Les cookies nous permettent de personnaliser le contenu et les annonces, d'offrir des fonctionnalités relatives aux médias sociaux et d'analyser notre trafic. Nous partageons également des informations sur l'utilisation de notre site avec nos partenaires de médias sociaux, de publicité et d'analyse.
En savoir plus OK
Trois sur trois pour l'OM !
Par Christophe Andreeff - Actu Ligue 1, Mise en ligne: le 20/11/2003 à 20h15
Taille du texte: Email Imprimer Partager:

Rien ne semble plus devoir arrêter les ténors. Pour clôturer la neuvième journée de Ligue 1, l'OM a remporté, sans forcer, contre Bastia (3-1). Deuxième du classement, les Phocéens restent en embuscade à un point de Monaco. Retrouvez l'essentiel avec Maxifoot !

Les données de la rencontre :

Ambiance sympathique au Vélodrome du coté des supporters. Voilà qui contraste avec les tensions qui auraient pu exister autour du comportement de l'entraîneur Alain Perrin. Derrière ces bruits de couloirs, l'équipe de Marseille a répondu de la plus belle des manières avec une victoire éclatante en Ligue des Champions (3-0). Après le triplé de Drogba, on s'attend également en ce dimanche à un grand chelem, avec une troisième victoire en une semaine à domicile. Bastia rencontre des difficultés en déplacement et Gili s'attend à une réaction de ses troupes avec un objectif d'un point minimum. L'OM reste invaincu cette saison à domicile. Le Mistral risque pourtant de gêner les transmissions de ballons. Celui-ci est déjà à l'origine du retard conséquent dans la préparation des Corses qui ont du patienter de nombreuses heures avant de pouvoir décoller de l'île de Beauté.

Objectif grand chelem

Un mot sur la composition des équipes avec relativement peu de surprises, puisque Mido et Drogba conduiront l'attaque. Derrière eux et en point d'appui, on retrouve Meriem, Vachousek et Marlet. La défense est confiée aux soins de Perez, Van Buyten, Ecker et Skacel. Celestini est le capitaine de ce groupe. En ce qui concerne les Corses autour de leur capitaine Battles, Penneteau assure dans les cages. Il est protégé par Uras, Saveljic ou encore Yahia. Au milieu et en charnière centrale, des hommes comme Piocelle et Diarra, capables de s'imposer physiquement. Enfin Gili aligne deux attaquants avec Née et Maurice. 

Les temps forts de la rencontre :

Les Corses ne viennent visiblement pas pour se cantonner à défendre. Cette stratégie de repli se serait voulu très risquée, au vu des qualités d'attaque du groupe phocéen. Née s'essaie immédiatement dans l'axe pour porter le jeu dans le milieu de terrain de l'OM. La première frappe intervient quelques secondes plus tard, avec un contre bien emmené et qui se termine par une frappe de Maurice. Runje capte (2'). Diarra frappe ensuite de loin, alors que le premier corner est à l'actif des Corses qui ne se crispent pas.

Le Mistral freine Bastia

Marseille ne demeure pas inactif. Drogba peaufine ses réglages avec Mido, avant d'ajuster une première frappe contrée (9'). Penneteau relance efficacement. L'intensité du jeu phocéen s'intensifie et devient plus percutant et judicieux. Sur un contre de Bastia, Perez récupère le ballon et relance en chandelle vers les attaquants. Penneteau hésite dans sa sortie, tout comme son défenseur Chimbonda et Drogba n'en demande pas temps (1-0, Drogba, 14'). C'est le sixième but en championnat pour l'attaquant phocéen. L'OM frappe fort et intelligemment, alors que Vachousek manque de doubler la mise dans la foulée. De même Drogba tente t-il une tête qui passe au-dessus. Les actions fusent et on s'ennuie pas.

Et de six pour Drogba

Bastia panique, à l'image de Penneteau qui se troue sur un coup franc de Meriem. Un ballon fuyant et parfaitement placé pour Marlet  qui vient smasher le ballon de la tête, juste sous la transversale (2-0, Marlet, 18'). C'est la deuxième occasion franche et elle termine au fond. Quel opportunisme et réalisme devant le ballon ! L'OM cavale et répond de la plus belle des manières aux détracteurs et à leurs adversaires directs au classement. Les Corses ne devraient pas pouvoir se relever de ces cinq minutes de folie.

Marseille plie bagage en cinq minutes

Les minutes s'égrènent et l'intensité de jeu des Phocéens ne faiblit pas. Drogba essaie de servir Mido pour qu'il puisse marquer à son tour. Celestini, capitaine heureux, se montre impeccable à l'arrière et empêche toute construction dangereuse adverse. Juste avant la pause, Bastia obtient un coup franc intéressant aux trente mètres, sur la droite. Une possibilité d'inquiéter Runje. Battles place sa tête au deuxième poteau, mais il est contré en corner. Les deux équipes regagnent les vestiaires, après une très nette domination de l'OM. Bastia montre de gros signes de fatigues.

