Les cookies nous permettent de personnaliser le contenu et les annonces, d'offrir des fonctionnalités relatives aux médias sociaux et d'analyser notre trafic. Nous partageons également des informations sur l'utilisation de notre site avec nos partenaires de médias sociaux, de publicité et d'analyse.
En savoir plus OK
L'Equipe type de L1 - 28e journée
Par Marc Lepannetier - L'equipe Type De L1, Mise en ligne: le 12/03/2007 à 00h34
Taille du texte: Email Imprimer Partager:

L'Auxerrois Kaboul rend maboul le PSG, Micoud s'illustre pour Bordeaux et Faé fait gagner Nantes ! Ces joueurs se sont illustrés et sont présents, entre autres, dans notre vingt-huitième équipe type du championnat. Retrouvez les meilleurs joueurs de cette journée avec Maxifoot !

Comme lors des saisons passées, après chaque journée de championnat, Maxifoot compose son équipe type. Le meilleur "onze" et désormais sept remplaçants sont choisis selon leurs performances. Un joueur présent dans l'équipe type reçoit trois points, celui qui est sur le banc un point. Un classement est effectué, individuel et par club.

Cette vingt-huitième journée a vu Lyon être tenu en échec par Marseille. Lens, en partageant les points avec Sedan, n'a pas profité des nuls concédés par Lille et Toulouse, à Lorient et face à Monaco. Des scores qui profitent à Bordeaux, vainqueur de Sochaux. Le Mans a battu St-Etienne. Dans la lutte pour la relégation, Paris est au bord du gouffre après sa défaite au Parc devant Auxerre. Nice a été freiné par Rennes alors que Valenciennes s'est imposé à Troyes et que Nantes s'est défait de Nancy. Au regard de ces résultats, voici "L'équipe type" réalisée par Maxifoot pour la vingt-huitième journée de L1.

Équipe type de la vingt-huitième journée :

Remplaçants

12. Bolivar (Monaco)
13. Bacary Sagna (Auxerre)
14. Stéphane Mbia (Rennes)
15. Seydou Keita (Lens)
16. Kanga Akalé (Auxerre)
17. Grégory Pujol (Sedan)
18. Grégory Coupet (Lyon)

En détails...

Cédric Carrasso (25 ans, Marseille)

Il a rivalisé d'arrêts décisifs avec son vis à vis Coupet pour l'emporter symboliquement grâce à deux face à face gagnants aux dépens de Baros dans les ultimes secondes du match. Auparavant, il avait repoussé, entre autres, une tentative de Tiago et deux coups francs de Juninho. A l'image de ses coéquipiers, il n'a rien lâché. Au décompte final, ce point grappillé pourrait être, qui sait, un bien on ne peut plus précieux.

François Clerc (23 ans, Lyon)

D'entrée de jeu, il a donné à Lyon un visage très offensif. Il a multiplié les montées, les centres et il s'est même essayé à une frappe arrêtée par Carrasso. Il a contenu Niang sans difficulté en première période et, sur la lancée de la seconde, il a offert une balle de but malheureusement gâchée par Wiltord. Malgré ses efforts défensifs, le recentrage de Niang a fini par atténuer son match plein. Reste qu'il aura été le Lyonnais le plus inspiré de la soirée.

Younes Kaboul (21 ans, Auxerre)

Le temps qu'il trouve ses marques, après avoir perdu Grichting à ses côtés, il a posé sa griffe puis sa stature sur le match. Pour preuve, sa frappe victorieuse puissamment croisée suite à un corner cafouillé par la défense du PSG (41e). Une ouverture du score qu'il s'est ensuite efforcé de garder sans frémir en repoussant de la tête les nombreux centres imprécis des Parisiens. Il s'est même permis une remontée de balle rageuse comme pour faire l'éloge de la faiblesse et de l'impuissance de ses adversaires. Avec ces trois points, l'AJA n'est plus très loin de son fameux maintien.

Jean-Jacques Pierre (26 ans, Nantes)

Il se montre de plus en plus solide dans ses interventions et rassurant dans son placement. C'est le masque haut qu'il a fait face aux velléités adverses en s'illustrant principalement de par son jeu de tête. La charnière qu'il forme avec Cetto s'avère de plus en plus complémentaire. Avec elle et grâce à cette cruciale victoire, les Canaris sont désormais prêts à rester serein pour s'engager sans peur dans la dernière ligne droite vers le maintien.

