Les cookies nous permettent de personnaliser le contenu et les annonces, d'offrir des fonctionnalités relatives aux médias sociaux et d'analyser notre trafic. Nous partageons également des informations sur l'utilisation de notre site avec nos partenaires de médias sociaux, de publicité et d'analyse.
En savoir plus OK
Robben, goleador en devenir
Par Yann Buxeda - Le Portrait De La Semaine, Mise en ligne: le 24/02/2005 à 20h59
Taille du texte: Email Imprimer Partager:

Alors que les Ronaldo, Shevchenko, et autres Henry continuent de faire des misères aux défenses européennes, la relève se prépare déjà. Avec en ligne de mire les succès de ses prédécesseurs, se dresse Arjen Robben, et avec lui l'espoir du renouveau du football néerlandais.

Groningen, le début d'une aventure

Cette saison, il est un jeune homme qui parvient à masquer toutes les grandes stars de Chelsea. Et pourtant, l'effectif pléthorique du club londonien ne laisse pas beaucoup de place aux jeunes en devenir, surtout dans le domaine de l'attaque. Ainsi le milliardaire russe Roman Abramovitch compte dans ses rangs quelques attaquants confirmés, à commencer par la perle ivoirienne Didier Drogba, mais aussi Majeta Kezman, l'infatigable Serbo-monténégrin ou encore Eidur Gudjohnsen, le physique Islandais, tous âgés de 25 ans et plus. Et pourtant, à 21 ans, Arjen Robben est devenu l'un des atouts offensif majeurs du dispositif tactique de José Mourinho. Le résultat d'un travail acharné depuis son plus jeune âge, couplé à un talent hors norme balle au pied.

C'est au début des années 90 que le jeune Arjen Robben découvre le football, dans la ville de Bedum, où il est né. Très tôt, ses prédispositions pour le haut niveau sont remarquées alors qu'il joue dans l'un des clubs locaux, et les recruteurs du FC Groningen se penchent sur son cas. Et c'est en 2000, alors qu'il n'a que seize ans, qu'il intègre l'équipe première du club de l'élite de l'Eredivisie. Pour sa première saison professionnelle, il joue pas moins de dix-huit matchs, mais n'est titularisé qu'à deux maigres reprises. Qu'importe, le joueur découvre déjà le grand bain, et en profite pour débloquer son compteur en inscrivant deux buts. Et sa seconde saison à Groningen sera tout aussi concluante puisque le Robben, devenu l'un des cadres de l'équipe batave, inscrit six buts en 28 rencontres.

PSV, la révélation

C'est donc tout à fait logiquement qu'il intègre une formation plus reconnue, puisque le PSV Eindhoven l'engage en juillet 2002, contre la modique somme de 8 millions d'euros. Et ce choix s'avère rapidement payant, puisque dès sa première saison, le jeune attaquant s'impose, joue trente-trois matchs et marque douze buts ! Tout cela à seulement 18 ans ! Et forcément, ces performances précoces attirent l'oeil des plus grandes formations européennes sur lui, puisque Manchester, mais également la Juve et le Barça lorgnent sur le joueur. Car cette saison 2002-2003 le voit également débuter en sélection nationale, lors du match entre les Pays-Bas et le Portugal (1-1). Mais il décide néanmoins de rester au PSV afin de s'aguerrir encore un peu.

Et sa seconde saison au PSV ne fera que confirmer les choses. Car même si le joueur est statistiquement loin de son meilleur rendement (23 matchs pour seulement cinq buts), il pèse grandement sur le jeu, et confirme les qualités qu'il n'a de cesse de montrer depuis déjà trois saisons. C'est donc après une saison blanche pour le PSV mais satisfaisante pour Robben (il s'est notamment imposé en équipe nationale), que l'Euro 2004 se profile. Et le joueur, retenu pour porter le maillot orange, va plutôt bien le représenter, marquant notamment le tir au but de la victoire face à la Suède en quart de finale. «Lorsque j'ai marqué le penalty de la victoire, j'ai vécu le meilleur moment de ma vie» , déclarait-il à l'époque.