Grosse fatigue corse

Pourtant, contre toute attente à la reprise, Née réussit à relancer la rencontre. Sa frappe poussive sur le coté vient tromper Runje qui n'était pas sur ses bons appuis (2-1, Née, 48'). Les Corses retrouvent l'espoir de raccrocher au wagon olympien, jusqu'ici dominateur. Skacel dégage un ballon dangereux qui longeait la ligne de but marseillaise. L'OM réagit en ne laissant que peu de champ disponible et en produisant un jeu à une touche de balle pour désorganiser l'entrain corse.

Sous le "Née" des Marseillais

Passé ces petites minutes de flottements, l'OM retrouve son rythme de la première période et Sytchev vient apporter du sang neuf. Il se montre immédiatement à son avantage. Marlet inquiète directement Penneteau, obligé de claquer juste sous sa barre. Skacel met tout le monde d'accord d'une reprise du gauche. Penneteau n'y peut rien (3-1, Skacel, 67'). C'est le premier but du défenseur tchèque qui éclipse un instant Vachousek, toujours très actif. Ce nouvel avantage au score a pour effet immédiat de relancer les clameurs des supporters, rassurés.

Première pour Skacel

Malgré tout, Bastia cherche à relancer convenablement. Maurice s'y attelle et cherche la faille. Sur un décalage à gauche, il pousse trop son ballon, alors que le champ s'ouvrait. Cauet rentre à la place de Piocelle, bientôt aidé par Gourvennec et Ben Saada. Chaque équipe réajuste son schéma tactique. Drogba est lui déjà sorti pour récupérer et profiter des ovations, tandis que Hemdani le remplace. Puis ce sera au tour de Fernandao. Runje n'est guère inquiété entre temps et intervient paisiblement sur un coup franc de Battles au second poteau (80'). Il ne se passerait plus rien de véritablement éclatant d'ici au coup de sifflet final de Monsieur Derrien, dont la soirée ne fut guère agitée.

En 22 confrontations avec Bastia, Marseille compte 17 victoires pour aucune défaite. Depuis 1972, Jamais Bastia n'a pu s'imposer. Les Corses affronteront Lens dans quinze jours et tacheront de se racheter à domicile. A marseille, on se donne à peine le temps de souffler, puisqu'une rencontre amicale aux bénéfices des victimes de tremblement de terre en Algérie et des sapeurs Pompiers se déroulera demain. A cette occasion, Zidane effectuera son grand retour au Vélodrome avec France 98. Qu'il en profite, avant que l'OM ne laisse éclater toute sa puissance contre le Réal Madrid en novembre prochain. En attendant, mission parfaitement accomplie et une deuxième place à un point de Monaco. Lyon reste à quatre longueurs et Nantes et le PSG à cinq. Voilà qui se veut situation plus confortable.


Fiche technique :

Marseille 3-1 Bastia (mt 2-0)

Stade Vélodrome / Spectateurs: 43 000 environ
Arbitre : M. Derrien
Buts : Drogba (154), Marlet (19'), Skacel (67') / Née (49')
Avertissements : Skacel (45') / Yahia (58'), Piocelle (73')

Les Equipes :

Marseille : Runje, Perez (Fernandao, 79'), Van Buyten, Ecker, Skacel, Marlet, Celestini (cap), Meriem (Sytchev, 63'), Vachousek, Mido, Drogba (Hemdani, 52')

Bastia : Penneteau, Uras, Saveljic, Yahia, Chimbonda, Batlles (cap), Diarra, Piocelle (Cauet, 78'), Hadji (Gourvennec, 87'), Née, Maurice (Ben Saada, 87')



Taille du texte: Email Imprimer Partager:




Publiez un commentaire avec votre compte Facebook, Yahoo, Hotmail ou AOL   AIDE
Pour signaler un abus, contactez
Ajouter un commentaire ... Les insultes sont passibles d'une amende de 12.000€ et jusqu'à 45.000€ pour les injures racistes, homophobe, handiphobe ou sexiste. N'oubliez pas que vos messages ici sont publics et qu'en cas de plainte votre identité réelle peut être révélée à la justice.



 
 

Liens FRANCE - Ligue 1


Ligue 1 - les fiches CLUB

Sondage Maxifoot
Karim Benzema doit-il être appelé par Deschamps pour jouer l'Euro ?

OUI
NON
Voter

Voir les resultats - Voir les sondages précédents

Actu et transferts 24h/24

Les + populaires du moment


Ça a fait le buzz depuis 7 jours


 A SUIVRE
TOP 15
PEPITES
jeunes de Ligue 1
Votre Equipe type
2020
par les lecteurs
de Maxifoot
Classements des
BUTEURS

en EUROPE
Indice MF :

l'état de
FORME
des clubs en europe
Les FRANCAIS à

l'ETRANGER
Qui joue ?
Qui marque ?
TWITTER
 Classement
 des clubs

Européens, L1, L2


MASQUER LA PUB