Les cookies nous permettent de personnaliser le contenu et les annonces, d'offrir des fonctionnalités relatives aux médias sociaux et d'analyser notre trafic. Nous partageons également des informations sur l'utilisation de notre site avec nos partenaires de médias sociaux, de publicité et d'analyse.
En savoir plus OK
L'Equipe type de L1 - 33e journée
Par Marc Lepannetier - L'equipe Type De L1, Mise en ligne: le 23/04/2007 à 00h20
Taille du texte: Email Imprimer Partager:

Paris et Rennes marquent, gagnent en faisant le spectacle, et influencent le bas comme le haut du classement ! Des joueurs de ces clubs se sont illustrés et sont présents, entre autres, dans notre trente-troisième équipe type du championnat. Retrouvez les meilleurs joueurs de cette journée avec Maxifoot !

Comme lors des saisons passées, après chaque journée de championnat, Maxifoot compose son équipe type. Le meilleur "onze" et désormais sept remplaçants sont choisis selon leurs performances. Un joueur présent dans l'équipe type reçoit trois points, celui qui est sur le banc un point. Un classement est effectué, individuel et par club.

Cette trente-troisième journée a vu Lyon faire un nul à Auxerre. Toulouse, battu à Rennes, laisse la deuxième place à Lens, vainqueur du Mans, et la troisième à Bordeaux, qui s'est imposé à St-Etienne. Marseille l'a emporté face à Troyes. Lille a perdu à Monaco. Sochaux a concédé le nul contre Lorient. Dans le bas du classement, Paris a sévèrement condamné Nantes. Sedan a partagé les points avec Nice alors que Nancy s'est pratiquement sauvé en disposant de Valenciennes. Au regard de ces résultats, voici "L'équipe type" réalisée par Maxifoot pour la trente-troisième journée de L1.

Équipe type de la trente-troisième journée :

Remplaçants

12. Cédric Kanté (Nice)
13. Sylvain Monsoreau (Monaco)
14. Nenad Kovacevic (Lens)
15. Seydou Keita (Lens)
16. Sylvain Marveaux (Rennes)
17. Pierre-André Gignac (Lorient)
18. Olivier Sorin (Auxerre)

En détails...

Hugo Lloris (20 ans, Nice)

Sa parade réflexe, réalisée des genoux sur une tête à bout portant de Boutabout lors de l'ultime minute du match, a peut-être condamné les Sedanais et, par retombée, permis aux Niçois de se sauver. Auparavant, il avait tout stoppé ou détourné. Même s'il n'a pu soupçonné d'abandonner sa résistance aux Ardennais suite à un but malencontreux d'Echouafni contre son camp. Il n'empêche, avec son talent, les Niçois continuent d'engranger avec patience et occupation les derniers points requis pour leur maintien.

Romain Danzé (20 ans, Rennes)

Sa polyvalence tombe à pic et ses dernières brillantes prestations en arrière latéral élèvent encore un peu plus la belle formation à la rennaise. Melchiot blessé, le jeunot a pleinement profité des conseils du titulaire au poste pour les affranchir sur le terrain. A l'aide d'une surprenante assurance, il a défendu sans souci et il a sans cesse tenté de créer des décalages offensifs. En finale récompense, il a persévéré pour venir délivrer un centre soigné à l'intention de Br. Cheyrou pour le but de la victoire. Après Didot et avec Marveaux, il fait déjà la fierté des supporters bretons.

Alaeddine Yahia (25 ans, Sedan)

Il a longtemps empêché Koné de marquer grâce à sa rigueur dans son marquage. De par ses tacles et ses interceptions, il a contrôlé sans trop de frayeurs les attaques niçoises. Malheureusement pour lui et les siens, c'est Ducourtioux qui est venu commettre l'irréparable penalty sur l'Ivoirien. Malgré tout, il faudrait être aveugle pour ne pas s'apercevoir de la nouvelle et belle rencontre réalisée par l'arrière central sedanais.

Julien Rodriguez (27 ans, Marseille)

Sa venue au mercato avait, de suite, stabilisé une défense redevenue olympienne. Puis sa blessure et son absence avaient logiquement affaibli l'ensemble. Récemment de retour, sa présence n'est pas passée inaperçue face à Troyes. En véritable patron de la défense, il a souvent colmaté les errances de ses compères pour assurer aux Marseillais une victoire nécessaire. Avec lui, l'OM est forcément plus sûr de croire en un avenir européen.

