Les cookies nous permettent de personnaliser le contenu et les annonces, d'offrir des fonctionnalités relatives aux médias sociaux et d'analyser notre trafic. Nous partageons également des informations sur l'utilisation de notre site avec nos partenaires de médias sociaux, de publicité et d'analyse.
En savoir plus OK
La défense du PSG prend l'eau !
Par Christophe Andreeff - Actu Ligue 1, Mise en ligne: le 19/11/2003 à 23h20
Taille du texte: Email Imprimer Partager:

Rien ne va plus pour le PSG ! Contre une valeureuse équipe de Montpellier, Heinze et sa ligne de défense ont encore pris l'eau (3-2). Inquiétant à la fin de période de transferts. Les temps forts de la rencontre avec Maxifoot !

Les données de la rencontre :

Paris inquiète ses supporters qui ne veulent plus entendre parler de patience. Les résultats doivent intervenir rapidement et qu'importe ce que peuvent penser les médias. Le PSG se veut une équipe parmi d'autres, avec ses hauts et ses bas. Cependant, si les têtes ont fini par tomber l'an passé (parfois à contre coeur), Halilhodzic doit désormais, déjà, convaincre de ces choix de recrutements. Après la vraie fausse arrivée de Yakin, le bienfaiteur semble venir de Hollande. A Montpellier, il convient de s'imposer. La défaite contre Monaco au Parc reste toutefois encourageante, dans la mesure où le PSG a voulu montrer de l'entrain et de l'envie. Il en faut contre une équipe qui ne s'en laisse jamais compter et trouve toujours le chic pour malmener cette équipe parisienne. Vainqueurs au Parc (0-3), la saison dernière, ils avaient ainsi entamé une course poursuite phénoménale et les jeunes talents sont toujours au rendez-vous. 

La confiance règne malgré le doute

Halilhodzic aligne donc une équipe quasi similaire à celle qui s'est inclinée contre Monaco dimanche dernier, signe d'une relative confiance. Quant à Reinaldo, il semble devoir confirmer ses meilleures intentions auprès du bosniaque, puisqu'il est de nouveau titulaire. A Montpellier, on retrouve des hommes forts comme Bamogo et Mansaré au devant, Laigle et Rouvière au milieu et Carotti et Riou à l'arrière. Aucune intention visible de fermer le jeu, voilà qui est de bonne augure.

Les temps forts :

Le PSG décide de démarrer en force la rencontre et place immédiatement de vives accélérations. L'objectif est de ne pas laisser l'emprise du jeu à leur adversaire, mais également et surtout de pouvoir les faire douter pour éviter de renouveler certaines erreurs de débutants comme contre Monaco. Rapidement, les hommes forts du PSG inquiètent la défense montpelliéraine et privent le milieu de terrain du ballon. Esseulés et un peu perdus sur leur pelouse, les locaux ne tardent pas à commettre des erreurs. Riou, le portier de l'équipe montpelliéraine veille et repousse les coups de pied arrêtés des Parisiens, survoltés. Pauleta croit le premier en ses chances après dix minutes de jeu, puis c'est au tour de Paulo César, un autre rescapé de la dissolution de cet été, qui voit sa frappe aboutir dans le petit filet.

Pauleta, Paulo César et Reinaldo, trio de charme

Ronaldinho, le brésilien si facétieux mais si talentueux sera peut-être vite oublié par le PSG si tenté que Reinaldo poursuive sur sa lancée. Très motivé depuis quelques semaines et attaché à sa nouvelle équipe (alors qu'il désirait dans un premier temps poursuivre au Brésil avec Sao Paulo), il récupère parfaitement de la tête un énième coup franc, signé Paulo César. Voilà une belle ouverture du score qui sonne l'extinction de voix des supporters de la Mosson (0-1, Reinaldo, 19'). Halilhodzic peut se réjouir. Lui qui compte beaucoup sur Pauleta se rend peut-être compte progressivement de l'immense potentiel de Reinaldo.

