Les cookies nous permettent de personnaliser le contenu et les annonces, d'offrir des fonctionnalités relatives aux médias sociaux et d'analyser notre trafic. Nous partageons également des informations sur l'utilisation de notre site avec nos partenaires de médias sociaux, de publicité et d'analyse.
En savoir plus OK
Lyon surprend la Beaujoire
Par Christophe Andreeff - Actu Ligue 1, Mise en ligne: le 20/11/2003 à 20h29
Taille du texte: Email Imprimer Partager:

Les Canaris ont chuté dans leur jardin pour la première fois de la saison, contre une solide équipe lyonnaise (0-1) grâce à une splendide frappe dans la lucarne de l'incontournable Juninho. Retour sur ce match avancé de la onzième journée avec Maxifoot !

Les données de la rencontre :

Depuis l'entame de la saison 2003-2004, aucune équipe n'a encore réussi à inscrire le moindre but à la Beaujoire. Si l'on y ajoute que les Lyonnais n'ont réussi à s'y 'imposer qu'à trois reprises en 33 ans, les statistiques donnent l'avantage sur le papier aux Canaris. Loic Amisse choisit la continuité par rapport au groupe victorieux de Metz, à l'exception de Quint, remplacé par N'Zigou (sur le banc). Grondin est dans les cages, Savinaud, Yepes et Delhommeau occupent la défense. Devant, Ziani complétera un milieu de terrain très fourni, pour servir les intérêts de Vahirua, associé à Pujol en attaque. Du coté des Gones, on s'aligne en 4-2-3-1. On retient l'absence de Réveillère, au profit de Berthod en défense latérale. Elber n'est que remplaçant et laisse la place à Luyindula en pointe. Avec Malouda et Govou pour occuper les ailes et Carrière et Juninho comme animateurs, les Lyonnais escomptent contrer la bonne série des Canaris.

Les temps forts de la rencontre :

La Beaujoire a donné rendez-vous à ses supporters pour cette belle affiche. Ce sont pourtant les Lyonnais qui maîtrisent le jeu au cours des premières minutes. Ils obtiennent deux coup-francs dangereux, frappés par Carrière puis Juninho. Ne voulant pas décevoir, les Canaris réagissent avec Ziani qui donne le tournis à Berthod. Coupet intervient brillamment. La mise en jambes n'aura pas été très longue.

Lyonnais et Nantais se cherchent

Coupet repousse du torse une tentative de Pujol (12'). Les Nantais obtiennent une nouvelle occasion franche quelques minutes plus tard. Pujol lance Da Rocha qui contraint le portier lyonnais à détourner (17'). Nantes continue son pressing. Coupet doit sortir au devant de Da Rocha (26'). Pour compléter ce quart d'heure nantais, Berson force sa chance et frappe au but, depuis l'intérieur de la surface. Edmilson contre. Lyon laisse passer l'orage.

Le quart d'heure nantais

Dans les dernières minutes de cette première période, Lyon conduit deux belles actions offensives et collectives. Juninho joue en relai avec Govou. Puis Malouda récupère le centre et reprend de volée au point de penalty. Grondin intercepte en deux temps (35'). C'est ensuite Malouda et Luyindula qui apportent le danger au sein de la défense nantaise, d'un bon numéro à deux. Govou s'apprête à conclure ce mouvement, mais il est finalement devancé par Yepes, bien revenu en défense (39'). Le spectacle offert par les deux équipes est agréable et la mi-temps intervient sur un score de parité plutôt logique.

Score de parité logique à la mi-temps

A la reprise, Nantais et Lyonnais ne ferment pas le jeu. Grondin intercepte un premier centre de Govou au devant de Carrière. Puis Edmilson est à deux doigts de tromper son propre gardien, en repoussant le danger sur un centre de Ziani. La première occasion franche de cette seconde période est nantaise. Da Rocha se retrouve seul devant Coupet, après avoir déjoué Edmilson d'un coup de sombrero. Sa frappe est malheureusement trop enlevée (57'). Le canari vient de manquer le coche.

