Les cookies nous permettent de personnaliser le contenu et les annonces, d'offrir des fonctionnalités relatives aux médias sociaux et d'analyser notre trafic. Nous partageons également des informations sur l'utilisation de notre site avec nos partenaires de médias sociaux, de publicité et d'analyse.
En savoir plus OK

Scénario cruel pour Monaco ! - Débrief et NOTES des joueurs (RCL 2-2 ASM)

Par Eric Bethsy - Actu Ligue 1, Mise en ligne: le 21/05/2022 à 23h06
Taille du texte: Email Imprimer Tweet

Lors de la 38e journée de Ligue 1, l'AS Monaco a concédé le match nul à Lens (2-2) dans les derniers instants de la partie. Résultat, le club de la Principauté laisse la 2e place à l'Olympique de Marseille. Tandis que les Sang et Or ne joueront aucune compétition européenne la saison prochaine.

Scénario cruel pour Monaco ! - Débrief et NOTES des joueurs (RCL 2-2 ASM)
Seko Fofana a encore été énorme !

L'AS Monaco devra se contenter de la 3e marche du podium ! Contraint de s'imposer pour sécuriser sa 2e place avant le coup d'envoi, le club de la Principauté a laissé filer les trois points dans les derniers instants.

La soirée avait déjà mal commencé pour les visiteurs, qui subissaient la pression lensoise dès l'entame. Les Sang et Or, qui devaient eux aussi l'emporter pour accrocher la 5e ou 6e position, accentuaient leur domination au fil des minutes avec de nombreuses occasions franches.

Monaco secoué !

Et c'est sur une erreur du gardien Nübel, jusqu'ici impérial, que Frankowski (1-0, 30e) ouvrait logiquement le score ! Un coup dur pour les Monégasques, d'autant que l'Olympique de Marseille prenait l'avantage contre Strasbourg et chipait la 2e place à ce moment de la soirée. Pas sûr que les hommes de Philippe Clement aient eu l'information avant l'égalisation rapide signée Badiashile (1-1, 34e) sur corner.

Un résultat encore insuffisant pour l'ASM, provisoirement 3e, mais aussi pour Lens, seulement 7e au classement provisoire à la pause. Lens reprenait donc sa marche en avant mais continuait de se heurter à un excellent Nübel. Le RCL aurait bien eu besoin d'un Ben Yedder (1-2, 62e), terriblement efficace de la tête sur un contre !

Ganago fait mal à l'ASM !

Monaco reprenait alors le 2e rang et pensait le conserver jusqu'au bout malgré le festival marseillais (4-0). C'était sans compter sur cet ultime coup franc qui permettait à Ganago (2-2, 90e+6) d'arracher une égalisation fatale pour Monaco ! De son côté, Lens ne jouera pas de compétition européenne la saison prochaine.

La note du match : 8/10

Un vrai match de coupe d'Europe ! Les deux équipes en course pour un billet européen ont mis tous les ingrédients nécessaires pour se qualifier. De l'intensité, du rythme, des occasions jusqu'au coup de sifflet final… Le tout dans l'ambiance folle de Bollaert. On s'est régalé !

Les buts :

- Sur un bon mouvement côté droit, Pereira Da Costa lance Clauss en profondeur. Le piston droit centre au sol et oblige Nübel à une intervention difficile. La preuve, l'Allemand ne fait que repousser le ballon plein axe dans sa surface, permettant à Frankowski de reprendre sans contrôle et de marquer avec l'aide de la barre (1-0, 30e).

- Après un corner sortant de Golovin, Medina intervient mal et empêche son coéquipier Danso de jouer le duel face à Badiashile. Le défenseur monégasque en profite pour marquer en deux temps à bout portant devant Fariñez (1-1, 34e).

- En phase de contre, Vanderson renverse sur Volland sur le côté gauche. L'attaquant allemand lève la tête et envoie un centre parfait dans la course de Ben Yedder, dont la tête piquée trompe Fariñez (1-2, 62e).

- Sur un long coup franc indirect de Clauss côté gauche, la défense monégasque ne parvient pas à dégager le ballon qui arrive dans les pieds de Ganago. Sans se poser de question, l'attaquant lensois fusille Nübel ! (2-2, 90e+6)

Les NOTES des joueurs

Maxifoot a attribué une note (sur 10) commentée à chaque joueur.

L'homme du match : Seko Fofana (8,5/10)

Symbole de la mentalité lensoise, le milieu de terrain a fait preuve d'une incroyable détermination du début à la fin ! L'international ivoirien n'a jamais cessé de mettre du rythme dans le jeu de son équipe. Il a imposé une énorme intensité à ses adversaires et aurait pu marquer sur l'une de ses tentatives si Nübel n'avait pas été aussi inspiré.

LENS :

Wuilker Fariñez (6) : difficile de le pointer du doigt sur les deux buts encaissés. On retiendra plutôt son excellente sortie dans les pieds de Youssouf Fofana. Ou encore son intervention au sol sur le centre de Golovin.

