Les cookies nous permettent de personnaliser le contenu et les annonces, d'offrir des fonctionnalités relatives aux médias sociaux et d'analyser notre trafic. Nous partageons également des informations sur l'utilisation de notre site avec nos partenaires de médias sociaux, de publicité et d'analyse.
En savoir plus OK
L'Equipe type de L1 - 25e journée
Par Marc Lepannetier - L'equipe Type De L1, Mise en ligne: le 19/02/2007 à 00h15
Taille du texte: Email Imprimer Partager:

Landreau et Barthez font le show ! Les deux derniers remparts internationaux ont eu les mains chaudes mais un seul est titulaire, entre autres, dans notre vingt-cinquième équipe type du championnat. Retrouvez les meilleurs joueurs de cette journée avec Maxifoot !

Comme lors des saisons passées, après chaque journée de championnat, Maxifoot compose son équipe type. Le meilleur "onze" et désormais sept remplaçants sont choisis selon leurs performances. Un joueur présent dans l'équipe type reçoit trois points, celui qui est sur le banc un point. Un classement est effectué, individuel et par club.

Cette vingt-cinquième journée a vu Lyon l'emporter in extremis à Lille alors que Lens a ramené un bon point de Monaco. Sochaux, vainqueur du Mans, se replace pour les places européennes. Il est imité par Toulouse et Rennes, qui se sont imposés à Lorient et à St-Etienne. Alors que Marseille, qui a concédé le nul face à Nantes, et Bordeaux, battu à Troyes, en sont les perdants. Le PSG est allé gagner à Nancy. Dans le bas du classement, Nice a obtenu une victoire cruciale à Valenciennes alors que Sedan a malheureusement concédé le nul face à Auxerre. Au regard de ces résultats, voici "L'équipe type" réalisée par Maxifoot pour la vingt-cinquième journée de L1.

Équipe type de la vingt-cinquième journée :

Remplaçants

12. Mauro Cetto (Nantes)
13. Sébastien Squillaci (Lyon)
14. Cédric Barbosa (Troyes)
15. Nenad Kovacevic (Lens)
16. Fred (Lyon)
17. Joseph-Désiré Job (Sedan)
18. Fabien Barthez (Nantes)

En détails...

Mickaël Landreau (27 ans, Paris-SG)

A l'image de son club, le cheminement de sa saison est en passe de le conduire vers une ère plus chatoyante. En pleine lumière, il s'est distingué de quelques plongeons décisifs. Surtout deux : une reprise de la tête de Puygrenier qu'il a stoppée en deux temps après une main ferme en réflexe et une frappe surpuissante de Kim paradée de sous sa barre et captée également dans le mouvement. Des arrêts qui ont finalement permis aux siens de l'emporter au terme d'une partie pas si bien engagée que cela. Paris est peut-être encore convalescent mais ses talents répondent enfin : «présent» .

Demetrius Ferreira (33 ans, Troyes)

Avec Ib. Bangoura, son compère de couloir, il n'a pas hésité à apporter son écot offensif pour permettre aux Troyens d'y faire quelques différences. Sa technique et son allant l'ont autorisé à faire des décalages tout en assurant sans dommage ses arrières. De par son expérience, il a ensuite bien géré la poussée girondine de la fin de match. Lui et les Aubois ont encore battu un gros à la maison. Une idéale façon de suivre la bonne route du maintien.

Daniel Congré (21 ans, Toulouse)

Il est juste de retour après une longue blessure mais il assure déjà amplement ses titularisations. De par sa sobriété et son calme, il a relancé proprement les ballons et gagné un grand nombre de ses duels. Avec précaution, il s'est placé efficacement pour colmater les brèches creusées par les accélérations lorientaises. Dans une équipe en confiance, la chance et l'arbitre ont penché du côté de Toulouse pour l'emporter. Cette belle affaire lui permet de regarder vers l'Europe.

Cédric Kanté (27 ans, Nice)

Dans un match d'hommes, il s'est montré à son avantage pour annihiler les tentatives valenciennoises par quelques tacles salvateurs. Impérial dans les airs, il a donné des ailes à toute la défense des Aiglons pour protéger au mieux son aire. Sans faire dans les nuances et avec le coeur, les Niçois ont empoché trois points capitaux dans la course au maintien face à un concurrent qui est désormais on ne peut plus direct.

