Les cookies nous permettent de personnaliser le contenu et les annonces, d'offrir des fonctionnalités relatives aux médias sociaux et d'analyser notre trafic. Nous partageons également des informations sur l'utilisation de notre site avec nos partenaires de médias sociaux, de publicité et d'analyse.
En savoir plus OK
Rothen, le paria de Paris
Par Pierre-Damien Lacourte - Actu Ligue 1, Mise en ligne: le 07/09/2010 à 12h04
Taille du texte: Email Imprimer Partager:

Resté au Paris Saint-Germain contre la volonté de ses dirigeants, Jérôme Rothen est aujourd'hui cantonné à la réserve du club de la capitale. Humilié par le traitement que lui impose Antoine Kombouaré, le milieu de terrain estime payer encore les pots cassés de ses déclarations passées à l'égard du staff technique parisien.

Rothen, le paria de Paris
Jérôme Rothen voit son avenir s'obscurcir de plus en plus.

Le Paris Saint-Germain voulait s'en débarrasser cet été. Mais une semaine après la clôture du mercato estival, Jérôme Rothen est toujours là. Et même s'il n'encombre pas le groupe professionnel puisqu'il s'entraîne exclusivement avec la réserve, son imposant salaire, de l'ordre de 180.000 euros brut mensuels, continue de plomber les finances du club de la capitale.

Plutôt que de l'inclure à son groupe, puisqu'il fait bel et bien encore partie de l'effectif, Antoine Kombouaré a choisi de se priver volontairement des services de l'ancien Monégasque. Humiliant pour celui qui avait fait le choix de rejoindre le PSG, son club de coeur, en 2004 alors que des écuries comme Chelsea et la Juventus Turin frappaient à sa porte.

«Je suis triste. (...) Je pensais que j'allais réintégrer le groupe pro. (...) Je voulais juste qu'on me laisse au moins m'entraîner avec eux, confie l'ex-Troyen au quotidien Le Parisien ce mardi. Même si je ne jouais aucun match, j'aurais pu apporter mon expérience. Je ne comprends pas cette décision, surtout vu mon salaire. Je me sens humilié. J'aurais aimé un peu plus de respect.»

«La plus belle m… du groupe»

Rothen ne paie pas seulement aujourd'hui ses dernières saisons moyennes, que ce soit à Paris ou à l'étranger (Glasgow Rangers, Ankaragücü). Le milieu de terrain estime que ses déclarations hostiles à l'égard des dirigeants parisiens, Alain Roche en particulier, il y a un peu plus d'un an continuent de jouer en sa défaveur. «Je ne peux pas être passé en un an du statut de cadre à celui de la plus belle m... du groupe. J'ai payé pour cela, j'ai été mis à pied», lâche l'homme aux 13 sélections en équipe de France.

Le paria du PSG espère maintenant rapidement trouver un nouveau défi. Mais pour cela, Rothen devra consentir à d'importants sacrifices financiers. Et le club de la capitale accepter probablement de faire une croix sur une indemnité de transfert. Quoi qu'il en soit, l'ancien Monégasque veut désormais échapper à son triste sort : «Je ne peux pas finir comme ça.» A 32 ans, le temps presse désormais.



Taille du texte: Email Imprimer Partager:




Publiez un commentaire avec votre compte Facebook, Yahoo, Hotmail ou AOL   AIDE
Pour signaler un abus, contactez
Ajouter un commentaire ... Les insultes sont passibles d'une amende de 12.000€ et jusqu'à 45.000€ pour les injures racistes, homophobe, handiphobe ou sexiste. N'oubliez pas que vos messages ici sont publics et qu'en cas de plainte votre identité réelle peut être révélée à la justice.



 
 

Liens FRANCE - Ligue 1


Ligue 1 - les fiches CLUB

Sondage Maxifoot
Qui doit gagner le trophée UNFP du meilleur espoir de la saison Ligue 1 ?

Eduardo Camavinga (Rennes)
Sofiane Diop (Monaco)
Aurélien Tchouaméni (Monaco)
Amine Gouiri (Nice)
Maxence Caqueret (Lyon)
Voter

Voir les resultats - Voir les sondages précédents

Actu et transferts 24h/24

Les + populaires du moment


Ça a fait le buzz depuis 7 jours


 A SUIVRE
TOP 15
PEPITES
jeunes de Ligue 1
Votre Equipe type
2020
par les lecteurs
de Maxifoot
Classements des
BUTEURS

en EUROPE
Indice MF :

l'état de
FORME
des clubs en europe
Les FRANCAIS à

l'ETRANGER
Qui joue ?
Qui marque ?
TWITTER
 Classement
 des clubs

Européens, L1, L2


MASQUER LA PUB