Les cookies nous permettent de personnaliser le contenu et les annonces, d'offrir des fonctionnalités relatives aux médias sociaux et d'analyser notre trafic. Nous partageons également des informations sur l'utilisation de notre site avec nos partenaires de médias sociaux, de publicité et d'analyse.
En savoir plus OK
L'Equipe type de L1 - 29e journée
Par Marc Lepannetier - L'equipe Type De L1, Mise en ligne: le 19/03/2007 à 01h37
Taille du texte: Email Imprimer Partager:

Marseille renaît, Sochaux fait le spectacle et Le Mans surprend ! Des joueurs de ces clubs se sont illustrés et sont présents, entre autres, dans notre vingt-neuvième équipe type du championnat. Retrouvez les meilleurs joueurs de cette journée avec Maxifoot !

Comme lors des saisons passées, après chaque journée de championnat, Maxifoot compose son équipe type. Le meilleur "onze" et désormais sept remplaçants sont choisis selon leurs performances. Un joueur présent dans l'équipe type reçoit trois points, celui qui est sur le banc un point. Un classement est effectué, individuel et par club.

Cette vingt-neuvième journée a vu Lyon l'emporter à Nancy. Lens a été défait à Auxerre. Lille a perdu à domicile face au Mans alors que Toulouse s'est incliné à Sochaux. Bordeaux, avec un nul rapporté de Sedan, est donc désormais seul troisième. Marseille a largement battu Nice. Dans le bas du classement, Rennes a vaincu Paris, Monaco a fait rechuter Nantes, Troyes a perdu à St-Etienne pendant que Valenciennes partageait les points avec Lorient. Au regard de ces résultats, voici "L'équipe type" réalisée par Maxifoot pour la vingt-neuvième journée de L1.

Équipe type de la vingt-neuvième journée :

Remplaçants

12. Sébastien Squillaci (Lyon)
13. Bacary Sagna (Auxerre)
14. Loïc Perrin (Saint-Etienne)
15. Karim Ziani (Sochaux)
16. Pascal Feindouno (Saint-Etienne)
17. Jimmy Briand (Rennes)
18. Mickaël Landreau (Paris-SG)

En détails...

Yohann Pelé (24 ans, Le Mans)

Il a effectué un seul et très bel arrêt réflexe, de taille, celui s'opposant à une frappe de Keita et permettant aux siens de finir par l'emporter (63e). Pour le reste, il s'est imposé sur les balles aériennes et a rassuré ses coéquipiers sur leur capacité à résister aux offensives plus velléitaires des Lillois lors de la seconde période. Avec cette victoire, les Sarthois, désormais débarrassés du maintien, peuvent rêver à une nouvelle mission européenne.

John Mensah (24 ans, Rennes)

Un «laisse» proféré par Pauleta a failli lui faire commettre sa seule faute du match. Seulement trompé sur l'instant, il s'est rattrapé en contrant en suivant la tentative de Frau. Le reste du temps, il a fait apprécier ses contrôles de la poitrine, son jeu de tête et ses tacles glissés toujours déclenchés à bon escient. Avec lui, Rennes est statistiquement et pratiquement très difficile à battre. Si les blessures l'épargnent enfin, à seulement quatre points du troisième, les Bretons pourraient bien finir la saison un peu plus haut que le ventre mou qu'ils occupent actuellement grâce à un appétit retrouvé…

Renato Civelli (23 ans, Marseille)

Coupable sur le but de Lyon la semaine passée, il s'est fait quelque peu pardonner en inscrivant le but du 2-0. Un corner de Valbuena cafouillé par Kanté et sa reprise instantanée du droit est venue complètement libérer les siens. Mis en confiance, il s'est aussi trouvé tranquillisé et ses interventions défensives ont alors été à l'avenant. En l'absence de Rodriguez, il détient en partie la bonne tenue défensive à venir de l'OM. Pour l'instant, avec un nul et une victoire, lui et les siens sont de nouveau en route pour une énième résurrection vers la tête du classement.

Marko Basa (24 ans, Le Mans)

Il enchaîne les hautes performances grâce à sa sécurisante assurance. Toujours bien placé et concentré, son efficacité dans les duels est à louer. Sans conteste, il fait partie des défenseurs les plus réguliers de notre championnat. Avec lui à la baguette, Le Mans est difficile à manoeuvrer et donne du pain sur la planche à chacun de ses adversaires s'ils veulent les croquer. Les Lillois l'ont constaté, les Sarthois s'accommodent de plier sans rompre.

