Les cookies nous permettent de personnaliser le contenu et les annonces, d'offrir des fonctionnalités relatives aux médias sociaux et d'analyser notre trafic. Nous partageons également des informations sur l'utilisation de notre site avec nos partenaires de médias sociaux, de publicité et d'analyse.
En savoir plus OK

Lille sacré champion de France, dix ans après son dernier titre ! - Débrief et NOTES des joueurs (Angers 1-2 Lille)

Par Gilles Campos - Actu Ligue 1, Mise en ligne: le 23/05/2021 à 22h52
Taille du texte: Email Imprimer Tweet

Dix ans plus tard, Lille retrouve son trône ! Le leader avait besoin d'une victoire pour assurer le titre, et il n'a pas flanché sur la pelouse d'Angers (2-1) ce dimanche, dans le cadre de la 38e journée de L1. Le PSG, vainqueur en vain à Brest (2-0), abandonne le championnat pour la première fois depuis 2017.

Lille sacré champion de France, dix ans après son dernier titre ! - Débrief et NOTES des joueurs (Angers 1-2 Lille)
Yilmaz a inscrit le but du break sur penalty face à Angers.

«On sera champions la semaine prochaine, peu importe contre qui on joue.» Sept jours après les mots forts de Yilmaz, Lille n'a effectivement pas flanché sur la pelouse d'Angers (2-1) ce dimanche pour s'offrir le 4e titre de son histoire en Ligue 1 !

Le Paris Saint-Germain, vainqueur en vain sur la pelouse de Brest (2-0), achève donc sa saison avec une petite longueur de retard sur le leader, et abandonne le championnat pour la première fois depuis 2017.

David, tout un symbole

Et pourtant, comme face à Saint-Etienne (0-0) la semaine passée, le LOSC a timidement démarré la rencontre. Glacé par l'enjeu, encore une fois ? Angers, qui n'a plus rien à jouer, ne s'est pas fait prier pour prendre le contrôle du cuir, avec la première frappe du match pour Bobichon. Mais, très rapidement, Yilmaz lui a répondu : un appel à la révolte reçu cinq sur cinq par ses coéquipiers !

Et notamment par Renato Sanches, auteur d'un petit festival aux 30 mètres avant de servir David dans la profondeur, lequel a fait preuve de sang-froid pour tromper Bernardoni (0-1, 10e). Et dire que le Canadien avait dû attendre son 11e match de L1 pour débloquer son compteur… mais il est aujourd'hui en mission, et après son but, il s'est offert le luxe d'obtenir le penalty du break, transformé par Yilmaz avant la pause (2-0, 45e) !

La passe de quatre pour Lille !

Dès le retour des vestiaires, Renato Sanches aurait définitivement pu mettre fin au suspense, mais l'ancien du Bayern Munich a cruellement manqué de lucidité face à Bernardoni ! La sanction a failli tomber dans la foulée mais, heureusement pour les Dogues, Thomas n'a pas réussi à accrocher le cadre à bout portant.

Par la suite, Lille a tranquillement géré son avantage, et le but de Fulgini ne sera finalement qu'anecdotique (1-2, 90+2e). Et les Dogues auront besoin de force après le match, car la nuit ne fait sans doute que commencer… 1946, 1954, 2011 et maintenant 2021, la passe de quatre devrait être célébrée comme il se doit par joueurs et supporters !

La note du match : 6/10

Les premières minutes ont laissé présager une purge similaire à celle de la semaine passée face à Saint-Etienne (0-0), mais les Dogues ont, cette fois-ci, réussi à élever leur niveau de jeu. Et cela tombe bien, car Angers n'était pas là pour gentiment offrir le titre à son adversaire. Du niveau, de l'enjeu et du spectacle : une rencontre plaisante à suivre, donc.

Les buts :

- Renato Sanches élimine deux joueurs aux 30 mètres et la glisse parfaitement à David, plein de sang-froid pour tromper Bernardoni (0-1, 10e).

