Les cookies nous permettent de personnaliser le contenu et les annonces, d'offrir des fonctionnalités relatives aux médias sociaux et d'analyser notre trafic. Nous partageons également des informations sur l'utilisation de notre site avec nos partenaires de médias sociaux, de publicité et d'analyse.
En savoir plus OK

Bordeaux : les Girondins n'ont pas fini de banquer pour Koscielny...

Par Romain Lantheaume - Actu Ligue 1, Mise en ligne: le 13/10/2021 à 13h52
Taille du texte: Email Imprimer Tweet

En fin de contrat en juin prochain à Bordeaux, le défenseur central Laurent Koscielny dispose d'une option lui permettant de décider seul s'il souhaite prolonger pour deux années supplémentaires. S'ils s'y opposent, les Girondins devront lui verser 5 millions d'euros.

Bordeaux : les Girondins n'ont pas fini de banquer pour Koscielny...
Koscielny, un enjeu à 5 M€ pour Bordeaux.

En fin de contrat en juin 2022, Laurent Koscielny (36 ans) sera-t-il toujours un joueur de Bordeaux la saison prochaine ? La réponse dépend d'un seul homme, le défenseur central !

En effet, L'Equipe dévoile ce mercredi les détails du contrat très avantageux signé par l'ex-international français à l'été 2019. A l'époque, Arsenal poussait pour le prolonger et l'ancienne direction des Girondins n'avait pas hésité à se montrer très généreuse afin d'arracher le natif de Tulle aux Gunners.

Koscielny a le choix, pas Bordeaux

En plus d'un salaire élevé (3 millions d'euros brut par an), le finaliste de l'Euro 2016 avait ainsi négocié un contrat de trois ans avec deux années supplémentaires en option. Et, comme le club aquitain ne s'est pas prononcé au sujet de cette option avant le 1er juillet dernier, Koscielny se retrouve désormais seul maître de sa décision. Au cas où le joueur décide de rempiler, Bordeaux ne pourra donc que se plier à son souhait… ou passer à la caisse. Selon la même source, s'il refuse de le prolonger, l'actuel 16e de Ligue 1 sera en effet obligé de verser 5 millions d'euros d'indemnités à son capitaine, un montant qui correspond à ses salaires sur la période 2022-2024. Le contrat comprend aussi une clause de reconversion, non définie, à honorer…

Place aux négociations…

La seule solution pour Bordeaux et son nouveau propriétaire Gérard Lopez consiste donc à négocier ce montant à la baisse avec l'ancien Lorientais, qui avait débuté comme titulaire les 5 premiers matchs de la saison avant de se blesser à la cheville droite. Même en cas de volonté commune des deux parties de prolonger, cette négociation s'impose de toute façon puisque le salaire du Tricolore est basé sur les standards avant-Covid et n'est plus en phase avec la réalité financière du club. Au vu des sommes en question, l'enjeu est de taille pour les Bordelais…

Quel avenir pour Koscielny ? N'hésitez pas à réagir et à débattre dans la zone «Ajouter un commentaire» …







Publiez un commentaire avec votre compte Facebook, Yahoo, Hotmail ou AOL   AIDE
Pour signaler un abus, contactez
Ajouter un commentaire ... Les insultes sont passibles d'une amende de 12.000€ et jusqu'à 45.000€ pour les injures racistes, homophobe, handiphobe ou sexiste. N'oubliez pas que vos messages ici sont publics et qu'en cas de plainte votre identité réelle peut être révélée à la justice.
Pour afficher les commentaires Facebook, vous devez être connecté à Facebook



 
 

Liens FRANCE - Ligue 1


Ligue 1 - les fiches CLUB

Sondage Maxifoot
Pour vous, la Ligue des Nations remportée par la France est-elle un trophée important ?

OUI
NON
Voter

Voir les resultats - Voir les sondages précédents

Actu et transferts 24h/24

Les + populaires du moment


Ça a fait le buzz depuis 7 jours


 A SUIVRE
L'équipe de rêve
EURO
2020
Classements des
BUTEURS

en EUROPE
Indice MF :

l'état de
FORME
des clubs en europe
Les FRANCAIS à

l'ETRANGER
Qui joue ?
Qui marque ?
TWITTER
 Classement
 des clubs

Européens, L1, L2


MASQUER LA PUB