Les cookies nous permettent de personnaliser le contenu et les annonces, d'offrir des fonctionnalités relatives aux médias sociaux et d'analyser notre trafic. Nous partageons également des informations sur l'utilisation de notre site avec nos partenaires de médias sociaux, de publicité et d'analyse.
En savoir plus OK
Malgré Ibra, le PSG n’y arrive pas… - Débrief et NOTES des joueurs (PSG 0-0 Bordeaux)
Par Nicolas Lagavardan - Actu Ligue 1, Mise en ligne: le 26/08/2012 à 23h09
Taille du texte: Email Imprimer Partager:

Le PSG a été tenu en échec sur sa pelouse par Bordeaux (0-0), dimanche soir en clôture de la 3e journée de Ligue 1. Tombés sur un mur infranchissable, les Parisiens ont une nouvelle fois été décevants dans le jeu, malgré la présence d'Ibrahimovic…

Malgré Ibra, le PSG n’y arrive pas… - Débrief et NOTES des joueurs (PSG 0-0 Bordeaux)
Ibrahimovic n'a pas réussi à débloquer le PSG

Après deux nuls d'affilée, le PSG pouvait compter sur le retour d'Ibrahimovic pour tenter de glaner sa première victoire, alors qu'Ancelotti avait également choisi de lancer le jeune Rabiot, laissant Ménez sur le banc. Mais cela n'a pas suffi (0-0) et Paris court toujours après sa première victoire après 3 journées de championnat !

De son côté, Gillot avait décidé de remodeler complètement son équipe en renouant notamment avec son système à cinq défenseurs. Maurice-Belay, Gouffran, Plasil, Planus et Trémoulinas étaient relégués sur le banc !

Paris tombe sur un mur

Les Parisiens ont rapidement pris le contrôle du ballon et du jeu, face à des Girondins regroupés en défense et très compacts. Pastore trouvait le premier une faille et chauffait les gants de Carrasso d'une frappe lourde (18e). Mais alors que les Bordelais étaient réduits à la portion congrue offensivement, le PSG s'entêtait à vouloir passer dans l'axe, manquait de mouvement, de profondeur, et a eu du mal à emballer la rencontre, ne parvenant pas à changer de rythme. Dans ces conditions, Carrasso passait une première mi-temps relativement tranquille.

Bordeaux ne faiblit pas

Après la pause, même scénario. Ibra envoyait certes un missile à 126 kms/h (!) juste à côté sur coup franc (53e). Mais les Girondins tenaient bon et gardaient mieux le ballon, parvenant à s'approcher un peu plus de la surface adverse. Malgré cela, les espaces ne s'ouvraient pas pour Paris qui ne parvenait toujours pas à créer le décalage ni à varier ses offensives, s'obstinant encore et toujours à vouloir passer dans l'axe.

Plus les minutes s'égrenaient et plus les Girondins flairaient le bon coup. Mais ils ne parvenaient pas à inquiéter Sirigu... Moins en vue depuis le début de la seconde mi-temps, Ibra manquait le cadre de peu sur corner (73e). Le public commençait à s'inquiéter. A juste titre, puisque le PSG qui a encore rendu une copie médiocre, n'a jamais trouvé la solution et court toujours après sa première victoire…

La note du match : 4,5/10

Un match décevant dans l'ensemble, avec peu d'occasions et de spectacle de part et d'autre. Si les Girondins avaient sciemment opté pour une tactique ultra défensive, les Parisiens ont encore déçu dans le jeu ce qui a eu pour effet d'offrir une partie cadenassée.

Les NOTES des joueurs :

Maxifoot a décerné une note (sur 10) commentée à chaque joueur.

Paris :

Salvatore Sirigu (5) : au chômage technique en première mi-temps, il n'a quasi rien eu à faire en seconde. Difficile de le juger dans ces conditions.

Christophe Jallet (5) : peu sollicité défensivement, il est un peu monté dans son couloir en seconde période.

Alex (6) : un match solide, avec plusieurs interventions importantes. Il a gagné la plupart de ses duels.

Mamadou Sakho (6) : il a joué les gros bras dans les duels en première mi-temps, notamment face à Diabaté à qui il a ouvert l'arcade.

Maxwell (3,5) : campé en défense où il n'a pourtant pas eu grand chose à faire, il n'a jamais pris la peine de déborder dans son couloir. Remplacé à la 69e par Sylvain Armand (non noté).

Thiago Motta (4,5) : de nombreux ballons grattés dans les pieds girondins en première mi-temps mais il a aussi manqué trop de passes faciles pour une prestation d'ensemble décevante.

Adrien Rabiot (4) : à 17 ans et pour sa première apparition en L1, difficile d'attendre de lui des miracles. Il a toutefois réussi quelques accélérations intéressantes, mais les passes qui ont suivi ont été manquées. Il a disparu en seconde mi-temps. Remplacé à la 61e par Jérémy Ménez (6) qui a apporté du dynamisme, des dribbles et tenté de trouver les bons espaces. Trop frileux tactiquement, Carlo Ancelotti aurait sans doute du le lancer plus tôt, voire dès le coup d'envoi…

Blaise Matuidi (5) : il s'est bien déplacé dans l'entrejeu pour récupérer le ballon mais s'est trop peu projeté vers l'avant pour trouver ses attaquants. Remplacé à la 81e par Marco Verratti (non noté).

