de la semaine.

Top Déclarations : Labrune remet le PSG à sa place, Jallet n’a braqué personne, David Luiz balance Lampard…
Pour Vincent Labrune, il n'y a qu'un grand club en France : l'OM.

Chaque samedi, Maxifoot vous propose de faire le tour des dix déclarations de la semaine qu'il ne fallait pas manquer. Du sérieux et du moins sérieux pour connaître le meilleur des petites phrases des acteurs du ballon rond. Découvrez le classement de toutes les déclarations qui ont fait les choux gras de la presse cette semaine.

1. V. Labrune – «En France, il y a un grand club, pas deux, et c'est l'OM. (...) Le PSG a mis 100 millions d'euros dans les transferts cette année, c'est-à-dire dix fois plus que nous. Pourtant, quand je regarde mon équipe et que je regarde la leur, je me dis que si on n'avait pas raté notre début de saison, il y aurait match avec le PSG» (So Foot, le 01/03/2012)

Les déclarations du président de l'OM n'ont pas fini d'alimenter la petite guéguerre entre supporters parisiens et marseillais pour savoir qui des Franciliens ou des Phocéens sont les plus beaux, les plus forts. Pour Vincent Labrune, le débat n'a visiblement même pas lieu d'être.

2. C. Jallet – «Si on était soumis à ce régime, on aurait forcément l'impression de travailler pour pas grand-chose. S'il y a besoin de taxes supplémentaires, il faut que cela reste dans une certaine mesure. Moi, je n'ai braqué personne pour avoir ce que j'ai. On a l'impression qu'on tire dans les pattes de ceux qui réussissent» (Conférence de presse, le 29/02/2012)

François Hollande, candidat PS à l'élection présidentielle, a récemment annoncé qu'il comptait créer une nouvelle tranche d'imposition en taxant les revenus supérieurs à un million d'euros annuels à hauteur de 75%. Une réforme qui toucherait directement bon nombre de footballeurs professionnels, dont le latéral droit du Paris Saint-Germain Christophe Jallet, qui n'a pas accueilli la nouvelle avec le sourire…

3. D. Luiz – «Personne n'est le père ou le fils de qui que ce soit dans un club de football. Il n'y a pas de privilégié au sein du club. Il (Lampard) doit simplement écouter le coach lorsqu'il lui donne des ordres, et les exécuter. Aucun joueur ne doit oublier qu'il est un simple employé du club» (O Jogo, le 01/03/2012)

Ce n'est désormais plus un secret : entre Frank Lampard et son entraîneur André Villas Boas, le courant ne passe plus. Mais pour son partenaire David Luiz, l'Anglais doit arrêter de n'en faire qu'à sa tête à Chelsea.

4. L. Blanc – «Ce n'est pas bien, c'est un geste gratuit. Il va falloir qu'il (Mexès) prenne conscience que des gestes comme ça sont pénalisants pour lui et l'équipe. S'il fait un geste comme ça au premier match de l'Euro, il va rentrer à la maison» (Conférence de presse, le 28/02/2012)

Suspendu trois matchs pour avoir frappé le Turinois Marco Borriello au niveau des côtes, Philippe Mexès s'est fait tirer les oreilles par Laurent Blanc. Le sélectionneur tricolore n'a pas manqué de mettre en garde le défenseur du Milan AC.

5. J.-M. Larqué – «Il faut que Laurent Blanc comprenne que Ribéry l'a encore pris pour un jambon mercredi soir. Si on te prend pour un idiot une fois ça va, mais deux fois, là, il faut arrêter. Il est blessé à la 5e minute et il grimace à la 45e. Je ne peux plus supporter la vue de Franck Ribéry avec le maillot de l'équipe de France» (RMC, le 01/03/2012)

Touché dès les premières minutes d'Allemagne-France mercredi, Franck Ribéry a été contraint de céder sa place à la pause. Pour Jean-Michel Larqué, le Munichois s'est ouvertement moqué de Laurent Blanc. Une fois de plus…

6. M. Platini – «On a deux ou trois très bons joueurs comme Karim Benzema et Franck Ribéry, mais le reste est très moyen» (Welt am Sonntag, le 26/02/2012)

