Les cookies nous permettent de personnaliser le contenu et les annonces, d'offrir des fonctionnalités relatives aux médias sociaux et d'analyser notre trafic. Nous partageons également des informations sur l'utilisation de notre site avec nos partenaires de médias sociaux, de publicité et d'analyse.
En savoir plus OK
Le drôle d’aveu de Giuly
Par Pierre-Damien Lacourte - Actu Ligue 1, Mise en ligne: le 05/01/2010 à 14h15
Taille du texte: Email Imprimer Partager:

S'il a perdu sa place de titulaire en fin d'année, Ludovic Giuly est bien décidé à la reconquérir lors de la seconde partie de saison. Alors qu'on le croyait en froid avec Antoine Kombouaré, l'attaquant parisien épargne son entraîneur et estime être le seul responsable de sa mauvaise passe.

Le drôle d’aveu de Giuly

«Le vrai Giuly est de retour.» Ces mots sont ceux de Ludovic Giuly lui-même. Voilà qui devrait faire plaisir au Paris Saint-Germain. Dans les colonnes du quotidien Le Parisien, l'ancien Monégasque revient sur la fin d'année 2009 qui l'a vu perdre son statut de titulaire en attaque ou sur le flanc droit du milieu de terrain. «C'était un moment de faiblesse, mais qui m'a beaucoup affecté, confie l'attaquant parisien. Je connais ma vraie valeur et il est évident que ce n'est pas celle du dernier mois. Je n'avais jamais eu un tel creux dans une saison et je n'avais jamais été sorti d'un groupe. Il a fallu me refaire une santé morale.» La trêve hivernale lui a visiblement fait le plus grand bien : «Je suis resté en famille, à Lyon, pendant dix jours. Là, j'ai pu à nouveau m'exprimer et me lâcher au milieu de mes proches.»

«Je veux finir en beauté avec Paris»

«Je suis un affectif : pour que le joueur soit bon, il faut que l'homme se sente bien. Même avec tout mon palmarès et mes titres, j'ai besoin de ressentir de la confiance. A un moment, j'avais perdu le fil, poursuit Giuly. Le vrai Ludo, ce n'est pas celui qui souffre en silence. C'est celui qui déconne pour évacuer la pression. Je me suis débloqué. Le vrai Giuly est de retour.» Et pas question pour l'ancien Romain de rejeter la faute sur son entraîneur, Antoine Kombouaré. Les deux hommes semblaient pourtant entretenir des rapports assez tendus depuis plusieurs semaines.

«Je suis le premier responsable de cette mauvaise passe, reconnaît Giuly. Si vous pensez que je vais m'amuser à critiquer le choix du coach de ne plus me titulariser, vous vous trompez. Personne ne m'a entendu dans cette mauvaise période car il était hors de question de me lancer dans des polémiques inutiles.» L'attaquant parisien entend maintenant retrouver sa place de titulaire et aider le PSG à finir la saison en trombe : «Je veux finir en beauté avec Paris. Même si nous avons tout à prouver, je ne vois pas pourquoi on s'interdirait de rêver à finir sur le podium. Je crois toujours en la qualité du groupe.» Belle confession de la part d'un joueur de 33 ans qui aurait pu se reposer sur ses lauriers. Mais Giuly a fait le choix de se remettre en question.



Taille du texte: Email Imprimer Partager:




Publiez un commentaire avec votre compte Facebook, Yahoo, Hotmail ou AOL   AIDE
Pour signaler un abus, contactez
Ajouter un commentaire ... Les insultes sont passibles d'une amende de 12.000€ et jusqu'à 45.000€ pour les injures racistes, homophobe, handiphobe ou sexiste. N'oubliez pas que vos messages ici sont publics et qu'en cas de plainte votre identité réelle peut être révélée à la justice.
Pour afficher les commentaires Facebook, vous devez être connecté à Facebook



 
 

Liens FRANCE - Ligue 1


Ligue 1 - les fiches CLUB

Sondage Maxifoot
Corentin Tolisso de retour, une bonne affaire pour Lyon ?

OUI
NON
Voter

Voir les resultats - Voir les sondages précédents

Actu et transferts 24h/24

Les + populaires du moment


Ça a fait le buzz depuis 7 jours


 A SUIVRE
Le meilleur effectif
LIGUE 1
saison
2021-22
Classements des
BUTEURS

en EUROPE
Indice MF :

l'état de
FORME
des clubs en europe
Les FRANCAIS à

l'ETRANGER
Qui joue ?
Qui marque ?


MASQUER LA PUB