Les cookies nous permettent de personnaliser le contenu et les annonces, d'offrir des fonctionnalités relatives aux médias sociaux et d'analyser notre trafic. Nous partageons également des informations sur l'utilisation de notre site avec nos partenaires de médias sociaux, de publicité et d'analyse.
En savoir plus OK

Un bijou de Gerson fait le bonheur de Marseille - Débrief et NOTES des joueurs (Reims 0-1 OM)

Par Damien Da Silva - Actu Ligue 1, Mise en ligne: le 24/04/2022 à 22h38
Taille du texte: Email Imprimer Tweet

Longtemps peu inspiré, l'Olympique de Marseille a été délivré par un superbe but de Gerson pour s'imposer à Reims (1-0) ce dimanche en clôture de la 34e journée de Ligue 1. Avec ce succès, le club phocéen, 2e du classement, conserve une belle avance sur ses poursuivants.

Un bijou de Gerson fait le bonheur de Marseille - Débrief et NOTES des joueurs (Reims 0-1 OM)
Les Marseillais ont eu du mal à Reims.

L'Olympique de Marseille peut remercier Gerson ! Amorphes pendant la majorité du match, les Olympiens l'ont emporté en fin de partie sur la pelouse de Reims (1-0) grâce à un bijou du Brésilien en clôture de la 34e journée de Ligue 1.

Un succès particulièrement précieux pour l'OM, toujours 2e au classement avec 6 points d'avance sur ses premiers poursuivants, Rennes et l'AS Monaco.

Les Marseillais ronronnent…

Dès le début du match, les Phocéens prenaient immédiatement le contrôle du ballon avec une première intervention de Rajkovic sur une frappe lointaine de Milik. Sur un bon rythme, les Rémois ne déméritaient pas dans le jeu et Mandanda devait aussi s'interposer sur un tir de Matusiwa. Par la suite, l'intensité baissait d'un cran avec essentiellement de longues phases de possession pour l'OM, qui restait cependant peu dangereux dans la zone de vérité.

Sans Payet, remplaçant, les hommes de Sampaoli manquaient cruellement de créativité et de précision à l'approche de la cage adverse. Sur une mauvaise relance loin de sa cage, Mandanda se faisait même une énorme frayeur, mais van Bergen tergiversait et Peres pouvait intervenir sur sa ligne. Peu tranchant jusqu'à la pause, Marseille va devoir en faire bien plus…

Le génie de Gerson sauve l'OM !

Mécontent du visage de son équipe, Sampaoli lançait, dès la reprise, Payet et Gerson. Malheureusement pour le spectacle, l'effet n'était pas immédiat avec des Olympiens toujours peu inspirés dans les 30 derniers mètres. Face à un bloc défensif rémois très regroupé, l'OM multipliait les passes sans parvenir à se créer une seule occasion dangereuse… A l'image d'une frappe lointaine envoyée dans les tribunes par Gueye, les Marseillais semblaient sans la moindre solution.

Sous les encouragements des nombreux supporters phocéens présents à Delaune, les Olympiens jouaient même avec le feu avec une frappe non cadrée de Konan puis une tête de Munetsi repoussée par Mandanda. En fin de partie, l'OM se procurait enfin une situation intéressante sur un centre de Dieng, mais la reprise de Gerson filait à côté du poteau. Dans la foulée, le Brésilien ne ratait pas sa seconde chance avec des superbes passements de jambes devant Gravillon avant d'ajuster Rajkovic d'un tir placé (0-1, 83e). Magnifique ! Un éclair de génie qui suffisait à faire gagner Marseille.

La note du match : 4/10

Une rencontre peu enthousiasmante. Et pourtant, le début de match a été plutôt rythmé avec des tentatives pour les deux équipes. Mais petit à petit, l'Olympique de Marseille a pris le contrôle du jeu sans parvenir à créer des décalages face à un bloc défensif de Reims très regroupé. Incapables d'emballer les débats, les Phocéens ont évolué sur un tout petit rythme pour livrer une partie peu spectaculaire… malgré un joli but de Gerson.

Le but :

- Sur un corner repoussé par les Rémois, Payet hérite du ballon sur le côté gauche. D'une passe, le Marseillais décale Gerson dans la surface. Avec des passements de jambes, le Brésilien fixe Gravillon avant de l'éliminer et d'ajuster Rajkovic d'un tir placé (0-1, 83e).

Les NOTES des joueurs

Maxifoot a décerné une note (sur 10) commentée à chaque joueur.