Marko Basa (24 ans, Le Mans)

Sa sûreté dans son placement et dans ses relances ont encore été mises en évidence. Il a gagné une grande majorité de ses duels face à Gomis et c'est toute la défense mancelle qui en a été rassurée. Avec cette victoire accrochée, les Sarthois retrouvent la première moitié du classement et se prennent à songer à plus... En attendant, avec seulement huit défaites, son capitaine confirme au fil des matches qu'il n'est évidemment pas étranger à ce que son équipe soit l'une des plus difficiles à battre.

Jérémy Mathieu (23 ans, Toulouse)

Toujours aussi vigile pour créer le danger offensivement de par ses montées et sa belle entente avec Mansaré, il n'a guère été mis en faute défensivement. Mieux même, il s'est octroyé le luxe d'ouvrir la marque d'un magnifique coup franc enroulé au-dessus du mur de Roma (26e). S'il n'a pas suffi pour l'emporter, avec ce cinquième match d'affilée sans défaite, le TFC a confirmé qu'il est une valeur sûre pour un accessit européen.

Mathieu Coutadeur (20 ans, Le Mans)

Le successeur de Hautcoeur ne lui a fait aucune fleur pour son retour avec les Verts. Pire, il s'est offert son premier but en L1 suite à une reprise en demi-volée des vingt mètres qui est venue se ficher dans le coin gauche des buts de Janot (43e). Une première surprise qu'il a embellie par un match personnellement fertile. Le bouquet symbolique de cette soirée est donc revenu au jeune Manceau. Avec lui, les Sarthois retrouvent le parfum de la première partie de tableau.

Emerse Faé (23 ans, Nantes)

Après ses dires et «le point du désespoir» glané face à Auxerre lors du dernier match à domicile, il a mis un point d'honneur à offrir les trois points de l'espoir à son équipe. Sa puissance, son envie et son culot, affichés tout au long de la rencontre, ont été récompensés par un but splendide et capital : une percée sur le flanc droit, suivie de deux crochets et d'une frappe enveloppée en destination de la lucarne de Grégorini (74e). «Si je vous dis que je voulais mettre le ballon où je le mets, je suis un menteur» , assure-t-il. En vérité, sa manifeste volonté, heureusement accomplie, n'a pas trahi son profond désir de sauver le FCNA de la relégation…

Johan Micoud (33 ans, Bordeaux)

A l'approche des derniers matches décisifs, ses versatiles performances sont peut-être de l'ordre du passé. Son expérience et sa technique l'autorisent en tout cas à se distinguer quand l'occasion lui est donnée. Comme sur ce coup franc idéalement transformé en une courbe vertigineuse vers la lucarne de Richert (45e). Un coup millimétré et fatal, juste avant le coup de sifflet final de la mi-temps. Au sein d'une équipe qui a joué en choeur, il a montré son envie de défendre son côté gauche et de bonifier son coup d'éclat. Avec cette victoire, Bordeaux a retrouvé son meneur et une place de prétendant à la plus grande cour européenne…

Jussiê (23 ans, Bordeaux)

Il est en passe de devenir le trublion qui fait gagner les Aquitains. Sa propension à jouer aux quatre coins du terrain, ses efforts défensifs et ses inspirations offensives ont apporté des solutions plus imprévisibles pour les Bordelais. Le trop plein académique de son équipe est ainsi renversé au gré de ses actions. Avec sa belle performance contre Sochaux, lui et les Girondins retrouvent les rives de leurs rêves européens. A dix journées de la fin, il est idéalement temps de les concrétiser.

Mamadou Niang (27 ans, Marseille)

Il s'est d'abord heurté à la volonté de Clerc tout au long de la première période sans jamais se résigner. En témoigne sa deuxième période où son premier appel inspiré suivi d'une frappe au-dessus ainsi que sa tête captée en deux temps par Coupet ont été les prémices de sa récompense. Repositionné dans l'axe, il a profité d'une remise talonnée de Cissé pour venir dribbler Coupet et marquer du gauche (87e). Il a même failli récidiver quelques secondes plus tard, en vain. Et s'il a tenté plusieurs fois sa chance, il a tout de même fini par faire revenir les Marseillais à la hauteur des Lyonnais lors d'un épilogue palpitant.