Guillaume Rippert (21 ans, Valenciennes)

Il a facilement remporté ses duels face à Jallet, son opposant direct, avant de concourir à l'éventuelle élection du plus beau geste défensif de la journée. Dans un match cadenassé, il a eu l'éclair défensif pour sauver son camp d'une tentative désespérée sur sa ligne et sortir du but une balle piquée d'Abriel. Un secours qui a préservé un nul sans relief et qui a fait dire à Savidan, son avant-centre : «ce ne sont pas deux points de perdus, c'est un bon partage des points.» Reste que le maintien en demande encore bien d'autres…

Lorik Cana (26 ans, Marseille)

Il a toujours du coeur à l'ouvrage, parfois plus, et lorsque son abnégation est canalisée, il devient un «harcèleur» de première. Pour preuve son match face à Nice où son pressing sur le porteur du ballon a annihilé les premières intentions des Aiglons. Dans l'entrejeu, au sein de son aire favorite, il n'en manque jamais pour insuffler la solidarité nécessaire à toute victoire. Avec lui, ses coéquipiers ont, sur ce plan, la marche à suivre.

Diego Perez (26 ans, Monaco)

Désormais tout proche de la première moitié du classement, Monaco se redécouvre des ambitions et un buteur ! A l'image de son équipe et après avoir inscrit son deuxième but en trois semaines, il n'évolue plus dans la même cour, ou presque… Bien sûr, il a parfaitement joué son rôle de récupérateur en grappillant un maximum de ballons mais il a surtout dévoilé une nouvelle fois des intentions plus offensives. A la réception d'un ballon mal dégagé par Pierre, il a victorieusement adressé un tir tendu du droit au ras du poteau de Barthez (35e). D'un match mal embarqué, sa frappe a singulièrement remis tous les siens à flot.

Michaël Isabey (31 ans, Sochaux)

Le temps oublié de sa disgrâce auprès de son entraîneur a laissé place à quelques moments de grâce. Comme lors de ce match face à Toulouse où il s'est illustré par deux passes décisives et un but : deux centres délivrés de la droite aux bonnes intentions de Grax suivis d'une réalisation de toute beauté. A l'origine d'un des buts de l'année, une balle qu'il a piquée puis décalée pour Grax, ce dernier la lui remettant dans la foulée pour qu'il la reprenne en demi-volée du gauche et mystifie Douchez (64e). Imparable témoignage d'un match pleinement accompli que son auteur principal résume ainsi : «on a été présents dans tous les domaines.» De quoi s'enivrer de beaux et réels espoirs européens si les Sochaliens venaient à confirmer ce genre de dégustation.

Mamadou Niang (27 ans, Marseille)

Son premier et inattendu but a été la détonation qui a accéléré la bonne partie olympienne. Il a ainsi profité d'une sortie mal inspirée de Lloris pour le devancer et pousser de la tête la balle au fond d'une cage désertée (6e). Les yeux fermés, ou presque, il a ensuite tenté de faire d'autres différences avant d'être récompensé par un doublé pour son huitième but de la saison. Une balle décalée par Nasri, un contrôle de la poitrine enchaîné d'une frappe limpide du droit venant se loger dans le petit filet du gardien niçois (41e). «J'ai été mis dans les meilleures conditions pour marquer, a-t-il concédé. Ce doublé, c'est le fruit du travail de tout un collectif.» Avec un tel jus, il est sûrement pressé de remarquer jusqu'à l'épilogue de la saison…

Sébastien Grax (22 ans, Sochaux)

Malgré un imperceptible embonpoint, il a marqué quelques points avec un doublé ! Pour sa première titularisation sochalienne, il y a laissé son empreinte de deux coups de pattes suite à deux centres d'Isabey. Il a d'abord devancé les défenseurs toulousains pour venir battre Douchez d'une reprise du droit à bout portant (21e), puis il a contrôlé de la poitrine une balle aérienne avant d'enchaîner un tir tendu du droit (55e). «On a réussi des choses qu'on a travaillées à l'entraînement, a-t-il précisé. Ce soir mon entente avec Isabey a été excellente.» Visiblement, les Toulousains, eux, ont mal perçu leur inédite complicité.

Grafite (27 ans, Le Mans)

La vitesse n'est vraiment pas son point fort mais il a pesé de toute sa puissance pour finir par affaiblir le défense lilloise. Sa technique naturelle et son sens du but les ont régulièrement inquiétés. Après une belle tête claquée par Sylva en première période, il s'est illustré d'une frappe puissante seulement détournée par le gardien du LOSC pour initialiser l'ouverture du score de Bangoura. Il s'est ensuite régalé de la passivité défensive des Dogues pour les dévorer de deux dribbles et d'un tir bien ajusté du droit au devant de Sylva (90e). De quoi savourer son match plein et ces trois points qui vont pouvoir pimenter la suite de la saison d'une nouvelle ambition.