Jonathan Gradit (6) : attentif aux déplacements de Ben Yedder, le défenseur central a bien lu les longs ballons à destination du Monégasque. Il a fini son match par un accrochage avec Volland, ce qui n'a pas dû plaire à son coach Franck Haise. Remplacé à la 89e par Yannick Cahuzac (non noté).

Kevin Danso (7) : malchanceux sur le but de Badiashile, l'Autrichien est gêné par son coéquipier Medina. On ignore s'il était vraiment en mesure d'empêcher cette réalisation. En tout cas, il s'est montré solide tout au long de la partie, et notamment en contrant la frappe de Tchouaméni à l'entrée de la surface.

Facundo Medina (6,5) : si l'on excepte sa maladresse sur le but de Badiashile, l'Argentin a réalisé une prestation convaincante. Il a fait preuve d'agressivité dans les duels et de précision sur certaines relances vers l'avant. A noter aussi son sauvetage sur l'occasion de Golovin.

Jonathan Clauss (7,5) : c'est à se demander comment Monaco a pu lui laisser autant de liberté. Forcément, l'international tricolore en a profité pour amener de nombreux centres dangereux, dont celui qui a amené l'ouverture du score de Frankowski. C'est également la qualité de son pied droit qui a mis la défense monégasque en difficulté sur le but de Ganago.

Cheick Oumar Doucouré (7) : impressionnant en première période, le milieu de terrain était partout ! A la récupération comme dans ses projections vers l'avant, le Malien réalisait le match parfait. Seul le gardien Nübel a pu s'interposer face à lui, sur une frappe bien enroulée. Sans surprise, il a baissé le pied après la pause, laissant davantage son coéquipier Fofana prendre les initiatives.

Seko Fofana (8,5) : voir commentaires ci-dessus.

Przemyslaw Frankowski (6,5) : à l'image de Clauss sur l'autre couloir, le piston gauche a profité d'une étonnante liberté sur certaines actions. Il a pris le dessus dans ses duels contre Vanderson et a posé pas mal de problèmes en repiquant dans l'axe. C'est d'ailleurs ce qui lui a permis d'ouvrir le score. Remplacé à la 69e par Deiver Machado (non noté).

Florian Sotoca (6,5) : par ses décrochages et sa capacité à orienter le jeu, l'attaquant ressemblait davantage à un numéro 10 qu'à un véritable avant-centre. Il a su embrouiller la défense monégasque avec ses permutations incessantes et ses magnifiques transversales. Lui aussi aurait pu marquer de loin si Nübel n'avait pas sorti le grand jeu. Remplacé à la 69e par Wesley Saïd (non noté), qui a amené beaucoup de percussion.

David Pereira da Costa (8) : aligné derrière les deux attaquants, le Portugais a été une menace permanente pour Monaco ! Il n'a pas eu besoin de multiplier les touches de balle pour trouver ses coéquipiers dans de bonnes zones. Il offre par exemple une grosse opportunité à Kalimuendo, avant de lancer Clauss sur l'action du premier but. Il faisait aussi les bons choix au moment de compenser les montées de ses partenaires. Remplacé à la 80e par Corentin Jean (non noté).

Arnaud Kalimuendo (6) : récompensé pour sa mobilité, l'attaquant prêté par le PSG s'est retrouvé en bonne position à de nombreuses reprises. Mais il a manqué d'efficacité, même si certains diront que Nübel a bien joué le coup. Remplacé à la 80e par Ignatius Ganago (non noté), buteur en fin de rencontre.

MONACO :

Alexander Nübel (7) : hormis son mauvais renvoi sur le but de Frankowski, le gardien monégasque a été impérial ! Il a multiplié les arrêts sur les frappes lointaines des Lensois, à commencer par Fofana qui n'a pas réussi sa spéciale.

Ruben Aguilar (4) : connu pour ses qualités de contre-attaquant, le latéral droit ne s'est jamais vraiment lâché dans ses montées. Il se plaignait des déplacements de Vanderson, avec qui l'entente n'était pas idéale ce samedi.

Axel Disasi (4,5) : à l'image de sa perte de balle dangereuse en début de match, le défenseur central a encore dégagé de la fébrilité sur certaines phases de jeu. Il n'était clairement pas à l'aise sur les attaques rapides lensoises.

Benoît Badiashile (7,5) : contrairement à son coéquipier Disasi, le Bleuet montre toujours cette étonnante facilité à la relance et dans ses interventions. Il a parfaitement géré une situation de un contre un face à Kalimuendo dans sa surface et s'est permis une belle percée balle au pied. Sans oublier son but en opportuniste.

Caio Henrique (3,5) : difficile de savoir quelles étaient les consignes de Phillipe Clement. En tout cas, Clauss s'est trop souvent retrouvé seul dans sa zone. On n'était donc pas surpris de voir l'international français amener l'ouverture du score. A noter un bon centre en retrait pour Tchouaméni sur l'une de ses rares montées intéressantes. Remplacé à la 88e par Guillermo Maripan (non noté).

Youssouf Fofana (3) : l'ancien Strasbourgeois n'était vraiment pas dedans ! Après la perte de balle qui a offert une occasion à Kalimuendo, le milieu a multiplié les imprécisions et les maladresses, comme ce ballon qu'il laisse passer alors que le Lensois Fofana était idéalement placé pour frapper. Il s'est également procuré une occasion neutralisée par la sortie de Fariñez.