- David, encore lui, profite d'une erreur de Thomas pour se présenter face à Bernardoni, qui le fauche en pleine course. Penalty logique, transformé par Yilmaz (0-2, 45e).

- Sur un centre venu de la droite, Fulgini y croit jusqu'au bout et place parfaitement son ballon de la tête pour tromper Maignan (1-2, 90+2e).

Les NOTES des joueurs

Maxifoot a attribué une note (sur 10) commentée à chaque joueur.

L'homme du match : Jonathan David (8/10)

Une évidence. Celui qui a mis si longtemps avant de se montrer décisif - avec un premier but en L1 inscrit au bout de 11 journées - aura finalement offert le titre au LOSC. En effet, Lille n'avait besoin que d'une victoire pour remporter le championnat, et il aurait eu du mal à l'obtenir sans la prestation XXL du Canadien. Celui-ci a d'abord fait preuve d'un énorme sang-froid pour ouvrir le score, avant d'obtenir le penalty du break, finalement transformé par Yilmaz. Remplacé à la 90e minute par Jonathan Ikoné (non noté).

ANGERS :

Paul Bernardoni (3,5) : un match à oublier ! Ce soir, le LOSC n'a cadré que deux frappes. Celle de David, passée sous le gant du gardien angevin pour l'ouverture du score, puis le penalty transformé par Yilmaz et provoqué… par Bernardoni.

Vincent Manceau (5) : positionné sur le côté de Yazici, Manceau n'a pas démérité face au Turc. Et il n'a pas non plus fait de cadeau à Bamba par la suite.

Mateo Pavlovic (4,5) : son marquage bien trop approximatif sur David a coûté cher à son équipe en début de rencontre. Dommage, car il n'a pas démérité par la suite face au Canadien et Yilmaz.

Romain Thomas (3) : une rencontre difficile pour le défenseur central… Il y a d'abord eu cette montée trop timide sur Renato Sanches lorsque celui-ci a lancé David dans la profondeur, et surtout une énorme erreur défensive avec un ballon perdu face au Canadien, qui est ensuite parti obtenir le penalty du break. Thomas aurait pu se rattraper avec une grosse situation de la tête, mais il n'a pas accroché le cadre.

Jimmy Cabot (5) : beaucoup d'efforts, mais peu de réussite pour Cabot. À l'image de son équipe, Cabot a tout donné face au LOSC, mais la marche semblait trop haute pour lui. Remplacé à la 57e minute par Sada Thioub (non noté).

Antonin Bobichon (5,5) : Bobichon aurait pu nous faire vivre une véritable soirée à suspense. Après cinq petites minutes de jeu, le milieu de terrain s'est retrouvé en position de frappe aux 20 mètres, mais il a totalement écrasé son tir, lui qui avait l'habitude de régaler dans cette situation à l'époque où il évoluait à Nîmes. En dehors de cela, il a plutôt bien orienté le jeu de son équipe.

Thomas Mangani (5) : à l'instar de Bobichon, Mangani a fait le travail au milieu de terrain en ce qui concerne la circulation du ballon. Physiquement, il ne faut pas lui en demander trop, mais l'Angevin a une nouvelle fois prouvé qu'il faudrait encore compter sur sa patte gauche à l'avenir.

Pierrick Capelle (4,5) : tout comme Cabot à droite, Capelle n'a pas ménagé ses efforts face au LOSC, mais il a rarement été récompensé. Et défensivement, il a beaucoup souffert contre Renato Sanches. Remplacé à la 81e minute par Mohamed-Ali Cho (non noté).

Angelo Fulgini (8) : s'il voulait un contrat à Lille, il n'aurait pas pu mieux s'y prendre. En effet, Fulgini n'a presque rien raté contre les Dogues. En première période, il aura été l'un des rares à tenter sa chance avec une belle frappe du gauche difficilement repoussée par Maignan, sans oublier un second acte de très grande qualité ponctué par un but de la tête. Une juste récompense pour un joueur qui a constamment amené le danger dans la surface adverse.