Nantes manque le coche

Un but du KO que n'allait pas rater Juninho. Le brésilien, remarquablement, reprend dans l'axe et en plein mouvement  un centre de Malouda, à l'extérieur de la surface. Sa reprise va se figer dans la lucarne droite des buts nantais (0-1, Juninho, 67'). Un but exceptionnel. Les Canaris encaissent leur premier but à domicile, à la stupéfaction de leurs supporters. Ces derniers sentent des frissons les parcourir dans le dos, lorsque Govou frappe de volée sur un nouveau décalage de Malouda quelques minutes plus tard. Le ballon rase le montant gauche (70'). Nantes n'a plus le choix et doit prendre des risques.

Juninho remarquable et remarqué

Vahirua et Pujol laissent leur place à N'Zigou et à Glombard (77'). Ces deux derniers effectuent très vite un grand numéro. Glombard part à la limite du hors-jeu, sur une profonde ouverture de Delhommeau. Il décale pour N'Zigou aux six mètres. Mais celui-ci est un poil trop court et Lyon peut écarter le danger. Malgré les encouragements de leurs supporters, les Canaris ne parviennent pas à égaliser. Elber, rentré en jeu à l'entame du dernier quart d'heure, est le dernier à inquiéter Grondin. Après un une-deux avec Malouda, il trouve le portier nantais sur son chemin, bien sorti (84'). Les trois points de la victoire vont dans le camp rhodanien.

Lyon en profite pour reprendre la place de troisième au classement, à la suite des autres résultats de cette onzième journée. Du coté des réactions, retenons ce petit mot de Juninho, libérateur de son équipe. "Je marque mais c'est l'équipe qui gagne. Ce résultat va nous donner confiance pour cette semaine, où nous devons rencontrer Lens en Coupe de la Ligue". 


Fiche technique :

Nantes 0-1 Lyon (mt 0-0)

Stade de la Beaujoire / Spectateurs : 33 000 environ
Arbitre : M. Ledentu
But : Juninho, 67'
Avertissements : Yepes, 61' / Malouda, 33', Berthod, 45', Diarra, 63'

Les équipes :

Nantes : Grondin, Savinaud, Yepes, Delhommeau, Da Rocha, Faé, Berson (cap), Armand, Ziani, Vahirua (N'Zigou, 77'), Pujol (Glombard, 77')

Lyon : Coupet, Deflandre, Edmilson, Müller (cap), Berthod, Carrière (Elber, 77'), Diarra, Juninho, Malouda (Gomez, 89'), Govou (Essien, 77'), Luyindula



Taille du texte: Email Imprimer Partager:




Publiez un commentaire avec votre compte Facebook, Yahoo, Hotmail ou AOL   AIDE
Pour signaler un abus, contactez
Ajouter un commentaire ... Les insultes sont passibles d'une amende de 12.000€ et jusqu'à 45.000€ pour les injures racistes, homophobe, handiphobe ou sexiste. N'oubliez pas que vos messages ici sont publics et qu'en cas de plainte votre identité réelle peut être révélée à la justice.



 
 

Liens FRANCE - Ligue 1


Ligue 1 - les fiches CLUB

Sondage Maxifoot
Comprenez-vous la décision de Thauvin de rejoindre les Tigres au Mexique ?

OUI
NON
Voter

Voir les resultats - Voir les sondages précédents

Actu et transferts 24h/24

Les + populaires du moment


Ça a fait le buzz depuis 7 jours


 A SUIVRE
TOP 15
PEPITES
jeunes de Ligue 1
Votre Equipe type
2020
par les lecteurs
de Maxifoot
Classements des
BUTEURS

en EUROPE
Indice MF :

l'état de
FORME
des clubs en europe
Les FRANCAIS à

l'ETRANGER
Qui joue ?
Qui marque ?
TWITTER
 Classement
 des clubs

Européens, L1, L2


MASQUER LA PUB