Les cookies nous permettent de personnaliser le contenu et les annonces, d'offrir des fonctionnalités relatives aux médias sociaux et d'analyser notre trafic. Nous partageons également des informations sur l'utilisation de notre site avec nos partenaires de médias sociaux, de publicité et d'analyse.
En savoir plus OK

Marseille se donne de l'air - Débrief et NOTES des joueurs (OM 2-0 Dijon)

Par Romain Lantheaume - Actu Ligue 1, Mise en ligne: le 11/11/2018 à 19h09
Taille du texte: Email Imprimer Partager:

Devant un Vélodrome ému par la mort de 8 Marseillais lundi dans un effondrement d'immeubles, l'OM a brisé sa spirale négative en disposant 2-0 de Dijon ce dimanche dans le cadre de la 13e journée de Ligue 1. Une victoire qui va faire du bien.

Marseille se donne de l'air - Débrief et NOTES des joueurs (OM 2-0 Dijon)
A l'image de Rami, l'OM repart enfin de l'avant.

Dos au mur après quatre défaites consécutives, l'Olympique de Marseille s'est donné de l'air en décrochant une victoire poussive mais précieuse face à Dijon (2-0) ce dimanche dans le cadre de la 13e journée de Ligue 1. Avec ce succès, l'OM remonte à la 6e place au classement.

Après la minute de silence respectée en mémoire des 8 personnes mortes dans un effondrement d'immeubles en début de semaine dans la cité phocéenne, les Marseillais démarraient bien en s'installant dans le camp adverse. Mais, comme souvent cette saison, la défense de l'OM affichait une inquiétante fébrilité et Mandanda devait s'interposer pour repousser la frappe de Sliti.

Mitroglou sifflé...

Dirigés par Frédéric Bompard en l'absence de l'entraîneur Rudi Garcia, suspendu, les locaux répliquaient par une belle action collective, sauf que Sarr gênait Mitroglou dont le tir filait au-dessus… Les débats s'équilibraient ensuite avec un Balmont de plus en plus en vue dans l'entrejeu. Cela n'empêchait pas l'OM de se procurer une énorme occasion mais Mitroglou ratait l'immanquable en frappant au-dessus seul face au gardien ! La maladresse de trop aux yeux des supporters marseillais, déjà passablement excédés en ce moment, qui sifflaient le Grec.

Ocampos, un but qui tombe à pic

Les Phocéens tentaient de pousser mais Runarsson était sur la trajectoire de la frappe enroulée d'Ocampos. En face, les Dijonnais jouaient de malchance puisqu'après avoir perdu Coulibaly en début de match, Balmont se blessait à son tour pour rejoindre une infirmerie déjà bien garnie. L'OM en profitait pour ouvrir le score juste avant la pause grâce à Ocampos qui prolongeait une tête de Rami au fond des filets (1-0, 45e+3) ! Après avoir dans un premier temps attribué le but au champion du monde, la LFP a décidé de l'accorder à l'Argentin.

L'OM subit, Rami le libère !

Après ce premier acte encourageant, la physionomie changeait radicalement au retour des vestiaires puisque les Marseillais se contentaient de préserver leur avantage, quitte à subir beaucoup. Sliti mettait d'abord Mandanda à contribution puis Rami déviait la frappe de Lautoa. Après deux nouvelles frayeurs sur des incursions de Said, l'OM ne concédait plus d'occasion nette et Rami mettait définitivement les siens à l'abri en déviant de la tête un retourné de Strootman au fond des filets (2-0, 84e). Cette fois, pas d'hésitation, ce but était bien attribué au Tricolore ! Un succès qui fera du bien à l'OM avant la trêve internationale.

Les buts :

- Sur un corner frappé par Payet côté droit, Rami surgit et devance Rosier d'une tête croisée au premier poteau. Le ballon semblait filer au but mais Ocampos joue la sécurité en s'arrachant pour le prolonger du bout du pied. Le but lui est attribué par la LFP (1-0,45e+3).

