Les cookies nous permettent de personnaliser le contenu et les annonces, d'offrir des fonctionnalités relatives aux médias sociaux et d'analyser notre trafic. Nous partageons également des informations sur l'utilisation de notre site avec nos partenaires de médias sociaux, de publicité et d'analyse.
En savoir plus OK
L'Equipe type de L1 - 32e journée
Par Marc Lepannetier - L'equipe Type De L1, Mise en ligne: le 15/04/2007 à 23h59
Taille du texte: Email Imprimer Partager:

Toulouse part à l'offensive dans une journée parée de résultats nuls et vierges. Seuls Lille et Nice ont également inscrit deux buts... Des joueurs de ces clubs se sont illustrés et sont présents, entre autres, dans notre trente-deuxième équipe type du championnat. Retrouvez les meilleurs joueurs de cette journée avec Maxifoot !

Comme lors des saisons passées, après chaque journée de championnat, Maxifoot compose son équipe type. Le meilleur "onze" et désormais sept remplaçants sont choisis selon leurs performances. Un joueur présent dans l'équipe type reçoit trois points, celui qui est sur le banc un point. Un classement est effectué, individuel et par club.

Cette trente-deuxième journée a vu Lyon s'imposer face à Sedan. Toulouse, vainqueur d'Auxerre, a pris la deuxième place à Lens, auteur d'un nul à Nantes. Lille est l'autre grand gagnant de la journée en l'emportant aux dépens de Sochaux. Dans le bas du classement, la victoire de Nice sur St-Etienne est un résultat presque décisif pour les Aiglons. Tous les autres matches, Bordeaux-PSG, Le Mans-Rennes, Lorient-Monaco, Valenciennes-Marseille et Troyes-Nancy se sont soldés par des faméliques 0 à 0... Au regard de ces résultats, voici "L'équipe type" réalisée par Maxifoot pour la trente-deuxième journée de L1.

Équipe type de la trente-deuxième journée :

Remplaçants

12. Youssouf Mulumbu (Paris-SG)
13. Henrique (Bordeaux)
14. Landry N'Guémo (Nancy)
15. Dimitri Payet (Nantes)
16. Hatem Ben Arfa (Lyon)
17. Mamadou Niang (Marseille)
18. Nicolas Douchez (Toulouse)

En détails...

Rodolphe Roche (27 ans, Le Mans)

Si le remplaçant de Pelé n'avait pas été forcément rassurant lors des matches précédents, en revanche, face aux Rennais, les Manceaux lui doivent leur invincibilité du jour. Ainsi, par deux fois, il est idéalement sorti au-devant de Briand pour l'obliger à trop croiser puis à échouer sur lui lors de ses frappes. Entretemps, il s'était également illustré en détournant des poings deux tentatives de Didot. Le sans-faute brillamment réalisé en première période, il a eu un minimum de présence à effectuer en seconde. Au final, avec ce match nul, lui et les Manceaux ont vraisemblablement obtenu le point du maintien.

Stéphane Mbia (20 ans, Rennes)

Positionné en défenseur latéral, il a d'abord joué sur son impact physique pour boucler son couloir. Recentré dans l'axe après la blessure de Borne, il s'est encore montré à son avantage grâce à son jeu de tête et ses belles anticipations. Auteur d'un superbe retour pour dégager devant sa ligne un centre de Grafite, il a perpétué l'envie et la robustesse défensive des Bretons sur cette saison. Après trois matches d'affilée sans prendre un but, elle est, de loin et seulement à une unité de Lyon, la deuxième meilleure défense de la L1 !

Adama Coulibaly (26 ans, Lens)

Au sein d'un Lens essoufflé, il s'est distingué par ses nombreuses courses et ses oppositions sur les centres nantais. Royal dans les airs, il a assuré un maximum pour un mini-match de son équipe. Seule petite ombre éclairée par ce nul des Sang et Or après trois défaites consécutives, ils n'ont pas pris de but. Mais en attendant, Toulouse est passé devant…

Efstathios Tavlaridis (27 ans, Lille)

Taillé pour contrer la stature de Dagano, il a remporté un très grand nombre de leurs duels. Concentré, il n'a pas lâché son marquage. Appliqué, il a relancé proprement. Après un temporel passage à vide, les Lillois ont enfin renoué avec la victoire face à Sochaux, sans un but encaissé qui plus est. Replacés vers le haut du classement, ils n'ont légitimement pas renié à atteindre leur plus haute ambition terminale.