Vitorino Hilton (29 ans, Lens)

Sa maîtrise technique, son placement et ses anticipations sont des sucreries pour tous les gourmands de gestes défensifs. Quand, en plus, il y allie une relance enrobée d'une belle envie offensive, sa carte de jeu est indéniablement au goût de ses coéquipiers. Dégoûtés, ses adversaires sont en revanche moins friands de ses interventions, dont un tacle succulent au devant de Kallon, et ils ne peuvent se satisfaire de quelques miettes. C'est donc des Monégasques affamés qui sont repartis à la quête d'autres points précieux pour le maintien. Alors que du côté des Sang et Or, toujours emplis d'un bel appétit, la file d'attente avide d'un festin européen a toujours quelques longueurs de retard sur eux.

Guirane N'Daw (22 ans, Sochaux)

Après avoir débuté sur le flanc défensif gauche, il a été recentré au milieu du terrain pour, au bout d'un quart d'heure, provoquer aux avant-postes un penalty et l'ouverture du score. Un raccourci qui témoigne de sa polyvalence et de son tempérament. Il en a d'ailleurs fait usage tout au long de la partie pour contrer les Manceaux et initier quelques belles actions sochaliennes. A son image, le cocon doubiste ne cesse de faire naître de beaux spécimens, avec cette victoire, Sochaux est désormais proche des plus puissants.

Bruno Cheyrou (28 ans, Rennes)

En l'absence de Didot, il a hérité du brassard pour assumer parfaitement les responsabilités de l'entrejeu rennais. De plus en plus à son aise au fil des matches, il a confirmé son influence à la récupération puis à la relance du jeu. Il compense une certaine lenteur par un mouvement perpétuel et intelligence supérieure dans son placement. Grâce à sa technique et à ses temporisations, il a su refroidir les intentions de ses adversaires... Avec cette victoire dans le Forez, les ambitions européennes des Rouge et Noir ne sont plus virtuelles.

Ibrahima Bangoura (24 ans, Troyes)

Sa puissance physique, ses appels et son culot ont fini par avoir raison des Bordelais. Après avoir été le seul troyen à tenter sa chance en première période, il a multiplié les dribbles et les centres lors de la seconde. Il est logiquement à l'origine de l'unique but du match en effaçant Faubert d'un passement de jambe avant d'ajuster un centre millimétré pour la tête piquée de Gigliotti. Une légitime audace récompensée par une importante victoire qui laisse Troyes hors de la zone rouge.

Karim Ziani (24 ans, Sochaux)

De par ses accélérations balle au pied et ses changements d'orientation il a irrésistiblement enclenché toutes les belles approches de Sochaux. Hélas pour lui, ses coéquipiers se sont montrés maladroits pour finaliser ses actions. Il n'empêche, sa faculté à dribbler et proposer des solutions offensives n'est pas si courante dans la L1. Avec cet «activateur» de jeu, les Sochaliens possèdent un joueur digne de les emmener aussi haut qu'ils le sont actuellement (4ème)…

John Utaka (25 ans, Rennes)

Après une demi-saison toute en interrogation, il répond à nouveau à ses détracteurs de la plus belle des façons. L'intermittent du spectacle, qu'il est évidemment, est toutefois capable de tels vertiges qu'il est difficile de ne pas y succomber à terme. Dans le Chaudron, il a épousé sa balle sur un coup franc pour faire taire un public à peine frissonnant (15e). Non content d'avoir échoué sur Janot en première période, suite à une déviation de la tête de Briand, il a placé une puissante accélération au devant de Camara et un tir en demi-volée pour signer son doublé (59e). Trois minutes plus tard, il a finement leurré Hognon pour décaler Briand avant que Marveaux ne marque le but du 3-1. Sur cette lancée tardive, les Rennais espèrent durablement que c'est la belle saison de John qui commence...

Daniel Niculae (24 ans, Auxerre)

Rarement titulaire, il s'est enfin distingué en inscrivant son premier doublé en L1. Il a d'abord profité d'une belle ouverture en profondeur de Be. Cheyrou pour voir sa première frappe repoussée avant qu'il ne la reprenne du plat du pied gauche (15e). S'il a ensuite tenté de peser sur la défense sedanaise c'est seulement dans les ultimes secondes du match qu'il a égalisé pour l'AJA. Un centre précis de Pedretti, un contrôle de la poitrine enchaîné d'une frappe à bout portant que Trévisan n'a pu que freiner avant qu'elle entre dans ses filets. Un second but pour le Roumain qui donne à Auxerre un brin d'air alors qu'il asphyxie probablement les derniers espoirs ardennais de rester en L1…

Classements :

Un joueur présent dans l'équipe type reçoit trois points, celui qui est sur le banc un point. Un classement est effectué, individuel et par club. Lors de chaque journée, les clubs victorieux sont, avant tout, récompensés et le joueur est sélectionné grâce à sa performance et son apport décisif dans le match de son équipe. Le classement du club en découle logiquement.