- A la suite d'un coup-franc de Payet insuffisamment repoussé par Aguerd, Strootman tente un retourné dans la surface. Rami le dévie d'une tête en pivot qui surprend Runarsson sur sa gauche à ras du poteau (2-0, 84e).

La note du match : 5/10

L'OM avait impérativement besoin d'une victoire, peu importe la manière, pour se relancer, et les Phocéens l'ont obtenue. Après une première période correcte, les Marseillais se sont ensuite contentés de défendre durant le second acte et le spectacle en a pris un coup… On retiendra les beaux moments d'émotion en hommage aux victimes de l'effondrement d'immeubles.

Les NOTES des joueurs

Maxifoot a attribué une note (sur 10) commentée à chaque joueur.

L'homme du match : Adil Rami (7/10)

Comme son équipe, le défenseur central a lui aussi donné l'impression de renaître de ses cendres après son début de saison chaotique. Son compère Ocampos lui a «volé» un but avant la pause (sa tête se transforme tout de même en passe décisive) mais le champion du monde prend sa revanche en marquant sur la fin pour sceller la victoire de l'OM. A l'aise dans cette défense à 3, le Tricolore a retrouvé une certaine solidité et dégagé beaucoup d'autorité dans les duels.

MARSEILLE :

Steve Mandanda (5,5) : de retour dans le but, le gardien n'a pas eu d'arrêt majeur à effectuer mais il est resté vigilant face à Sliti à deux reprises et sur la tête d'Aguerd. Touché sur un contact avec Saïd, il a terminé le match avec un bandage à la cuisse droite.

Adil Rami (7) : lire le commentaire ci-dessous.

Luiz Gustavo (6) : à nouveau placé en charnière centrale, le Brésilien a livré un match encourageant par rapport à ses dernières prestations à ce poste. Bien placé, il a gratté beaucoup de ballons même si Said et… Balmont l'ont parfois mis dans le vent. Au vu des états de forme de chacun, Garcia n'a peut-être pas mieux en stock à ce poste à l'heure actuelle…

Hiroki Sakai (5,5) : sobre, comme à son habitude, le Japonais a livré une prestation sérieuse dans cette défense à 3. Rarement pris à défaut, il est souvent resté en couverture lorsque ses partenaires montaient.

Bouna Sarr (4,5) : il a tout pour briller dans ce poste de piston droit mais ce ne sera pas pour ce soir. Très brouillon, le Marseillais a gâché plusieurs bonnes situations en faveur de son équipe, notamment en enlevant un ballon de but à Mitroglou. Un peu mieux après la pause.

Maxime Lopez (5) : maintenu dans le onze, un cran plus bas, le minot n'a proposé qu'un apport limité sur le jeu de l'OM, bonifiant finalement peu de ballons. Défensivement, il a confirmé ses difficultés notamment en lâchant le marquage sur la frappe de Sliti en début de partie. Remplacé à la 69e minute par Morgan Sanson (non noté).

Kevin Strootman (6) : un match encourageant pour le Néerlandais qui a plusieurs fois dépassé sa fonction pour apporter le surnombre en première période. Puis il tente le retourné qui débouche sur le but de Rami. On attend tout de même plus d'impact de sa part sur le jeu marseillais et plus de présence dans la bataille du milieu, secteur dans lequel les Dijonnais ont parfois fait la loi.

Lucas Ocampos (6,5) : au-delà de son but initialement attribué à Rami et sur lequel il ne fait que pousser le ballon au fond des filets, le piston gauche de l'OM a de nouveau affiché une belle activité. Il aura encore été l'un des Marseillais les plus remuants en faisant des différences sur son côté, mais Mitroglou a gâché sa superbe remise en manquant le cadre. Auteur également de plusieurs précieux retours dans les pieds adverses, notamment sur cette belle occasion de Said dans la surface. Globalement moins en vue en seconde période.

