Les cookies nous permettent de personnaliser le contenu et les annonces, d'offrir des fonctionnalités relatives aux médias sociaux et d'analyser notre trafic. Nous partageons également des informations sur l'utilisation de notre site avec nos partenaires de médias sociaux, de publicité et d'analyse.
En savoir plus OK
Resserrement en pole !
Par Christophe Andreeff - Actu Ligue 1, Mise en ligne: le 20/11/2003 à 20h22
Taille du texte: Email Imprimer Partager:

Nantes profite de sa victoire à Metz (1-3), pour réaliser l'autre excellente opération de la dixième soirée avec le PSG. L'interruption de quinze jours aura porté préjudice aux principaux favoris des rencontres. 28 buts ont été marqués. Toute l'analyse de la soirée, les buteurs et le classement avec Maxifoot !

L'essentiel des faits marquants :

La coupure internationale du week-end dernier n'aura pas profité aux ténors du championnat. Après avoir enchaîné les résultats favorables, seuls Nantes et le PSG, respectivement vainqueurs de Metz (1-3) et du Mans (5-1), auront tiré leur épingle du jeu parmi les ténors. Ces deux équipes reprennent trois points à Marseille, battu vendredi soir à Strasbourg (4-1), et deux points à Lyon et Monaco, toutes deux tenues en échec sur leurs pelouses, par Sochaux et Auxerre (1-1). Derrière, on retiendra la bérésina des Girondins de Bordeaux. Pour la première fois en huit ans, ils s'inclinent dans le derby qui les opposaient à Toulouse (1-2). Une belle victoire toulousaine et un doublé de Fauré qui les rapprochent à deux points du premier non reléguable. Montpellier s'est toutefois imposé contre Guingamp (2-0). Autre victoire, celle de Bastia en corse, contre une très amoindrie équipe de Lens, qui ne montre plus rien de convaincant en championnat (3-1). On en termine avec deux résultats vierges. Rennes et Nice, de même que Lille et Ajaccio n'ont réussi à inscrire le moindre but (0-0). 

Au total 28 buts marqués, 4 victoires à domicile, 4 matches nuls et deux victoires à l'extérieur. Du coté des buteurs, Giuly (+1) et Cissé partagent la tête du classement. Pauleta revient très fort avec un doublé au Parc (+2). En parlant de doublé, il y en aura eu plusieurs autres hier soir, avec celui de Fiorèse pour le PSG, Fauré pour Toulouse (qui permet d'obtenir les trois points précieux de la victoire), enfin Pataca avec Montpellier.

Les résultats en détails :

Cette soirée promettait beaucoup pour Lyon, ex-troisième du classement, qui connaissait les résultats de ces deux adversaires de taille : Marseille et Monaco. A domicile contre Sochaux, emmené en attaque par Frau et Santos, les Lyonnais escomptaient décrocher les trois points de la victoire. Malgré une domination indéniable des Gones, ils furent pris au dépourvu en début de seconde mi-temps. Isabey ouvrait la marque contre le cours du jeu, d'une tête au second poteau, alors que Coupet pensait avoir écarté le danger en repoussant la tête de Lonfat (0-1, 62'). Sochaux qui avait tenu le coup magnifiquement jusqu'ici pouvait remercier son gardien. Richert stoppait en première période un coup-franc d'Edmilson, puis était intervenu au devant d'Elber sur un centre de Malouda. Toutefois, Luyindula parvenait à égaliser aussitôt, après un centre du brésilien, d'une frappe du gauche près de la lucarne (1-1, 65'). Malgré leurs efforts, les Lyonnais devaient se contenter de ce résultat décevant, surtout à quelques jours d'une rencontre fatale contre le Bayern de Munich en Ligue des Champions. Il conviendra de se révolter.

Lyon trépigne d'impatience, Nantes la joue serein

A contrario, les Nantais en terre Lorraine, ont su tirer leur épingle du jeu de ce match piège. Grondin remplaçait Landreau (indisponible pour plusieurs semaines), dans les cages des Canaris. Metz avait besoin de points pour éviter de gamberger. Les Messins n'ont pu tenir le rythme de la rencontre et terminaient même à dix contre onze, après l'expulsion de Thiaw en seconde période. C'était pourtant ce dernier, qui sur penalty, avait redonné l'espoir à son équipe en égalisant à la vingtième minute. Berson avait profité d'une passe millimétré de Ziani pour ouvrir la marque dans un but vide d'une lourde frappe du droit (0-1, 7'). Confiants, les Canaris s'envolaient après la pause. Thiaw égalise sur pénalty sur la droite (21'). Glombard, d'une reprise de volée du pied gauche inscrivait son premier but professionnel, avant d'être remplacé par Vahirua (1-2, 62'). Le tahitien ne marquait pas hier soir, puisque Pujol concluait la bonne affaire nantaise, d'un superbe plat du pied (1-3, 73'). Avec 19 points, les Canaris peuvent se réjouir. Ils se classent troisième à égalité avec le PSG. Les voilà en route pour ce qui s'annonce de plus en plus comme une grosse saison.