Par joueurs

Le Sochalien Ziani est désormais cinquième alors que le Lensois Hilton entre dans les dix premiers !

1. Juninho (Lyon) 19pts
2. Cris (Lyon) 18pts
3. Savidan (Valenciennes) 16pts
4. Touré (Monaco) 15pts
5. Squillaci (Lyon), Piquionne (Monaco), Janot (St-Etienne), Ziani (Sochaux) 14pts
9. Hilton (Lens), Bodmer (Lille), Gignac (Lorient), Malouda (Lyon), Armand (Paris-SG), Didot (Rennes), Elmander (Toulouse) 12pts
16. Puygrenier (Nancy) 11pts
17. Aruna (Lens), Ré. Riou (Lorient), Ribéry (Marseille), Melchiot (Rennes), Richert (Sochaux) 10pts
22. Romaric (Le Mans), Chrétien (Nancy), Mensah (Rennes), Feindouno (St-Etienne), Belhadj (Sedan) 9pts
27. Micoud (Bordeaux), Carrière (Lens), Schmitz (Lille), Le Pen (Lorient), Tiago (Lyon) 8pts
32. Faubert, Mavuba, Wendel (Bordeaux), Is. Bangoura, Basa (Le Mans), Niang (Marseille), Br. Cheyrou (Rennes), Douchez (Toulouse), Flachez (Valenciennes) 7pts
41. Be. Cheyrou, Jelen (Auxerre), Coulibaly, Demont, Se. Keita (Lens), K. Keita, Makoun, Odemwingie, Plestan (Lille), Abriel, Jallet (Lorient), Beye, Taiwo (Marseille), Cufré, Givet (Monaco), Diakhaté, B. Gavanon (Nancy), Norbert (Nantes), Ederson, Fanni (Nice), Diané (Paris-SG), Marveaux (Rennes), Gomis (St-Etienne), Afolabi, N'Daw, Sène (Sochaux) 6pts etc…

Par clubs

Lyon vient d'atteindre les 100pts alors que Sedan est désormais bon dernier avec 19pts… Entre parenthèses les points marqués lors de cette journée.

1. Lyon (2) 100pts
2. St-Etienne 68pts
3. Rennes (6) 65pts
4. Lens (4) 64pts
5. Lille 58pts
6. Lorient, Sochaux (6) 57pts
8. Bordeaux, Monaco 56pts
10. Marseille 52pts
11. Toulouse (3), Valenciennes 49pts
13. Nancy 46pts
14. Le Mans, Paris-SG (3) 40pts
16. Auxerre (3) 34pts
17. Nice (3) 33pts
18. Nantes (2) 31pts
19. Troyes (7) 27pts
20. Sedan (1) 19pts

C'était l'équipe type de la vingt-cinquième journée de Ligue 1. Bientôt, vous retrouverez les meilleurs joueurs de la vingt-sixième journée avec tous les classements !



Taille du texte: Email Imprimer Partager:




Publiez un commentaire avec votre compte Facebook, Yahoo, Hotmail ou AOL   AIDE
Pour signaler un abus, contactez
Ajouter un commentaire ... Les insultes sont passibles d'une amende de 12.000€ et jusqu'à 45.000€ pour les injures racistes, homophobe, handiphobe ou sexiste. N'oubliez pas que vos messages ici sont publics et qu'en cas de plainte votre identité réelle peut être révélée à la justice.



 
 

Liens FRANCE - Ligue 1


Ligue 1 - les fiches CLUB

Sondage Maxifoot
Qui doit gagner le trophée UNFP du meilleur joueur de la saison Ligue 1 ?

Neymar (PSG)
Memphis Depay (Lyon)
Kylian Mbappé (PSG)
Wissam Ben Yedder (Monaco)
Burak Yilmaz (Lille)
Voter

Voir les resultats - Voir les sondages précédents

Actu et transferts 24h/24

Les + populaires du moment


Ça a fait le buzz depuis 7 jours


 A SUIVRE
TOP 15
PEPITES
jeunes de Ligue 1
Votre Equipe type
2020
par les lecteurs
de Maxifoot
Classements des
BUTEURS

en EUROPE
Indice MF :

l'état de
FORME
des clubs en europe
Les FRANCAIS à

l'ETRANGER
Qui joue ?
Qui marque ?
TWITTER
 Classement
 des clubs

Européens, L1, L2


MASQUER LA PUB