L'homme du match : Gerson (7/10)

Un but qui change tout ! Entré à la pause, le milieu de terrain, contrairement à son équipe, a semblé tout de suite dans le bon rythme avec une belle justesse technique sur ses tentatives. Déjà dangereux sur un centre de Dieng avec une reprise qui a frôlé le poteau de Rajkovic, il a donné la victoire aux siens sur un petit bijou avec des passements de jambes suivis d'une frappe placée.

REIMS :

Predrag Rajkovic (5,5) : le gardien de Reims n'a pas forcément eu besoin de forcer son talent sur cette rencontre. Vigilant sur un tir lointain de Milik en début de partie, le Serbe a été ensuite bien protégé par sa défense avec simplement des interventions faciles à négocier. A noter un joli dribble pour se défaire du pressing du Polonais en première période. En fin de match, il n'a rien pu faire sur le but de Gerson.

Andreaw Gravillon (4,5) : le défenseur central de Reims a été longtemps solide dans sa zone. Avec un Milik parfois un peu esseulé face à la défense à trois dans l'axe des Rémois, il a été souvent mis à contribution dans le domaine aérien, avec notamment une belle intervention dans sa surface sur un centre dangereux d'Ünder en première période. Malheureusement, sa copie a été ternie avec son attentisme face à Gerson sur le but de l'OM.

Wout Faes (6) : le défenseur central de Reims a formé un trio complémentaire avec ses partenaires dans l'axe. Tout comme Gravillon, le Belge a souvent eu des duels à livrer avec Milik et n'a pas hésité à utiliser sa puissance physique pour récupérer quelques ballons. Par contre, il aurait pu parfois mieux faire dans ses interventions avec de grands dégagements.

Younis Abdelhamid (6,5) : après son superbe but contre Lille (2-1) cette semaine, le capitaine de Reims a été encore intéressant ce dimanche. Dans sa zone, le défenseur central a récupéré de nombreux ballons et a surtout très bien maîtrisé les tentatives d'Ünder. Prêt à suivre le Turc très haut, il a effectué un bon travail.

Thomas Foket (5) : dans un rôle de piston, le latéral de Reims n'a pas été en difficulté. Bien aidé par les déplacements d'Harit et un Kolasinac peu inspiré, il a été en maîtrise dans son couloir sur le plan défensif. Même peu tranchant dans ses montées, il a réalisé plusieurs passes intéressantes pour lancer les siens, notamment sur l'occasion de Matusiwa. Remplacé à la 77e minute par Maxime Busi (non noté).

Dion Lopy (5,5) : à l'image d'une petite altercation avec Guendouzi, le milieu de terrain de Reims a eu du répondant ce dimanche. Dans les duels, il a vraiment donné le ton avec une agressivité positive pour gêner les Marseillais. Intéressant dans son travail défensif, il a été, sans être mauvais, moins à son avantage à la construction du jeu.

Azor Matusiwa (5,5) : le milieu de terrain de Reims a eu un gros volume de jeu. Face à la maîtrise du ballon des Marseillais, il n'a vraiment pas ménagé ses efforts et a été récompensé avec un bel impact à la récupération. De plus, le Rémois n'a pas hésité à suivre les actions, à l'image de cette projection qui s'est terminée avec un tir capté par Mandanda. Remplacé à la 88e minute par Ilan Kebbal (non noté).

Bradley Locko (4) : choisi pour renforcer l'entrejeu, le milieu de terrain de Reims a été assez moyen. Sur le plan collectif, il a été dans le bon tempo avec des efforts pour aider son équipe défensivement. Cependant, il a parfois manqué de tranchant dans les duels et n'a pas été lucide sur certaines transmissions vers l'avant. Remplacé à la 45e minute par Marshall Munetsi (6), qui a été intéressant. Avec une grosse activité, le Rémois a pesé sur les débats, notamment dans ses projections. Dangereux de la tête sur un centre de Zeneli, il a été mis en échec par Mandanda.

Ghislain Konan (6) : dans son couloir gauche, l'international ivoirien avait du jus ! A plusieurs reprises, le piston de Reims a réalisé de grosses courses pour créer du danger, avec notamment une frappe qui a frôlé la barre de Mandanda après la pause. Malgré quelques imprécisions, il a beaucoup apporté dans ses projections. Défensivement, il a été sérieux devant Ünder.