Loïs Diony (4) : une âme en peine à la pointe de l'attaque. Si Angers s'est créé des situations, Diony aura quant à lui eu du mal à exister entre Djalo et Botman. Rarement trouvé, l'ancien Stéphanois a eu peu de ballons exploitables à sa disposition. Remplacé à la 66e minute par Stéphane Bahoken (non noté).

Mathias Pereira Lage (4) : un bon début de match, et puis… plus grand-chose. Percutant d'entrée, Pereira Lage n'a pas réussi à s'élever au niveau de ses coéquipiers vis-à-vis de l'agressivité, et il aura été le premier à être remplacé par Souleyman Doumbia (non noté) à la 57e minute.

LILLE :

Mike Maignan (6) : un match très solide pour Maignan, avec de nombreux arrêts et plusieurs sorties aériennes décisives. Malheureusement pour lui, le but encaissé dans les dernières minutes fait tache.

Mehmet Çelik (6) : encore une fois, Celik a tout donné. Un véritable guerrier qui s'arrache sur chaque ballon derrière, et qui possède toujours cette justesse lorsqu'il se rapproche des 30 mètres adverses. Une saison qui finit (très) bien pour le Turc.

Tiago Djaló (6) : titulaire en l'absence du capitaine Fonte, suspendu, Djalo n'a pas déçu. L'ancien du Milan AC s'est rapidement mis dans le match avec une intervention judicieuse sur Fulgini. Et lorsque son équipe a souffert par la suite, il a constamment été au rendez-vous.

Sven Botman (6) : à l'instar de Djalo, Botman a fait le boulot face à Angers, où Diony semblait bien seul en pointe. Le défenseur central n'a eu aucun mal à contenir l'ancien Stéphanois, et plusieurs interventions décisives dans la surface sont à mettre à son actif.

Reinildo Mandava (6,5) : dès les premières minutes, Reinildo a immédiatement poussé ses coéquipiers vers la victoire. De par ses montées incessantes et ses combinaisons avec Yazici, le latéral gauche a fait mal au SCO.

Renato Sanches (7,5) : si proche du titre d'homme du match… David a fait fort, mais Renato Sanches aurait pu le dépasser s'il n'avait pas cruellement manqué de lucidité lors d'un duel avec Bernardoni en seconde période. Car avant cela, sa passe décisive pour David après un petit festival aux 30 mètres valait de l'or, sans oublier une activité de tous les instants pour l'international portugais. Remplacé à la 82e minute par Luiz Araujo (non noté).

Benjamin André (6,5) : à l'instar de ses coéquipiers, André a sensiblement élevé son niveau de jeu par rapport à la semaine passe face à Saint-Etienne. On l'a toutefois senti emprunté en début de match, mais il a rapidement relevé la tête pour faire ce qu'il sait faire de mieux : gratter des ballons au milieu de terrain, orienter le jeu, et ne rien lâcher. Jamais.

Boubakary Soumaré (5,5) : lui aussi loin d'être dans un grand jour face à Saint-Etienne (0-0) la semaine passée, Soumaré a affiché un autre visage face au SCO. Bien plus conquérant, et surtout plus agressif dans l'entrejeu.

Yusuf Yazici (5,5) : préféré à Bamba pour cette rencontre, Yazici a d'abord justifié le choix de son entraîneur, lui qui lâche bien plus facilement le ballon que son concurrent à gauche. Cela a par exemple aidé David à obtenir le penalty mais, en seconde période, alors que son équipe souffrait, le Turc a progressivement disparu. Remplacé à la 67e minute par Jonathan Bamba (non noté), qui n'a pas réussi à se mettre en évidence.

Jonathan David (8) : voir plus haut.

