Les cookies nous permettent de personnaliser le contenu et les annonces, d'offrir des fonctionnalités relatives aux médias sociaux et d'analyser notre trafic. Nous partageons également des informations sur l'utilisation de notre site avec nos partenaires de médias sociaux, de publicité et d'analyse.
En savoir plus OK

LFP : après Canal et beIN, Free s'attaque aussi en justice !

Par Romain Lantheaume - Actu Ligue 1, Mise en ligne: le 11/04/2022 à 14h02
Taille du texte: Email Imprimer Tweet

Diffuseur de la Ligue 1 en quasi-direct, Free a suivi Canal + et beIN Sports et également saisi la justice en réclamant à la Ligue de Football Professionnel de renégocier son contrat.

LFP : après Canal et beIN, Free s'attaque aussi en justice !
Free diffuse la L1 en quasi-direct.

Le contrat de diffusion de la Ligue 1 signé entre la LFP et Amazon en juin 2021 suite à la faillite de Mediapro continue de faire grincer des dents ! Après Canal + et beIN Sports, un troisième diffuseur, Free, vient en effet d'assigner l'instance en justice, nous apprend L'Equipe ce lundi.

L'opérateur débourse 42 millions d'euros chaque saison pour retransmettre le championnat en quasi-direct sur son site et son application. Alors que les deux groupes audiovisuels exigent une résiliation du contrat, Free réclame en revanche une simple révision de son prix à la baisse.

Free pas pris au sérieux ?

Et pour cause, lorsque la société fondée par Xavier Niel a remporté l'appel d'offres pour ce lot en 2018, Mediapro, venait, en tant que diffuseur principal de la L1, de débourser 800 M€ par saison. Le fiasco du groupe sino-espagnol et la crise sanitaire étant passés par là, Amazon a obtenu le même lot pour la «modique» somme de 250 M€ et Free réclame donc un tarif recalculé.

Pour ne rien arranger, l'opérateur a aussi le sentiment de ne pas être pris au sérieux et pas considéré comme un partenaire à part entière par la LFP. Alors que Free souhaitait diffuser des extraits de matchs sur les réseaux sociaux, l'instance a refusé. Elle l'aurait également obligé à accoler la marque Uber Eats au nom de son application la première année du contrat, avant de se montrer plus souple cette année puisqu'elle a autorisé Amazon à mettre en place son «Pass Ligue 1» sans mentionner Uber Eats…

Décision en décembre ?

Après avoir manifesté son mécontentement en payant sa première traite de la saison avec quelques jours de retard puis en se plaignant par courrier, Free passe donc à la vitesse supérieure avec cette assignation en justice déposée le 15 mars. Conséquence : alors qu'il prévoyait de se prononcer sur les plaintes déposées par Canal et beIN au mois de mai, le juge va prendre en compte ce nouvel élément et devrait attendre décembre pour rendre sa décision. D'ici-là, Free devra continuer à honorer ses échéances au tarif habituel.

Comprenez-vous la démarche de Free ? N'hésitez pas à réagir et à débattre dans la zone «Ajouter un commentaire» …







Publiez un commentaire avec votre compte Facebook, Yahoo, Hotmail ou AOL   AIDE
Pour signaler un abus, contactez
Ajouter un commentaire ... Les insultes sont passibles d'une amende de 12.000€ et jusqu'à 45.000€ pour les injures racistes, homophobe, handiphobe ou sexiste. N'oubliez pas que vos messages ici sont publics et qu'en cas de plainte votre identité réelle peut être révélée à la justice.
Pour afficher les commentaires Facebook, vous devez être connecté à Facebook



 
 

Liens FRANCE - Ligue 1


Ligue 1 - les fiches CLUB

Sondage Maxifoot
Aimeriez-vous voir Zidane succéder à Deschamps sur le banc des Bleus après le Mondial 2022 ?

OUI
NON
Voter

Voir les resultats - Voir les sondages précédents

Actu et transferts 24h/24

Les + populaires du moment


Ça a fait le buzz depuis 7 jours


 A SUIVRE
Le meilleur effectif
LIGUE 1
saison
2021-22
Classements des
BUTEURS

en EUROPE
Indice MF :

l'état de
FORME
des clubs en europe
Les FRANCAIS à

l'ETRANGER
Qui joue ?
Qui marque ?


MASQUER LA PUB