Nathanaël Mbuku (3,5) : l'attaquant de Reims a bien débuté cette rencontre avec des courses intéressantes et quelques combinaisons. Mais par la suite, le jeune espoir a multiplié les imprécisions techniques et a perdu la majorité de ses duels. Peu en réussite, il a été remplacé à la 45e minute par Arbër Zeneli (6), qui a été intéressant. Remuant sur le plan offensif, il a donné deux bons ballons de but à Konan et Munetsi, mais ses deux partenaires ont manqué d'efficacité.

Mitchell van Bergen (5) : sans être décisif, l'attaquant de Reims n'a pas démérité dans le jeu. Intéressant dans ses déplacements, à l'image d'un carton provoqué sur Peres, le Néerlandais a parfois trop tergiversé dans de bonnes situations, avec ce lob sauvé par le Brésilien sur sa ligne. Dans le jeu, il a cependant eu du déchet dans ses passes. Remplacé à la 62e minute par El Bilal Touré (non noté).

MARSEILLE :

Steve Mandanda (7) : choisi pour cette rencontre afin d'enchaîner avant la Ligue Europa Conférence, le gardien de l'Olympique de Marseille a tenu son rang. Attentif sur une première frappe de Matusiwa, l'international français a ensuite été intéressant sur ses sorties loin de sa cage. Pour autant, il s'est tout de même fait une grosse frayeur sur une relance ratée, mais Peres l'a bien secondé sur sa ligne. On a aimé son arrêt sur la tête de Munetsi en seconde période.

Valentin Rongier (5,5) : dans un rôle de latéral droit hybride, le Marseillais a réalisé un match totalement correct. Malgré quelques courses dangereuses de Konan ou Mbuku face à lui, l'ancien Nantais a plutôt bien limité les dégâts. Si son impact a été limité dans ses montées, l'habituel milieu de terrain a été propre dans ses transmissions.

William Saliba (6) : un bon match pour le défenseur central de l'Olympique de Marseille. Grâce à sa vitesse, le joueur prêté par Arsenal a été précieux pour son équipe en couvrant bien les appels ou les courses de Mbuku. Sérieux dans les duels, il a été également important dans sa propre surface grâce à sa présence aérienne.

Luan Peres (6) : aligné en défense centrale afin de reposer Caleta-Car, remplaçant, le Brésilien a été à la hauteur. Même rapidement averti d'un carton jaune et un peu trop facilement éliminé sur la frappe de Matusiwa, le défenseur polyvalent a ensuite élevé son niveau de jeu, notamment dans son duel face à van Bergen. De plus, il a bien secondé Mandanda sur sa ligne après un lob du Néerlandais. Irréprochable dans le couloir gauche après la mi-temps.

Sead Kolasinac (4) : titularisé dans le couloir gauche, le latéral de l'Olympique de Marseille a rendu une copie assez moyenne. Sans souffrir sur le plan défensif, l'ancien joueur d'Arsenal n'a pas dégagé une grande sérénité et a parfois été en retard dans son repli, notamment sur la situation de Matusiwa. Auteur de nombreuses imprécisions, le Bosnien a eu du mal à combiner avec ses partenaires sur ses montées. Remplacé à la 45e minute par Gerson (7), lire le commentaire ci-dessus.

Mattéo Guendouzi (5,5) : le milieu de terrain de l'Olympique de Marseille a fait de son mieux. Avec la maîtrise du jeu pour son équipe, l'international français a bien tenté de se projeter pour créer des décalages. Mais face au bloc adverse, l'ancien Lorientais, malgré une belle justesse technique, a eu du mal à trouver des solutions.

Boubacar Kamara (6,5) : une partie sérieuse pour le milieu de terrain de l'Olympique de Marseille. Dans un rôle de sentinelle, le jeune talent phocéen a eu son apport habituel à la récupération avec plusieurs ballons grattés. De plus, il faut souligner sa grande précision dans ses transmissions pour trouver ses coéquipiers dans le coeur du jeu. Solide lors de son passage en défense centrale après la pause. Remplacé à la 77e minute par Duje Caleta-Car (non noté).

Pape Gueye (5) : titularisé afin de préserver Gerson, remplaçant, l'international sénégalais a été simplement correct. Par rapport au Brésilien, le milieu de terrain de l'Olympique de Marseille a eu quelques difficultés à être juste dans ses projections avec des passes parfois imprécises à l'approche de la zone de vérité. Par contre, dans le combat, l'ex-Havrais a été bien présent.