Dimitri Payet (5,5) : de retour dans le onze, le capitaine de l'OM a livré un match très moyen dans le jeu hormis quelques bonnes inspirations trop rares alors qu'il disposait en plus d'une grande liberté. Le milieu offensif sauve sa partie en frappant les deux coups de pied arrêtés qui débouchent sur les deux buts de l'OM.

Florian Thauvin (4,5) : la méforme du Tricolore se confirme… Comme Payet, on attendait beaucoup mieux de sa part. Aligné proche de Mitroglou, dans une position plus axiale, l'ailier n'a réalisé que peu de différences si ce n'est sur quelques centres qui ont tout de même débouché sur des occasions franches. Remplacé à la 76e minute par Boubacar Kamara (non noté).

Konstantinos Mitroglou (4) : soirée contrastée pour l'avant-centre. Dans le jeu, le Grec a livré une prestation intéressante avec des remises inspirées et une qualité technique qu'il n'a pas toujours l'occasion de démontrer. Très clairement, la présence de Thauvin, plus proche de lui dans ce système, lui fait du bien. Malheureusement, l'ancien buteur de Benfica manque deux grosses occasions. Si Sarr le gêne sur la première, il n'a aucune excuse sur la seconde qui lui a valu les sifflets du Vélodrome. Garcia a sans doute cherché à le préserver mentalement en le faisant sortir à la mi-temps après ce raté. Remplacé à la 46e minute par Valère Germain (4) qui a multiplié les appels mais en étant très rarement servi et qui a perdu les rares ballons dont il a disposé…

DIJON :

Rúnar Alex Rúnarsson (4) : il n'est pas responsable des deux buts encaissés mais le gardien dijonnais n'a pas vraiment sauvé son équipe non plus hormis son arrêt sur la frappe d'Ocampos.

Fouad Chafik (4,5) : en difficulté face à Ocampos, le latéral droit a passé une première période très difficile et son mauvaise placement offre une occasion d'entrée à l'OM, même s'il a apporté de la présence offensivement.

Senou Coulibaly (non noté) : très volontaire en début de match, le défenseur central a joué de malchance et il s'est claqué à la cuisse gauche en stoppant irrégulièrement Payet. Remplacé à la 21e minute par Laurent Ciman (4) qui a eu du mal à entrer dans le match, accusant souvent un train de retard, avant de resserrer la vis.

Naif Aguerd (5) : le moins en difficulté des défenseurs du DFCO. Le Marocain aura gratté quelques ballons et amené le danger de la tête.

Valentin Rosier (5,5) : globalement, le latéral gauche bourguignon a plutôt bien contenu Thauvin et apporté sa présence offensivement. Mais il est parfois passé au travers et Rami le devance sur l'ouverture du score.

Wesley Lautoa (4,5) : aligné en sentinelle, le Dijonnais a été très vite averti. Beaucoup trop agressif, il a frôlé l'expulsion en première période. Cela a été un peu mieux ensuite et il a stoppé plusieurs offensives dangereuses tout en prenant sa chance face au but.

Enzo Loiodice (5) : un peu moins présent que ses compères du milieu, le Dijonnais a réalisé une prestation correcte sans plus.

Florent Balmont (6) : quel dommage qu'il se blesse en fin de première période car le milieu de 38 ans n'avait vraiment pas fait son âge en début de match. Disponible et offensif, l'ancien Lillois s'est même payé le luxe de feinter ses adversaires dont Luiz Gustavo ! Remplacé à la 43e minute par Oussama Haddadi (4,5) qui n'aura pas pesé sur ce match.

Wesley Saïd (5,5) : titulaire de dernière minute après la blessure de Jeannot à l'échauffement, l'attaquant a connu des passages à vide au cours de la rencontre mais il a globalement livré un match intéressant avec sa capacité à se procurer des occasions même si la finition n'a pas suivi. Remplacé à la 70e minute par Jules Keita (non noté).

Naïm Sliti (6,5) : incontestablement le meilleur Dijonnais ce soir. Au-dessus du lot techniquement, le Tunisien a brillé par sa conduite de balle et laissé sur place la défense de l'OM à plusieurs reprises mais Mandanda veillait au grain sur ses frappes.