Erik Edman (28 ans, Rennes)

Débarrassé de ses divers soucis, il est enfin en pleine possession de ses moyens physiques. Et cela se voit ! Comme libéré, il a retrouvé de l'allant pour créer le surnombre en plus de défendre sobrement comme il en a l'habitude. Il s'est ainsi autorisé à dépasser Thomert par la dangerosité de ses centres. Le fighting-spirit en hausse, il a combiné encore plus avantageusement pour les siens avec la rentrée en jeu de Marveaux. Comme Rennes, il monte singulièrement en puissance et pourrait bien combler ses rêves européens.

Fernando Menegazzo (25 ans, Bordeaux)

Son abnégation à la récupération a donné du coeur à la prestation des Girondins. Sa voix du bon sens a guidé à bon escient toutes les premières offensives. Il s'y est distingué par une frappe brillamment détournée par Janot. En prenant les devants, il s'est également joué d'un duel aérien avec Hognon pour ouvrir la marque d'une tête à bout portant suite à un coup franc de Wendel (50e). Avec lui, les Bordelais suivent la bonne voie pour une place en Ligue des Champions. Afin de la jouer sans détour, une issue favorable lors de la prochaine rencontre face à Lens devrait être incontournable.

Bruno Cheyrou (28 ans, Rennes)

Le flot de ses courses intelligentes a remis sans discontinuer les Rennais dans le cours du jeu. Présent dans les duels pour la récupération du ballon, sa relance juste a souvent été garantie. Et quand il a outrepassé sa position, il est venu pour marquer le but vainqueur ! D'un plat du pied droit, il a parfaitement coupé le centre de Danzé pour tromper Douchez (87e). A son image, le Stade Rennais allie désormais puissance et clairvoyance. Sans interruption sur les qualités affichées, le club pourrait bientôt venir titiller la place qualificative pour la Ligue des Champions.

Camel Meriem (27 ans, Monaco)

Son envie et sa technique ont mené les siens à la victoire. Il a fait pencher les attaques de son côté pour faire tomber petit à petit les Lillois. Un travail joliment sapé par un premier but marqué après un crochet sur Plestan et un tir enchaîné du gauche sur la droite de Sylva (42e). Et s'il s'est payé le luxe de frapper la transversale sur un penalty, il s'est retrouvé après la pause pour offrir le deuxième but sur un coup franc déposé pour la tête de Monsoreau. En toute sécurité, il a même défendu sans décliner. Avec cette victoire, Monaco a le maintien en poche et peut toujours rêver à plus…

Jérôme Rothen (29 ans, Paris-SG)

Il a été le facteur de la réussite et de la multiplication des offensives parisiennes. Sans rechigner à bien défendre, il a débordé et s'est appliqué à centrer avant d'inscrire son premier but de la saison. Suite à une remise de Pauleta, il s'est amené le ballon sur un contrôle pour effectuer une superbe reprise du gauche venue se ficher sous la barre de Barthez (43e). «Ce match était un tournant, avoue-t-il. Il nous fallait ces trois points. On est allés les chercher. Ca fait du bien dans les têtes.» Ils ont désormais leur avenir entre leurs pieds, l'aventure parisienne est L1 est en passe de repartir pour un tour.

Pedro Miguel Pauleta (33 ans, Paris-SG)

La confiance égarée lors de ses dernières sorties, il lui a suffi d'un coup franc rêveusement transformé (16e) pour redevenir le Roi du Parc l'espace d'un match capital ! L'Aigle des Açores s'est alors envolé au-dessus de Canaris interdits pour offrir deux passes décisives à Rothen puis à Luyindula. Dans l'intervalle, il avait mené une contre-attaque relayée par ce dernier, qu'il a conclue d'un intérieur du pied droit au-devant de Barthez (64e). Paris est presque libéré, son emblématique buteur est de retour !

Peguy Luyindula (27 ans, Paris-SG)

Le temps lui a fait défaut pour se mettre en condition dès son arrivée au mercato. Mais depuis quelques matches, le physique retrouvé, il parvient enfin à exprimer ses grandes qualités. Sa technique en mouvement et dans les petits espaces ont fait la différence face à Nantes. A l'origine ou à la conclusion des quatre buts, il s'est multiplié sur le front de l'attaque. Il a provoqué le coup franc gagnant de Pauleta, il a été l'avant-dernier passeur pour celui de Rothen avant de relayer un autre but de Pauleta. Ce dernier lui a rendu la pareille pour que d'une frappe de l'intérieur du droit il scelle la correction infligée aux Nantais (66e). «Cette victoire nous donne beaucoup d'air. Dans le vestiaire c'était la joie. On s'est tous enivrés à la Badoit» , a-t-il lâché. Avec ou sans bulle, Paris a le maintien en vue…

Classements :

Un joueur présent dans l'équipe type reçoit trois points, celui qui est sur le banc un point. Un classement est effectué, individuel et par club. Lors de chaque journée, les clubs victorieux sont, avant tout, récompensés et le joueur est sélectionné grâce à sa performance et son apport décisif dans le match de son équipe. Le classement du club en découle logiquement.