Cengiz Ünder (3,5) : une déception sur cette rencontre. Positionné sur le côté droit, l'international turc était en réalité très libre dans ses déplacements, notamment pour dézoner dans l'axe. Mais gêné par le marquage d'Abdelhamid, l'ailier prêté par l'AS Roma a multiplié les imprécisions techniques et n'a finalement pas été capable de créer du danger sur la cage de Rajkovic. Remplacé à la 72e minute par Pol Lirola (non noté).

Arkadiusz Milik (4) : de retour comme titulaire après sa blessure lors de la dernière trêve internationale, l'attaquant de l'Olympique de Marseille a livré une prestation mitigée. Sans être mauvais, l'international polonais a été bien surveillé par les défenseurs adverses. A l'exception d'une frappe lointaine repoussée par Rajkovic, il a été peu dangereux et s'est surtout contenté d'effectuer des remises pour ses partenaires. Remplacé à la 77e minute par Bamba Dieng (non noté).

Amine Harit (3,5) : positionné sur le côté gauche pour faire souffler Payet, sur le banc, le milieu offensif de l'Olympique de Marseille a énormément dézoné. Mais malgré cette grande liberté dans ses déplacements, le Marocain a régulièrement manqué de justesse sur le plan technique. Dans la zone de vérité, le joueur prêté par Schalke 04 n'a pas réalisé la moindre différence. Remplacé à la 45e minute par Dimitri Payet (5,5), qui a effectué une entrée correcte. Loin de changer le visage de son équipe, il a tenté d'apporter à la création sans vraiment faire des différences. Mais en fin de partie, le Marseillais a été passeur décisif pour Gerson.

+ Retrouvez les résultats et le classement de Ligue 1 sur Maxifoot

Et pour vous, quels ont été les meilleurs et les moins bons joueurs du match ? Réagissez dans la zone de "commentaires" ci-dessous !

REIMS 0-1 MARSEILLE (mi-tps: 0-0) - FRANCE - Ligue 1 / 34e journée
Stade : Stade Auguste-Delaune II - Arbitre : J. Brisard

Buts : - Gerson (83e) pour MARSEILLE
Avertissements : B. Locko (28e), pour REIMS - Luan Peres (5e), pour MARSEILLE

REIMS : P. Rajkovic - A. Gravillon, W. Faes, Y. Abdelhamid - T. Foket (M. Busi, 79e), G. Konan - D. Lopy, A. Matusiwa (I. Kebbal, 89e), B. Locko (M. Munetsi, 46e) - M. van Bergen (E. Toure, 63e), N. Mbuku (A. Zeneli, 46e)

MARSEILLE : S. Mandanda - W. Saliba, Luan Peres - V. Rongier, S. Kolasinac (Gerson, 46e) - M. Guendouzi, B. Kamara (D. Caleta-Car, 78e), P. Gueye - C. Ünder (Pol Lirola, 73e), A. Milik (C. Dieng, 78e), A. Harit (D. Payet, 46e)

Les fans de l'OM ont mis l'ambiance à Reims

Mandanda a été important pour les Phocéens

Gerson a délivré son équipe en fin de partie (0-1, 83e) 







Publiez un commentaire avec votre compte Facebook, Yahoo, Hotmail ou AOL   AIDE
Pour signaler un abus, contactez
Ajouter un commentaire ... Les insultes sont passibles d'une amende de 12.000€ et jusqu'à 45.000€ pour les injures racistes, homophobe, handiphobe ou sexiste. N'oubliez pas que vos messages ici sont publics et qu'en cas de plainte votre identité réelle peut être révélée à la justice.
Pour afficher les commentaires Facebook, vous devez être connecté à Facebook



 
 

Liens FRANCE - Ligue 1


Ligue 1 - les fiches CLUB

Sondage Maxifoot
Corentin Tolisso de retour, une bonne affaire pour Lyon ?

OUI
NON
Voter

Voir les resultats - Voir les sondages précédents

Actu et transferts 24h/24

Les + populaires du moment


Ça a fait le buzz depuis 7 jours


 A SUIVRE
Le meilleur effectif
LIGUE 1
saison
2021-22
Classements des
BUTEURS

en EUROPE
Indice MF :

l'état de
FORME
des clubs en europe
Les FRANCAIS à

l'ETRANGER
Qui joue ?
Qui marque ?
Banc des remplaçants Reims

R
E
I
M
S
5,5Lopy


MASQUER LA PUB