Les cookies nous permettent de personnaliser le contenu et les annonces, d'offrir des fonctionnalités relatives aux médias sociaux et d'analyser notre trafic. Nous partageons également des informations sur l'utilisation de notre site avec nos partenaires de médias sociaux, de publicité et d'analyse.
En savoir plus OK
Mazure ne s’arrête plus
Par Julien Gorenflot - Le Portrait De La Semaine, Mise en ligne: le 09/03/2005 à 22h47
Taille du texte: Email Imprimer Partager:

Omniprésent depuis quelques semaines (six buts lors des huit derniers matchs), Mazure démontre tous ses talents de buteur en L1 et permet à son équipe de croire au maintient. Contre Lyon, il a ajouté son nom à la courte liste des attaquants ayant marqué contre les champions de France.

Un physique fragile

Sa technique a beau faire de lui un bon attaquant de L2 et visiblement de L1, Mazure n'a pas toujours été autant à la fête qu'en ce moment. Sa carrière est ponctuée de nombreuses blessures, l'empêchant d'exprimer totalement son potentiel et de faire preuve d'une grande régularité. Cette fragilité a amené son entraîneur à le ménager. Sans être des blessures très graves, Mazure est régulièrement gêné par des problèmes musculaires. Ainsi, son vrai visage n'apparaît au grand jour que par intermittence. Aujourd'hui, la confirmation qui se faisait attendre est là et bien là, grâce à une période durant laquelle le buteur a pu travailler sans interruption.

Actuellement en réussite, les blessures laissent un peu Sébastien Mazure tranquille. Dans le même temps, le joueur et l'homme ont mûri. Concernant ses performances, il souligne l'importance du physique : «Il y a des moments où je demande à souffler, c'est vrai. D'autres où je me sens bien. Actuellement, c'est le cas. Mon truc, on le connaît, c'est la santé. Quand je suis moins bon, c'est que j'ai des petites choses qui tirent.» Malheureusement, une nouvelle blessure pourrait bien le priver du déplacement capital à Nantes. Le buteur du Stade Malherbe a ressenti une pointe à une cuisse et a d'ailleurs préféré sortir contre Lyon pour éviter une blessure plus importante. Un coup dur pour Caen et son avant-centre si le forfait se confirmait.

Un joker devenu indispensable

Mazure est révélé en 2001 avec Le Havre (déjà en L2), lors d'un 16ème de finale de coupe de la Ligue. Lors de cette victoire mémorable du club doyen face à l'OM (4-1), il inscrit son premier but en professionnels. Grand espoir au Havre, Mazure fait le choix un peu surprenant de rejoindre Caen dès 2001. Il ne dispute qu'une quinzaine de rencontres la première saison. Il endosse alors un rôle de joker plutôt que celui d'un titulaire indiscutable. C'est cependant un joker efficace, à l'image du but qu'il inscrit la saison dernière lors du match à Rouen qui donne la montée au Stade Malherbe. Au total, Mazure participe activement à l'accession de son club grâce à 10 buts (11 lors de la saison 2002-03). Un chiffre intéressant mais qui ne permet pas automatiquement de croire à l'éclosion à l'étage supérieur. Titulaire 19 fois cette saison, le n°9 de Caen ne se contente pas du rôle de remplaçant : «Le turnover, je ne le vis pas toujours très bien» , avoue-t-il.

Les débuts en L1 sont un peu difficiles pour l'attaquant normand. Après avoir offert la victoire à ses couleurs contre Lens au match aller (5ème journée, et il récidivera au retour), il traverse un automne discret, tout juste pimenté par un doublé face à Metz mi-novembre. «Je venais de passer quatre matches sans adresser un tir» , rappelle-t-il d'ailleurs après cette victoire à Metz. Il faut dire que Mazure s'était davantage distingué par ses passes décisives (il compte quatre passes décisives à son actif, toutes réalisées lors des treize premières journées). Tout va s'accélérer fin janvier. Caen n'a finalement pas recruté d'attaquant vedette au mercato (Idrissou a signé alors que la venue de Bakari était envisagée) et Mazure prouve que la présence d'un déménageur de défense n'était peut-être pas nécessaire. Sans être pour autant un petit gabarit, Mazure allie son style de jeu mobile et actif avec une bonne dose de réalisme. Il fait des ravages avec son pied droit (huit de ses neufs buts) et est impliqué sur un peu plus de la moitié des buts du SM Caen.