Chelsea, le rêve éveillé teinté de gris

Et forcément, ces performances significatives éveillent de nouveau les recruteurs des quatre coins d'Europe. Robben est pressenti dans les plus grands clubs européens, mais c'est une puissance émergente qui rafle la mise : Chelsea. Finalement, il intègre le groupe de José Mourinho, accompagné de son ancien coéquipier du PSV, Kezman. Et le Batave ne tarde pas à se rendre indispensable ! Malgré un début de saison raté à cause d'une petite blessure, il revient très vite au niveau. En à peine dix-neuf matchs, il inscrit huit buts, mais distille également de nombreuses passes décisives à destination des Gudjohnsen et autres Drogba. Mais comme toujours, les obstacles apparaissent quand tout va de mieux en mieux. Alors que Robben est même en passe d'éclipser la star montante Didier Drogba à la pointe londonienne, il se fracture un doigt de pied face à Blackburn juste après avoir donné la victoire à son club. Une blessure qui, bien que bénigne, marque un coup d'arrêt dans sa progression. Le joueur sera absent pendant six semaines, laissant à ses coéquipiers le soin de palier le manque.

Et aussi surprenant qu'il y parait, Robben manque cruellement à Chelsea. Un seul exemple, depuis sa blessure, Chelsea a connu sa première déconvenue depuis longtemps, en se faisant accrocher par Manchester United (0-0). Et si les Blues se refusent à parler de «Robben-dépendance» , tous reconnaissent le talent et l'importance du jeune attaquant, à l'image de son coéquipier Frank Lampard : «Arjen va nous manquer. Il est très rapide et nous a apporté beaucoup depuis qu'il est entré dans l'équipe. Mais nous sommes loin d'être une équipe qui repose sur un joueur. On ne peut pas compter sur un seul joueur et nous ne le faisons pas.» Un point de vue confirmé par l'attaquant Eidur Gudjohnsen : «Arjen est un joueur spécial. Evidemment que c'est un coup pour nous et pour lui aussi. L'équipe n'est pas seulement composée d'Arjen. Nous devrons juste faire en sorte que les joueurs qui sont en forme fassent leur job et produisent leur meilleur football.» Des déclarations qui en disent long sur l'estime portée au jeune Batave par ses coéquipiers.

Et pourtant, Robben manque vraiment, comme le montre le dernier résultat londonien. Car Chelsea, sans son jeune buteur, n'a pu concéder qu'une heureuse défaite deux buts à un sur le terrain de Barcelone. Une chose est sûre : sur les traces de Ruud Van Nistelrooy, un jeune Batave pousse sous le soleil londonien et pourrait bien devenir le leader du renouveau néerlandais.


La Fiche-Joueur :

Nom : Robben
Prénom : Arjen
Age : 21 ans
Taille : 1m80
Poids : 75 kg
Poste : milieu offensif/attaquant
Club actuel : Chelsea
Clubs précédents : FC Groningen, PSV Eindhoven



Taille du texte: Email Imprimer Partager:




Publiez un commentaire avec votre compte Facebook, Yahoo, Hotmail ou AOL   AIDE
Pour signaler un abus, contactez
Ajouter un commentaire ... Les insultes sont passibles d'une amende de 12.000€ et jusqu'à 45.000€ pour les injures racistes, homophobe, handiphobe ou sexiste. N'oubliez pas que vos messages ici sont publics et qu'en cas de plainte votre identité réelle peut être révélée à la justice.



 
 

Actu et transferts 24h/24

Les + populaires du moment

Sondage Maxifoot
Le PSG aurait-il raison de se positionner sur Mohamed Salah pour 80 M€ ?

OUI
NON
Voter

Voir les resultats - Voir les sondages précédents

Les articles populaires du moment

Ça a fait le buzz depuis 7 jours

Les VIDEOS populaires du moment




 A SUIVRE
TOP 15
PEPITES
jeunes de Ligue 1
Votre Equipe type
2020
par les lecteurs
de Maxifoot
Classements des
BUTEURS

en EUROPE
Indice MF :

l'état de
FORME
des clubs en europe
Les FRANCAIS à

l'ETRANGER
Qui joue ?
Qui marque ?
TWITTER
 Classement
 des clubs

Européens, L1, L2


MASQUER LA PUB