Les cookies nous permettent de personnaliser le contenu et les annonces, d'offrir des fonctionnalités relatives aux médias sociaux et d'analyser notre trafic. Nous partageons également des informations sur l'utilisation de notre site avec nos partenaires de médias sociaux, de publicité et d'analyse.
En savoir plus OK
Adriano, un attaquant "ronaldesque" !
Par Yann Buxeda - Le Portrait De La Semaine, Mise en ligne: le 22/02/2005 à 19h59
Taille du texte: Email Imprimer Partager:

Sans conteste, il est le nouveau «fenómeno» brésilien ! En quelques mois, il est devenu la terreur des défenses italiennes et européennes, parvenant à s'intégrer dans un effectif pléthorique comprenant tout de même Vieri, Cruz, Recoba, Martins… Portrait d'une force de la nature (1m89, 86 kg), qui déjoue les stratégies défensives tel un virtuose !

Sur les pas de ses idoles

Quel amoureux de football digne de ce nom n'a jamais entendu parler du phénomène Adriano ? Aucun, assurément. Car cette saison, il apparaît simplement comme le meilleur à son poste, attaquant de pointe… Et pourtant, comme la plupart des Brésiliens qui ont émergé dans le football, le jeune Leito Ribeiro Adriano n'a pas débuté sur les vertes pelouses européennes, choyé par les agents de joueurs… A l'image de ses idoles, Ronaldo notamment, c'est dans les favellas de la métropole Rio de Janeiro qu'il découvre les joies du cuir. Et après s'être fait repérer dans les tournois de quartiers, il intègre finalement une structure locale, qui le mène à ses premiers pas en Seleçao avec les jeunes.

C'est en 1999, alors que le joueur est toujours amateur, qu'il réalise son premier coup d'éclat en remportant avec ses coéquipiers la Coupe du Monde des moins de 17 ans en Egypte, face au Ghana. Et l'attaquant ne va pas passer au travers des mailles du filet tendu par les recruteurs de Flamengo, puisque le club brésilien flaire le bon coup et fait signer le jeune Adriano en 2000, alors qu'il n'a que 17 ans. Et le pari s'avère gagnant, puisque pour sa première apparition, le Brésilien s'offre son premier but professionnel et pas moins de quatre passes décisives. S'en suit une belle série, puisque le joueur inscrit pas moins de 14 buts en 45 matchs, alors qu'il n'a pas vingt ans. A noter que cette année voit également Adriano porter pour la première fois le maillot de la Seleçao A, le 15 novembre face à la Colombie.

Le PSG manque le gros coup !

Et comme tout jeune espoir brésilien qui se respecte, les sirènes de l'Europe ne tardent pas à se faire entendre. En juin 2001, l'Inter Milan et le PSG, co-propriétaires du contrat du Brésilien Vampeta, acceptent finalement une offre de Flamengo visant à opérer un échange entre le joueur et la ligne d'attaque complète du club brésilien. Et l'Inter négocie bien l'affaire, refile Reinaldo à Paris, et se garde le tout jeune Adriano. Le néo-Intériste ne va pourtant pas réussir à s'imposer. Il dispute 8 matchs de Calcio et inscrit seulement un but. Un rendement peu glorieux sur le papier, mais il est à noter que sur ces huit matchs, le joueur n'a connu les joies de la titularisation qu'une fois, entrant essentiellement à la fin des rencontres en tant que joker.

Adriano manque alors cruellement de temps de jeu, et ses dirigeants, conscients qu'il doit s'aguerrir dans un autre club qui lui offrira le temps de s'adapter, consentent à le prêter à la Fiorentina, club à l'époque sur le déclin. Et loin du stress des médias, le Brésilien fait de nouveau des merveilles ! Après six mois difficiles sous le maillot nerazzuri, il exulte sous la tunique violette de Firenze. En quinze matchs, il marque six buts, mais ne parvient pas à sauver le club de la relégation, qui se voit chuter jusqu'en Série C1 pour cause de banqueroute… Et l'Inter sait qu'il n'est pas encore prêt à retourner au Giuseppe Meazza. Finalement, c'est Parme qui va donner sa chance au joueur !

