Les cookies nous permettent de personnaliser le contenu et les annonces, d'offrir des fonctionnalités relatives aux médias sociaux et d'analyser notre trafic. Nous partageons également des informations sur l'utilisation de notre site avec nos partenaires de médias sociaux, de publicité et d'analyse.
En savoir plus OK
Nilmar prêt à rugir
Par Patrick Audouard - Le Portrait De La Semaine, Mise en ligne: le 07/09/2004 à 22h47
Taille du texte: Email Imprimer Partager:

Lyon aime décidément beaucoup les Brésiliens. Pour cette saison, le club rhodanien compte pas moins de cinq Auriverdes dans son effectif. Juninho, Caçapa et Elber sont des anciens de la maison, alors que Cris et Nilmar viennent d'arriver dans la ville lumière. L'arrivée de ce dernier est due à la grave blessure de Giovane Elber, qui sera indisponible au moins jusqu'à la trêve hivernale. Mais au contraire de son glorieux aîné, le jeune prodige de 20 ans a encore tout à prouver. Portrait de la nouvelle gâchette de l'OL !

Un style de jeu anglais

Le 22 août dernier, pour le compte de la troisième journée, l'OL se déplace à Metz avec dans ses rangs un Giovane Elber en confiance, de plus en plus à l'aise au sein de l'équipe rhodanienne. A la 53ème minute de jeu, celui-ci se blesse tout seul en tentant une reprise de volée. Verdict : fracture du péroné et luxation de la cheville droite. Pour Lyon, il est alors urgent de trouver un attaquant de pointe de renom, sans pour autant faire des folies. C'est alors que la solution Nilmar apparaît. Bernard Lacombe avait repéré un an auparavant cet attaquant particulièrement véloce et adroit. «Je l'ai vu au championnat du monde des moins de 20 ans à Dubaï et dans le championnat brésilien. Il a d'énormes qualités techniques et de la vitesse dans ses enchaînements. Il est attiré par le but. Malgré son jeune âge, il n'hésite pas à s'engager. Il ressemble dans son jeu aux Anglais Rooney et Owen. Il est plus vite qu'Owen», a décrit le responsable du recrutement lyonnais au site officiel du club. Une comparaison particulièrement flatteuse qui laisse penser que le jeune Brésilien a les capacités pour remplacer, du moins temporairement, l'ancien Munichois de douze ans son aîné (32 ans).

Paul Le Guen, l'entraîneur lyonnais, en est intimement persuadé. Pour lui, Nilmar semble être l'homme de la situation. «On le suivait depuis longtemps. Bernard m'en a parlé en bien. Ricardo (ancien entraîneur du PSG) l'a eu avec la sélection olympique du Brésil. Il a été élogieux. Je suis très content qu'il ait signé. Je ne l'ai vu pour l'instant que sur des cassettes. Il est dans le coup physiquement. Il est moins central que Giovane; c'est un attaquant mobile qui va sur les côtés. Il est moins un joueur de surface» , a-t-il précisé. Nilmar a donc fait une grosse impression aux dirigeants lyonnais, qui veulent à présent le voir confirmer ce qu'ils ont entrevu dans le championnat brésilien et en équipe nationale. S'ils ont consenti à un transfert de cinq ans et déboursé 6,75 millions d'euros, c'est que le joueur en vaut la peine.

Remplaçant de Ronaldo

Le jeune Brésilien n'a que 20 ans, mais a montré en une saison et demi qu'il avait un talent fou. Né un 17 juillet 1984 à Bandeirantes, dans la moitié sud du Brésil, il intègre en 2001 l'Internacional Porto Alegre. Il se révèle réellement lors du championnat 2003, où il inscrit dix buts en 28 matches dans la saison. Il remporte la même année son premier titre international, puisqu'il devient champion du monde avec les moins de 20 ans brésiliens, aux côtés notamment d'Adailton, le nouveau défenseur du Stade Rennais. Lors de la saison 2004, Nilmar confirme avec son club, inscrivant 15 buts toutes compétitions confondues. Cet attaquant au gabarit commun (1m80, 73 kg) achève ainsi de séduire les spécialistes de son pays, dont le sélectionneur brésilien Carlos Alberto Parreira.

Nilmar compte à ce jour cinq sélections avec l'équipe nationale du Brésil. Quatre d'entre elles sont dues à la Gold Cup, tournoi qui n'est pas disputé par «l'élite» brésilienne. En revanche, il a été convoqué pour «le match de la paix» disputé par la «vraie» Seleçao, celle de Ronaldo, Roberto Carlos, Ronaldinho… à Haïti, remporté facilement (6-0). Rentré en seconde période à la place d'un certain Ronaldo, Nilmar profite de l'aubaine et inscrit le sixième et dernier but de son équipe. Cette performance lui vaut d'être convoqué une deuxième fois avec les stars de la Seleçao, cette fois pour un match joué dimanche dernier face à la Bolivie, comptant pour les éliminatoires du mondial 2006. Il n'est pas entré en jeu, mais le fait que Parreira ait compté sur lui pour un match officiel atteste de sa valeur, d'autant plus que le Brésil possède à ce poste un vivier inestimable (Ronaldo, Adriano, Luis Fabiano, Diego, Robinho…). Nilmar doit à présent s'imposer à Lyon pour que d'autres sélections suivent.