Bordeaux s'écroule encore

Leur voisin bordelais ne peuvent pas en dire autant, puisqu'ils ont encaissé une nouvelle défaite à domicile. Pire, contre la jeune garde toulousaine qui a su forcer sa chance pour remporter sa deuxième victoire de la saison. C'est une première en huit ans, dans l'histoire des derbys entre les deux équipes. Les Girondins se sont montrés très fantomatiques. Darcheville n'a pratiquement jamais pu recevoir un seul ballon d'attaque dans de bonnes conditions. Pour égaliser en seconde période et redonner un peu d'espoir à ses supporters, il aura fallu une grossière passe en retrait de trente mètres d'Emana, pour qu'il s'en aille tromper Revault (1-1, 65'). A cet instant, Costa venait de rentrer pour apporter plus de percussion. Si Bordeaux espérait s'en sortir à bon compte, c'était sans compter sur Fauré qui transformait un penalty, pour une faute sur Eduardo. Avec un doublé hier soir, le toulousain permettait à ses coéquipiers de se relancer sur de bons rails et de continuer à enchaîner les matches avec confiance (15' et 69'). Toulouse sait se montrer convaincant contre les grosses écuries. Après un nul contre Lyon et une belle prestation au Parc des Princes, ils ont malmené les Girondins de Bordeaux, bien à la peine.

Montpellier renoue avec la victoire

Voilà qui ne rassurera pas les adversaires directs des Toulousains et qui n'ont pas réussi à "performer". Lille et Ajaccio se sont observés trop longtemps, malgré de belles actions de jeux. On n'a pas fait mieux en Bretagne, où Rennes a cru à la catastrophe, lorsque Laslandes trouvait la transversale dans les dernières secondes. Les Rennais auraient logiquement du s'imposer, à l'image des Montpelliérains qui aiment les doublés. L'ouverture du score rapide par Pataca leur permettait de prendre la rencontre à leur main, contre une équipe de Guingamp de plus en plus en proie au doute (1-0, 2'). Malgré tout son talent, Le Crom n'a pas pu sauver les meubles et Pataca ajoutait une couche, peu après l'heure de jeu. Finement, il se montrait plus rapide que Laspalles et n'avait plus qu'à placer sa frappe (2-0, 66'). Guingamp ne s'est plus où mettre de la tête. Montpellier renoue avec la victoire, après quatre rencontres infructueuses.

Lens à la rue, Rennes déçoit, Bastia sans questions

Si rien ne va plus à Guingamp, les Lensois ne se portent pas mieux. Ils se cantonnent à jouer des seconds rôles, indignes de leur statut. A Furiani, on les voyait difficilement s'imposer, qui plus est après une victoire européenne contre une équipe médiocre. Il n'y eut pas de surprises. Bastia a contenu son adversaire et en profite pour le devancer désormais au classement. Saveljic ouvrait le score, d'une frappe brossée du plat du pied, après un mauvais renvoi défensif (1-0, 8'). Puis Hadji permettait aux Corses de prendre leurs distances, en étant le plus malin dans la surface (2-0, 26'). Si Coridon reprenait du droit un centre de Moreira pour relancer son équipe en deuxième période (2-1, 47'), Née mettait tout le monde d'accord (3-1, 48'). Lens était knock-out définitivement !

Résultat des courses, on se retrouve avec un classement des plus intéressants après dix journées de championnat. Monaco reste leader, avec 23 points et devance désormais Marseille de deux longueurs (21 Pts). En revanche derrière, on assiste au grand retour en force du PSG et de Nantes (3e et 4e avec 19 Pts). Ces deux équipes dépassent Lyon (5e avec 18 Pts) et relégué à une longueur. Bien entendu, rien de bien déterminant. Mais il est intéressant de constater que le PSG profite enfin d'un calendrier favorable pour rester dans la course. Il restera à confirmer contre Ajaccio en déplacement, avant d'affronter les ténors comme Lyon et Marseille. Derrière, Guingamp et Le Mans n'en peuvent plus. Les deux formations s'essoufflent et se laissent larguer par Toulouse qui réagit bien et reste au contact d'un peloton très serré ou l'on retrouve Bordeaux (15e seulement avec 11 Pts), Ajaccio et Metz. Voilà qui n'est pas pour rassurer du coté de la Gironde. Affaire à suivre et rendez-vous dans une semaine avec Maxifoot !


Rappel des résultats :

Strasbourg 4-1 Marseille (grand format)
Monaco 1-1 Auxerre (mini-format)
PSG 5-1 Le Mans (mini-format)
Lyon 1-1 Sochaux (Luyindula, 65' / Isabey, 62')
Bordeaux 1-2 Toulouse (Darcheville, 65'  / Fauré, 15' et 69' sur penalty)
Metz 1-3 Nantes (Thiaw, 21' sur penalty / Berson, 7', Lombard, 62',  Pujol, 73')
Bastia 3-1 Lens (Saveljic, 8', Hadji, 26', Née, 48' / Coridon, 46')
Lille 0-0 Ajaccio
Montpellier 2-0 Guingamp (Pataca, 2' et 66')



Taille du texte: Email Imprimer Partager:




Publiez un commentaire avec votre compte Facebook, Yahoo, Hotmail ou AOL   AIDE
Pour signaler un abus, contactez
Ajouter un commentaire ... Les insultes sont passibles d'une amende de 12.000€ et jusqu'à 45.000€ pour les injures racistes, homophobe, handiphobe ou sexiste. N'oubliez pas que vos messages ici sont publics et qu'en cas de plainte votre identité réelle peut être révélée à la justice.



 
 

Liens FRANCE - Ligue 1


Ligue 1 - les fiches CLUB


Actu et transferts 24h/24

Les + populaires du moment


Ça a fait le buzz depuis 7 jours


 A SUIVRE
TOP 15
PEPITES
jeunes de Ligue 1
Votre Equipe type
2020
par les lecteurs
de Maxifoot
Classements des
BUTEURS

en EUROPE
Indice MF :

l'état de
FORME
des clubs en europe
Les FRANCAIS à

l'ETRANGER
Qui joue ?
Qui marque ?
TWITTER
 Classement
 des clubs

Européens, L1, L2


MASQUER LA PUB