Les cookies nous permettent de personnaliser le contenu et les annonces, d'offrir des fonctionnalités relatives aux médias sociaux et d'analyser notre trafic. Nous partageons également des informations sur l'utilisation de notre site avec nos partenaires de médias sociaux, de publicité et d'analyse.
En savoir plus OK
OM : "Ombre Magique"
Par Christophe Andreeff - Actu Ligue 1, Mise en ligne: le 20/11/2003 à 00h18
Taille du texte: Email Imprimer Partager:

Les supporters Phocéens peuvent continuer de se réjouir. L'OM se porte au mieux et a engrangé sa quatrième victoire en cinq rencontres. Marseille redevient vraiment magique. Retour sur l'essentiel de la rencontre contre Ajaccio (0-1) avec Maxifoot !

Les enjeux de la rencontre

Si le Vélodrome a laissé une nouvelle fois les honneurs du son de la victoire à nos rugbymen et que les athlètes français continuent de briller, les regards des Phocéens se tournent en ce dimanche vers Ajaccio. L'OM tentera de s'imposer pour s'emparer de la tête du championnat et creuser un premier écart majeur sur Lyon, Auxerre ou encore le PSG. Alain perrin a confiance en ses hommes, surtout après leur qualification pour la Ligue des Champions. Il n'est pas étonnant de retrouver en attaque des pièces maîtresses du calibre de Marlet, fraîchement arrivé, de Fernandao, toujours très consistant et tributaire des coups francs, de Vachousek qui gagne en intensité ou encore de Van Buyten, toujours maître de sa défense, le tout orchestré par le capitaine Celestini qui continuera à motiver Meriem au sein de son nouveau groupe. Perrin a du choix et des réserves et il n'hésite pas à le démontrer.

Du coté de leurs adversaires, il faudra se méfier plus particulièrement de la vivacité de Régragui, de la hargne de Trévisan dans les buts, du duo Diomède-Bagayoko, cherchant tous les deux à donner un nouveau souffle à leur carrière et des autres valeurs montantes du club qui vient pourtant de concéder une défaite à domicile contre Nantes (0-1) et l'OM part logiquement favori de cette rencontre. 

L'essentiel de la rencontre

L'entame de la rencontre ne se présente pas sous les meilleurs auspices, puisque malgré une plus importante technicité dans les gestes et la conduite du ballon, l'OM semble se confondre dans une partie d'échecs qui tarde à trouver son rythme. Il faut attendre la demi-heure de jeu pour qu'enfin Marlet se présente seul devant Trévisan. Il  tente de tromper le gardien, mais sa petite frappe vient rebondir sur le poteau droit. Entre temps, Collin a eu le temps de se replacer en défense et peut écarter le danger.

Marlet s'imprègne de l'esprit OM

Les Corses se sentent menacés et tentent d'imprégner un nouveau souffle à ce dernier quart d'heure et malmènent sérieusement la défense phocéenne. Diomède et Bagayoko s'entendent parfaitement et ce dernier profite d'un centre aérien de Diomède pour tenter sa chance. Marseille souffre et n'a pas encore trouvé la solution.

Runje sous le feu de Danjou

Ajaccio devant son public lâche la vapeur et tente de poursuivre sa stratégie d'étouffement. Runje se voit d'ailleurs obligé de laisser parler son instinct pour repousser une tête plongeante de Danjou (52'). Ajaccio finit par s'essouffler et perd ensuite une partie de ce qui lui valait de surprendre l'OM : de l'impact !

Meriem sans y croire 

Dans ces conditions, l'OM crée la surprise et ouvre le score, lorsque Meriem frappe de loin. Le ballon rebondit devant Trévisan qui n'a pas réussi à conserver sa marque (0-1, Meriem, 65'). C'est le premier but sous ses nouvelles couleurs (0-1, Meriem, 65'). Il reste dès lors une demi-heure à jouer et Ajaccio ne se procure que très peu d'occasions. On retiendra les rentrées surprenantes de Ecker, Sytchev et Drogba. Étonnantes, non au vu des qualités de chacun, mais surtout que laisser rentrer des joueurs à vocation offensive peut s'avérer néfaste au niveau du collectif. Mais l'OM est en confiance et très fort.

Malgré tout, Marseille remporte cette nouvelle victoire de la saison à l'extérieur et se porte en tête du classement. Puisque Monaco a battu Metz, les deux équipes se retrouvent co-leader avec 12 points. le championnat semble lancé !!!


Fiche technique :

Ajaccio 0-1 Marseille
Stade François Coty, Spectateurs: 10 000 environ
Arbitre : M. Garibian
But : Marseille : Meriem (65')
Avertissements : Bagayoko (20'), Collin (32'), Grégoire (84') contre Vachousek (27'), Celestini (92')

Les équipes :

Ajaccio : Trévisan, Grégoire (cap), Seck, Danjou, Collin, Regragui, Terrier (Destruhaut , 90'), Robin (Lacombe, 77'), Bonnal, Bagayoko, Diomède (Connen, 72')

Marseille : Runje, Beye, Van Buyten, Meïté, Laurenti (Ecker, 70'), Meriem (Sytchev, 75'), Hemdani, Celestini (cap), Vachousek, Fernandao (Drogba, 70'), Marlet



Taille du texte: Email Imprimer Partager:




Publiez un commentaire avec votre compte Facebook, Yahoo, Hotmail ou AOL   AIDE
Pour signaler un abus, contactez
Ajouter un commentaire ... Les insultes sont passibles d'une amende de 12.000€ et jusqu'à 45.000€ pour les injures racistes, homophobe, handiphobe ou sexiste. N'oubliez pas que vos messages ici sont publics et qu'en cas de plainte votre identité réelle peut être révélée à la justice.



 
 

Liens FRANCE - Ligue 1


Ligue 1 - les fiches CLUB

Sondage Maxifoot
Qui doit gagner le trophée UNFP du meilleur espoir de la saison Ligue 1 ?

Eduardo Camavinga (Rennes)
Sofiane Diop (Monaco)
Aurélien Tchouaméni (Monaco)
Amine Gouiri (Nice)
Maxence Caqueret (Lyon)
Voter

Voir les resultats - Voir les sondages précédents

Actu et transferts 24h/24

Les + populaires du moment


Ça a fait le buzz depuis 7 jours


 A SUIVRE
TOP 15
PEPITES
jeunes de Ligue 1
Votre Equipe type
2020
par les lecteurs
de Maxifoot
Classements des
BUTEURS

en EUROPE
Indice MF :

l'état de
FORME
des clubs en europe
Les FRANCAIS à

l'ETRANGER
Qui joue ?
Qui marque ?
TWITTER
 Classement
 des clubs

Européens, L1, L2


MASQUER LA PUB