Parme, le révélateur !

A l'été 2002, Adriano, toujours contracté à l'Inter, accepte finalement que Parme rachète la moitié de son contrat et bénéficie de ses services. Et l'attaquant continue évidemment sur sa lancée ! Au cours de sa saison avec Parme, il inscrit 18 buts en trente matchs, toutes compétitions confondues. Une belle performance dans un championnat réputé pour la qualité de ses défenses, qui ne manquera pas d'interpeller le grand Pelé : «C'est d'ores et déjà un des meilleurs attaquants en circulation. C'est d'autant plus intéressant qu'il possède une importante marge de progression, estime le roi, analysant également son association avec Ronaldo en sélection comme étant « parfaitement complémentaire.» . Et au début de l'année 2003-04, Adriano continue sur sa lancée avec Parme, puisqu'il inscrit pas moins de huit buts en neuf matchs ! Mais le scandale de la Parmalat met un terme à son aventure parmesane en janvier 2004, puisque le club est obligé de le céder intégralement à l'Inter, pris financièrement à la gorge.

Et c'est donc un nouvel Adriano qui réapparaît à l'Inter. En cette fin de saison, il s'offre pas moins de 9 buts en quinze matchs, et permet à l'Inter d'accrocher une quatrième place qualificative in extremis pour la Ligue des Champions. Et l'été qui arrive voit une nouvelle consécration pour le joueur, qui n'a encore que 22 ans. Il mène la Seleçao à la victoire en Copa America, et marque même le but égalisateur de son équipe en finale contre l'Argentine dans les derniers instants du match ! Mieux, il finit meilleur réalisateur de la compétition, avec 7 buts en six matchs dans son escarcelle ! Mais loin des élucubrations de la presse qui voit en lui le successeur de Ronaldo, Adriano se garde bien de se montrer comme tel : «Il est évident que s'il devait y avoir un choix à faire Ronaldo est le titulaire certain et personne n'envisage de contester cela une seconde.» Une belle preuve de modestie… Mais n'est-ce pas là l'apanage des grands joueurs ?

Et aujourd'hui, le grand attaquant intériste cartonne avec l'Inter. Avec déjà 14 buts en 21 matches dans le Calcio, et 7 buts en six matchs en Ligue des Champions, il est en pleine réussite, à l'image d'un Ronaldo qui s'était révélé… à l'Inter justement. Adriano est devenu «l'uomo squadra» du club lombard, réduisant le taureau Vieri au rang de joker !


Fiche technique

Nom : Adriano
Prénom : Leito Ribeiro
Age : 23 ans
Taille : 1m89
Poids : 86 kg
Poste : attaquant
Club actuel : Inter Milan
Clubs précédents : Flamengo (Brésil), Inter Milan, Fiorentina, Parme



Taille du texte: Email Imprimer Partager:




Publiez un commentaire avec votre compte Facebook, Yahoo, Hotmail ou AOL   AIDE
Pour signaler un abus, contactez
Ajouter un commentaire ... Les insultes sont passibles d'une amende de 12.000€ et jusqu'à 45.000€ pour les injures racistes, homophobe, handiphobe ou sexiste. N'oubliez pas que vos messages ici sont publics et qu'en cas de plainte votre identité réelle peut être révélée à la justice.



 
 

Actu et transferts 24h/24

Les + populaires du moment

Sondage Maxifoot
Trouvez-vous normal que le Français Aymeric Laporte (26 ans) accepte finalement de défendre les couleurs de l'Espagne ?

OUI
NON
Voter

Voir les resultats - Voir les sondages précédents

Les articles populaires du moment

Ça a fait le buzz depuis 7 jours

Les VIDEOS populaires du moment




 A SUIVRE
TOP 15
PEPITES
jeunes de Ligue 1
Votre Equipe type
2020
par les lecteurs
de Maxifoot
Classements des
BUTEURS

en EUROPE
Indice MF :

l'état de
FORME
des clubs en europe
Les FRANCAIS à

l'ETRANGER
Qui joue ?
Qui marque ?
TWITTER
 Classement
 des clubs

Européens, L1, L2


MASQUER LA PUB