Les cookies nous permettent de personnaliser le contenu et les annonces, d'offrir des fonctionnalités relatives aux médias sociaux et d'analyser notre trafic. Nous partageons également des informations sur l'utilisation de notre site avec nos partenaires de médias sociaux, de publicité et d'analyse.
En savoir plus OK
Le bus togolais mitraillé, la CAN maintenue
Par Romain Boselli - Actu Can, Mise en ligne: le 08/01/2010 à 18h55
Taille du texte: Email Imprimer Partager:

L'affaire devrait relancer la polémique concernant la sécurité sur le continent africain. Malgré la protection de deux camions militaires, le bus de l'équipe nationale du Togo a été mitraillé ce vendredi par des rebelles. L'un des chauffeurs aurait été tué alors que neuf membres de la délégation togolaise ont été blessés.

Le bus  togolais mitraillé, la CAN maintenue

L'attaque s'est produite à la frontière entre le Congo-Brazzaville et l'Angola. Un groupe de rebelles a violemment attaqué vendredi le car transportant les joueurs et l'encadrement de l'équipe nationale du Togo. D'après les premiers témoignages, dont celui de l'attaquant du FC Nantes Thomas Dossevi, plusieurs membres de la délégation des Éperviers auraient été touchés dans l'attaque. «Personnellement, je vais plutôt bien mais d'autres sont dans un sale état. On est toujours à l'hôpital. On s'est fait mitrailler comme des chiens et on a dû rester 20 minutes sous les sièges pour éviter les balles» , a expliqué le joueur visiblement très choqué. Selon certaines sources, le chauffeur du bus serait même décédé alors que trois joueurs, l'attaché de communication, le médecin, l'entraîneur adjoint et celui des gardiens auraient été blessés avec plus ou moins de gravité.

La compétition maintenue

L'attaque a eu lieu alors que le bus des joueurs venait de pénétrer dans l'enclave de Kabinda, l'un des quatre sites de la 27e édition de la Coupe d'Afrique des Nations où doivent évoluer les quatre équipes du groupe B (Togo, Côte d'Ivoire, Ghana, Burkina Faso). Selon l'Equipe, les joueurs blessés seraient le défenseur central Serge Akakpo (balle dans le dos) et le gardien remplaçant Kodjovi Obilalé, qui évolue à Pontivy en championnat de France amateur.

Ce grave incident devrait remettre en question la participation du Togo à la CAN 2010. En revanche, les organisateurs ont décidé vendredi soir de maintenir la compétition en dépit de cet évènement exceptionnel. L'information a été confirmée par la Confédération africaine de football (CAF). «Notre grande préoccupation concerne surtout les joueurs mais la compétition va avoir lieu comme prévu» , a déclaré Souleymane Habuba, porte-parole de la CAF. Une décision attendue mais qui laisse plutôt perplexe au regard des conditions de sécurité catastrophiques et des menaces qui pèsent autour de cet évènement.



Taille du texte: Email Imprimer Partager:




Publiez un commentaire avec votre compte Facebook, Yahoo, Hotmail ou AOL   AIDE
Pour signaler un abus, contactez
Ajouter un commentaire ... Les insultes sont passibles d'une amende de 12.000€ et jusqu'à 45.000€ pour les injures racistes, homophobe, handiphobe ou sexiste. N'oubliez pas que vos messages ici sont publics et qu'en cas de plainte votre identité réelle peut être révélée à la justice.
Pour afficher les commentaires Facebook, vous devez être connecté à Facebook



 
 

Liens CAN 2021


Actu et transferts 24h/24

Les + populaires du moment

Sondage Maxifoot
Tudor est-il un bon choix pour l'OM ?

OUI
Bof, bof...
NON
Voter

Voir les resultats - Voir les sondages précédents


 A SUIVRE
Le meilleur effectif
LIGUE 1
saison
2021-22
Classements des
BUTEURS

en EUROPE
Indice MF :

l'état de
FORME
des clubs en europe
Les FRANCAIS à

l'ETRANGER
Qui joue ?
Qui marque ?


MASQUER LA PUB