Quelques jours avant Allemagne-France, Michel Platini s'est montré très sévère à l'égard des troupes de Laurent Blanc. Il est vrai que la génération actuelle des Bleus n'est peut-être pas dorée. Maintenant, pour Platini, depuis Platini, la France n'a plus vraiment de grands joueurs…

7. J.-M. Aulas – «Les problèmes avec M. Fautrel ne datent pas d'aujourd'hui. S'il ne se sent pas bien quand il arbitre Paris, il faut mettre un arbitre différent. La remontée spectaculaire du PSG au score n'aurait pas eu lieu objectivement sans un laxisme orienté» (Conférence de presse, le 25/02/2012)

Après l'extraordinaire Lyon-PSG (4-4), Jean-Michel Aulas a clairement remis en cause l'impartialité de l'arbitre de la rencontre, M. Fautrel. Quelques heures plus tard, le président lyonnais s'en prendra de nouveau à l'arbitre, l'accusant notamment de s'être laissé insulter par les Parisiens Ménez et Nenê sans réagir…

8. J.-F. Fortin – «Il faut qu'il (Aulas) arrête avec ses insinuations. Moi je suis peut-être naïf, mais je considère que les arbitres sont des gens honnêtes. Quand on est président, il y a une réserve que l'on se doit d'avoir. Comment peut-on ensuite parler aux joueurs, parler aux supporters si les présidents eux-mêmes dérapent ?» (CFoot, le 27/02/2012)

Jean-François Fortin a évidemment eu écho des déclarations de Jean-Michel Aulas après Lyon-PSG. Mais pour le président de Caen, son homologue lyonnais va beaucoup trop loin et doit clairement se calmer.

9. F. Dumas – «On s'est fait entuber par un arbitrage maison. Là, j'en ai marre et je suis très remonté, encore trois points de perdus à cause de l'arbitrage. Les 22 acteurs ont eu du courage, le seul qui n'a pas eu de couilles, c'est l'arbitre» (Conférence de presse, le 25/02/2012)

Lui aussi était remonté après l'arbitre samedi dernier à l'issue de Nice-Caen (1-0). L'entraîneur du club normand n'a pas mâché ses mots. Avant de présenter ses excuses dès le lendemain à M. Bastien, se rendant probablement compte que son équipe n'avait rien montré au stade du Ray.

10. F. Antonetti – «J'ai été surpris de voir que M. Turpin n'allait pas au championnat d'Europe, maintenant je comprends pourquoi. Je l'ai connu bien meilleur, j'espère qu'il se remettra en question. Il a raté son match et je l'ai trouvé très nerveux, peut-être parce qu'il ne va pas au championnat d'Europe justement» (Conférence de presse, le 26/02/2012)

Coupable selon Frédéric Antonetti d'avoir exclu Onyekachi Apam dès la première mi-temps lors de Rennes-Lille dimanche dernier (1-1), pourtant fort logiquement, M. Turpin a subi les foudres de l'entraîneur rennais après le match, lequel n'a pas hésité à se montrer très ironique. Si le club breton échoue encore à la 6e place cette saison, M. Turpin en fera-t-il de même avec le technicien corse ?

C'est sur ce brin d'ironie de l'entraîneur rennais que se termine le Top Déclarations de la semaine. Rendez-vous dès samedi prochain pour un nouveau numéro !



Taille du texte: Email Imprimer Partager:




Publiez un commentaire avec votre compte Facebook, Yahoo, Hotmail ou AOL   AIDE
Pour signaler un abus, contactez moderation@maxifoot.fr



 
 

Actu et transferts 24h/24

Les + populaires du moment


Sondage Maxifoot
Laurent Blanc sera t-il toujours entraîneur du PSG la saison prochaine ?

OUI
NON

Voir les resultats - Voir les sondages précédents

Les VIDEOS populaires du moment





Ça a fait le buzz depuis 7 jours


 A SUIVRE
Les FRANCAIS à

l'ETRANGER
Qui joue ?
Qui marque ?
Indice MF :

l'état de
FORME
des clubs en europe
Classements des
BUTEURS

en EUROPE
TOP 25
 transferts
en EUROPE

du mercato de l'été 2014
BRESIL
  Coupe du
Monde 2014

Résultats, les Stars,...


MASQUER LA PUB