Florent Balmont (27 ans, Nice)

«Activateur» essentiel des éléments du jeu de Nice, il s'est multiplié pour générer l'électrochoc final de la victoire. A la récupération comme à la relance, il a d'abord tenté d'accélérer les contre-attaques niçoises. Menés, il s'est alors avancé pour délivrer les siens à l'aide d'une admirable balle lobée pour la tête gagnante de Bellion. Sa hargne et son talent avaient enfin réussi à réunir les forces du Gym pour venir à bout des Verts.

Jérémy Clément (22 ans, Paris-SG)

C'est comme s'il avait toujours fait partie de la famille ! Sa venue à Paris, tant souhaitée par Le Guen, et son apport, momentanément contrarié par une blessure, ont fait un bien fou au collectif. Son jeu sobre, empli d'une redoutable efficacité, a stabilisé le milieu parisien. En bon élève, il applique à la règle les commandes de son «parrain» . Contre Bordeaux, il a encore joué sans fausse note pour mettre sous l'éteignoir la majorité des approches bordelaises. Avec lui, entre autres, le PSG ressemble enfin à une équipe.

Laurent Batlles (31 ans, Toulouse)

Titularisé à la place de Paulo Cesar, endeuillé, il a tenu à honorer sa désormais rare présence d'un match réussi. Sa première passe en profondeur, cafouillée par Kaboul, a profité à Emana pour l'ouverture du score. Appliqué et motivé, il a précisément joué de l'avant pour se signaler ensuite par deux sauvetages défensifs sur sa ligne, ou presque. A l'image de son équipe, il a allié talent et abnégation pour obtenir une victoire méritée aux dépens d'Auxerre et qui fait de Toulouse un deuxième au classement.

David Bellion (24 ans, Nice)

Ses nombreux appels et son envie ont été vains en première période avant que son abnégation renouvelée lors de la seconde lui permette de faire gagner les Aiglons. D'un doublé, il a signé une victoire sûrement décisive pour le maintien du Gym : d'une reprise de la tête, croisée et déposée au pied du poteau gauche de Janot, suite à une balle en cloche de Balmont (70e) ; puis à l'aide d'un penalty, généreusement accordé, qu'il a transformé sans coup férir à la grande désapprobation des Verts. Les Niçois, eux, grâce à l'exploit numérique de Bellion en cette journée de disette offensive, prennent une sensible distance sur la zone rouge.

Achille Emana (24 ans, Toulouse)

Il se découvre meneur de jeu et de plus en plus buteur, déjà 7 réalisations cette saison, pour le grand bonheur des siens. Il a rapidement inscrit le premier but après avoir bénéficié d'une ouverture de Batlles et d'une mauvaise interception de Kaboul pour venir tromper Sorin d'un tir croisé du droit (7e). En confiance, sa puissance de frappe et son physique à l'avenant font régulièrement des différences et c'est alors toute l'équipe qui profite de son influence. On ne sait si cette inédite deuxième place occupée était prédictive… En tout cas, sans grande prédiction, l'horoscope de printemps des Toulousains s'annonce d'ores et déjà plus souriant que tous ses autres concurrents…

Johan Elmander (25 ans, Toulouse)

Il affiche une aisance et une audace qui laissent de plus en plus pantois ses supposés adversaires. En témoigne son incroyable slalom au coeur de la surface auxerroise où le fair-play de ses hôtes a été mystifié par l'intelligence de sa technique en mouvement. Au final de son solo en acte majeur c'est Mansaré qui s'est régalé de cette offrande pour inscrire le but du 2-0. Avec la classe du géant suédois, Toulouse tutoie désormais les cimes de la L1. Grâce à lui, la voie est souvent tracée, il ne reste plus que six matches pour atteindre le sommet rêvé.

Kevin Mirallas (19 ans, Lille)

Il a avantageusement remplacé Odemwingie, buteur aux abonnés absents et logiquement resté sur le banc. Plus insouciant et plein d'allant, il a fait montre de sa vivacité, de son activité et de la qualité de ses appels pour inquiéter régulièrement la défense sochalienne. Il a été récompensé de ses efforts après un relais aérien de Bodmer qu'il a conclu d'une puissante et victorieuse frappe du gauche (66e). Son premier but de la saison est venu confirmer une victoire lilloise qui les fuyait depuis six semaines…

Classements :

Un joueur présent dans l'équipe type reçoit trois points, celui qui est sur le banc un point. Un classement est effectué, individuel et par club. Lors de chaque journée, les clubs victorieux sont, avant tout, récompensés et le joueur est sélectionné grâce à sa performance et son apport décisif dans le match de son équipe. Le classement du club en découle logiquement.