Reinaldo, le Pauleta surprise du PSG

On se dit que le PSG est en route pour une deuxième victoire consécutive à l'extérieur. Les Montpelliérains sont à la dérive, jusqu'au moment où l'entraîneur décide de procéder à la rentrée de Pataca en attaque et de Doumeng comme meneur de jeu. Ceux-ci prennent des risques en se jetant sur tous les ballons exploitables. Si Alonzo est en mesure de sauver les meubles une première fois, il ne peut rien contre le jaillissement devant lui de Bamogo qui le fusille littéralement (1-1, Bamogo, 57'). La Mosson se réveille et la défense du PSG vient de subir un sacré contre-coup, alors que rien ne semblait les préparer à un tel revirement.

La Mosson retrouve de la voix

Celui-ci est double, puisque Bamogo toujours très actif et de nouveau en confiance, réitère et devance une nouvelle fois la sortie d'Alonzo (2-1, Bamogo, 65'). Montpellier prend l'avantage et l'on se dit que le PSG aura fort à faire pour espérer renverser la tendance en moins de vingt minutes. Halilhodzic procède à la rentrée de Boskovic (72'). Dans la minute qui suit, Reinaldo laisse encore parler la foudre et inscrit son premier doublé de la saison sur une frappe croisée parfaitement ajustée (2-2, Reinaldo, 73'). Le brésilien, impeccable, revient se placer très fort au classement des buteurs et devance désormais largement son coéquipier Pauleta.

Pataca met patatra le PSG

Le PSG se bat avec ses armes, mais n'arrive plus à convaincre de la qualité de sa défense. Montpellier le sait pertinemment bien et continue de pousser. Celui qui est à l'origine du réveil, marque à son tour. Pataca lâche une frappe pied gauche qui laisse pantois Alonzo (3-2, Pataca, 84'). Cette fois le PSG ne s'en relève pas, malgré un dernier sursaut dans les ultimes secondes.

Le PSG se retrouve 17ème au classement, ce qui n'est guère flatteur. Le bilan est lourd avec trois défaites en cinq rencontres et une défense qui prend l'eau avec 7 buts encaissés en l'espace d'une semaine. Est-ce inquiétant ou faut-il voir une lueur d'espoir avec les quatre buts marqués, dont trois du seul Reinaldo ? Seules les prochaines rencontres du PSG pourront nous apporter une réponse fiable. Prochain rendez-vous au Parc des Princes contre une équipe qui se repliera en défense : Toulouse.


Fiche technique :

Montpellier 3-2 PSG (mt 0-1)

Stade de la Mosson, Spectateurs : 14 000 environ
Arbitre : M. Colombo
Buts : Bamogo (57', 65', Pataca, 84' contre Reinaldo, 19' et 73' )

Les équipes :

Montpellier : Riou, Moullec, Dzodic, Carotti (cap), Blanc, Rouvière, Michalowski, Laigle, Bamogo, Mansaré (Pataca, 46'), Robert (Doumeng, 46')

PSG : Alonzo, Cubilier, Pierre-Fanfan, Heinze, Mendy, Paulo Cesar, Déhu (cap) (Cana, 55'), Hugo Leal (Diawara, 90'), Leroy (Boskovic, 72'), Pauleta, Reinaldo



Taille du texte: Email Imprimer Partager:




Publiez un commentaire avec votre compte Facebook, Yahoo, Hotmail ou AOL   AIDE
Pour signaler un abus, contactez
Ajouter un commentaire ... Les insultes sont passibles d'une amende de 12.000€ et jusqu'à 45.000€ pour les injures racistes, homophobe, handiphobe ou sexiste. N'oubliez pas que vos messages ici sont publics et qu'en cas de plainte votre identité réelle peut être révélée à la justice.



 
 

Liens FRANCE - Ligue 1


Ligue 1 - les fiches CLUB

Sondage Maxifoot
Comprenez-vous la décision de Thauvin de rejoindre les Tigres au Mexique ?

OUI
NON
Voter

Voir les resultats - Voir les sondages précédents

Actu et transferts 24h/24

Les + populaires du moment


Ça a fait le buzz depuis 7 jours


 A SUIVRE
TOP 15
PEPITES
jeunes de Ligue 1
Votre Equipe type
2020
par les lecteurs
de Maxifoot
Classements des
BUTEURS

en EUROPE
Indice MF :

l'état de
FORME
des clubs en europe
Les FRANCAIS à

l'ETRANGER
Qui joue ?
Qui marque ?
TWITTER
 Classement
 des clubs

Européens, L1, L2


MASQUER LA PUB