Par joueurs

Le Lorientais Gignac rejoint deux autres joueurs issus de la L2 à la septième place !

1. Juninho (Lyon) 19pts
2. Cris (Lyon), Touré (Monaco), Elmander (Toulouse) 18pts
5. Niang (Marseille), Janot (St-Etienne) 17pts
7. Gignac (Lorient), Ziani (Sochaux), Savidan (Valenciennes) 16pts
10. Squillaci (Lyon), Armand (Paris-SG) 15pts
12. Piquionne (Monaco) 14pts
13. Basa (Le Mans), Feindouno (St-Etienne) 13pts
15. Aruna, Coulibaly, Hilton (Lens), Bodmer (Lille), Malouda (Lyon), Didot, Mensah (Rennes) 12pts
22. Micoud (Bordeaux), Tiago (Lyon), Puygrenier (Nancy), Douchez, Emana (Toulouse) 11pts
27. Romaric (Le Mans), Ré. Riou (Lorient), Ribéry (Marseille), Br. Cheyrou, Melchiot (Rennes), Belhadj (Sedan), Richert (Sochaux) 10pts
34. Jelen (Auxerre), Fernando (Bordeaux), K. Keita (Lille), Perez (Monaco), Chrétien (Nancy), Luyindula (Paris-SG), Gomis (St-Etienne), Yahia (Sedan) 9pts
42. Akalé (Auxerre), Pelé (Le Mans), Carrière, Se. Keita (Lens), Schmitz (Lille), Le Pen (Lorient), Carrasso (Marseille), Arribagé (Toulouse), Penneteau (Valenciennes) 8pts etc…

Par clubs

Rennes a joliment battu Toulouse et lui prend aussi la deuxième place au classement ! Entre parenthèses les points marqués lors de cette journée.

1. Lyon 113pts
2. Rennes (10) 88pts
3. Toulouse 85pts
4. St-Etienne 83pts
5. Bordeaux (3), Marseille (3) 77pts
7. Lens (2) 75pts
8. Lille 73pts
9. Monaco (4) 72pts
10. Sochaux 70pts
11. Lorient (1) 68pts
12. Paris-SG (9) 64pts
13. Valenciennes 60pts
14. Le Mans 59pts
15. Auxerre (1) 48pts
16. Nancy, Nice (4) 47pts
18. Nantes 42pts
19. Sedan (3) 40pts
20. Troyes 33pts

C'était l'équipe type de la trente-troisième journée de Ligue 1. Bientôt, vous retrouverez les meilleurs joueurs de la trente-quatrième journée avec tous les classements !



Taille du texte: Email Imprimer Partager:




Publiez un commentaire avec votre compte Facebook, Yahoo, Hotmail ou AOL   AIDE
Pour signaler un abus, contactez
Ajouter un commentaire ... Les insultes sont passibles d'une amende de 12.000€ et jusqu'à 45.000€ pour les injures racistes, homophobe, handiphobe ou sexiste. N'oubliez pas que vos messages ici sont publics et qu'en cas de plainte votre identité réelle peut être révélée à la justice.



 
 

Liens FRANCE - Ligue 1


Ligue 1 - les fiches CLUB

Sondage Maxifoot
Qui doit gagner le trophée UNFP du meilleur espoir de la saison Ligue 1 ?

Eduardo Camavinga (Rennes)
Sofiane Diop (Monaco)
Aurélien Tchouaméni (Monaco)
Amine Gouiri (Nice)
Maxence Caqueret (Lyon)
Voter

Voir les resultats - Voir les sondages précédents

Actu et transferts 24h/24

Les + populaires du moment


Ça a fait le buzz depuis 7 jours


 A SUIVRE
TOP 15
PEPITES
jeunes de Ligue 1
Votre Equipe type
2020
par les lecteurs
de Maxifoot
Classements des
BUTEURS

en EUROPE
Indice MF :

l'état de
FORME
des clubs en europe
Les FRANCAIS à

l'ETRANGER
Qui joue ?
Qui marque ?
TWITTER
 Classement
 des clubs

Européens, L1, L2


MASQUER LA PUB