Aurélien Tchouaméni (6) : il aura fallu 45 bonnes minutes pour voir le talent que l'on connaît. Sa glissade devant sa surface résume assez bien sa performance en première période, durant laquelle Seko Fofana et Doucouré l'ont éclipsé. Heureusement pour l'ASM, il a remis le pied sur le ballon par la suite et a remis son équipe dans la bonne direction. Il frôle tout de même le carton rouge avec un vilain tacle sur Clauss !

Vanderson (4) : malgré son énergie et sa vivacité, le Brésilien encore utilisé au poste d'ailier n'a fait aucune différence. Son adversaire direct Frankowski a souvent pris le dessus au physique. Remplacé à la 72e par Ismail Jakobs (non noté).

Kevin Volland (5,5) : discret voire invisible en première période, l'Allemand a été beaucoup plus en vue lors du deuxième acte. Ses coéquipiers l'ont davantage trouvé. Et surtout, il a pu se connecter avec son complice Ben Yedder, à qu'il offre une superbe passe décisive.

Aleksandr Golovin (4) : hormis le corner décisif sur le but de Badiashile, le milieu offensif n'a pas été très en vue. Il n'avait visiblement pas les jambes pour faire la différence, ni pour pousser le ballon au fond des filets après sa seule belle action devant Fariñez. Et pour ne rien arranger, il est en retard sur Clauss au moment de l'ouverture du score. Remplacé à la 58e par Myron Boadu (non noté), dont l'entrée a permis au bloc monégasque de remonter.

Wissam Ben Yedder (6,5) : difficile à trouver en première période, l'attaquant monégasque a longtemps souffert de la faiblesse technique de son équipe. C'était forcément mieux après la pause puisqu'il a reçu des ballons en étant plus proche de la cage adverse, d'où le joli but inscrit. Remplacé à la 87e par Eliot Matazo (non noté).

+ Retrouvez les résultats et le classement de Ligue 1 sur Maxifoot

Et pour vous, quels ont été les meilleurs et les moins bons joueurs du match ? Réagissez dans la zone de "commentaires" ci-dessous !

LENS 2-2 MONACO (mi-tps: 1-1) - FRANCE - Ligue 1 / 38e journée
Stade : Stade Bollaert-Delelis - Arbitre : B. Bastien

Buts : P. Frankowski (30e) I. Ganago (90+6e) pour LENS - B. Badiashile (34e) W. Ben Yedder (62e) pour MONACO
Avertissements : K. Danso (32e), J. Gradit (84e), pour LENS - K. Volland (84e), A. Tchouaméni (86e), Caio Henrique (88e), pour MONACO

LENS : W. Fariñez - J. Gradit (Y. Cahuzac, 89e), K. Danso, F. Medina - J. Clauss, P. Frankowski (D. Machado, 69e) - C. Doucouré, S. Fofana - David Costa (C. Jean, 81e), F. Sotoca (W. Saïd, 69e) - A. Muinga (I. Ganago, 80e)

MONACO : A. Nübel - A. Disasi, B. Badiashile - R. Aguilar, Caio Henrique (G. Maripán, 88e) - Y. Fofana, A. Tchouaméni - K. Volland - Vanderson (I. Jakobs, 73e), A. Golovin (M. Boadu, 58e) - W. Ben Yedder (E. Matazo, 88e)

Kalimuendo n'a pas été en réussite sur ses occasions

Ben Yedder pensait offrir la victoire à Monaco (1-2, 62e)

La défense monégasque a fini par craquer dans le temps additionnel







Publiez un commentaire avec votre compte Facebook, Yahoo, Hotmail ou AOL   AIDE
Pour signaler un abus, contactez
Ajouter un commentaire ... Les insultes sont passibles d'une amende de 12.000€ et jusqu'à 45.000€ pour les injures racistes, homophobe, handiphobe ou sexiste. N'oubliez pas que vos messages ici sont publics et qu'en cas de plainte votre identité réelle peut être révélée à la justice.
Pour afficher les commentaires Facebook, vous devez être connecté à Facebook



 
 

Liens FRANCE - Ligue 1


Ligue 1 - les fiches CLUB

Sondage Maxifoot
Aimeriez-vous voir Zidane succéder à Deschamps sur le banc des Bleus après le Mondial 2022 ?

OUI
NON
Voter

Voir les resultats - Voir les sondages précédents

Actu et transferts 24h/24

Les + populaires du moment


Ça a fait le buzz depuis 7 jours


 A SUIVRE
Le meilleur effectif
LIGUE 1
saison
2021-22
Classements des
BUTEURS

en EUROPE
Indice MF :

l'état de
FORME
des clubs en europe
Les FRANCAIS à

l'ETRANGER
Qui joue ?
Qui marque ?
Banc des remplaçants Lens

L
E
N
S
but, 30e6,5Frankowski
but, 34e7,5Badiashile
but, 62e6,5Ben Yedder


MASQUER LA PUB