Une forte concurrence

Pour atteindre ce but, Nilmar n'aura pas beaucoup de temps, et devra très vite montrer qu'il peut se rendre indispensable. Il pourrait en effet être prêté à Porto Alegre, son club d'origine, lors du retour d'Elber. Une situation qui ne dérange pas outre mesure le jeune Brésilien, confiant en ses possibilités. «Je suis prévenu. Ces quatre mois doivent me permettre de montrer ma valeur» , a-t-il estimé. Pour cela, Nilmar devra se faire une place au soleil, car les places seront chères en attaque, avec les Frau, Govou, Wiltord, Bergougnoux et autres Ben Arfa. Mais le Brésilien sait qu'il aura sa chance, fort de son statut d'international auriverde. Le fait de joueur en Europe est déjà pour lui un grand progrès. "Je réalise un rêve. On m'a dit beaucoup bien de ce club, notamment Fernandao, mon coéquipier à Porto Alegre, qui a joué dans le championnat de France (Marseille, Toulouse). Lyon a été sacré champion trois fois de suite, et je veux réussir avec ce club », a-t-il affirmé au quotidien Le Progrès.

Réussir avec ce club passe avant tout par une rapide adaptation à l'équipe lyonnaise et au jeu français. Mais Nilmar ne sera pas totalement en terre inconnue à Lyon, comme il le souligne dans France Football. «Il y a beaucoup de Brésiliens à Lyon. Ca va donc faciliter mon adaptation» , a-t-il estimé, évoquant Juninho, Cris ou encore Caçapa. Quant au jeu, Nilmar estime qu'il correspond bien à ses qualités. «J'ai pu constater que l'on joue plus vite en France qu'au Brésil, et ça me convient, parce que justement, la vitesse est un de mes points forts. J'espère m'adapter tout de suite», a-t-il affirmé au quotidien Le Progrès. Enfin, Nilmar devra s'adapter au jeu lui aussi basé sur la vitesse de celui qui risque d'être souvent son compère d'attaque, l'ancien Sochalien Pierre-Alain Frau. Les deux hommes vont ainsi devoir prouver qu'ils peuvent joueur ensemble malgré des caractéristiques relativement proches. Paul Le Guen a en tout cas l'embarras du choix en attaque et devra, comme la saison dernière, prendre des décisions qui ne contenteront pas tout le monde. Beaucoup d'entraîneurs souhaiteraient être à sa place…

Nilmar ne pourra donc pas s'autoriser une période de balbutiements et devra tout de suite montrer qu'il peut s'imposer comme l'un des meilleurs attaquants de notre championnat. Il en a certainement le potentiel, et a de plus un environnement favorable qui pourrait fortement peser dans la balance. A Rennes, où il fera sans doute ses débuts tout comme Sylvain Wiltord, il aura l'occasion de faire étalage de ses qualités. On en piaffe d'impatience !

Nom : Honorato Da Silva Nilmar
Age : 20 ans
Né le 17 juillet 1984
Taille : 1m80
Poids : 73 kg
Poste attaquant
Club actuel : Lyon
Club précédent : Internacional Porto Alegre (2001-2004)
International brésilien, 5 sélections, 1 but



Taille du texte: Email Imprimer Partager:




Publiez un commentaire avec votre compte Facebook, Yahoo, Hotmail ou AOL   AIDE
Pour signaler un abus, contactez
Ajouter un commentaire ... Les insultes sont passibles d'une amende de 12.000€ et jusqu'à 45.000€ pour les injures racistes, homophobe, handiphobe ou sexiste. N'oubliez pas que vos messages ici sont publics et qu'en cas de plainte votre identité réelle peut être révélée à la justice.



 
 

Soutenez-nous, cliquez sur
Actu et transferts 24h/24

Les + populaires du moment

Sondage Maxifoot
Neymar sera t-il encore au PSG la saison à venir ?

OUI
NON
Voter

Voir les resultats - Voir les sondages précédents

Les articles populaires du moment

Ça a fait le buzz depuis 7 jours

Les VIDEOS populaires du moment




 A SUIVRE
Le meilleur effectif
LIGUE 1
saison
2018-19
Tout savoir sur
LES DROITS
TV du FOOT
* Dossier Maxifoot *
Classements des
BUTEURS

en EUROPE
Indice MF :

l'état de
FORME
des clubs en europe
Les FRANCAIS à

l'ETRANGER
Qui joue ?
Qui marque ?
TWITTER
 Classement
 des clubs

Européens, L1, L2


MASQUER LA PUB