Classements :

Un joueur présent dans l'équipe type reçoit trois points, celui qui est sur le banc un point. Un classement est effectué, individuel et par club. Lors de chaque journée, les clubs victorieux sont, avant tout, récompensés et le joueur est sélectionné grâce à sa performance et son apport décisif dans le match de son équipe. Le classement du club en découle logiquement.

Par joueurs

Le Sochalien Ziani grappille une place pour se retrouver quatrième. Le Lyonnais Squillaci en fait de même pour être désormais sixième. Le Manceau Basa et le Marseillais Niang sont, eux, dixième.

1. Juninho (Lyon) 19pts
2. Cris (Lyon), Touré (Monaco) 18pts
4. Ziani (Sochaux), Savidan (Valenciennes) 16pts
6. Squillaci (Lyon), Elmander (Toulouse) 15pts
8. Piquionne (Monaco), Janot (St-Etienne) 14pts
10. Basa (Le Mans), Niang (Marseille) 13pts
12. Aruna, Hilton (Lens), Bodmer (Lille), Gignac (Lorient), Malouda (Lyon), Armand (Paris-SG), Didot, Mensah (Rennes) 12pts
20. Micoud (Bordeaux), Tiago (Lyon), Puygrenier (Nancy) 11pts
23. Romaric (Le Mans), Ré. Riou (Lorient), Ribéry (Marseille), Melchiot (Rennes), Feindouno (St-Etienne), Belhadj (Sedan), Richert (Sochaux), Douchez (Toulouse) 10pts
31. Jelen (Auxerre), Coulibaly (Lens), K. Keita (Lille), Perez (Monaco), Chrétien (Nancy) 9pts
36. Pelé (Le Mans), Carrière (Lens), Schmitz (Lille), Le Pen (Lorient), Emana (Toulouse), Carrasso (Marseille) 8pts
43. Kaboul (Auxerre), Faubert, Mavuba, Wendel (Bordeaux), Is. Bangoura (Le Mans), Se. Keita (Lens), Tafforeau (Lille), Br. Cheyrou (Rennes), N'Daw (Sochaux), Flachez (Valenciennes) 7pts etc…

Par clubs

Marseille et Le Mans totalisent et font, avec Sochaux, une bonne affaire au sein d'un classement de plus en plus serré derrière l'intouchable Lyon. Entre parenthèses les points marqués lors de cette journée.

1. Lyon (1) 112pts
2. St-Etienne (2) 74pts
3. Lens, Rennes (4) 70pts
5. Lille, Marseille (9), Monaco (3) 67pts
8. Bordeaux, Sochaux (7) 66pts
10. Toulouse 65pts
11. Lorient 57pts
12. Le Mans (9) 56pts
13. Valenciennes (3) 53pts
14. Nancy 46pts
15. Auxerre (1) 43pts
16. Nantes, Paris-SG (1) 41pts
18. Nice 36pts
19. Sedan 33pts
20. Troyes 31pts

C'était l'équipe type de la vingt-neuvième journée de Ligue 1. Bientôt, vous retrouverez les meilleurs joueurs de la trentième journée avec tous les classements !



Taille du texte: Email Imprimer Partager:




Publiez un commentaire avec votre compte Facebook, Yahoo, Hotmail ou AOL   AIDE
Pour signaler un abus, contactez
Ajouter un commentaire ... Les insultes sont passibles d'une amende de 12.000€ et jusqu'à 45.000€ pour les injures racistes, homophobe, handiphobe ou sexiste. N'oubliez pas que vos messages ici sont publics et qu'en cas de plainte votre identité réelle peut être révélée à la justice.



 
 

Liens FRANCE - Ligue 1


Ligue 1 - les fiches CLUB

Sondage Maxifoot
Le PSG aurait-il raison de se positionner sur Mohamed Salah pour 80 M€ ?

OUI
NON
Voter

Voir les resultats - Voir les sondages précédents

Actu et transferts 24h/24

Les + populaires du moment


Ça a fait le buzz depuis 7 jours


 A SUIVRE
TOP 15
PEPITES
jeunes de Ligue 1
Votre Equipe type
2020
par les lecteurs
de Maxifoot
Classements des
BUTEURS

en EUROPE
Indice MF :

l'état de
FORME
des clubs en europe
Les FRANCAIS à

l'ETRANGER
Qui joue ?
Qui marque ?
TWITTER
 Classement
 des clubs

Européens, L1, L2


MASQUER LA PUB