Nenê (5) : l'un des rares Parisiens à tenter de percuter en première mi-temps, mais il s'est cassé les dents sur la défense adverse.

Javier Pastore (4) : une entame de match encourageante, mais il a ensuite disparu de la circulation. Il n'a pas réussi à accélérer le jeu ni à servir Ibra et il a perdu beaucoup de ballons.

Zlatan Ibrahimovic (6) : affûté techniquement, il s'est beaucoup déplacé et a délivré de très bonnes passes en première mi-temps. Beaucoup moins mobile, il a un peu disparu après la pause et a semblé s'agacer, rarement trouvé par ses partenaires. Il a toutefois été le meilleur joueur offensif du PSG sur l'ensemble du match.

Bordeaux :

L'homme du match : Mariano (7)

Il a très bien tenu son couloir défensivement. Propre dans ses interventions, il a aussi joué vers l'avant dès qu'il a pu avec plusieurs montées intéressantes dans son couloir.

Cédric Carrasso (6) : deux parades en première mi-temps, peu de travail en seconde. Il a sans doute dû respirer après avoir vu le coup franc d'Ibra passer du bon côté du poteau...

Mariano (7) : voir ci-dessus

Henrique (6) : très rugueux sur les chevilles d'Ibra en début de match, il n'a fait aucun cadeau au Suédois. Des fautes parfois inutiles mais une présence de tous les instants.

Lamine Sané (6) : au diapason de ses coéquipiers de la défense centrale, il n'a rien laissé passer.

Mickaël Ciani (6,5) : Pour son dernier match avec Bordeaux (selon toute vraisemblance), Mickaël Ciani a fait honneur à son maillot. Solide et appliqué, il a été bon dans les duels et a soigné sa relance.

Florian Marange (5) : sans doute le moins inspiré des défenseurs. Il n'a pas été très sollicité, sachant que les Parisiens se sont entêtés dans l'axe. Il a peu apporté offensivement.

Landry Nguemo (5) : une bonne présence devant la défense pour presser le porteur, mais un apport offensif limité.

Ludovic Obraniak (5,5) : un repli exemplaire, quelques passes lumineuses, mais comme ses coéquipiers, il a rarement pu approcher de Sirigu. Remplacé à la 77e par Jaroslav Plasil (non noté).

Henri Saivet (4,5) : Il a participé au travail défensif de son équipe mais a très peu apporté offensivement. Remplacé à la 77e par Grégory Sertic (non noté).

Jussiê (4,5) : il a énormément couru mais pour un résultat relativement faible offensivement. Remplacé à la 87e par Nicolas Maurice-Belay (non noté).

Cheick Diabate (6) : il a été très combattif, il a pesé grâce à son gabarit, il a aussi pris des coups. Malgré une arcade ouverte par Sakho, il n'a eu de cesse de se battre, tant en attaque qu'en défense.

Et pour vous, quels ont été les trois MEILLEURS joueurs et les trois plus MAUVAIS de Paris et/ou de Bordeaux ? Réagissez dans la rubrique "commentaires" ci-dessous !

>> Retrouvez sur Maxifoot tous les résultats et le classement de Ligue 1 en cliquant ici.


Ligue 1 / 3e journée
Paris Saint-Germain – FC Girondins de Bordeaux : 0-0 (0-0)
Stade : Parc des Princes
Arbitre : Antony Gautier
But : -
Avertissements : Matuidi (36e) pour le PSG

Paris : Sirigu - Jallet, Alex, Sakho, Maxwell (Armand, 69e) – Rabiot (Ménez, 61e), Motta, Matuidi (Verratti, 81e) - Nenê, Pastore - Ibrahimovic. Entraîneur : Carlo Ancelotti.

Bordeaux : Carrasso - Mariano, L. Sané, Henrique, Ciani, Marange – Obraniak (Plasil, 77e), Nguemo, Saivet (Sertic, 77e) - Diabate, Jussiê (Maurice-Belay, 87e). Entraîneur : Francis Gillot.



Taille du texte: Email Imprimer Partager:




Publiez un commentaire avec votre compte Facebook, Yahoo, Hotmail ou AOL   AIDE
Pour signaler un abus, contactez
Ajouter un commentaire ... Les insultes sont passibles d'une amende de 12.000€ et jusqu'à 45.000€ pour les injures racistes, homophobe, handiphobe ou sexiste. N'oubliez pas que vos messages ici sont publics et qu'en cas de plainte votre identité réelle peut être révélée à la justice.



 
 

Liens FRANCE - Ligue 1


Ligue 1 - les fiches CLUB

Sondage Maxifoot
Trouvez-vous normal que le Français Aymeric Laporte (26 ans) accepte finalement de défendre les couleurs de l'Espagne ?

OUI
NON
Voter

Voir les resultats - Voir les sondages précédents

Actu et transferts 24h/24

Les + populaires du moment


Ça a fait le buzz depuis 7 jours


 A SUIVRE
TOP 15
PEPITES
jeunes de Ligue 1
Votre Equipe type
2020
par les lecteurs
de Maxifoot
Classements des
BUTEURS

en EUROPE
Indice MF :

l'état de
FORME
des clubs en europe
Les FRANCAIS à

l'ETRANGER
Qui joue ?
Qui marque ?
TWITTER
 Classement
 des clubs

Européens, L1, L2


MASQUER LA PUB