Les cookies nous permettent de personnaliser le contenu et les annonces, d'offrir des fonctionnalités relatives aux médias sociaux et d'analyser notre trafic. Nous partageons également des informations sur l'utilisation de notre site avec nos partenaires de médias sociaux, de publicité et d'analyse.
En savoir plus OK

OL-OM : la version complète de Lyon sur l'attitude de M. Buquet

Par Youcef Touaitia - Actu Ligue 1, Mise en ligne: le 22/11/2021 à 13h47
Taille du texte: Email Imprimer Tweet

Quelques heures après l'interruption du match entre l'Olympique Lyonnais et l'Olympique de Marseille, la tension n'est pas retombée. S'estimant lésé, le club rhodanien a décidé de camper sur sa position en confirmant la volteface de l'arbitre, Ruddy Buquet.

OL-OM : la version complète de Lyon sur l'attitude de M. Buquet
M. Buquet a-t-il demandé à reprendre le match ?

Ruddy Buquet a-t-il voulu reprendre le match opposant l'Olympique Lyonnais à l'Olympique de Marseille, dimanche, après l'interruption provoquée par le jet d'une bouteille d'eau sur la tempe de Dimitri Payet ? Le principal intéressé a rapidement affirmé qu'il n'a jamais été question de renvoyer les joueurs sur la pelouse.

Une version démentie par Jean-Michel Aulas et le préfet du Rhône, sûrs d'avoir été prévenus de la reprise de la partie avant une volteface de l'arbitre. Qui dit vrai, qui dit faux, pour l'heure, difficile d'en avoir le coeur net. Une chose est sûre : le club rhodanien ne compte pas changer de cap.

L'arbitre a voulu reprendre affirme Lyon

En effet, le septuple champion de France, après avoir souhaité un bon rétablissement au milieu offensif marseillais, s'est fendu d'un communiqué offensif pour confirmer la version de son président dans les différents médias. «L'Olympique Lyonnais et son président regrettent la longueur de la prise de décision due aux différentes tergiversations autour de la reprise ou non du match qui ont duré près de deux heures. Contrairement à ce qui a été évoqué, c'est bien l'arbitre qui a pris, comme le précise le règlement, la décision (même si une réunion de crise, préalable, avait abouti à une première décision de reprise du match)» , a d'abord expliqué l'OL.

«Ruddy Buquet a d'ailleurs convoqué dans son vestiaire les deux coachs et les capitaines, qui pourront le confirmer, pour leur signifier la reprise du match et le timing de retour sur le terrain. À cet instant, l'observateur des délégués de la LFP a officiellement pris la parole en sortant du vestiaire de l'arbitre pour notifier à l'organisateur du match la décision prise par M. Buquet, selon ces propos : 'reprise des échauffements dans trois minutes, puis reprise du match sept minutes après'. C'est l'unique raison qui a amené le speaker du Groupama Stadium à annoncer la reprise du match et l'importance de ne pas voir de nouveaux incidents qui entraîneraient l'arrêt définitif de la rencontre» , a poursuivi Lyon.

Lyon accuse l'OM

«Conformément aux directives données, les joueurs de l'Olympique Lyonnais sont rentrés sur le terrain pour s'échauffer. De leur côté, le coach et deux joueurs de l'Olympique de Marseille ont fait irruption dans les couloirs à proximité du bureau du délégué. Ils ont réagi avec véhémence à l'annonce de cette même reprise, générant une nouvelle réflexion de la part du corps arbitral. M. Buquet a alors demandé à revoir les deux présidents, ainsi que les autorités, le préfet, le DDSP et la vice-procureur. À la surprise de tous, l'arbitre les a informés de l'arrêt définitif de la rencontre» , a soutenu la formation lyonnaise, qui compte bien s'en sortir sans la moindre sanction dans cette affaire en punissant individuellement l'auteur du jet de bouteille.

«L'Olympique Lyonnais, dont la réaction a été immédiate, et son président souhaitent que les sanctions pénales et administratives soient exemplaires. L'institution entend pouvoir radier à vie l'individu si la Ligue et la justice donnent les moyens aux clubs de le faire. L'Olympique Lyonnais et son président participeront à toutes les réunions d'analyse, de travail et de propositions pour que ce type d'agression ne se reproduise plus jamais et permette à notre football de se dérouler dans les conditions de sécurité optimales. Dès à présent, l'Olympique Lyonnais qui a déjà porté plainte contre l'individu se constitue partie civile pour la suite des procédures» , a terminé l'OL. La LFP se réunira dès ce lundi pour éclaircir ce dossier particulièrement complexe.

Que pensez-vous de la version de l'OL ? N'hésitez pas à réagir et à débattre dans la zone «Ajouter un commentaire» …







Publiez un commentaire avec votre compte Facebook, Yahoo, Hotmail ou AOL   AIDE
Pour signaler un abus, contactez
Ajouter un commentaire ... Les insultes sont passibles d'une amende de 12.000€ et jusqu'à 45.000€ pour les injures racistes, homophobe, handiphobe ou sexiste. N'oubliez pas que vos messages ici sont publics et qu'en cas de plainte votre identité réelle peut être révélée à la justice.
Pour afficher les commentaires Facebook, vous devez être connecté à Facebook



 
 

Liens FRANCE - Ligue 1


Ligue 1 - les fiches CLUB

Sondage Maxifoot
Quelle équipe européenne hors Ligue 1 préférez-vous ?

FC Barcelone
Real Madrid
Atletico Madrid
Manchester City
Chelsea
Manchester United
Tottenham
Liverpool
Arsenal
Bayern Munich
Dortmund
Milan AC
Inter Milan
Juventus
Napoli
Voter

Voir les resultats - Voir les sondages précédents

Actu et transferts 24h/24

Les + populaires du moment


Ça a fait le buzz depuis 7 jours


 A SUIVRE
L'équipe de rêve
EURO
2020
Classements des
BUTEURS

en EUROPE
Indice MF :

l'état de
FORME
des clubs en europe
Les FRANCAIS à

l'ETRANGER
Qui joue ?
Qui marque ?
TWITTER
 Classement
 des clubs

Européens, L1, L2


MASQUER LA PUB