Classements :

Un joueur présent dans l'équipe type reçoit trois points, celui qui est sur le banc un point. Un classement est effectué, individuel et par club. Lors de chaque journée, les clubs victorieux sont, avant tout, récompensés et le joueur est sélectionné grâce à sa performance et son apport décisif dans le match de son équipe. Le classement du club en découle logiquement.

Par joueurs

Le Bordelais Micoud entre dans les vingt premiers et le Marseillais Niang le suit à un point.

1. Juninho (Lyon) 19pts
2. Cris (Lyon), Touré (Monaco) 18pts
4. Savidan (Valenciennes) 16pts
5. Ziani (Sochaux), Elmander (Toulouse) 15pts
7. Squillaci (Lyon), Piquionne (Monaco), Janot (St-Etienne) 14pts
10. Aruna, Hilton (Lens), Bodmer (Lille), Gignac (Lorient), Malouda (Lyon), Armand (Paris-SG), Didot (Rennes) 12pts
17. Micoud (Bordeaux), Tiago (Lyon), Puygrenier (Nancy) 11pts
20. Basa, Romaric (Le Mans), Ré. Riou (Lorient), Niang, Ribéry (Marseille), Melchiot (Rennes), Belhadj (Sedan), Richert (Sochaux), Douchez (Toulouse) 10pts
29. Jelen (Auxerre), Coulibaly (Lens), K. Keita (Lille), Chrétien (Nancy), Mensah (Rennes), Feindouno (St-Etienne) 9pts
35. Carrière (Lens), Schmitz (Lille), Le Pen (Lorient), Emana (Toulouse), Carrasso (Marseille) 8pts
40. Kaboul (Auxerre), Faubert, Mavuba, Wendel (Bordeaux), Is. Bangoura (Le Mans), Se. Keita (Lens), Tafforeau (Lille), Givet (Monaco), Br. Cheyrou (Rennes), N'Daw (Sochaux), Flachez (Valenciennes) 7pts etc…

Par clubs

Bordeaux se rapproche du podium alors que dans le bas du classement Paris ne cesse de concéder des places. Entre parenthèses les points marqués lors de cette journée.

1. Lyon (4) 111pts
2. St-Etienne 72pts
3. Lens (1) 70pts
4. Lille 67pts
5. Bordeaux (6), Rennes (1) 66pts
7. Toulouse (3) 65pts
8. Monaco (1) 64pts
9. Sochaux 59pts
10. Marseille (6) 58pts
11. Lorient 57pts
12. Valenciennes 50pts
13. Le Mans (6) 47pts
14. Nancy 46pts
15. Auxerre (5) 42pts
16. Nantes (6) 41pts
17. Paris-SG 40pts
18. Nice 36pts
19. Sedan (1) 33pts
20. Troyes 31pts

C'était l'équipe type de la vingt-huitième journée de Ligue 1. Bientôt, vous retrouverez les meilleurs joueurs de la vingt-neuvième journée avec tous les classements !



Taille du texte: Email Imprimer Partager:




Publiez un commentaire avec votre compte Facebook, Yahoo, Hotmail ou AOL   AIDE
Pour signaler un abus, contactez
Ajouter un commentaire ... Les insultes sont passibles d'une amende de 12.000€ et jusqu'à 45.000€ pour les injures racistes, homophobe, handiphobe ou sexiste. N'oubliez pas que vos messages ici sont publics et qu'en cas de plainte votre identité réelle peut être révélée à la justice.



 
 

Liens FRANCE - Ligue 1


Ligue 1 - les fiches CLUB

Sondage Maxifoot
Trouvez-vous normal que le Français Aymeric Laporte (26 ans) accepte finalement de défendre les couleurs de l'Espagne ?

OUI
NON
Voter

Voir les resultats - Voir les sondages précédents

Actu et transferts 24h/24

Les + populaires du moment


Ça a fait le buzz depuis 7 jours


 A SUIVRE
TOP 15
PEPITES
jeunes de Ligue 1
Votre Equipe type
2020
par les lecteurs
de Maxifoot
Classements des
BUTEURS

en EUROPE
Indice MF :

l'état de
FORME
des clubs en europe
Les FRANCAIS à

l'ETRANGER
Qui joue ?
Qui marque ?
TWITTER
 Classement
 des clubs

Européens, L1, L2


MASQUER LA PUB