Par joueurs

Le Toulousain Elmander rejoint Cris (Lyon) et Touré (Monaco) à la deuxième place alors que le Marseillais Niang est désormais cinquième avec Janot (St-Etienne).

1. Juninho (Lyon) 19pts
2. Cris (Lyon), Touré (Monaco), Elmander (Toulouse) 18pts
5. Niang (Marseille), Janot (St-Etienne) 17pts
7. Ziani (Sochaux), Savidan (Valenciennes) 16pts
9. Squillaci (Lyon) 15pts
10. Piquionne (Monaco) 14pts
11. Basa (Le Mans), Feindouno (St-Etienne) 13pts
13. Aruna, Coulibaly, Hilton (Lens), Bodmer (Lille), Gignac (Lorient), Malouda (Lyon), Armand (Paris-SG), Didot, Mensah (Rennes) 12pts
22. Micoud (Bordeaux), Tiago (Lyon), Puygrenier (Nancy), Douchez, Emana (Toulouse) 11pts
27. Romaric (Le Mans), Ré. Riou (Lorient), Ribéry (Marseille), Melchiot (Rennes), Belhadj (Sedan), Richert (Sochaux) 10pts
33. Jelen (Auxerre), K. Keita (Lille), Perez (Monaco), Chrétien (Nancy), Gomis (St-Etienne) 9pts
38. Pelé (Le Mans), Carrière (Lens), Schmitz (Lille), Le Pen (Lorient), Arribagé (Toulouse), Carrasso (Marseille) 8pts
44. Kaboul (Auxerre), Faubert, Mavuba, Wendel (Bordeaux), Is. Bangoura (Le Mans), Se. Keita (Lens), Tafforeau (Lille), Civelli (Marseille), Br. Cheyrou (Rennes), N'Daw (Sochaux), Flachez (Valenciennes) 7pts etc…

Par clubs

Toulouse fait un bond jusqu'à la troisième place ! Sedan et Troyes, les deux derniers, sont de plus en plus décrochés. Entre parenthèses les points marqués lors de cette journée.

1. Lyon (1) 113pts
2. St-Etienne 83pts
3. Toulouse (10) 81pts
4. Rennes (3) 78pts
5. Marseille (1) 74pts
6. Lens (3), Lille (6) 73pts
8. Bordeaux (1) 70pts
9. Monaco 68pts
10. Sochaux 66pts
11. Lorient 60pts
12. Le Mans (3) 59pts
13. Valenciennes 54pts
14. Paris-SG (4) 49pts
15. Nancy (1) 47pts
16. Auxerre 43pts
17. Nantes (1), Nice (6) 42pts
19. Sedan, Troyes 33pts

C'était l'équipe type de la trente-deuxième journée de Ligue 1. Vous retrouverez jeudi les meilleurs joueurs de la trentième journée avec tous les classements suite aux deux matches reportés, Lyon-Rennes et Bordeaux-Nancy, qui seront joués mercredi !



Taille du texte: Email Imprimer Partager:




Publiez un commentaire avec votre compte Facebook, Yahoo, Hotmail ou AOL   AIDE
Pour signaler un abus, contactez
Ajouter un commentaire ... Les insultes sont passibles d'une amende de 12.000€ et jusqu'à 45.000€ pour les injures racistes, homophobe, handiphobe ou sexiste. N'oubliez pas que vos messages ici sont publics et qu'en cas de plainte votre identité réelle peut être révélée à la justice.



 
 

Liens FRANCE - Ligue 1


Ligue 1 - les fiches CLUB

Sondage Maxifoot
Trouvez-vous normal que le Français Aymeric Laporte (26 ans) accepte finalement de défendre les couleurs de l'Espagne ?

OUI
NON
Voter

Voir les resultats - Voir les sondages précédents

Actu et transferts 24h/24

Les + populaires du moment


Ça a fait le buzz depuis 7 jours


 A SUIVRE
TOP 15
PEPITES
jeunes de Ligue 1
Votre Equipe type
2020
par les lecteurs
de Maxifoot
Classements des
BUTEURS

en EUROPE
Indice MF :

l'état de
FORME
des clubs en europe
Les FRANCAIS à

l'ETRANGER
Qui joue ?
Qui marque ?
TWITTER
 Classement
 des clubs

Européens, L1, L2


MASQUER LA PUB