Les cookies nous permettent de personnaliser le contenu et les annonces, d'offrir des fonctionnalités relatives aux médias sociaux et d'analyser notre trafic. Nous partageons également des informations sur l'utilisation de notre site avec nos partenaires de médias sociaux, de publicité et d'analyse.
En savoir plus OK
La mise en garde d’Anigo
Par Pierre-Damien Lacourte - Actu Transferts, Mise en ligne: le 05/01/2010 à 10h50
Taille du texte: Email Imprimer Partager:

Avant d'attaquer la deuxième partie de saison, José Anigo a décidé de taper du poing sur la table. Le directeur sportif de l'Olympique de Marseille a prévenu ses joueurs qu'il n'accepterait plus aucune sortie médiatique remettant en cause la politique du club ou les choix de l'entraîneur.

La mise en garde d’Anigo

Actuellement en stage à Peralada, en Espagne, les Olympiens ne chôment pas. Après la défaite subie à domicile face à l'AJ Auxerre lors de la 19e journée de Ligue 1 (0-2), Didier Deschamps avait prévenu ses joueurs que la reprise ne serait pas de tout repos. Si l'entraîneur marseillais a promis de recadrer certaines choses sur le terrain, José Anigo se charge lui de le faire en coulisses. Le directeur sportif de l'OM a ainsi mis en garde ses joueurs en ce début de semaine. Et l'avertissement du dirigeant olympien s'est plutôt fait de manière musclée, comme le rapporte La Provence. Histoire que le message soit bien passé.

Pas de deuxième cas Valbuena

«Dorénavant, celui d'entre vous qui prendra le risque de s'exprimer dans les médias sur le club ou sur son entraîneur s'exposera à des sanctions sportives et financières immédiates. La gestion d'un club, d'une équipe, ne se commente pas dans la presse» , a ainsi averti Anigo. Un discours attendu de la part du directeur sportif marseillais, lequel avait prévenu avant de partir en vacances qu'il avait des choses à dire à ses joueurs. En clair, la direction phocéenne ne laissera plus passer aucune déclaration remettant plus ou moins en cause la politique du club ou les choix de Didier Deschamps.

Il faut dire qu'avant la trêve, les dirigeants olympiens s'étaient montrés curieusement silencieux après la sortie médiatique de Mathieu Valbuena, lequel n'y allait pourtant pas de mainmorte au sujet de son entraîneur ( «J'espère sincèrement que cette année 2010 me permettra de faire plaisir à toutes celles et tous ceux qui me soutiennent depuis mon arrivée dans le monde du football professionnel et de faire taire mes détracteurs, ceux qui ne croient pas en moi et ceux qui, pour des raisons que je ne m'explique pas, ont décidé de me mettre des bâtons dans les roues…» ). La direction marseillaise n'avait pas réagi. Mais elle savait déjà que Valbuena serait poussé vers la sortie en ce mois de janvier. Si un autre joueur venait à s'exprimer de la sorte lors de la deuxième partie de saison, la donne sera différente. Anigo ne pouvait se montrer plus clair.



Taille du texte: Email Imprimer Partager:




Publiez un commentaire avec votre compte Facebook, Yahoo, Hotmail ou AOL   AIDE
Pour signaler un abus, contactez
Ajouter un commentaire ... Les insultes sont passibles d'une amende de 12.000€ et jusqu'à 45.000€ pour les injures racistes, homophobe, handiphobe ou sexiste. N'oubliez pas que vos messages ici sont publics et qu'en cas de plainte votre identité réelle peut être révélée à la justice.
Pour afficher les commentaires Facebook, vous devez être connecté à Facebook



 
 

Liens Mercato / Transferts

Ligue 1 - les fiches CLUB


Sondage Maxifoot
Le PSG doit-il essayer de faire partir Neymar cet été ?

OUI
NON
Voter

Voir les resultats - Voir les sondages précédents

Actu Transferts / Mercato


Ça a fait le buzz depuis 7 jours


 A SUIVRE
Le meilleur effectif
LIGUE 1
saison
2021-22
Classements des
BUTEURS

en EUROPE
Indice MF :

l'état de
FORME
des clubs en europe
Les FRANCAIS à

l'ETRANGER
Qui joue ?
Qui marque ?


MASQUER LA PUB