Les cookies nous permettent de personnaliser le contenu et les annonces, d'offrir des fonctionnalités relatives aux médias sociaux et d'analyser notre trafic. Nous partageons également des informations sur l'utilisation de notre site avec nos partenaires de médias sociaux, de publicité et d'analyse.
En savoir plus OK
Pauleta, prince du Parc !
Par Christophe Andreeff - Actu Ligue 1, Mise en ligne: le 20/11/2003 à 00h49
Taille du texte: Email Imprimer Partager:

Le PSG retrouve progressivement sa classe et s'impose à domicile, malgré une domination territoriale auxerroise (1-0). Troisième victoire consécutive et un retour à la septième place provisoire. Pauleta a encore marqué. Revivez la chaleur du Parc avec Maxifoot !

Présentation :

Le PSG revient doucement dans le rythme du championnat de France avec deux victoires consécutives contre Toulouse à domicile (2-1) et contre Guingamp à l'extérieur (0-2). Le renouveau de l'équipe n'a pour l'instant rien d'exceptionnel. Il reste à convaincre que le PSG peut à nouveau jouer les grands rôles et effrayer ses adversaires. Ce Samedi soir contre l'A.J. Auxerre, fatigué de sa joute européenne, il convient absolument de poursuivre dans cette voie. Il va s'agir d'une rencontre avec opposition de style. A l'image de Lens contre Lyon, les Bourguignons devront compter avec la fatigue. Au niveau de la composition des équipes, le PSG se base principalement sur Benachour pour fournir de bons ballons à Pauleta et en l'absence de Boskovic, suspendu. Halilhodzic se dit confiant, mais se méfie des Auxerrois et du retour de forme de Cissé ou encore de Mexès en défense. Ce dernier débute la rencontre, tandis que Letizi pour sa part doit déclarer forfait pour une blessure au mollet gauche.

Les temps forts :

Le Parc des Princes retrouve de la voix, puisque les supporters répondent présents à cette deuxième grande affiche de la saison. Ils sont près de 40 000, bien mieux que contre Toulouse. Le match débute fort avec une première action offensive bourguignonne et une frappe de Cissé du pied droit. Alonzo capte sans problèmes. Le PSG attaque ensuite, notamment par Mendy et Cool s'échauffe à son tour. Le ballon circule. Fiorèse s'engouffre sur l'aile droite. Il réussit à claquer le ballon au premier poteau. Pauleta est à la récupération et glisse tranquillement le ballon au fond des filets à deux reprises (1-0, Pauleta, 9'). Le Parc se réjouit du troisième but du portugais qui rejoint ainsi Reinaldo, laissé sur le banc.

Le coup de patte de Pauleta

Après ce premier quart d'heure où le PSG réussit à conduire le jeu, Pauleta réclame un penalty pour une main auxerroise sur un coup franc. Des Bourguignons qui se relèvent progressivement de ce coup dur de début de rencontre. Ils enchaînent bien et Siriex la joue à l'intimidation. Il tente un duel en face à face avec Alonzo, dans ses six mètres et échoue dans sa tentative. On approche de la fin de la première période et Paris réussit à tenir son résultat. A noter que Radet écope d'un carton jaune. Malgré une domination territoriale pour Auxerre, ce sont bel et bien les Parisiens qui satisfassent le plus leurs supporters.

La défense parisienne tient le choc

En seconde période, le PSG recule mais peut compter sur une défense retrouvée et bien plus efficace que lors des rencontres contre Monaco ou encore Montpellier. Les Bourguignons reviennent avec des intentions plus offensives et les hommes de Guy Roux n'hésitent pas à venir provoquer Gabriel Heinze. Pauleta obtient lui un bon coup franc. Il dévisse trop son pied (48'). Cissé y répond d'un autre coup-franc qu'Alonzo intercepte facilement. Cissé est très présent, mais Pierre-Fanfan l'encadre parfaitement. Du coup, c'est Gonzalez qui se charge de percuter la défense parisienne et de tenter sa chance, pour l'une des rares occasions franches.

Auxerre nourrit des intentions offensives

Ogbeche ouvre sur Benachour qui tente de trouver une ouverture. Le PSG cherche les espaces, puisque les Bourguignons continuent à dominer territorialement, à l'image d'une nouvelle frappe bien captée par Alonzo. Ogbeche se retrouve seul devant Cool, mais place sa frappe au-dessus de la barre transversale... Voilà la meilleure occasion de but parisienne de cette seconde période, à quitte ou double. Le PSG cherche à tuer la rencontre.

Les dernières cartouches 

Kalou trouve Gonzalez sur un corner et une reprise du gauche impeccable qu'Alonzo détourne. Puis Heinze dévie une frappe puissante de Mexès, alors que l'on rentre dans les douze dernières minutes de la rencontre. C'est le moment que choisit "coach Vahid" pour laisser entrer sur la pelouse le brésilien Reinaldo. Un choix offensif, malgré la pression auxerroise, afin de suppléer Pauleta, Ogbeche et Fiorèse. Toutefois le croit-on, puisque Paulo César se veut finalement le dernier choix tactique parisien. Pauleta ne sort qu'à trois minutes de la fin du temps réglementaire et sous les ovations, laissant sa place à Reinaldo.

Pauleta ovationné

Le ballon circule rapidement coté parisien. Tout le collectif se met en oeuvre pour préserver ce score à l'avantage des hommes de la Capitale. Sur son banc, Halilhodzic commence à s'impatienter. Que le temps semble long pour les supporters qui ne cessent d'attendre le coup de sifflet final. Le dernier coup-franc est à mettre à l'actif des Auxerrois, alors que Mendy écope d'un carton jaune. Cissé frappe au-dessus de la barre transversale. Paris souffle et enchaîne sur une troisième victoire.

Halilhodzic se satisfait de ce nouvel état d'esprit au sein du club où chacun se contente de travailler et de respecter les consignes. Visiblement le message est bien passé. Il y aura eu trois cartons jaunes de chaque coté. Auxerre encaisse une nouvelle défaite qui les laisse à la douzième place. Paris n'a plus qu'à espérer continuer sur ses nouvelles bases et un effectif de mieux en mieux rodé qui conserve des distances raisonables avec les principaux favoris au titre.



Taille du texte: Email Imprimer Partager:




Publiez un commentaire avec votre compte Facebook, Yahoo, Hotmail ou AOL   AIDE
Pour signaler un abus, contactez
Ajouter un commentaire ... Les insultes sont passibles d'une amende de 12.000€ et jusqu'à 45.000€ pour les injures racistes, homophobe, handiphobe ou sexiste. N'oubliez pas que vos messages ici sont publics et qu'en cas de plainte votre identité réelle peut être révélée à la justice.



 
 

Liens FRANCE - Ligue 1


Ligue 1 - les fiches CLUB

Sondage Maxifoot
Karim Benzema doit-il être appelé par Deschamps pour jouer l'Euro ?

OUI
NON
Voter

Voir les resultats - Voir les sondages précédents

Actu et transferts 24h/24

Les + populaires du moment


Ça a fait le buzz depuis 7 jours


 A SUIVRE
TOP 15
PEPITES
jeunes de Ligue 1
Votre Equipe type
2020
par les lecteurs
de Maxifoot
Classements des
BUTEURS

en EUROPE
Indice MF :

l'état de
FORME
des clubs en europe
Les FRANCAIS à

l'ETRANGER
Qui joue ?
Qui marque ?
TWITTER
 Classement
 des clubs

Européens, L1, L2


MASQUER LA PUB