Les cookies nous permettent de personnaliser le contenu et les annonces, d'offrir des fonctionnalités relatives aux médias sociaux et d'analyser notre trafic. Nous partageons également des informations sur l'utilisation de notre site avec nos partenaires de médias sociaux, de publicité et d'analyse.
En savoir plus OK
Le Baromètre de la Semaine - N°4
Par Marc Lepannetier - Le Barometre De La Semaine, Mise en ligne: le 19/11/2003 à 23h16
Taille du texte: Email Imprimer Partager:

Les faits marquants de l'actualité du ballon rond : cette semaine, côté valeurs en hausse, Wiltord s'amuse, Monaco rit, et l'araignée noire. Pour les valeurs en baisse, Auxerre ne répond plus, Monaco pleure, et le jeu en berne. 

Les valeurs en hausse

Wiltord s'amuse 

Souvent décisif avec les Bleus, Wiltord a récidivé contre la Suisse en inscrivant son dix-huitième but en équipe de France puis en étant passeur sur la seconde réalisation. La confiance de Santini envers Nino est telle qu'il est titularisé à chaque rencontre, ou presque, relèguant ainsi Pires sur le banc. Une différence notable avec sa récente situation à Arsenal où, pas toujours titulaire, il était envisagé un moment qu'Arsène Wenger songe à s'en séparer. Un gros salaire, une envie de jouer irrépréssible pouvaient amener à penser que le transfert aurait lieu. A l'heure actuelle, Sylvain espère toutefois une prolongation de contrat avec les Gunners, les dirigeants d'Arsenal attendent... Pour Nino, peu importe pour l'instant. Sur sa lancée de son gros match avec les Bleus, il a été titularisé avec Arsenal ce week-end et a réitéré une excellente prestation en marquant un doublé. Deux buts d'avant centre de métier, à bouts portants, avec une passe décisive de son compère Henry. Les Gunners l'ont emporté (4-0) à Middlesbrough mais Sylvain a surtout marqué des points pour la suite de sa saison, que ce soit sous le maillot bleu ou d'Arsenal. Celui qui fuit les contraintes, les honneurs, et qui aspire à être un homme libre fait son grand bonhomme de chemin dans le monde du football qu'il ne goûte guère. Sa réelle joie, celle d'être sur le terrain, a toujours fait plaisir à voir. Maxifoot se réjouit également qu'il continue à nous la faire partager à un tel niveau. 

Monaco rit 

Monaco, où comment gagner des matches en jouant au football. S'il est une leçon à retenir du superbe match des Monégasques contre le PSG c'est bien celle là. Un collectif soudé et sans faiblesses, une qualité technique que l'on ne retrouve qu'à Lyon, et une âme qui semble venue de nulle part tellement ce principe peut paraître incongru sur le Rocher. Cette âme écorchée le temps de la vision d'un genou broyé et d'un but encaissé, mais finalement renforcée dans l'adversité pour, au final, terrasser des guerriers parisiens plus préoccupés par leur armure que leurs atours. A l'inverse, les chefs monégasques, que sont Giuly et Rothen, ont sans cesse montré la voie à suivre et leur implication a justement été récompensée. Au vu de ce match et du répondant offert par Paris, les hommes de Deschamps peuvent légitimement être fiers de leurs intentions et optimistes quant à leur saison, notamment en Ligue des Champions. Maxifoot estime d'ailleurs que c'est sûrement l'équipe française la plus à même d'y réussir quelque chose d'intéressant. Malheureusement, Monaco pleure également (voir valeurs en baisse) et la tristesse ne peut être feinte. Elle sera difficile à surmonter...

L'araignée noire

Il est international espoir, a vingt ans, mesure 1,93m pour 83kg et s'appelle Charles-Hubert Itandje. Natif de Bobigny et formé au Red Star vous savez tout des origines du gardien lensois. Sauf que si vous n'avez pas vu ses deux derniers matches, vous ne pouvez concevoir à quel point un gardien peut influencer le résultat de son équipe. Après ses duels gagnés face à Drogba ou Mido contre l'OM, pour une victoire lensoise dans les arrêts de jeu, ce samedi, contre Strasbourg, Charles a récidivé. Mais avec une telle surenchère que le quotidien L'Equipe lui a donné la note de neuf sur dix, une première ou presque. Tout y est passé, des arrêts réflexes aux envolées plus spectaculaires les unes que les autres, pour ce gardien, géant mais aérien, aux bras et mains tentaculaires... Le renouvellement de cette performance en une semaine, à la suite d'une première saison réussie l'année dernière en font déjà un gardien majeur de notre championnat. Le futur de l'équipe de France ? "Je suis jeune, je dois encore progresser. Disons que pour briller dans des matches, il faut avoir de la réussite," répond-t-il. Toujours est-il qu'avec Itandje, la valeur n'attend pas le nombre des années et que cette nouvelle "araignée noire" aurait sûrement plu au célèbre Yachine. A Maxifoot, on en raffole déjà.