Les buts s'enchaînent

Cinq buts lors des six dernières journées de championnat, voilà qui place l'anonyme Sébastien Mazure aux côtés des meilleurs buteurs du championnat, avec un total de neuf réalisations (dont aucun penalty). A ces buts en série, s'ajoute celui inscrit en demi-finale de la coupe de la Ligue contre Monaco. «Je suis en forme, c'est tout, déclare humblement l'attaquant caennais après la victoire contre Lyon. Derrière, nous n'avons commis aucune erreur. A 0-0, tout demeurait possible.» Malgré la réussite actuelle, le buteur de Malherbe tient donc à rester simple. «Chez nous, on n'a pas de star. On se débrouille comme on peut pour obtenir des résultats» , disait-il d'ailleurs peu après son premier doublé contre Metz.

Bien entouré par ses coéquipiers Deroin, Watier ou Eudeline, Mazure a su faire preuve de réalisme contre Lyon et ainsi faire chuter le leader, pour la deuxième fois seulement de la saison. Lors de ce match, il reconnaît «Je me suis parfois senti vachement seul, face à des garçons faciles, et très corrects en plus. Aucun geste, aucune parole... A Bordeaux, j'avais été beaucoup plus sollicité. Là, il fallait attendre le bon ballon, rester concentré à chaque instant.» Quelques semaines auparavant, les Caennais avaient déjà réussi un jolie coup en allant gagner à Lens, grâce à leur buteur maison qui avait concrétisé la seule occasion normande.

Depuis le mois de janvier, Caen s'est trouvé son joker offensif. Il s'appelle Sébastien Mazure et porte les couleurs du club depuis 2001. Après des débuts en L1 en dents de scie, Mazure est impossible à arrêter depuis quelques matchs. Grâce à lui, Caen est venu à bout de Lyon, a gagné à Lens et a évité la défaite face à Ajaccio et Bordeaux. Un gros potentiel de buteur qui ne tient pourtant qu'à un fil, tant l'avant-centre caennais est exposé aux problèmes musculaires.

Nom : Mazure
Prénom : Sébastien
Né le 20 mars 1979 à Paris
Taille : 1,81 m
Poids : 72 kg
Clubs : Le Havre, Caen (depuis 2001).



Taille du texte: Email Imprimer Partager:




Publiez un commentaire avec votre compte Facebook, Yahoo, Hotmail ou AOL   AIDE
Pour signaler un abus, contactez
Ajouter un commentaire ... Les insultes sont passibles d'une amende de 12.000€ et jusqu'à 45.000€ pour les injures racistes, homophobe, handiphobe ou sexiste. N'oubliez pas que vos messages ici sont publics et qu'en cas de plainte votre identité réelle peut être révélée à la justice.



 
 

Actu et transferts 24h/24

Les + populaires du moment

Sondage Maxifoot
Le PSG aurait-il raison de se positionner sur Mohamed Salah pour 80 M€ ?

OUI
NON
Voter

Voir les resultats - Voir les sondages précédents

Les articles populaires du moment

Ça a fait le buzz depuis 7 jours

Les VIDEOS populaires du moment




 A SUIVRE
TOP 15
PEPITES
jeunes de Ligue 1
Votre Equipe type
2020
par les lecteurs
de Maxifoot
Classements des
BUTEURS

en EUROPE
Indice MF :

l'état de
FORME
des clubs en europe
Les FRANCAIS à

l'ETRANGER
Qui joue ?
Qui marque ?
TWITTER
 Classement
 des clubs

Européens, L1, L2


MASQUER LA PUB