Júlio Tavares (3,5) : un match difficile pour l'avant-centre capverdien. Rarement trouvé par ses partenaires, il a peu pesé sur la défense et mal utilisé les rares ballons à sa disposition.

+ Retrouvez les résultats et le classement de Ligue 1 sur Maxifoot

Et pour vous, quels ont été les meilleurs et les moins bons joueurs du match ? Réagissez dans la zone de "commentaires" ci-dessous !

MARSEILLE 2-0 DIJON (mi-tps: 1-0) - FRANCE - Ligue 1 / 13e journée
Stade : Orange Vélodrome - 47.430 spectateurs - Arbitre : Willy Delajod

Buts : L. Ocampos (45+3e) A. Rami (84e) pour MARSEILLE
Avertissements : - W. Lautoa (12e), L. Ciman (44e), pour DIJON

MARSEILLE : S. Mandanda - B. Sarr, A. Rami, Luiz Gustavo, H. Sakai - M. Lopez (M. Sanson, 70e), K. Strootman - F. Thauvin (B. Kamara, 77e), D. Payet, L. Ocampos - K. Mitroglou (V. Germain, 46e)

DIJON : R. Rúnarsson - F. Chafik, S. Coulibaly (L. Ciman, 22e), N. Aguerd, V. Rosier - W. Lautoa - E. Loiodice, F. Balmont (O. Haddadi, 44e), , N. Sliti - Júlio Tavares

Le Vélodrome pense fort aux 8 victimes de l'effondrement d'immeubles

Les joueurs de l'OM portaient un brassard noir.

Auteur de deux gros ratés, Mitroglou a été sifflé par le Vélodrome.

Ocampos a libéré l'OM en ouvrant le score du bout du pied (1-0, 45e+3).

Après son but «volé» par Ocampos, Rami se venge en signant le break sur la fin (2-0, 85e).

Reconduit dans le onze, Lopez a été moins intéressant ce soir.

Vidéo : la minute de silence au Vélodrome

 







Publiez un commentaire avec votre compte Facebook, Yahoo, Hotmail ou AOL   AIDE
Pour signaler un abus, contactez
Ajouter un commentaire ... Les insultes sont passibles d'une amende de 12.000€ et jusqu'à 45.000€ pour les injures racistes, homophobe, handiphobe ou sexiste. N'oubliez pas que vos messages ici sont publics et qu'en cas de plainte votre identité réelle peut être révélée à la justice.



 
 

Liens FRANCE - Ligue 1


Ligue 1 - les fiches CLUB

Sondage Maxifoot
Qui doit gagner le trophée UNFP du meilleur joueur de la saison Ligue 1 ?

Neymar (PSG)
Memphis Depay (Lyon)
Kylian Mbappé (PSG)
Wissam Ben Yedder (Monaco)
Burak Yilmaz (Lille)
Voter

Voir les resultats - Voir les sondages précédents

Actu et transferts 24h/24

Les + populaires du moment


Ça a fait le buzz depuis 7 jours


 A SUIVRE
TOP 15
PEPITES
jeunes de Ligue 1
Votre Equipe type
2020
par les lecteurs
de Maxifoot
Classements des
BUTEURS

en EUROPE
Indice MF :

l'état de
FORME
des clubs en europe
Les FRANCAIS à

l'ETRANGER
Qui joue ?
Qui marque ?
TWITTER
 Classement
 des clubs

Européens, L1, L2
Banc des remplaçants Marseille

M
A
R
S
E
I
L
L
E
Banc des remplaçants Dijon

D
I
J
O
N
4,5Sarr
but, 84e7Rami
>remplacé par Sanson, 70e5Lopez
>remplacé par Kamara, 77e4,5Thauvin
but, 45e+36,5Ocampos
>remplacé par Germain, 46e4Mitroglou
>remplacé par Ciman, 22e-Coulibaly
carton jaune, 12e4,5Lautoa
>remplacé par Haddadi, 44e6Balmont


MASQUER LA PUB