Les valeurs en baisse

Auxerre ne répond plus

"C'était comme si nous étions dans un coma profond", telle était la première analyse de Guy Roux après la défaite à Bordeaux. Meilleure défense la saison passée, l'AJA est aujourd'hui la plus mauvaise de notre championnat avec sept buts encaissés en quatre matches et la saison est bien mal embarquée. La raison a un retard de préparation de Boumsong, Mexès, Kapo et Cissée dû à la Coupe des Confédérations ? Pas seulement. D'ailleurs l'entraîneur bourguignon corrobore :"Je savais que j'aurai un été pourri, mais je pensais m'en tirer quand même. Là..." Ici ou là, quelques vélléités de départ (Kapo, Boumsong, Cissé...), des reproches internes et externes envers l'individualisme de Cissé et un manque de réussite évident lors des deux premières rencontres semblent avoir miné le moral et l'envie de la jeunesse auxerroise. Comme si le titre recherché et la Coupe de France obtenue la saison passée avait été une apogée pour cette équipe. Guy Roux semble naturellement s'y opposer. La réponse définitive pourraît venir en cette fin de semaine avec la fin du Mercato... La suite sur le terrain en découlera forcément.

Monaco pleure 

Tout amoureux du football, de notre championnat et des buteurs est triste. Shabani Nonda ne foulera plus les pelouses hexagonales avant longtemps. Un an, peut-être plus... Sans songer au pire, la suite de la carrière de Shabani est compromise car on ne revient pas facilement d'une telle blessure. L'image fut brutale, comme le choc, à l'image de celui ressenti par ses coéquipiers et son entraîneur. Au delà de ses qualités de buteurs extraordinaires, Monaco devra déplorer son absence et son sourire dans la compétition qui lui tenait le plus à coeur. Nonda était resté à l'ASM pour y disputer cette épreuve européenne, pour y prouver tout son talent. Il ne pourra le faire et Maxifoot en est désolé avant tout pour lui. Comme on est en droit d'en être également peiné pour la qualité de notre championnat. Il était une des seules stars de la Ligue 1 et son absence nous manque déjà. Charge à Monaco de trouver un remplaçant de même valeur avant la fin du Mercato. Si non, une certaine désillusion pourrait bien faire suite à la tristesse.

Le jeu en berne

Pour gagner au football, il faut marquer un but de plus que son adversaire. Ce rappel précisé n'empêche toutefois pas la majorité des entraîneurs français à préférer ne pas vouloir encaisser de but avant d'espérer en marquer un. Une équation à peu d'inconnues qui tend à faire peu de connus puisque les buteurs deviennent rares. La preuve en est que la moyenne de but actuelle est de 1,95 but par match et que le score le plus courant cette saison est le 1-0 dans 32% des matches. Un total ridicule comparé aux championnats étrangers puisqu'en  Allemagne la moyenne est de 2,7 buts par match et de 3,15 en Angleterre. Une tendance qui confirme que le spectacle n'est pas la première pensée des clubs français alors que l'essence du sport professionnel l'est où est vendue comme telle. Un paradoxe que dirigeants, entraîneurs et joueurs feraient bien d'analyser avant que tout le monde ne soit lassé dudit spectacle proposé. 

Merci, et à la semaine prochaine !



Taille du texte: Email Imprimer Partager:




Publiez un commentaire avec votre compte Facebook, Yahoo, Hotmail ou AOL   AIDE
Pour signaler un abus, contactez
Ajouter un commentaire ... Les insultes sont passibles d'une amende de 12.000€ et jusqu'à 45.000€ pour les injures racistes, homophobe, handiphobe ou sexiste. N'oubliez pas que vos messages ici sont publics et qu'en cas de plainte votre identité réelle peut être révélée à la justice.



 
 

Liens FRANCE - Ligue 1

Top 5 des VIDEOS de l'année

Actu et transferts 24h/24

Les + populaires du moment



 A SUIVRE
TOP 15
PEPITES
jeunes de Ligue 1
Le meilleur effectif
LIGUE 1
mi-saison
2019-20
TOP 10
transferts
en Ligue1

mi-saison 2019-20
FLOP
transferts
en Ligue1

mi-saison 2019-20
Classements des
BUTEURS

en EUROPE
Indice MF :

l'état de
FORME
des clubs en europe
Les FRANCAIS à

l'ETRANGER
Qui joue ?
Qui marque ?
TWITTER
 Classement
 des clubs

Européens, L1, L2


MASQUER LA PUB