Burak Yilmaz (7) : la première frappe du LOSC, c'est lui. Le premier coup de gueule, aussi. Après quelques minutes de jeu, Yilmaz a remobilisé les troupes pour aller chercher le titre, et ses coéquipiers ont parfaitement reçu le message. Le Turc a également pris ses responsabilités, lui qui n'a pas tremblé pour faire le break sur penalty. Remplacé à la 82e minute par Xeka (non noté).

+ Retrouvez les résultats et le classement de Ligue 1 sur Maxifoot

Et pour vous, quels ont été les meilleurs et les moins bons joueurs du match ? Réagissez dans la zone de "commentaires" ci-dessous !

ANGERS 1-2 LILLE (mi-tps: 0-2) - FRANCE - Ligue 1 / 38e journée
Stade : Stade Raymond-Kopa - Arbitre : B. Bastien

Buts : A. Fulgini (90+2e) pour ANGERS - J. David (10e) B. Yilmaz (45+1e, pen.) pour LILLE
Avertissements : - Renato Sanches (75e), M. Çelik (78e), pour LILLE

ANGERS : P. Bernardoni - M. Pavlovic, R. Thomas - V. Manceau, P. Capelle (M. Cho, 81e) - A. Bobichon, T. Mangani - A. Fulgini - J. Cabot (S. Thioub, 57e), Mathias Lage (S. Doumbia, 57e) - L. Diony (S. Bahoken, 66e)

LILLE : M. Maignan - Tiago Djaló, S. Botman - M. Çelik, Reinildo - Renato Sanches (Luiz Araujo, 82e), B. André, B. Soumaré, Y. Yazici (J. Bamba, 67e) - J. David (J. Ikoné, 90+2e), B. Yilmaz (Xeka, 82e)

Après un début de match timide du LOSC, David a mis son équipe sur la voie royale (0-1, 10e)

Dans la foulée, le Canadien a obtenu le penalty du break...

... et Yilmaz n'a pas tremblé au moment de transformer (0-2, 45e) !

Fulgini, auteur d'une prestation XXL, a réduit l'écart dans le temps additionnel (1-2, 90+2e), en vain !

Au coup de sifflet final, le banc de touche lillois a immédiatement explosé !

Mesdames et messieurs, voici les champions de France 2020-2021 !

VIDEO : la joie des champions lillois après le coup de sifflet final

VIDEO : sans oublier celle des supporters sur la Grand-Place de Lille !

 







Publiez un commentaire avec votre compte Facebook, Yahoo, Hotmail ou AOL   AIDE
Pour signaler un abus, contactez
Ajouter un commentaire ... Les insultes sont passibles d'une amende de 12.000€ et jusqu'à 45.000€ pour les injures racistes, homophobe, handiphobe ou sexiste. N'oubliez pas que vos messages ici sont publics et qu'en cas de plainte votre identité réelle peut être révélée à la justice.
Pour afficher les commentaires Facebook, vous devez être connecté à Facebook



 
 

Liens FRANCE - Ligue 1


Ligue 1 - les fiches CLUB

Sondage Maxifoot
Aimeriez-vous voir Zidane succéder à Deschamps sur le banc des Bleus après le Mondial 2022 ?

OUI
NON
Voter

Voir les resultats - Voir les sondages précédents

Actu et transferts 24h/24

Les + populaires du moment


Ça a fait le buzz depuis 7 jours


 A SUIVRE
Le meilleur effectif
LIGUE 1
saison
2021-22
Classements des
BUTEURS

en EUROPE
Indice MF :

l'état de
FORME
des clubs en europe
Les FRANCAIS à

l'ETRANGER
Qui joue ?
Qui marque ?
Banc des remplaçants Angers

A
N
G
E
R
S
but, 90e+28Fulgini
but, 10e8David
but sur pénalty, 45e+17Yilmaz


MASQUER LA PUB